AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Sam 9 Nov - 18:58


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



Et hop, un café gratuit. Mais qu’est-ce qu’elle est gentille cette fille en fait. Il n’aurait peut-être pas dû la sous-estimer, au final elle était vraiment pas mal du tout autant psychologiquement que physiquement. Mais non, ceci est une blague, une énorme blague. Elle n’avait pas eu le choix de lui payer son café, voilà pourquoi elle l’avait fait et n’avait pas refusé en l’instant comme elle aurait fait d’habitude. Elle n’avait pas eu son mot à dire. Si Thyméo n’était pas parti en cours de route pour la laisser se débrouiller comme une grande fille -qu’elle n’est pas- avec le serveur, il l’aurait eu bien profond et elle ne lui aurait certainement pas payé ce stupide café.

« - Enlèves tes mains de là tout de suite si tu veux pas que je te les torde dans trois secondes !... »

Hummm… Non. Elle s’était bien octroyée le droit de l’embrasser à deux reprises alors il avait bien le droit de la prendre par la taille et de se coller à elle ainsi. Ca marche aussi bien dans un sens que dans l’autre, elle devrait le savoir depuis le temps. Puis il fallait vraiment qu’elle songe à se détendre un peu cette petite. Dès qu’on s’approche d’elle un peu trop près ou dès que l’on fait quelques allusions par-ci par-là, elle se crispe. On sait tous qu’elle en a pas l’habitude mais quand bien même, elle devrait en profiter. Surtout que ce n’est pas comme si Thyméo était le mec le plus repoussant du coin.

« - Hmm… Non désolé. Et au passage, tu me fais pas peur donc tu peux de suite arrêter avec tes menaces à la con puisqu’on sait tous que jamais tu les mettra en application. »

Ca, personne n’en est certain. D’autant plus qu’elle est assez violente dans son genre. Du moins elle est douée pour faire mal avec de simples mots à ce qui se dit. Par chance, Thym n’a jamais eu de problème avec la furie, la seule chose violente qu’elle lui avait fait c’était l’embrasser. Alors oui, c’est tout sauf violent, on peut le dire.

Et comme il lui avait fait comprendre, il ne bougea pas jusqu’à ce qu’elle trouve une table où ils pourraient se poser tranquillement et continuer leur petit jeu débile en emmerdant particulièrement les personnes présentes autour d’eux. Se elles n’avaient pas encore fuient, elles n’allaient pas tarder.

« - Il te faut un carton d’invitation spécial pour t’asseoir ou tu comptes jouer les Don Juan ?... L’un comme l’autre, l’espoir fait vivre moi je dis… »

Et hop, c’était reparti. Il lui suffisait d’un pic pour relancer leur jeu et pour qu’il soit plus motivé que jamais même si ce n’était jamais le cas inverse. Thym jeta un vif coup d’œil aux gens présent autour d’eux avant de laisser en plan Dolce. Cette fois, il a une bonne excuse. Enfin elle ne sera probablement pas acceptable pour elle mais honnêtement ? Il s’en contre fout. Thyméo partit donc en direction d’une grande brune tout à fait bien formée. Un peu comme la blonde de tout à l’heure mais celle-là était nettement mieux. Est-ce qu’il la connaissait ? Pas vraiment, il l’avait déjà croisé une ou deux fois et passé un moment en soirée avec elle mais il la connaissait sans plus que ça. Il resta là, à parler avec elle pendant peut-être cinq minutes ce qui était suffisant pour connaitre son nom et avoir son numéro. Autant le dire tout de suite, sa soirée était déjà bloquée si vous voyez ce que ça veut dire…

Son numéro tout fraichement enregistré sur son téléphone, il rejoignit Dolce et prit place en face d’elle comme elle lui avait si gentiment proposé quelques minutes auparavant. Attention, crise de jalousie dans trois…deux… un… Non, pas encore mais ça ne saurait tarder.

« - Putain mais qu’est-ce que je fous là … »

C’est exactement ce que Thym se demande à cet instant précis. Non pas que sa compagnie soit fortement déplaisante mais il aurait bien ramené mademoiselle faire des galipettes chez lui là tout de suite. Sauf que, par principe il n’allait pas planter Dolce comme ça pour ça. Il l’avait déjà laissé en plan pour avoir le numéro de la fille en question alors il ne fallait pas abuser non plus. Puis le soir c’est bien, ça permet de le faire autant de fois que l’on veut, dans toutes les positions aussi. Non en fait c’était bien mieux de garder cela pour le soir.

« - Pardon, j’avais un numéro à récupérer. Tu disais ? »

Si elle ne lui foutait pas une claque, c’était beau. Parce que là, il la méritait amplement. Depuis quand on fait ça ? Depuis quand on laisse une fille en plan pour aller en voir une deuxième ? Et bien depuis qu’on s’appelle Thyméo et qu’on agit comme un connard. Le pire dans tout ça c’est qu’il n’avait même pas l’impression de faire quelque chose de mal. Après tout il n’est pas en couple avec elle, c’est une bonne amie non ? Une amie qu’il affectionne énormément même si ça ne se voit pas forcément mais elle reste une amie. Alors oui, il méritait de se prendre une bonne claque pour le réveiller un peu. Surtout quand on pense qu’il a dit à cette fille, la brune, que Dolce était sa sœur quand elle le lui avait demandé. Il manquerait plus qu’elle se mette à le ré-embrasser maintenant !

« - Ah et, merci pour le café j’espère qu’il t’a pas coûté les yeux de la tête. »

Et puis même si c’était le cas, qu’est-ce que ça pouvait bien faire. Elle l’avait payé non ? Donc bon, on s’en fout. Thym attrapa son café au passage avant qu’une idée lumineuse vienne à l’esprit de Dolce. Comme par exemple de lui jeter en pleine figure pour s’être comporté de la sorte.

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Sam 9 Nov - 20:35



THYM - - Hmm… Non désolé. Et au passage, tu me fais pas peur donc tu peux de suite arrêter avec tes menaces à la con puisqu’on sait tous que jamais tu les mettra en application.

Et bah voilà ! Du thyméo tout craché ! Là je relancerai bien un « comme d’hab » mais ça devient lourd… Très lourd ! Tu me diras, y a rien de méchant encore, et heureusement, dans ce que mosieur venait de dire ? Cela dit, ça n’excuse en rien son air de provocateur à la Merlin l’enchanteur ! Le jeu, toujours et encore. Après, ça me faisait une excuse de plus pour le titiller alors crois-moi que j’allais pas me priver d’une occasion pareille ! Le jeu, toujours le jeu…

DOLCE – Mes menaces à la con comme tu dis, elles valent mieux que ta putain de tronche de gremlins alors tu te la fermes  et tu me dis « Merci Dolce pour le café » !

Nameho !  D’abord ! Mosieur il veut jouer au crétin bah il va y jouer ! Nan mais il m’énerve sérieux ! A chaque fois je fini pas perdre avec lui… Quoique de jour en jour je m’améliore alors qu’il se méfie maintenant.  D’ailleurs en parlant de se méfier, j’aurais mieux fait de le faire… Parce que sortir les sous pour payer un café à un trou duc est une chose mais, payer un café à un trou duc qui me laisse en plan… C’en est une autre !

