AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 + can you please just be honest ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: + can you please just be honest ?   Sam 5 Oct - 16:52




CAN YOU PLEASE JUST BE HONEST ?

gave it all i had, gave it all i could. got me feeling ways i probably never should, could've been the best performer of the show. but now we'll never know, now we'll never know.


« Bonjour. Je suis à la recherche de livre traitant de la photographie. Vous pourriez m'indiquer l'endroit où je pourrais les trouver ? » Demandais-je à une fille travaillant au Daunt books. C'était la première fois que je venais dans ce lieu. Je n'étais pas vraiment, ce qu'on pourrait appeler, fervent des librairies ou des bibliothèques. Je préférais regarder un film ou une série que de lire le livre parlant de la même chose. J'évitais donc le plus possible de mettre les pieds dans ce genre de lieu, sauf que parfois, j'étais un peu obligé d'y aller. Pas par curiosité, mais par manque d'information sur ce que je devais faire ou savoir. Et aujourd'hui, je me trouvais à la librairie dans l'espoir de trouver un livre qui pourrait m'aider dans ce que je voulais comprendre. J'avais déjà fait un saut par la bibliothèque, mais aucun des livres présents là-bas n'avaient pu m'aider. Je commençais un peu à désespérer lorsque j'avais trouvé cette librairie en marchant dans les rues. Etant donner que c'était la première fois que j'y venais, j'étais pas mal perdu dans toutes les rangées remplies de livres et j'avais donc demandé de l'aide à une fille qui, je pense, bossait ici. « Bien sûr. Vous voyez la rangée des bandes dessinées ? Elle est juste à côté. Il y aura une pancarte avec un appareil photo à l'entrée de la rangée, vous ne pourrez pas vous tromper. » Me disait-elle en me souriant. « D'accord, merci. » Lui répondis-je, en lui souriant en retour. Les mains dans les poches de mon bermuda, je partais donc en direction des rangées dont elle m'avait parlé. A chaque fois que je passais devant une rangée, je jetais un coup d'oeil afin d'être sûr de ne pas manquer ma rangée. Une rangée .. deux rangées .. trois rangées .. Et j'arrivais devant celle de bandes dessinées. Je faisais encore quelques pas et j'atterrissais devant une pancarte où un appareil photo était dessiné. Oui, je n'aurais pas pu la manquer, elle avait bien raison la fille qui m'avait aidé. Je pénétrais donc dans la rangée qui m'intéressait et je commençais à feuilleter quelques livres.

Cela faisait environ trente minutes que je regardais les livres sur les étagères et, une fois de plus, je commençais à désespérer. « Putain ! » Lâchais-je dans un soupir. Cela allait finir par m'énerver de ne rien trouver. « Vous voulez peut-être de l'aide ? » Entendais-je alors que je passais une main dans mes cheveux, réflexe de nervosité la plupart du temps. Je tournais la tête vers la personne qui venait de me parler, reconnaissant la fille qui m'avait indiqué le chemin vers cette rangée un peu plus tôt. Souriant, je lui faisais juste un signe de tête afin qu'elle vienne m'aider. Après lui avoir expliqué ce que je cherchais exactement, elle commença à chercher avec moi. Rapidement, une discussion prenait place entre nous et, bien évidemment, je la draguais sans le cacher. Elle était plutôt mignonne alors je n'allai pas la laisser passer. « Et voilà ! » Me disait-elle, posant un livre entre mes mains. Elle avait un grand sourire, elle était fière d'elle. « Vous êtes ma sauveuse ! » Disais-je dans un premier temps, affichant le plus beau de mes sourires. Vu ses joues toutes roses, j'étais plutôt plaisant à ses yeux. « Je .. » « Excusez-moi, j'aurais besoin d'un renseignement ! » Me faisais-je interrompre alors que j'allai demander son numéro à la jolie fille face à moi. J'étais de dos à la personne qui venait d'arriver et, pourtant, je savais qui s'était. Violet. Je l'avais reconnu à la voix. C'était bien dur d'oublier la voix d'une personne qu'on avait réellement aimé. Je tournais la tête vers mon ex petite-amie, plus pour lui faire face que pour lui faire remarquer ma présence. Et je dois dire que ça faisait de la voir aussi près de moi. Il faut dire que depuis notre rupture, on s'évitait totalement. On n'avait plus aucun contact et, la dernière fois où elle avait été aussi proche physiquement de moi, c'était lorsqu'elle avait voulu mettre fin à notre relation, car elle s'était découverte lesbienne entre temps.


