AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
feat : lovely calder.
Pseudo : lauu _ (laurine).
Souriez, dites cheese :
Âge : twenty one yo.
Famille : a little brother, luan.
Bff : eliam, the sexy boy ; ebony et maddie, my beauties ♥
Etudes : danse.
Profession : serveuse chez starbucks.
Jukebox : queen spears, tik tik boom.
Points chance : 57
These little things :

MessageSujet: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Mer 18 Sep - 21:21

LE GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS, A NOTRE FAÇON ► Qui dit dimanche, dit grand jour de ménage. Enfin, on ne dira pas que c'est le cas chaque semaine, il ne faut pas non plus se mentir. Mais quand la motivation est au rendez-vous, ça tombe toujours le dernier jour de la semaine, allez savoir pourquoi. Toujours est-il que c'était mon jour de motivation, et que je comptais bien en profiter. J'avais commencé par la salle de bain, parce que deux filles dans le même appart', je peux vous assurer que c'est un peu n'importe quoi, pour ne pas dire beaucoup. Il y en avait partout, sur toutes les étagères, et tout était mélangé. Je commençais alors à trier les produits tels que les crèmes, ou les parfums ensemble. Je passais ensuite à ma chambre, ou c'était encore plus le bordel je dois dire. Il y avait même des affaires qui appartenaient à Ebony. Quand je vous dis qu'on s'étale, ce n'est vraiment pas une blague. Cela ne m'étonnerait d'ailleurs même pas si il y a avait des fringues m'appartenant dans sa pièce à elle. On a tendance à tout se prêter aussi donc ça n'aide pas franchement. « Ebo' j'ai encore tout ton bordel dans ma chambre ! Je fais quoi, je le jette par la fenêtre ? » criais-je, pour qu'elle m'entende d'en bas. Il était évident que je n'allais pas balancer ses affaires comme ça, mais je savais qu'elle allait arriver en furie et réagir au quart de tour. Ma meilleure amie dans toute sa splendeur en fait. Et j'adorais la mettre dans cet état, c'était vraiment très drôle à voir. J'entendais déjà tout le bruit qu'elle faisait au rez-de-chaussé, ce qui présageait qu'elle m'avait entendue et qu'elle allait arriver incessamment sous peu. Ça allait d'ailleurs être ma fête, je m'y préparais déjà psychologiquement. J'avais rangé un dernier tee-shirt qui traînait encore, dans mon armoire. Et j'allais m'installer tranquillement sur le rebord de mon lit. Je restais le regard rivé sur ma porte, affichant un grand sourire. Je savais qu'Ebony allait rager encore plus en me voyant ainsi.



Δ WE'LL ALWAYS BE TOGETHER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Ven 20 Sep - 19:47