Alors je le regarde partir  comme une con que je  suis parce que j’ai l’impression soudaine d’avoir raté une ou quelques cases. Je le regarde même longuement… J’y crois pas ! L’autre,  il se casse, comme ça, pour aller vers une brunasse couleur pou..iasse ! Non mais là, là… Alors ouais, OUAIS ! J’ai regardé la brune un instant avant de me recentrer sur ma tasse de café et mon nombril ! Si un jour on m’avait dit que je serais là comme une con à jalouser ça… Non mais reprends-toi Dolce, ça craint meuf !

THYM - - Pardon, j’avais un numéro à récupérer. Tu disais ?

L’autre c’est tout sourire qu’il revient s’asseoir… Je suis blonde mais loin d’être une conne ! Alors je l’avais laissé en plan moi une fois ma connerie faite, mais en plus, il me redemande la même connerie avant de se foutre de ma gueule –clairement je dirais pas ça autrement- et bah c’est non, pas question ! HORS de question ! S’il voulait me vexer ou me faire du mal, il pourrait dormir l’esprit léger : c’était chose faite ! S’il savait où il pouvait se le mettre son pardon…. AU CUL ! Et bien profond même ! Et puis qu’est-ce que je disais moi ?.. Bah rien, rien du tout ! Par contre maintenant, des choses j’allais en dire ! De toutes les couleurs du monde même !!  Pov’ type…

DOLCE – Je disais que oh mon Dieu ce que je me faisais chier et ô combien je trouvais cette brunasse profondément intéressante et quand je dis ça, je parle de son décolleté plongeant bien sur ! Sinon, je te demande pas c’est quoi son numéro hein ? …

Mayde, mayde ! Cerveau en ébullition ! Je vais péter un câble et de loin, le plus gros de ma vie ! Thym là tout de suite j’avais envie de me le faire et pas de la plus agréable façon qu’il puisse imaginer ! J’aime bien jouer avec lui à notre jeu, mais là c’était jouer avec autre chose que mes nerfs ! Et ça, il avait pas l’air de capter… T’façons, il capte rien du tout ! Le mec, tu l’embrasses et il se casse vers des autres meufs ! N’importe quoi… Je vais aller me taper un pot de nutella et déprimer une bonne semaine….

THYM -  - Ah et, merci pour le café j’espère qu’il t’a pas coûté les yeux de la tête.
Son merci aussi il pouvait se le mettre au cul, tout comme son espoir !Il y a un dicton qui dit : « trop bonne trop conne »… Bah voilà, c’est exactement ça ! J’étais trop bonne trop conne !  En fait, ce qu’il venait de faire c’est même pas jouer avec mes nerfs ou mon cœur ou quoi que ce soit d’autre, mais il m’avait totalement manqué de respect ! Ca n’allait pas se passer comme ça !

DOLCE – Bon hey, ça y est maintenant ! Arrêtes de te foutre de ma gueule, j’en ai marre ! T’as de la chance déjà que ton café tu l’aies pas pris dans la gueule quand j’en ai eu l’occasion ! Genre devant cette brune là-bas…. Ou même maintenant devant tout le monde ! … T’sais quoi ? Je me tire…

Je me lève, rassemble mes affaires en vitesse et chope ma tasse pour la ramener sur un plateau un peu plus loin… Sauf que j’avais pas dit mon dernier mot…. Non non… J’allais pas le baffer quoique ça me démange grave en fait…. Et bah si en fait, j’en peux plus ! Ma main est parti dans sa tronche en trois secondes et mes yeux en disaient long sur ce que je pensais de lui désormais !

DOLCE – Game Over ! Fin de la partie.

Et c’est sur cette jolie phrase que je m’éloignais d’un pas décidé vers la brune qu’il venait juste d’aborder. Elle, sa tasse, elle l’a pris sur sa gueule ! Un big mais fake sourire à Thyméo et je me cassais ! Parfois, de simples mots ne suffisent pas à exprimer ce que son cœur endure. Parfois, de simples gestes résument de longs discours et parfois, on a fierté à faire certaines choses tant dis que certaines personnes en sont moins fiers..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Sam 9 Nov - 23:48


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



« - Je disais que oh mon Dieu ce que je me faisais chier et ô combien je trouvais cette brunasse profondément intéressante et quand je dis ça, je parle de son décolleté plongeant bien sur ! Sinon, je te demande pas c’est quoi son numéro hein ? … »

Ne serait-elle pas jalouse ? Mais bien évidement que si. Elle est rongeait pas la jalousie si bien qu’elle ne sait même plus quoi dire ou quoi faire. Mais c’est drôle. Puis ça lui plait bien à Thyméo, qu’elle soit jalouse. Bon pas au point qu’elle pète des câbles et face des gros scandales devant tout le monde mais sinon, ça ne le dérange pas. En fait si on y regarde de plus près, c’est plutôt drôle. Elle pense que ce qui s’applique à elle s’applique aussi à lui. Sous prétexte qu’elle appartient à Thyméo, il lui appartient aussi. La naïveté des filles le fera toujours beaucoup rire. Non mais c’est vrai. Pour le coup et uniquement dans ce cas-là, ça ne marchait pas dans les deux sens. Elle n’avait pas su négocier sa part du deal correctement et bien tant pis pour elle, il fallait se réveiller avant. Désormais c’était trop tard.

Non mais attendez, pourquoi est-ce qu’elle lui parle de cette fille ? Excusez-le mais Thyméo ne voit pas trop le rapport entre ce qu’elle disait avant qu’il ne parte et la brune à la forte poitrine. C’était carrément hors sujet ! Sûrement une autre manifestation de sa jalousie à deux balles. Et puis qu’est-ce que ça peut lui faire s’il a envie de parler à d’autres filles voire même de coucher avec elles ? Il n’y a aucun problème, ce n’est pas comme s’il la trompait puisqu’ils ne sont pas ensemble. Il faudrait peut-être qu’elle se le rentre dans son cerveau de moineau parce que si elle commence à péter un câble comme ça à chaque fois qu’il s’approche d’une autre fille qu’elle et bien autant dire qu’elle n’a pas finit de s’énerver, si bien qu’elle aura déjà des cheveux blancs à la fin du mois.

« - Je veux bien te passer son numéro mais je vois pas bien à quoi il pourrait te servir en fait. Je doute que tu te retrouves dans le même lit qu’elle, je me trompe ? Puis désolé mais je ne partage pas. »

Comme si Dolce alias la-fille-la-plus-vierge-et-la-plus-coincée-de-la-décennie allait faire quoique ce soit avec une fille. Elle osait à peine poser ses mains sur le corps d’un mec alors qu’est-ce qu’elle voulait faire avec une fille ? Mais c’était peut-être ça la réponse ! Elle n’a jamais rien fait avec un mec parce qu’elle n’est pas de ce bord là et elle refuse de l’admettre ! C’est possible après tout mais ça n’expliquerait pas le fait qu’elle l’ait embrassé. A moins que ça ne soit que pour se persuader une fois de plus qu’elle est bel et bien attirée par les femmes et non par les hommes… Oula c’est parti beaucoup trop loin cette histoire, beaucoup beaucoup trop loin. Elle a juste la frousse de faire quoique ce soit avec un mec, c’est tout. Pas besoin de chercher midi à quatorze heure quand la réponse est juste sous notre nez.