love.disaster


Dernière édition par A. Daemon Milosevic le Lun 21 Oct - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : alexis(wonderful)ren.
Pseudo : anaëlle.
Souriez, dites cheese :
Âge : dix-neuf années derrière moi.
Famille : eleanor, la meilleure des petites soeurs becoz elle est parfaiiiite j'vous dis même si c'est une chianli but je fais avec tékaté.
Statut : célibataire parce que les mecs, c'est la galère : MENstruation, MENopause, MENtal breakdowns, see ? most of women's problems begins with men. coincidence ? haha, i don't think so.
Etudes : étudiante en photographie ainsi qu'en histoire (double-cursus).
Jukebox : better than words, one direction + end up here, 5 seconds of summer.
Points chance : 20
These little things :

MessageSujet: Re: + can you please just be honest ?   Mer 9 Oct - 15:09

can you please just be honest ? (daemon et violet)
Il allait sans dire que je n’étais pas la fille la plus parfait du monde. J’étais même bien loin du compte. Mais bien que ce soit parfois difficile à voir, j’avais tout de même une ou deux qualités que l’on ne pouvait pas m’enlever, notamment l’ambition et la détermination qui allait avec. J’étais une personne très travailleuse, ce pourquoi je n’avais pas hésité à suivre un double-cursus à mon arrivée à la fac, tous deux basés sur mes passions, à savoir l’histoire et la photographie. Evidemment, cela impliquait davantage d’heures de cours ainsi que de travaux personnels, mais je ne m’étais jamais plainte de faire ce que j’aimais. Bien sûr, je ne crachais jamais sur le temps libre que je pouvais piocher par-ci par-là, mais je n’étais pas ce genre de fille à rester des heures dans rien faire – ou alors c’était très rare. Cela tombait bien puisque j’avais un dossier à rendre en photographie pour la semaine prochaine. Malheureusement pour moi qui travaillais au feeling le plus souvent, laissant libre cours à mes envies et mon imagination, ce travail se basait plus essentiellement sur les techniques ainsi que le matériel, choses sur lesquelles j’étais un peu moins calée, bien que j’aie tout de même de bonnes connaissances de base. Quoi qu’il en soit, j’avais tout de même prévu de faire un tour à la librairie afin de me documenter davantage grâce à des ouvrages certainement plus précis et plus complets. En fin d’après-midi, après mes cours de la journée, j’allai directement à la librairie. Cependant, la patience n’étant pas l’une de mes qualités premières, je ne perdis pas mon temps à chercher parmi les nombreux rayons qui s’offraient à moi et préférai m’adresser directement à l’une des personnes qui travaillaient ici afin qu’elle puisse m’aiguiller. Mais visiblement, à cette heure-ci, l’effectif était déjà réduit ? Je dus attendre cinq petites minutes à l’accueil puis me décidai à chercher quelqu’un dans les rayons. D’ailleurs, ces derniers étaient pratiquement déserts, ce qui ne manqua pas de m’étonner bien que je ne m’attardai pas sur ce détail. Enfin, après quelques minutes, je crus apercevoir une jeune femme que j’avais déjà vue ici à plusieurs reprises. Elle semblait déjà occupée avec un client, mais je devais avouer que ce n’était pas la gêne qui m’étouffait – d’autant qu’ils n’avaient pas vraiment l’air de parler boulot. Aussi, c’est avec assurance et sans le moindre scrupule que j’interrompis leur conversation, demandant donc de l’aide à la jolie brune qui se trouvait là. Alors que j’étais simplement ici pour un petit renseignement de rien du tout, je ne m’attendais pas le moins du monde à ce que le jeune homme se retourne et ne dévoile alors un visage que je ne connaissais que trop bien… malheureusement. D’ailleurs, tomber sur lui dans une librairie était une chose sur laquelle je n’aurais jamais compté. Comme quoi, la vis nous réserve bien des surprises, mais pas que des bonnes. J’ignorais depuis combien de temps nous ne nous étions pas parlés, voire même pas revus tant nous nous évitions à la perfection. Au moins, sur ce point, nous étions d’accord, et c’était plutôt une bonne chose ; cela nous évitait de nous retrouver dans des situations plus qu’embarrassante comme ce fut le cas aujourd’hui par exemple. Sur le coup, même le regard interrogateur de la jeune libraire ne me fit pas lâcher un mot. Les secondes me paraissaient être des heures, et pourtant, personne n’osait ouvrir la bouche, jusqu’à ce que la vendeuse ne perde patience. Je vous écoute mademoiselle, en quoi puis-je vous aider ? me demanda-t-elle alors en me fixant d’un air aussi insistant que désagréable. Le regard fuyant, je posai ce dernier sur les étagères qui m’entouraient. Hm… non, pour rien en fait, laissez, je… j’ai trouvé en fait ! lâchai-je en prenant divers livres au hasard. Je… enfin… merci ! Si j’ajoutais quoi que ce soit d’autre, je me ridiculiserai sûrement plus qu’autre chose, ce pourquoi je me tus et me contentai de rebrousser chemin en priant de toutes mes forces que cette scène ridicule s’arrête là.



Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: + can you please just be honest ?   Lun 21 Oct - 23:13




CAN YOU PLEASE JUST BE HONEST ?

gave it all i had, gave it all i could. got me feeling ways i probably never should, could've been the best performer of the show. but now we'll never know, now we'll never know.


Pour la toute première fois de ma vie, je me trouvais à la librairie. N'étant pas quelqu'un de très appliqué dans mes études, ni dans la lecture, je n'avais jamais cru utile d'y aller faire un tour. Cependant, cette fois, j'y étais un peu obligé. Et bien qu'au début, je n'étais pas très joyeux d'aller à la librairie, j'avais fini par changer d'avis. En effet, après avoir lutté pour trouver un livre qui allait pouvoir m'aider, je constatais bien vite que la vendeuse à qui j'avais demandé conseil n'était pas insensible à mon charme. Bien évidemment, j'allai en profiter pour la charmer un peu plus, la rendre complètement dingue de moi et la foutre dans mon lit. Pour ensuite, la jeter comme une vieille chaussette quand j'aurai trouvé mieux. C'était un comportement de salaud, je le savais. Sauf que j'en étais bien un et je l'assumais totalement. Alors que je commençais tout juste mon numéro de charme, je me faisais interrompre par une personne qui ne m'était pas inconnu. Violet. Pendant pas mal de temps, on ne s'était pas vu, on s'était évité parfaitement -ou plutôt, elle m'avait évité- et le jour où je voulais ramener une fille chez moi, elle sortait de nulle part et venait tout faire louper. Bon, j'admettais que ce n'était pas réellement de sa faute, c'était un total hasard, mais ça me faisait quand même chier pour le coup. Et je pense que je n'étais pas le seul. La vendeuse était assez énervée par l'arrivée surprise de Violet. Surtout qu'en nous voyant nous regarder, incapable de prononcer un mot de plus, elle avait vite compris qu'on se connaissait elle et moi. Et pas qu'un peu. « Je vous écoute mademoiselle, en quoi puis-je vous aider ? » Demandait la vendeuse, mettant un terme au silence pesant qui s'était installé l'espace de quelques minutes. Le ton qu'elle avait pris montrer clairement son agacement et bien que je fasse celui qui s'en fout de son ex petite-amie, le fait qu'elle lui parle ainsi ne me plaisait pas. Pourtant, je restais de marbre. A quoi bon lui montrer que je faisais toujours en sorte qu'on la respecte un minimum ? Je pense qu'elle s'en foutrait totalement.