LE GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS, A NOTRE FAÇON ► On est dimanche, jour ou Dieu se reposa et ou tout le monde doit rien foutre. Et moi je respecte cette règle du mieux que je peux. D'ailleurs je crois que j'excelle en la matière. Je suis dans notre salon, entrain de jouer à Mario Kart sur la Wii avec ma bouteille de coca-cola et des chips. Très bon pour la santé tout ça. Heureusement que je fais du sport tout les jours, sauf le week-end ou je respecte Dieu et j’exécute son commandement. Le dimanche je ne fous rien. D'ailleurs Donia l'a comprit il y a bien longtemps. La religion chez moi, ça marche juste le week-end. Je pousse un cri mélangé à un râle, je viens de perdre pour la deuxième fois. Je pose la manette sur la table basse et croise les bras pour bouder. Je suis vraiment nulle à tout ce qui est course de voitures. Je regarde par la fenêtre et me demande ou est Donia. Je fronce les sourcils et me concentre sur mes chaussettes batman. Réfléchis Ebony, ou est-ce que Donia peut se cacher. Quelques secondes passent et j'ai même pas le temps de réfléchir correctement que Dieu me rapporte la réponse. "Ebo' j'ai encore tout ton bordel dans ma chambre ! Je fais quoi, je le jette par la fenêtre ?" La preuve toute puissante que Dieu existe et que j'obéis bien. Sauf que je sais pas pourquoi il veut me punir là. J'ai tout respecté dans sa règle. Ne rien faire le dimanche. Peut-être que jouer à la Wii c'est faire quelque chose.... En tout cas je dois vite monter sinon je vais devoir aller chercher mes habits en pyjamas dans la rue. Je monte à toute vitesse les escaliers. Je manque de me ramasser la dernière marche mais arrive avec brillo tout en haut. J'ai même envie de m'applaudir mais je n'ai pas le temps de m'auto-féliciter. J'ouvre la porte de sa chambre et la voit assise sur son lit comme si elle allait se marier. Je le regarde inquiète et choquée. "Donia.... tu as foutu ou mes vêtements ?" Je lui pose cette question avec retrait. Je ne sais pas ce qu'elle a derrière la tête mais elle fait peur. "Arrêtes de faire cette tête là ! Tu me fais trop peur... je te jure que si tu continues j'appelle l'hôpital psychiatrique." Même si en passant je ne connais pas le numéro et que avant de le trouver je serais surement pendue dans la salle de bain. Arg j'ai trop peur. Je tremble de tout mon être. Une Donia qui vous menace puis vous regarde avec un sourire béat c'est le pire truc au monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : lovely calder.
Pseudo : lauu _ (laurine).
Souriez, dites cheese :
Âge : twenty one yo.
Famille : a little brother, luan.
Bff : eliam, the sexy boy ; ebony et maddie, my beauties ♥
Etudes : danse.
Profession : serveuse chez starbucks.
Jukebox : queen spears, tik tik boom.
Points chance : 57
These little things :

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Mar 24 Sep - 20:52

LE GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS, A NOTRE FAÇON ► Je devais sûrement être une des seules à me secouer et à faire un grand ménage chez moi le dimanche. C'est vrai qu'en général, on profite de cette journée pour se reposer et évacuer le stress de la semaine qui vient de s'écouler. Sauf que moi, j'avais envie de me différencier. Et puis, ça me faisait une occasion de faire chier Ebony, qui elle, préférait se prélasser et flemmarder dans le canapé. Y'en a qui ont vraiment la belle vie je vous jure. Pendant que d'autre se tape tout le boulot, alors j'allais la déranger un peu pour la peine. J'avais plutôt bien avancé, en commençant par la salle de bain. Mais ce n'était pas le pire. Ou si vous pensez ça, c'est que vous n'avez pas vu ma chambre. On aurait pu croire que c'était également sa chambre tellement il y avait de choses lui appartenant. C'est sûr qu'elle campe dans mon lit des fois, mais ce n'est pas pour autant que c'est sa pièce. Quoiqu'il en soit, je savais qu'en menaçant ma meilleure amie de jeter ses affaires par la fenêtre, elle allait rappliquer dans la seconde, et que j'allais sûrement rigoler. J'entendis ses pas dans l'escalier, et m'empressais de m'asseoir sagement sur mon lit, comme une petite fille qui ne bouge pas et qui n'a rien à se reprocher. A peine entrée dans ma chambre, Ebony voulut savoir ce que j'avais bien pu faire de ses affaires. Évidemment, c'était ça qui l'intéressait et c'était aussi ça qui l'avait fait monter. « De quels vêtements tu parles ? » m'enquis-je, innocemment. « Aahh oui ! Les fringues qui traînaient parmi mes affaires, bah je les ai jeté par la fenêtre » ajoutais-je, en faisant un signe en direction de celle-ci. D'ailleurs, pour preuve, elle était encore ouverte. J'attendais la réaction de ma meilleure amie en me retenant de rire. Elle allait encore exploser, je le pressentais. « Non mais ça va, tes fringues sont sous le lit » finissais-je. Même si voir sa tête en cet instant était vraiment jouissif, je n'étais pas suicidaire. Parce que toucher aux affaires d'Ebony, c'est un déclaration de guerre. C'est que je la connaissais bien ma blondie maintenant. « Bon, t'as gagné à ton jeu au moins ? Parce que je n'affronte pas les perdants » plaisantais-je. C'était ne façon de lui dire que maintenant que j'avais à peu près tout trier, j'allais venir investir le canapé à ses côtés, et qu'elle risquait fortement de s'écraser face à moi. J'ai toujours le triomphe modeste voyons.