« - Bon hey, ça y est maintenant ! Arrêtes de te foutre de ma gueule, j’en ai marre ! T’as de la chance déjà que ton café tu l’aies pas pris dans la gueule quand j’en ai eu l’occasion ! Genre devant cette brune là-bas…. Ou même maintenant devant tout le monde ! … T’sais quoi ? Je me tire… »

Pause. Stop. On arrête deux minutes s’il vous plait histoire qu’il percute et qu’il se rende compte de ce qu’il se passait. Pourquoi elle avait pété un câble déjà ? A cause de ses remercîments ? Non mais c’est une blague ? Bon sang, il rêve ce n’est pas possible ! Pour un café et des remercîments elle en fait toute une montagne ? Pour une fois qu’il était à moitié sérieux en plus ! Ce n’est pas pour se foutre de sa gueule qu’il l’a remercié mais par politesse, la prochaine fois il le précisera si c’est comme cela. Cette fille, c’est un cas. Un gros cas. Il faudrait qu’on explique à Thyméo comment est-ce qu’elle fonctionne si quelqu’un a déjà trouvé la réponse parce que ce n’est pas possible d’être plus largué que lui. Tout bonnement impossible. Attendez cinq minutes. En fait elle n’est pas en train de s’énerver à cause de ses remercîments mais à cause de ce qu’il a fait avec la fille en question. Mais tout s’explique. Elle est vraiment jalouse, mais vraiment. Comme si dans sa tête, il était à elle. Comme s’ils étaient en couple. Non mais ce n’est pas possible de faire un scandale pour ça. Elle fait exprès de le rendre fou, ce n’est pas possible. Qu’est-ce qu’il faut que Thym lui dise pour qu’elle comprenne qui ne lui appartient pas et qu’ils ne sont pas en couple ? Parce que si c’est pour qu’elle s’énerve comme ça à chaque fois, autant mettre les choses aux clairs dès maintenant de façon à ce que ça ne se reproduise plus.

« - Non mais attend, qu’est-ce qui te prend ? »

Il aurait bien continué mais elle l’avait prit au dépourvu. Il ne savait même plus quoi dire. Puis de toute façon ça ne changerait pas grand-chose, n’est-ce pas ? Je ne pense pas en tout cas. Elle était aussi bornée que lui, une fois qu’elle avait quelque chose en tête c’était terminé.

« - Game Over ! Fin de la partie. »

Comment ça fin de la partie ? Elle n’a pas le droit de faire ça. C’est tout sauf la fin de la partie. Mais qu’est-ce qu’il lui prend, franchement ? Et encore, le pire reste à venir. En effet, mademoiselle n’a rien trouvé de mieux à faire que de renverser sa tasse en pleine face sur la brunette. Mais dites-moi que je rêve ! Elle n’a pas fait ça, ce n’est pas possible. Du coup il ne fallut pas plus de temps à Thym pour se lever d’un coup et se diriger vers la brune. La pauvre. En temps normal, Thym aurai pu rigoler mais là, c’était abusé. Elle n’avait pas à faire ça, pour qui est-ce qu’elle se prend ? Il faudrait lui apprendre comment se comporter avec les autres en général parce que visiblement elle ne l’a pas bien assimilé.

« - Je suis désolé, elle n’a jamais aimé que d’autres filles s’approchent de moi. Elle est assez protectrice comme sœur. »

Aller hop, prend toi une claque Thym, tu l’as bien mérité. Elles se sont toutes passées le mot aujourd’hui ce n’est pas possible ! D’abord Dolce qui pète une durite et personne ne sait pourquoi puis elle qui lui en met une. Bon il lui avait menti et alors ? Elle voulait juste coucher avec lui elle aussi, rien de plus donc elle devrait en avoir rien à foutre. Sauf si… Oui, il n’y a que ça. Elle pensait que Dolce était sa copine et c’est pour cela qu’elle venait de le claquer, il n’y avait pas d’autres raisons sinon.

Maintenant, il fallait qu’il se bouge de rattraper Dolce parce qu’il était hors de question qu’ils restent fâchés longtemps. Ce n’était pas drôle sinon et ça pourrissait tout leur jeu. C’est dans ces moments là qu’on se rend compte que ça marche vite une fille en colère… Heureusement qu’il avait été assez intelligent pour l’arrêter une fois en dehors de la cafétéria en l’attrapant par le bras.

« - Je peux savoir ce qui te prend ? Pourquoi tu pètes un câble comme ça ? T’es au courant qu’un café c’est chaud voire même bouillant et que t’aurais pu lui faire mal ? Non mais qu’est-ce qui va pas chez toi ? Faudrait vraiment penser à te calmer parce qu’à cette allure là dans un mois tu te retrouveras toute seule ! »

C’était couru d’avance. Elle était bien gentille mais si elle réagissait comme ça à chaque fois que quelqu’un n’allait pas dans son sens, elle n’avait pas fini de faire des crises comme celles-là. Elle est bien gentille mais il arrive un moment où il faut se calmer. Vraiment se calmer.

« - Ecoute, je vois pas ce que j’ai fait de mal. J’ai juste demandé le numéro à une fille, c’est un crime ? T’es peut-être amoureuse de moi, ou tu m’aimes bien ou alors je t’attire peu importe mais merde ! T’as pas le droit de réagir comme ça et de faire mal à tout le monde sur ton passage. ON EST PAS EN COUPLE ! C’EST UN JEU. Il faudrait que tu te rentres ça dans le crâne. »

Ca fait mal. Très mal même mais c’est toujours comme ça avec lui. Dès qu’il ne comprend pas où est le mal, il s’énerve. Et quand il s’énerve, il dit des choses blessantes. Comme beaucoup de gens sur cette planète vous me direz. Seulement là c’était différent de d’habitude, ça se voyait. Thyméo était on ne peut plus sérieux et il attendait une réponse bien concrète de sa part, histoire qu’il puisse se rendre compte de ce qu’il avait bien pu lui faire.

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Dim 10 Nov - 1:05



Je me tirais. J’en avais rien à foutre de ce qui pourraient se passer à présent pour Thym. Vraiment, rien à foutre ! Franchement, il m’arrive de me fâcher avec mes frères, je crois que j’ai jamais fouttu une vraie claque comme ça à l’un d’eux… Je devrais y songer, parce que ça saoulage mine de rien ! Soyez d’accord ou non, mais moi je trouve que c’était tout simplement mérité !  Je n’apprécie que peu d’être prise pour une conne et je suppose qu’il en va de même pour la plupart d’entre vous ! Je me trompe ? Non, évidemment que non..

THYM - Je peux savoir ce qui te prend ? Pourquoi tu pètes un câble comme ça ? T’es au courant qu’un café c’est chaud voire même bouillant et que t’aurais pu lui faire mal ? Non mais qu’est-ce qui va pas chez toi ? Faudrait vraiment penser à te calmer parce qu’à cette allure là dans un mois tu te retrouveras toute seule !

De quel droit il me prend par le bras comme ça ? On va encore aller dire qu’il fait la nounou avec moi après, faudra pas s’étonner !  Bizarrement, sur le coup, c’est vrai que je m’en voulais un peu pour la brunette là… Ouais, elle m’avait rien demandé et elle a pris une tasse de café dans la gueule ! En vrai, j’en ai rien à foutre, elle avait qu’à pas faire sa chaudasse ! Quand je vous disais que y a des filles on se demande ce qu’elles foutent ici, c’est dans ce genre-ci !  Puis comme ça, on aura compris quel mouvement émotionel j’avais au fin fond de mes entrailles ! C’était chaud, très chaud et même dangereux ! Carrément explosif !