« Hm... non, pour rien en fait, laissez, je... j'ai trouvé en fait ! [..] Je... enfin... merci ! » Bredouillait rapidement la blondinette, avant de rebrousser chemin et de repartir rapidement d'où elle venait. Je fronçais légèrement les sourcils. « Certaines filles ne savent vraiment pas quoi faire pour attirer l'attention ! Enfin, nous en étions où ? » Me demandait la vendeuse, tout en me regardant en affichant son plus beau sourire. « Si t'avais été un mec, je t'aurais explosé la gueule pour lui avoir parlé de cette façon. » Lâchais-je tranquillement, comme si ce que je venais de dire était normal. Cependant, l'air surpris de la vendeuse montrait que mes paroles n'étaient pas des banalités. J'avais toujours les yeux fixés vers l'endroit où s'était trouvé mon ex petite-amie quelques secondes auparavant. « Et puis merde ! » Balançais-je, avant de laisser l'adorable vendeuse en plan. Je marchais d'un pas assuré dans la même direction que Violet avait prise. Et je la trouvais quelques pas plus loin, dos à moi, toujours en train de marcher. Sûrement pour quitter la librairie et prendre la fuite, une fois de plus. « T'en as pas marre de prendre la fuite ? » Déclarais-je à son attention, ayant élevé le ton pour qu'elle m'entende bien. Je voyais les yeux des autres personnes se trouvant dans la librairie se braquaient vers moi et je m'en foutais de les déranger en parlant aussi fort. J'avais envie qu'on se comporte comme des adultes elle et moi, non pas comme deux imbéciles gamins qui passent leur temps à se fuir l'un et l'autre. De plus, je ne comprenais même pas pourquoi elle me fuyait ainsi. C'était elle qui m'avait quitté, s'il devait y en avoir un qui fuyait l'autre, cela aurait dû être moi. Pas elle. « Et fait pas celle qui n'a pas compris que j'lui parlais, Violet ! » Finissais-je par ajouter, toujours aussi fort. Pour le peu de fois où j'avais tenté de lui parler, elle avait toujours fait celle qui ne comprenait pas que je lui parle pour s'enfuir. Et ça, cela avait le don de m'énerver.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : alexis(wonderful)ren.
Pseudo : anaëlle.
Souriez, dites cheese :
Âge : dix-neuf années derrière moi.
Famille : eleanor, la meilleure des petites soeurs becoz elle est parfaiiiite j'vous dis même si c'est une chianli but je fais avec tékaté.
Statut : célibataire parce que les mecs, c'est la galère : MENstruation, MENopause, MENtal breakdowns, see ? most of women's problems begins with men. coincidence ? haha, i don't think so.
Etudes : étudiante en photographie ainsi qu'en histoire (double-cursus).
Jukebox : better than words, one direction + end up here, 5 seconds of summer.
Points chance : 20
These little things :