Δ WE'LL ALWAYS BE TOGETHER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Sam 28 Sep - 16:34

Horreur de chez horreur. J'aurais jamais pensé que un foutu ménage de maison pourrait virer au cauchemar pour moi. Je savais pas ce que j'avais fais de mal mais je risquais de le regretter. J'avais monté à toute vitesse les escaliers pour rejoindre vite Donia dans la chambre. Je n'aimais pas quand elle me menaçait en chantonnant. De une ça faisait vraiment peur, genre film d'horreur et de deux c'était mal partie pour moi. En montant les escaliers j'avais même faillis y passer. En me prenant une marche je m'étais vite repris heureusement. Sinon je serais tombée dans les escaliers et bye bye mon rêve de danser pour les plus grands.
Arriver dans sa chambre, elle était assise comme si de rien n'était, sur son lit. Je la regarda paniquée tout en cherchant mes vêtements. Oh non... ça pouvait pas être réel. Elle me demanda de quel vêtements je lui parlais. Ma mâchoire s'ouvrit sur un kilomètre. Elle l'avait fait ! Elle m'avoue son acte et je regarda la fenêtre ouverte. Je coure vers la fenêtre et me penche pour regarder tout en bas. Bon sang que c'était haut. D'ailleurs c'est tellement haut que je vois rien. Je peux donc pas vérifier si c'est vrai ou pas. Je me retourne vers elle avec mes mains sur mon visage. J'avais vraiment envie de chialé. "Non mais ça va, tes fringues sont sous le lit" J'enlevai mes mains et le regardai avec de grands yeux. Je retira vite mes habits de sous son lit. Pleins de poussières... merci Donia. Je la fusille du regard. "T'es morte toi !" grognais-je. Pour être morte, elle l'était. J'avais déjà une dizaines de plans pour me venger d'elle. "Bon, t'as gagné à ton jeu au moins ? Parce que je n'affronte pas les perdants " J'allais pas lui dire que j'avais perdu quand même. Ce serait la honte et ça lui donnerait l'occasion d'être fière d'elle doublement. Je haussa un sourcil et lui dis avec un petit sourire en coin "Oh que oui ! D'ailleurs t'as déjà perdu." Je lâche un petit rire sadique et fonce dans ma chambre ou je regroupe toutes ses fringues. Hahaha vengeance. Je descends les escaliers en mode Buzz L'éclair et fonce dans la cuisine ou je fous ses vêtements de le lave-vaisselle plein. Non il a pas été enclenché encore et il y a donc des assiettes et couverts bien sales. Puis je me rue vers le sofa ou je m'installe comme si de rien n'était en sifflotant, fière de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : lovely calder.
Pseudo : lauu _ (laurine).
Souriez, dites cheese :
Âge : twenty one yo.
Famille : a little brother, luan.
Bff : eliam, the sexy boy ; ebony et maddie, my beauties ♥
Etudes : danse.
Profession : serveuse chez starbucks.
Jukebox : queen spears, tik tik boom.
Points chance : 57
These little things :