Tu vois les yeux presque noirs que j’avais  là ? C’est pas le démon que j’avais en moi mais les enfers en totalité ! Ne jamais mais JA-MAIS venir me provoquer ! Encore moins me délaisser comme une chaussette ! Je suis pas une Dolce ! Les gens prennent trop de confiance, ils croient tous sous prétexte que je suis petite, blonde ou ce que tu voudras, que je vais rester sage comme une image ! Bah non, moi je suis Dolce et je suis peinture nature ! Tu me cherches, tu me trouves ! Pour le coup, les arguments je les avais déjà tous en tête pour thymthym !  Ou plutôt Thyméo devrais-le dire…

DOLCE - Déjà oui je suis au courant mais t’as plus l’air de t’en faire pour une histoire de café que de baffe alors peut-être qu’elle était pas assez forte ?! Ensuite, je suis déjà toute seule donc j’en ai strictement rien à foutre ! … Tu me laisses en plan, je me venge, fin de l’histoire !  …. Là ce qui est bouillant, c’est l’envie de te baffer alors franchement tu devrais me lâcher avant que moi je me lâche…

Si auparavant mes menaces apparaissaient sans conséquences réelles, je crois qu’à présent il va songer à se méfier. C’est peut-être l’effet « baffe dans ta gueule » qui aura été la résolution à toute cette mascarade ! Bref.  C’était parti en live comme jamais ! Alors dites ce que vous voulez : je suis jalouse, tarée, conne, amoureuse ou que j’ai bien fait, mal fait, je m’en fous ! C’est le seul moyen que j’avais de répondre à l’autre ! Je me voyais pas repartir dans un monologue encore une fois paumé, ça sert à rien si ce n’est que m’embrouiller davantage ! Avec l’autre, le problème, c’est que je n’arrive jamais à savoir ce qu’il pense, ce qu’il ressent… Rien, un vrai mur de brique ! Ca me tue ! … Et pourtant je suis pareille… Presque. … Je pensais quand même avoir été claire en l’embrassant à deux reprises mais non, non non non.

THYM - - Ecoute, je vois pas ce que j’ai fait de mal. J’ai juste demandé le numéro à une fille, c’est un crime ? T’es peut-être amoureuse de moi, ou tu m’aimes bien ou alors je t’attire peu importe mais merde ! T’as pas le droit de réagir comme ça et de faire mal à tout le monde sur ton passage. ON EST PAS EN COUPLE ! C’EST UN JEU. Il faudrait que tu te rentres ça dans le crâne.

Au fond, c’est là que tu vois qu’il peut pas se passer de Dolce. Il faut toujours qu’il revienne, même si c’est pour me poser des questions à la con, toujours et encore !  Pour  lui c’était un jeu.  Pour moi c’était un jeu. Sauf que j’ai jamais joué à lui faire du mal dans un cadre comme celui-ci. C’est qu’il me mordrait presque en prime ! Putain mais qu’est-ce que je suis conne moi dans le genre….

DOLCE -  Tu vois jamais rien de toutes façons… Enfin bref ! … Toi t’as le droit de me faire du mal librement, d’aller vers tout ce qui bouge, de me laisser en plan comme une merde et moi, faudrait que je reste assise à regarder tes plans culs un après l’autre en fermant ma gueule ! Bah non, ça marche pas comme ça tu vois ! Et PUTAIN ! J’ai compris qu’on est PAS un couple ok ?! Ton jeu tu te le fais tout seul maintenant ! …

Et là, par je ne sais quelle illumination ça m’a pris mais, j’ai croisé des yeux bleus. Le genre de mec complètement paumé mais putainement beau. Le genre dont j’en ai rien à foutre parce qu’ils se laissent marcher sur les pieds. Le genre  timide mais séduisant de nature. Quoique non non et re non ! Mauvaise idée ! Imagines que le mec il me repousse, ça ferait encore bien plaisir à Thym… Non non non, on va faire mieux que ça ! Pire que ça ! Le truc qui va littéralement scier l’autre !

Une feui lle tiré du sac, un stylo ramassé par terre et hop ! je me fais une affiche « Kiss gratuit » ! A tous les coups, ce sera peut-être les plus moches, les geeks, les puceaux, les craignos et toute cette panoplie qui va se pointer mais rien à foutre ! C’est juste une façon bien à moi de me venger mais aussi de me « consoler » en me prouvant que je suis pas si repoussante pour être autant largué comme une merde comme l’autre le fait… Un bout de scotch et trente secondes plus tard, elle était au mur avec mon numéro de téléphone ! Have fun !  Qu’il rammène sa fraise Thym’, j’en ai plus rien à foutre ! Je me tirais de nouveau ! J’allais pas rester là jusqu’à cette aprem hein ?

En fait, c’est clair que je n’allais pas rester là jusqu’à cette aprem. Pour cause : les yeux bleus du beau brun que je venais de croiser m’étais réapparu mais cette fois, de pleine face et il avait toujours l’air autant paumé ! Dieu m’aidera t-il enfin ? Y a trente secondes c’est Thym qui me choppait par le bras et là, c’est les yeux bleus qui me choppait par le bras aussi. En fait, il était peut-être pas aussi timide que je le croyais, il venait me taper la causette ! On parlait pas de choses importantes, il m’a juste demandé les raisons pour lesquelles je venais de poser une affiche puis de là s’enchaîne une conversation normale basé de « salut… je m’appelle… enchanté… tu es célibataire… » et j’en passe ! Faudrait quand même pas qu’il continue comme ça, je vais vite avoir le coup de me tirer… Ca me saoule de faire connaissance avec des gens peu intéressants qui ne font que te questionner tu vois…

Par ailleurs, j’en oubliais Thyméo. D’ailleurs, c’était de lui qu’on était en train de parler. Sauf qu’au lieu de dire quoi que ce soit à son propos, j’ai préféré dire que j’allais devoir me bouger… Sauf que j’étais tombé sur un gros lourd. Décidément, c’est la matinée de merde… Mais tu vas voir, il va pas traîner trente secondes de plus avant que mister Dawkins revienne et ne refasse encore un truc ou dise un truc déplaisant à souhait…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Dim 10 Nov - 14:13


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



« - Déjà oui je suis au courant mais t’as plus l’air de t’en faire pour une histoire de café que de baffe alors peut-être qu’elle était pas assez forte ?! Ensuite, je suis déjà toute seule donc j’en ai strictement rien à foutre ! … Tu me laisses en plan, je me venge, fin de l’histoire ! … Là ce qui est bouillant, c’est l’envie de te baffer alors franchement tu devrais me lâcher avant que moi je me lâche… »

Et pour la première fois de sa vie, il l’écouta et finit par la lâcher. Il fallait le noter quelque part car il y a très peu de chances que cela se reproduise un jour. Mais bon, une claque ça suffit, pas deux. Il aurait pu croire que c’est encore une de ces menaces qu’elle ne met jamais à exécutions mais ce n’est pas le cas. Elle est totalement incompréhensible comme fille mais pour le coup, il avait très bien vu qu’elle ne plaisantait pas et qu’il allait vraiment s’en prendre une en pleine poire si jamais il ne la lâchait pas. C’est pour cela qu’il ne se fit pas prier pour la lâcher. Puis avec son regard de dragon qui vous dissuadait de faire quoique ce soit, c’était vite réglé.