MessageSujet: Re: + can you please just be honest ?   Dim 27 Oct - 15:41

can you please just be honest ? (daemon et violet)
S’il y avait bien un endroit dans le monde où j’étais certaine de ne pas croiser Daemon, c’était à la librairie. C’était sûrement l’une des raisons pour lesquelles je n’y allais jamais à reculons. Je devais avouer que depuis notre rupture, j’évitais les lieux où il avait l’habitude d’aller, et même ceux que nous avions l’habitude de fréquenter tous les deux. C’était ridicule et davantage puéril comme attitude, j’en avais conscience, mais ce que je savais aussi, c’était que je ne supporterais pas de me retrouver face à lui après tout ça. Je n’avais aucune envie que les conséquences de ma décision ne me reviennent en pleine poire. Je ne savais déjà plus ni comment ni pourquoi j’avais fait ça, mais quoi qu’il en soit, le résultat était là. Et je n’avais plus qu’à vivre avec ça. Et donc, sans Daemon. De toute façon, ce n’était pas comme si quelqu’un dans ce monde se préoccupait assez de moi pour se rendre compte à quel point tout avait changé en moi depuis ce jour-là. Alors avec l’habitude, je ne m’en préoccupais même plus moi non plus. Je ne m’étais donc pas posé des millions de questions lorsque j’avais décidé de me rendre à la librairie – quoi que de toute façon cela faisait un petit moment maintenant que je ne me posais plus de questions tant c’était devenu un réflexe. Bosser, c’était devenu ce que je faisais de mieux, et l’essentiel, c’était que j’y prenais plaisir. D’ailleurs, rares étaient les fois où je sortais quelque part sans mon appareil photo. Même aujourd’hui, alors que les seuls lieux où j’avais mis les pieds étaient la fac et la librairie, mon appareil était bien au chaud dans mon sac. Bref, après avoir patienté quelques minutes à l’accueil en espérant que quelqu’un vienne m’apporter son aide, je me mis ensuite à fouiner dans les rayons, voyant que personne n’était visiblement là pour moi. Il ne me fallut pas beaucoup plus de temps pour réaliser que j’avais eu tort de faire ça. Alors que je pensais avoir enfin trouvé le rayon dont j’avais besoin, je tombais justement sur une vendeuse qui, je le crus l’espace d’un instant, allait pouvoir m’aider à choisir les meilleurs bouquins. C’aurait été le cas si elle n’avait pas été trop occupée à se faire draguer par mon ex-petit-ami et à lui faire comprendre qu’elle était bien d’accord pour finir dans son lit en riant à tout ce qu’il disait d’une manière si niaise que j’en avais envie de vomir. Etrangement, elle ne s’était pas adressée à moi avec ce même sourire béat, mais semblait plutôt agacée que je daigne la déranger pendant que Daemon lui faisait la cour. En règle générale, je n’étais pas du genre à rester muette face à une situation qui m’agaçait, mais cette fois, je ne dis pourtant rien, me contentant de rester plantée là. Lorsqu’enfin je parvins bégayer quelques vagues excuses, j’attrapai quelques livres au hasard et partis dans le sens opposé pour mettre un terme à cette situation plus qu’embarrassante et à laquelle je n’avais pas envie de faire face une seconde de plus. Pour être honnête, j’aurais été incapable de dire si j’avais pris la fuite pour ne pas avoir à parler à Daemon, ou si c’était plutôt parce que le voir se comporter ainsi avec une autre fille était une chose que je n’avais jamais réussi à supporter, et bizarrement, encore moins depuis notre rupture. Mais peu m’importait la raison de mes actes, j’avais juste envie et besoin de partir d’ici au plus vite. D’un pas décidé, je déambulai dans les rayons sans me préoccuper des clients que je bousculais dans ma hâte. T'en as pas marre de prendre la fuite ? entendis-je très clairement, venant de quelques mètres plus loin. Je mentirais qi je disais que je n’avais pas reconnu là la voix de Daemon qui ne pouvais s’adresser à personne d’autre qu’à moi étant donné la situation. Instinctivement, je fermai les yeux comme pour me forcer à ne pas flancher. Je ne devais pas me retourner. Et fait pas celle qui n'a pas compris que j'lui parlais, Violet ! Je m’arrêtai net. Lorsque je daignais rouvrir les yeux, je pus voir que quelques personnes s’étaient arrêtées elle aussi pour regarder plus attentivement la scène qui se déroulait sous leurs yeux. J’avais simplement envie de poursuivre ma route, mais peut-être valait-il mieux que j’affronte la situation ne bonne fois pour toute. Une dernière fois. Je pris une grande inspiration, puis me retournai vers Daemon qui se trouvait à quelques pas de là. Arrête, qu’est-ce que tu racontes ? Je ne fuis rien Daemon, je vais à la caisse payer mes livres, me défendis-je en indiquant la dite caisse d’un signe de la main. Et puis, tu vois bien que ce n'est ni le moment ni l'endroit pour parler, ajoutai-je en faisant référence à tous ces gens qui nous regardaient comme des bêtes de foire. Tu n’as pas autre chose à faire de plus important que de t’occuper de moi ? Ta vendeuse là, elle t’attend. Tu ne vois pas que tu n’as qu’à lui demander pour qu’elle vienne dans ton lit ? Alors perds pas ton temps, va la retrouver, elle n’attend que ça elle. Pas moi. Mes derniers propos auraient pu passer pour de la jalousie, mais ce n’en était pas. Du moins, je tentais de m’en persuader moi-même. En réalité, je voulais juste que Daemon ne perde pas son temps à discuter ça avec moi, car ce n’était qu’une perte du temps. Je n’avais aucun argument. Je voulais juste l’oublier, oublier tout ça.


Δ never had much faith in love or miracles. never wanna put my heart on deny. but swimming in your world is something spiritual. i'm gonna get every time you spank the night. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: + can you please just be honest ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

+ can you please just be honest ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) ASHLEY BENSON ; would you like to be honest ?
» Hinami - I just try to be really, really honest with people when I think that they suck! You know? No one gets it.
» Everyone wants the truth but no one wants to be honest • Cassie&Brooke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 04 :: Rps-