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Lun 7 Oct - 8:46

LE GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS, A NOTRE FAÇON ► Visiblement, mon grand ménage de la journée n'allait pas profiter à Ebony. Enfin, de son point de vue. Parce que de ce que j'en pensais moi, elle allait vivre dans un bordel un peu plus organisé qu'à la base, ce qui ne pouvait pas être pire. Elle pourrait même me remercier pour ça, pensais-je. Sauf que je ne pouvais jamais rien faire sérieusement, et je saisissais toujours la première occasion pour l'emmerder un peu, c'était tellement amusant de la voir monter dans les tours, surtout quand je touchais à ses affaires. Alors là, je vous explique pas la tornade à laquelle j'avais affaire si j'osais lui faire cet affront. Lorsque j'attaquais le rangement de ma chambre, je tombais d'ailleurs sur des fringues à elle, c'est dire si notre bordel traîne partout, et dans toutes les pièces. Je lui demandais immédiatement ce que j'étais censée en faire, histoire qu'elle comprenne qu j'avais le sort de ses précieux vêtements entre mes mains, ce qui n'allait pas manquer de la secouer, j'en étais persuadée. Je la menaçais de les jeter par la fenêtre, ce qui la fit rappliquer en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Et c'est tout naturellement, que sagement assise sur mon lit, je commençais à lui faire croire que j'avais tout balancé dehors, en me retenant d'éclater de rire. Mais voyant la tête de six pieds de long qu'elle affichait, je ne fus pas vache plus longtemps, et lui avouais que tout était encore sous le lit. Vous auriez vu son regard, elle m'aurait tuée sur place si ses yeux avaient été des revolvers. C'est qu'elle serait violente la blonde. D'ailleurs, elle me confirmait tout de suite la chose, m'annonçant que j'étais morte. « Au moins, tu as l'amabilité de me prévenir. J'envoie les actes de décès tout de suite, ou j'attends un peu ? » m'enquis-je, le plus sérieusement du monde. Non parce que si je venais à mourir dans les prochaines heures, je voulais un enterrement digne de moi, alors je voulais que tout le pays soit rassemblé pour me pleurer à chaudes larmes. Je n'épiloguais pas davantage sur le sujet et voulu plutôt savoir si elle avait gagné à son fameux jeu vidéo, qui l'avait empêché de m'aider à ranger l'appart' soit dit en passant. Ebony m'assurait que oui évidemment. De toute façon, j'étais intimement persuadée que même dans le cas contraire, elle ne l'aurait jamais avoué. Ça lui ferait bien trop mal que je puisse la battre. Mais je comptais pourtant bien le faire, et elle allait pleurer. « Arrête de me menacer, tu sais très bien que tu ne me fais pas peur du tout » fanfaronnais-je. Dans le fond, je ne savais même pas si j'allais réussir quoique ce soit, mais il vaut mieux avoir confiance. Il faut positiver et tout arrive, j'avais tout à fait compris ce principe. C'est à ce moment que je vis ma meilleure amie partir comme une flèche, je ne m'affolais pas pensant qu'elle allait préparer le terrain en bas pour notre partie. C'est seulement quand je l'entendis siffloter que je compris qu'un truc venait de se passer. Elle fait toujours ça la demoiselle quand elle veut faire la fausse innocente. « Ebo' qu'est-ce que t'as fait ? » hurlais-je, du haut de l'escalier. « Réponds ! T'as fait quoi comme connerie pour être aussi fière de toi ? » insistais-je. Si ça continuait, j'allais descendre et lui secouer les puces pour avoir des réponses claires, nettes et précises.



Δ WE'LL ALWAYS BE TOGETHER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Dim 13 Oct - 12:17

Donia avait visiblement envie de me faire chier aujourd'hui. Bon d'accord c'est pas très sympas de pas l'aider à faire le ménage mais faut comprendre aussi hein. La semaine je suis vraiment débordée alors le week-end c'est pile le bon moment pour me reposer et rien faire. Sauf que comme toujours, mon week-end n'est pas un week-end. Je dois soit faire les courses, soit nettoyer l'appartement ou encore ranger ma chambre, sortir les poubelles et toutes les corvées ménagères que je déteste faire. Une vraie horreur. J'étais donc dans la chambre de Donia, avec mes habits dans mes bras, pleins de poussières. "Au moins, tu as l'amabilité de me prévenir. J'envoie les actes de décès tout de suite, ou j'attends un peu ? " Je devrais dire qu'elle les envoie tout de suite vu qu'elle risque de ne pas survivre jusqu'à ce soir. "Tu vois, moi au moins je suis aimable comparée à des gens !" J'insiste bien sur : les gens, car je veux bien faire comprendre à Donia que c'est mal, très mal, ce qu'elle a fait. "Oh t'auras pas le temps de les envoyer mais je les ferais avec plaisir." Je lui souris comme si tout était normal. Soudain une idée de vengeance me vient. Je vais d'abord dans ma chambre et je ramasse tout les vêtements de Donia par terre. Elle me critique mais enfaite elle est pas mieux. A croire qu'on a inversé nos chambres. J'avais même pas répondu à ce qu'elle m'avait dit. Autant ne ps perdre de temps. La vengeance c'est un plat qui se mange froid et le plus tôt possible pour plus en baver. J'avais donc descendu les escaliers à grande vitesse et foutu ses habits dans le lave-vaisselle sale. Entre temps j'avais réussi à mettre mes vêtements poussiéreux dans la machine à laver. Alors que je patientais en souriant sur le sofa, elle me cria ce que j'avais fais. Oh mais rien, je suis juste descendue des escaliers mon amour. C'est vraiment ce que j'avais envie de lui mais si je lui disais, j'allais exploser de rire. Je me contente alors de juste lui faire mon plus beau sourire. "Réponds ! T'as fait quoi comme connerie pour être aussi fière de toi ?" C'est vrai, j'étais vraiment fière de moi. Je croisa mes jambes et changea de chaine. "Oh mais rien, tu devrais juste faire gaffe à l'endroit ou tu laisses tes affaires. Surtout quand t'as pas encore nettoyé la maison." Je lui fais un clin d'oeil et continue de regarder la télé mais en restant en mode alerte rouge pour si jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points chance : 0