Qu’elle se venge parce qu’il l’a laissé en plan alors qu’ils n’étaient que tous les deux, d’accord mais elle n’est pas obligé d’en arriver à ce point. Il y a tout de même des limites à respecter. Elle pouvait s’énerver et lui faire ce qu’elle voulait à lui pour se venger mais pas à cette fille. Dans le fond elle n’y est pour rien. C’est Thyméo et seulement lui qui a décidé de lever son derrière et de partir voir la fille en question. Elle, elle était dans son coin et jusqu’à preuve du contraire elle n’avait en rien obligé Thym à venir la voir. Donc Dolce n’avait aucun cas le droit de venir l’ébouillanter avec son café. Elle n’est pas finie cette fille, il n’y a pas d’autres explications. Il lui manque une case, ce n’est pas possible autrement.

« - Tu vois jamais rien de toutes façons… Enfin bref ! … Toi t’as le droit de me faire du mal librement, d’aller vers tout ce qui bouge, de me laisser en plan comme une merde et moi, faudrait que je reste assise à regarder tes plans culs un après l’autre en fermant ma gueule ! Bah non, ça marche pas comme ça tu vois ! Et PUTAIN ! J’ai compris qu’on est PAS un couple ok ?! Ton jeu tu te le fais tout seul maintenant ! … »

Peut-être parce qu’il n’a rien fait de mal dans le fond ? C’est vrai quoi, il avait juste demandé le numéro d’une fille alors qu’il était avec une autre. En fait il n’y a pas de quoi faire tout un drame, c’est elle qui disjoncte pour un rien, comme d’habitude vous me direz. Ils ne sont pas en couple et elle semble l’avoir très bien compris alors pourquoi est-ce qu’elle réagit ainsi ? Il faudra penser à l’expliquer parce que il aurait beau lui demander des centaines de fois, elle aurait beau lui expliquer encore et encore, il ne comprendrait probablement jamais. Ca lui fait du mal de le voir avec une autre fille soit disant, mais pourquoi ? Thym est jaloux quand il la voit avec un autre mec mais il n’en est pas blessé pour autant. Ca l’énerve, ça le rend de mauvaise humeur mais en aucun cas il est blessé. Ou alors c’est parce qu’il a tellement appris à bien le cacher avec le temps qu’il ne s’en rend même plus compte lui non plus.

« - Je te fais du mal ? Non mais c’est une blague ? Je vois pas en quoi ça devrait te faire du mal que je vois d’autres filles ou non ! C’est ça le deal, tu m’appartiens, t’as pas le droit d’aller voir d’autres mecs et moi je fais ce que je veux. Il fallait te réveiller avant si ça te plait pas ! »

D’un autre côté, ça arrangeait bien Thym qu’elle n’ait pas su négocier. Il avait la conscience tranquille puisqu’il pouvait faire ce qu’il voulait de son côté et elle, elle n’avait pas le droit de voir d’autres mecs. Pour le coup il s’était vraiment bien débrouillé. Seulement le deal n’existait pas réellement. Comme elle l’avait dit tantôt, il n’y avait aucune preuve qu’il avait existé un jour.

« - T’as pas le droit de me dire de jouer tout seul. Sinon ça veut dire qu’on a plus aucun intérêt à se voir. Et je sais très bien que tu m’en veux mais pas au point de plus me voir alors arrête de dire des conneries. Je joue pas tout seul, c’est juste la mi-temps, ok ? »

En fait elle n’a pas trop le choix. Il a décidé que le jeu ne s’arrêterait pas là alors ça serait le cas. Puis, on ne va pas se mentir, l’un sans l’autre, ils finiraient par s’ennuyer au bout d’une semaine même pas. Leur jeu est trop amusant pour s’arrêter sur un coup de tête sous prétexte que monsieur l’aurait blessé. N’importe quoi. Elle est jalouse point barre à la ligne. Elle préférerait être à la place de cette fille sauf qu’elle n’a pas de chance, ce n’est pas le cas.

Bien entendu, il aurait dû se douter qu’elle ne s’arrêterait pas là. C’était trop beau pour être vrai. Elle avait fait son scandale, elle pouvait bien s’arrêter là non ? Et bien non. Ce n’est pas drôle sinon. Autant en rajouter une couche pour foutre encore plus le bordel. Comme si ce n’est pas déjà assez compliqué. Qu’elle ne vienne pas dire qu’elle ne le cherche pas après, ce n’est pas la peine. C’est la première à aggraver les choses. Et pour le coup, elle vient de trouver le moyen parfait. Si elle veut le voir péter une durite devant tout le monde et bien qu’elle continue.  Non parce que là, elle commence fort. Elle veut le rendre fou ? Qu’elle se rassure, ça marche très bien. Quelle idée de mettre une affiche comme ça aussi ! Elle sait très bien que tout le monde va l’appeler ou venir vers elle après ça. Et c’est exactement ce qu’elle veut, que tous les mecs s’intéressent à elle d’un seul coup. Elle est en train de rendre Thym fou de jalousie mais c’est sa façon de se venger. Mais tant pis pour elle, elle veut jouer ? Qu’elle s’apprête à perdre alors. Elle devrait savoir depuis le temps qu’il ne faut pas jouer avec lui, il est capable de tout juste pour prouver qu’il est le plus fort. Du coup, histoire de lui montrer qu’il n’en a strictement rien à faire –ce qui est faux d’ailleurs- il partit avec la première fille qui passa. Un bras autour de la taille de cette dernière qui, comme vous pouvez le voir, ne se débat pas ou ne s’en va pas en courant. C’est parfait tout ça. Il partit durant environ cinq minutes, histoire que Dolce puisse faire sa conversation tranquillement, avant de revenir et de se pointer devant elle.

« - Toi tu te casses. Dégage, maintenant. T’as pas entendu ou quoi ? Je t’ai dit casse-toi ! »

Il était revenu rapidement après avoir laissé l’autre fille en plan. Tout compte fait, ça ne sert à rien de s’abaisser à son niveau. Ca n’arrangerait rien alors autant régler ça tout de suite comme ça ils n’en parlent plus. Enfin encore faut-il qu’il se bouge de partir l’autre paumé. Une fois, deux fois, trois fois. Il n’a toujours pas bougé et bien c’est Thym qui va le bouger et il va le regretter. Enfin pas vraiment, il a de la chance que Thym se contente seulement de le pousser violemment pour qu’il dégage. Oui oui, de la chance parce qu’en temps normal il se serait pris un crochet dont il se rappellerait toute sa vie. Après l’avoir viré, il reporte son regard sur Dolce et autant dire que ce n’est pas un regard remplit d’amour, bien loin de là. S’il pouvait l’étrangler, il ferait.

« - Je te conseille de pas jouer avec moi comme ça parce que tu vas très vite le regretter. Et puis merde pourquoi tu fais ça ? Tu sais très bien que ça me rend fou. Alors oui tu veux te venger mais trouve autre chose parce que ça commence vraiment à me gaver. La prochaine fois tu fais quoi ? Tu te prostitues carrément pour te venger ? T’as vachement de respect envers toi-même putain. »
@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Dim 10 Nov - 17:03



Au fond, je pense pas que je lui en aurais mis une deuxième. J’ai un sale caractère mais je suis pas une peste ! Comme on dit, c’est la quantité qui compte mais la qualité ! Alors lui mettre une baffe parce qu’il déconne avec de bons arguments et des raisons valables, ok. Lui en mettre plusieurs parce que je suis énervé contre lui, ça ne servirait à rien. La violence ne résoud pas tous nos problèmes.  Alors ouais,  j’étais quand même satisfaite de le voir me lâcher ! Ca lui avait peut-être remis les idées en place et peut-être aussi que maintenant il allait arrêter de me prendre pour son pantin hein ?... Non ça c’est trop demandé. Soyons réalistes un peu !

THYM - Je te fais du mal ? Non mais c’est une blague ? Je vois pas en quoi ça devrait te faire du mal que je vois d’autres filles ou non ! C’est ça le deal, tu m’appartiens, t’as pas le droit d’aller voir d’autres mecs et moi je fais ce que je veux. Il fallait te réveiller avant si ça te plait pas !

Ce mec a un gros problème ! Voir même plusieurs ! Il est pas tout seul dans sa tête c’est pas possible autrement ! Il arrivait pas à comprendre où était le malaise et il croit que je blague ! Bien sur, j’ai la gueule de quelqu’un qui fait des blagues H24… Sans commentaires ok ?! Un jour il faudrait qu’il revoit tous les deals qu’il me fait je suis sure qu’il y en a beaucoup encore que j’ignore ! Pourquoi pas m’attacher à une laisse tant qu’on y est ! Il est débile ou bien ?! Je suis vraiment pas d’humeur à blaguer là…

DOLCE – En quoi je suis censé t’appartenir ? Expliques-toi parce que, on est pas en couple, on est pas marié non plus, t’es pas mon père, ni un de mes débilos de frères alors… Je vois pas !  Puis si tu veux jouer les grands frères ça va aller parce que j’ai déjà Nath’ qui le fait très bien, crois-moi ! … Alors t’es qui toi ?! Je veux dire, t’es quoi ?!

Tourner autour du pot est une habitude chez nous. Il  n’était pas question de dire les choses explicitement, plutôt crever ouais !  Au fond, je suis sure et même certaine qu’il ne savait pas lui-même qu’est-ce qu’il était vis-à-vis de moi alors fallait pas espérer trop de réponses de sa part. Au final, je ne sais plus à quoi on joue, je ne sais presque plus comment je m’appelle… Je sais juste qu’un truc ne tourne pas rond que ce soit chez lui comme chez moi !

Il faut dire aussi que  je ne savais pas moi-même ce que j’attendais de lui. Je sais juste que son deal ne tenait pas la route. Son deal au juste c’était quoi ? Que je l’attende X temps jusqu’à ce qu’il se décide à lâcher les poupées vivantes ?  Ca me plaisait pas, mais pas du tout ! Cela dit, tout mon plan se déroulait « à merveille ». Je veux dire, pour ce qui est de lui rendre sa monnaie de sa pièce ! Il avait l’air aussi furax que moi, c’était le signe que je l’avais touché. J’en attendais pas plus.

THYM - T’as pas le droit de me dire de jouer tout seul. Sinon ça veut dire qu’on a plus aucun intérêt à se voir. Et je sais très bien que tu m’en veux mais pas au point de plus me voir alors arrête de dire des conneries. Je joue pas tout seul, c’est juste la mi-temps, ok ?

Là aussi, ça faisait parti du plan auquel je me tenais. Lui montrer que j’étais pas contente, à bout, ce que tu veux ! Loin de moi l’idée de ne plus jamais le voir évidemment, je tiens quand même à lui-même s’il me fait grave chier et que j’en peux plus des fois.  Thym c’est comme une addiction : une fois que tu as eu le plaisir de jouer avec, tu ne peux plus t’arrêter. Je ferais quoi de mes journées sans lui ? Parce que faire des crasses à Danny, Justin ou préparer de sales plans avec la cousine ça va cinq minutes tu vois ! Puis même, il finirait par me manquer ouais. Comme le fait de voir les choses et de devenir aveugle…

Tout ce que je voulais c’était qu’il se rende compte qu’il m’avait fait du mal. Même si c’était pas volontaire… Puis, de lui en faire à mon tour même si c’était loin d’être très réfléchi pour lui dire que j’voulais plus de lui –en gros. C’était même débile de dire ça ! Mais encore une fois, j’y peux rien, tu me fais du mal, je t’en fais, par tous les moyens !

DOLCE – Ok !

Fallait pas s’attendre à ce que je mette à genoux, que je m’excuse ou je ne sais quoi hein ? Une simple réponse était largement suffisante ! De toutes façons, c’était à prendre ou à laisser ! Ca valait ce que ça valait, pour moi, c’était déjà suffisant d’être d’accord avec lui.. C’est tellement rare !  Là, je papote avec le beau brun aux yeux bleus.. Bon, j’avoue la conversation était pas passionnante. C’était ceci dit plus passionnant que de regarder Thym repartir une fois de plus avec une autre meuf ! Don Juan de mes **** !  C’était donnant-donnant de toutes façons….

Je le guettais du coin de l’œil et ça commençait à me saouler ! Il ne comprendrait jamais rien visiblement ! Si la meuf je l’avais arrosé c’était pas pour la blesser elle mais pour mettre Thyméo dans l’embarra !  Il faudrait lui offrir un décodeur pour noël, songez-y ! Sinon, Je me cassais pas de là. Non, je partirai pas. J’essayais simplement de « passer à autre chose »… Erreur. Grossière erreur !

THYM - - Toi tu te casses. Dégage, maintenant. T’as pas entendu ou quoi ? Je t’ai dit casse-toi !

Je l’avais même pas vu revenir hey ! Mais bon, il avait peut-être pas besoin de le pousser hein ? Quoique je suis sure que « les yeux bleus » a eu beaucoup de chance parce que les yeux de Thyméo avait pris une tournure telle que je voyais déjà le mec voler à 400 mètres !! … Et moi je fermais ma gueule en attendant. Pour une fois j’ai envie de te dire…. Bref !

Au final, c’est plutôt explosif quand on est ensemble. Pas forcément entre nous, quoique si un petit peu mais, surtout pour les autres, ceux qui nous entourent ! Vas savoir lequel de nous deux est jaloux au plus haut point… D’habitude, le pire, c’est que je suis pas du tout jalouse vis-à-vis des autres, j’en ai même rien à faire ! Mais là, Thym faisait tout, absolument tout pour me le faire devenir ! Sans problème d’ailleurs !

THYM - Je te conseille de pas jouer avec moi comme ça parce que tu vas très vite le regretter. Et puis merde pourquoi tu fais ça ? Tu sais très bien que ça me rend fou. Alors oui tu veux te venger mais trouve autre chose parce que ça commence vraiment à me gaver. La prochaine fois tu fais quoi ? Tu te prostitues carrément pour te venger ? T’as vachement de respect envers toi-même putain.