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Dim 13 Oct - 19:29

Soudain, un bruit sourd se fit entendre, déclenchant alors un ronronnement régulier que les deux jeunes filles ne pouvaient que reconnaître : le lave-vaisselle venait de se mettre en marche tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : lovely calder.
Pseudo : lauu _ (laurine).
Souriez, dites cheese :
Âge : twenty one yo.
Famille : a little brother, luan.
Bff : eliam, the sexy boy ; ebony et maddie, my beauties ♥
Etudes : danse.
Profession : serveuse chez starbucks.
Jukebox : queen spears, tik tik boom.
Points chance : 57
These little things :

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Jeu 17 Oct - 20:02

LE GRAND MÉNAGE DE PRINTEMPS, A NOTRE FAÇON ► En fait, si je comptais faire chier Ebony, je pense personnellement que je suis sur la bonne voie. Maintenant, il s'agit de ne pas relâcher ses efforts. Bien entendu, ma meilleure amie n'avait pas apprécié mes exploits puisqu'elle avait retrouvé ses fringues toutes poussiéreuses, sortant tout droit du dessous de mon lit. Évidemment, il ne fallait pas qu'elle perde la face. Alors sa seule défense fût de me promettre qu'elle allait me tuer. Je ne m'en inquiétais pas plus de a, étant donné que j'étais habitué à ce genre de débordement de sa part. Je la connaissais par cœur, et elle m'avait déjà fait cette promesse un nombre incalculable de fois. Il ne me restait plus qu'à espérer qu'elle ne passe pas à l'action un jour ou j'allais être vraiment très mal. Je rentrais tout de même dans son jeu, en profitant même pour lui demander si je devais envoyer les actes de décès dès maintenant. « Oh mais oui, tu es un ange ma chérie ! D'ailleurs, je me demande souvent comment tu fais pour être pote avec cette monstrueuse sorcière que je suis » fis-je, en faisant mine de réfléchir. Il était clair qu'elle n'était pas mieux que moi quand elle s'y mettait, donc qu'elle évite de la ramener cette pétasse. En ce qui concernait ces papiers dont j'avais parlé, je n'aurais apparemment pas le temps de les envoyer, admettons. « Aahh parce que, tu me tues tout de suite là ? Genre maintenant ? J'ai pas le temps d'aller me faire une petite beauté ? Que je sois au moins à mon avantage quand on m’enterrera » la questionnais-je. Il était tout simplement hors de question que je me présente en version moche. Je voulais ressembler à quelque chose et que les gens m'admirent même dans mon futur cercueil. « Ce que tu peux être sarcastique et vilaine » lançais-je, en faisant ma choquée. Alors que je savais très bien qu'elle en faisait exprès. C'était peut-être la vieille sorcière dans l'histoire d'ailleurs, ça lui allait plutôt bien quand j'y pensais. Sans qu'elle n'en dise davantage, Ebony avait fini par déguerpir de ma chambre, un peu trop rapidement à mon goût. Ce n'est pourtant que quand je l'entendis siffloter d'en bas que je commençais à me poser des questions. Elle devait avoir fait une connerie pour être dans cet état, et faire autant l'innocente. J'étais aussitôt descendu pour entendre la réponse qu'elle avait à me fournir. Tout ce qu'elle m'appris, c'était que je devrais faire attention à mes affaires. Ce qui m'indiquait indirectement qu'elle y avait touché, mais je ne savais pas où elle les avait mises. « QU'EST-CE QUE TU AS FAIT DE MES AFFAIRES ? » m'exclamais-je. Comme si crier la ferait répondre plus rapidement et plus clairement. Quand tout d'un coup, j'entendis le lave-vaisselle se mettre en route. Bizarre, je l'avais vidé ce matin celui-là. « Pourquoi est-ce que le lave-vaisselle vient de se mettre en marche ? C'est toi qui l'a al... » commençais-je. Mais je me stoppais immédiatement parce que je venais de comprendre. J'aurais dû y penser plus tôt, toujours surveiller une blonde folle qui vit sous votre toit. Je me précipitais vers l'engin et commençais à taper frénétiquement sur tous les boutons, dans l'espoir qu'il s'arrête.