Là, c’était officiel, ça devenait dangereux à mort ! Puis après ça, il était pas jaloux non plus hein ? Mytho ! Mais là, pas le cœur à en rire… Je regrette simplement de l’avoir embrasser parce que c’est une belle connerie que j’ai faite. Visiblement, il avait conscience d’absolument rien en plus de ça. Sauf peut-être qu’il venait de se réveiller grâce à « mister yeux bleus » ! Puis, Thym l’a dit : ça le rend fou… Je l’avais fait exprès, ça avait marché, je pouvais être fière de moi sur ce coup-là ! …Quoique j’y suis peut-être aller un peu fort ?... Tant pis, il aura retenu la leçon, enfin, j’espère…

DOLCE – Pourquoi j’ai fait ça ? Pourquoi ?! … C’est une vraie question ? Tu veux vraiment la réponse ?! … Ca te fait quoi de me voir avec un autre ? …Réponds pas je veux pas de la réponse mais demandes-toi  plutôt ce que moi ça me fait ok ?! Je veux dire, quand toi t’es avec des filles…. Profites-en aussi pour réfléchir à ton deal parce que je veux bien jouer avec toi mais il y a un moment donné où on doit franchir la ligne d’arrivée ! … Alors j’arrête de jouer « comme ça » avec toi, mais toi, remets-toi en question…

La perfection n’existe pas. Que ce soit bien clair. J’attendais pas de lui qu’il soit parfait de toutes façons, je lui demandais simplement d’arrêter de me prendre pour une idiote ou du moins d’être très clair avec moi. Dans la vie, t’as le droit à plusieurs essais, sauf que la vie n’est pas éternelle alors il faut savoir choisir son chemin avec prudence parce que faire demi-tour c’est comme se suicider. Ceux qui m’ont suivi c’est bien, ceux qui m’ont perdu en route, tant pis… En parlant de suivre, je me dirigeais vers la fiche et n'en fit qu'une boule froissé en regardant Thym. Si le défi se lisait dans mes yeux, ça ne voulait pas dire grand chose si ce n'est qu'il faille faire attention davantage...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Lun 11 Nov - 21:11


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



Est-ce qu’elle l’avait fait péter un câble ? Carrément. Il bouillonnait de l’intérieur mais à un point inimaginable. Déjà qu’elle venait de le laisser en plan à son tour et de renverser le café sur une fille, il fallait qu’elle l’énerve encore plus en ne lui disant pas ce qui posait problème. Non mais c’est vrai, si elle ne lui dit pas, comment est-ce qu’il peut deviner ? Il a beau être intelligent, jusqu’à preuve du contraire il n’a toujours pas développé la capacité de lire dans les pensées. Un jour peut-être, ça arrivera. Surtout qu’avec elle, il en avait grandement besoin.

« - En quoi je suis censé t’appartenir ? Expliques-toi parce que, on est pas en couple, on est pas marié non plus, t’es pas mon père, ni un de mes débilos de frères alors… Je vois pas !  Puis si tu veux jouer les grands frères ça va aller parce que j’ai déjà Nath’ qui le fait très bien, crois-moi ! … Alors t’es qui toi ?! Je veux dire, t’es quoi ?! »

Là, elle marque un point. Lui non plus ne sait pas trop pourquoi elle lui appartient mais c’est comme ça. Ca ne date pas d’hier alors pourquoi est-ce qu’elle se réveille maintenant ? On ne va pas chercher midi à quatorze heure, c’est comme ça point final. Par contre c’est un peu vexant ce qu’elle vient de dire. « T’es qui toi ? T’es quoi ? » Si jamais c’était Thym qui avait dit ça, elle l’aurait giflé. Mais vu que c’est elle qui pose la question, personne ne dit rien. Enfin Thym ne dit rien. Il a préféré partir sans même lui répondre. De toute façon il n’avait pas la réponse. Il a beau se poser la question quinze fois par jour, il ne la connait toujours pas.

« - Pourquoi j’ai fait ça ? Pourquoi ?! … C’est une vraie question ? Tu veux vraiment la réponse ?! … Ca te fait quoi de me voir avec un autre ? …Réponds pas je veux pas de la réponse mais demandes-toi  plutôt ce que moi ça me fait ok ?! Je veux dire, quand toi t’es avec des filles…. Profites-en aussi pour réfléchir à ton deal parce que je veux bien jouer avec toi mais il y a un moment donné où on doit franchir la ligne d’arrivée ! … Alors j’arrête de jouer « comme ça » avec toi, mais toi, remets-toi en question… »

Ca faisait trop d’un coup. Beaucoup trop d’un coup. Il avait à peine compris la moitié de ce qu’elle voulait dire. Bon il faut dire qu’il ne l’écoutait pas avec la plus grande attention… Enfin si mais ça rentre par une oreille et ça ressort par l’autre, comme à chaque fois que quelqu’un lui parle. Puis son histoire avec sa ligne d’arrivée… Beaucoup trop compliqué pour lui. Qui a dit qu’il y aurait une ligne d’arrivée d’ailleurs ? Elle abandonnerait bien avant, c’est certain. Il fallait être doté de beaucoup de patience avec Thym et entre nous, elle est loin d’être aussi patiente qu’il le faut. Elle s’énerve déjà maintenant alors que pour lui le jeu ne fait que commencer. Comment est-ce qu’elle veut tenir jusqu’à la ligne d’arrivée ? A cette allure là, c’est impossible. Elle en aura marre bien avant si ce n’est pas déjà le cas.

Qu’est-ce que ça lui fait de la voir avec un autre mec ? Ca s’est bien vu non ? S’il avait pu défigurer le mec, il l’aurait fait seulement il ne voudrait pas trop se faire remarquer non plus. Du moins pas dans ce cadre là. Alors elle non plus n’a pas besoin de réponse à ce sujet. De toute façon elle n’en veut pas, elle le sait très bien. Ca sert à rien qu’il le dise de vive voix si il l’a parfaitement montré trois minutes plus tôt. Puis il lui a bien fait comprendre en lui disant que ça le rend fou, elle veut quoi de plus ?

« - Une ligne d’arrivée ? Et ça serait quoi pour toi ? Désolé mais j’en vois pas. Y’en a pas. C’est un jeu sans fin, c’es tout. Y’aura jamais de ligne d’arrivée parce que ça en vaudra plus la peine sinon. Tu devrais le savoir puisque tu sais toujours tout. »

Une fois de plus, il n’avait pas compris la moitié de ce qu’il venait de dire. Mais c’est tellement tordu qu’elle comprendrait sans problème, à ce niveau là il ne se fait pas de soucis. En revanche, il ne voit pas trop pourquoi est-ce qu’il doit se remettre en question… Ah mais si, c’est toujours la faute de l’autre de toute façon, c’est bien connu. C’est plus facile de rejeter la faute sur l’autre que d’assumer ses actes. Elle n’est pas toute blanche, c’est surement elle qui fait le pire. Elle pète des câbles vingt-quatre heures sur vingt-quatre sans même avoir de raison.

« - Que je me remette en question ? Mais t’es sérieuse ?! C’est toi qui a un problème ma poule ! Moi je vais très bien, très très bien. C’est toi qui sais pas ce que tu veux ! Tu pètes des câbles pour un rien et après tu me dis que tu sais que c’est qu’un jeu. T’as pas l’impression de t’y perdre un peu ? Non parce que dans le genre contradictoire t’es pas mal du tout. T’as quelque chose à me dire ? Et bah dis-le. Et arrête de passer tes nerfs sur les filles avec qui je reste, merci. C’est pas de ma faute si t’es jalouse à plus pouvoir te retenir que je sache. »


@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Mar 12 Nov - 17:33



Et bah voilà, ça continuait, encore et encore. Le pire, c’est qu’il me cherchait, je ne sais pas pourquoi, ni jusqu’à quand il allait le faire mais il le faisait. A ce stade du jeu, mon envie de l’embrasser m’était passé et de loin. Il fallait se remettre dans le jeu et rapidement. Sans bavures, ce serait bien aussi .Franchement, au fond, je l’aime bien Thym. Sauf qu’il arrive à me foutre hors de contrôle et ça, j’aime beaucoup moins.