Δ WE'LL ALWAYS BE TOGETHER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   Dim 3 Nov - 14:08

"Aahh parce que, tu me tues tout de suite là ? Genre maintenant ? J'ai pas le temps d'aller me faire une petite beauté ? Que je sois au moins à mon avantage quand on m’enterrera" Comme si j'allais lui laisser le temps de se faire belle pour mourir. Ce serait du gâchis non ? Parce que de toute façon elle pourrira sur terre alors personne pourra voir sa beauté si impressionnante et en plus elle sera plus du tout pareil en bas qu'en haut. Rien qu'à imaginer Donia sous terre avec le visage décomposé... ça me donne un peu envie de vomir. "Ouais ouais, et non pas de maquillage, ce serait du gâchis." Je lui fais un clin d'oeil et lui souris sarcastiquement. Comme si j'allais tuer ma meilleure amie, namého ! On touche pas à Donia, sauf moi bien sur. "Ce que tu peux être sarcastique et vilaine" Je le suis, et je suis fière de l'être après tout. Faut bien s'accepter comme on est. Elle a prit en plus son petit air de victime et de choquée. Alala que je t'aime Donia. "Merci de ce compliment." Je lève les yeux au ciel et lui souris, la main sur le coeur. Comme si elle venait de me dire la plus belle chose au monde. Ce qui est totalement faux.
Donia était entrain de me gueuler dessus pour tout simplement me demander ou j'avais mis ses affaires. J'avais envie de lui répondre : dans ton cul, mais je me retenais. C'était trop méchant et j'aimais trop Donia pour lui dire ça. Même si elle m'avait vraiment mise en colère pour mes habits. Du coup j'avais fait ma petite vengeance. Le problème c'est que la machine s'était mise toute seule en route... et vous auriez dû voir nos deux têtes. "Pourquoi est-ce que le lave-vaisselle vient de se mettre en marche ? C'est toi qui l'a al... " Je n'aurais jamais pu l'allumer vu que j'étais à trois ou quatre mètres de lui. En plus c'était pas mon intention du tout. Je me retourne vers le lave-vaisselle et Donia se précipite dessus en appuyant sur tout les boutons. Je viens la rejoindre en précipitant et en manquant de me fracasser la tête sur le carrelage. Bordel de merde ! Oui je suis grossière mais là... c'est code rouge les gens. Je regarde le lave-vaisselle et essaye d'activer ma tête de blondasse pour trouver une idée. "Merde....!" Et bizarrement ce mot déclenche une illumination chez moi. On avait juste à retiré le câble de la prise. Pourquoi j'y ais pas pensé plus tôt ! Je pousse alors le lave-vaisselle et tire fort sur le câble pour l'enlever. Le lave-vaisselle s'arrête automatiquement. Je m'écrase par terre en mode étoile et soupire, fière de moi mais pas trop. Je me relève et regarde Donia. "Je te jure que c'était pas dans mon plan ! Moi je voulais juste laisser moisir tes vêtements dans un lave-vaisselle sale et éteint..." Dit comme ça, je sais pas si elle va bien le prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.   

Revenir en haut Aller en bas
 

le grand ménage de printemps, à notre façon ◮ ebony.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ménage de printemps 2011
» grand ménage ( pv : Marcus Flint)
» Ménage de printemps (en été)
» Recensement N°2: Ménage de printemps
» Le grand ménage au New-Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 04 :: Rps-