THYM - Une ligne d’arrivée ? Et ça serait quoi pour toi ? Désolé mais j’en vois pas. Y’en a pas. C’est un jeu sans fin, c’es tout. Y’aura jamais de ligne d’arrivée parce que ça en vaudra plus la peine sinon. Tu devrais le savoir puisque tu sais toujours tout.

Ca serait quoi pour toi la ligne d’arrivée ?... Bonne question, pas de réponse. Au moins il avait l’assurance de me dire clairement que c’était un jeu sans fin, rien de plus. En revanche, pour ce qui est du fait que je sache toujours tout, il sait aussi bien que moi que ce n’est qu’une idée qu’on se fait. Je ne sais que ce qui m’arrange, ni plus ni moins. Maligne jusqu’au bout tu crois quoi ?!! Toujours est-il que ça devenait chiant de parler avec une tête de mule dans le genre à thym. Le seul truc qui me venait en tête c’était : tais-toi. Pour lui que je dis ça pas pour moi ! Je fermerai jamais ma gueule donc voilà voilà !

Toujours est-il que si j’étais à moitié vexé du fait qu’il me sorte qu’il n’y aura pas de ligne d’arrivée, que donc je pouvais plus ou moins me défaire de mes merveilleuses idées. Bref, il fallait faire avec, c’est aussi ça de traîner avec Thym. Finalement, il est quand même bien bizarroïde lui… J’étais largué, complètement. Pourtant, il fallait revenir dans le jeu et vite alors, on va s’y remettre de ce pas !

DOLCE – Ouais. Ok.

Court mais clair. Qu’est-ce que tu veux dire à ça hein ? Bordel de merde, je suis intelligente mais quand même ! Les sentiments ça ne se contrôle pas contrairement à la culture générale ! Et pourquoi je lui ai même pas dit d’abord ? Non bon, ça n’aurait fait qu’enrichir notre quiproquo à deux balles et si j’aime bien faire chier les gens, là, ça devenait lourd de batailler avec lui. Ouais, comme je l’ai dit, je l’aime bien quand même Thymthym.

THYM - Que je me remette en question ? Mais t’es sérieuse ?! C’est toi qui a un problème ma poule ! Moi je vais très bien, très très bien. C’est toi qui sais pas ce que tu veux ! Tu pètes des câbles pour un rien et après tu me dis que tu sais que c’est qu’un jeu. T’as pas l’impression de t’y perdre un peu ? Non parce que dans le genre contradictoire t’es pas mal du tout. T’as quelque chose à me dire ? Et bah dis-le. Et arrête de passer tes nerfs sur les filles avec qui je reste, merci. C’est pas de ma faute si t’es jalouse à plus pouvoir te retenir que je sache.

J’en étais resté à « ma poule »… Franchement, c’est rare –oupas- que je m’arrête à quelque chose qu’on me dit. Mais là, BADABOUM.. Si j’étais paumé ? Carrément, trop que oui ! Mais pas question de lui dire ça. Il serait trop content le petit ! Puis si j’avais quelque chose à lui dire il pourrait toujours courir pour l’entendre de vive voix ! C’était juste pas question, hors de question même ! Franchement là ça devenait carrément pénible de jouer. Aujourd’hui était une sale matinée, point barre !

DOLCE – Ah oui, tu vas très bien, très très bien, tellement que t’as failli pêter la gueule à… A je sais pas son nom et je m’en fous ! Mais putain de bordel de merde ! Et j’ai rien, rien du tout à dire, absolument rien !!

L’heure n’était pas aux révélations, plutôt crever… Un jour c’est promis j’dirais la vérité. Sauf que c’est pas aujourd’hui.En attendant il faut relancer le jeu avant que l’un de nous deux ne meurt et ça, c’est ma principale et unique inquiétude. Bon. Moi j’avais jeté mon affiche de merde, lui avait largué une des groupies qui puent à 36kms à la ronde… On était revenu au point de départ. Le jeu pouvait reprendre. Autant dire que si j’attend sur Thym je risque d’attendre longtemps… Un sourire en coin de bouche, maintenant, j’avais décidé de reprendre les choses en main. C’est moi le patron !

DOLCE – Bon fin de la mi-temps maintenant. On fait quoi ?

La question qui laisse en suspens de sales idées… Mais c’est pas du tout l’idée que j’avais en disant ça. Je suis vraiment trop con des fois, rattrapes ça toi maintenant !

DOLCE – Je veux dire, on fait quoi : on reste ici, on bouge ?... Tu te casses je me casse ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Ven 15 Nov - 22:38


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



Au moins elle acceptait le fait que le jeu ne s’arrête pas là, que ce n’était qu’une pause et rien de plus. Elle savait aussi bien que lui qu’ils s’ennuieraient si jamais ils décidaient de stopper le jeu maintenant. Ca avait pris bien trop d’importance, c’était devenu un peu la base de leur relation avec le temps. Ils se cherchent, ils se font des crasses, ils sont jaloux, ils s’égueulent et au final, ils finissent toujours par se reparler. C’est comme ça. Alors non, quand elle dit qu’elle ne veut plus jouer à leur stupide jeu, il ne la croit pas. Ca serait comme arrêter de se voir, ce n’est pas possible. Thyméo l’aime beaucoup en tant qu’amie, il ne l’a jamais caché. Bon et éventuellement, il l’apprécie beaucoup plus qu’il apprécierait une autre amie mais ça, ce n’est qu’un tout petit détail qui ne vaut pas la peine d’être mentionner. Si jamais elle apprenait, elle l’utiliserait contre lui et elle rirait de lui à chaque fois qu’elle en aurait l’occasion.

« - Ah oui, tu vas très bien, très très bien, tellement que t’as failli pêter la gueule à… A je sais pas son nom et je m’en fous ! Mais putain de bordel de merde ! Et j’ai rien, rien du tout à dire, absolument rien !! »

Ca, ce n’est qu’un détail. Il n’a pas apprécié le fait qu’un autre mec s’approche d’elle mais ça ne veut pas dire qu’il va mal. Au contraire, maintenant qu’il s’est légèrement défoulé –parce que bien entendu ce n’est pas assez- il va très bien. Il serait même près à le refaire tellement ça l’avait détendu. Bon ça ne l’avait pas vraiment détendu puisqu’il aurait fallu qu’il lui refasse le portrait façon Picasso s’il avait voulu se défouler mais ce mec avait eu de la chance. Du moins pour aujourd’hui.

« - C’est par principe tu vois, en vrai je m’en fous complètement. Et puis tant pis alors. Me dit rien je m’en fous. »

Faux. Faux. Faux. Trois mensonges dans une phrase, de mieux en mieux. Premièrement, ce n’était pas du tout par principe et elle savait très bien pourquoi il avait fait ça. Après tout, il lui avait dit tantôt, ça le rendait fou de la voir avec d’autres mecs. Grosse erreur de lui avoir dit ça d’ailleurs. Maintenant elle allait l’utiliser contre lui et tout faire pour le rendre en restant avec d’autres mecs alors qu’elle se fout totalement de leurs prénoms, de leur âges ou Dieu sait quoi. Et puis deuxièmement, il ne s’en foutait pas du tout. Il a toujours été curieux ce petit et donc il sait très bien quand les gens ont des choses à dire. C’est le cas de Dolce, elle a peur c’est tout. Comme d’habitude en fait. Elle ne veut pas l’avouer mais c’est une vraie trouillarde surtout en ce qui le concerne lui. Et ça, malheureusement pour elle, il l’a très bien compris et compte en jouer. Chacun exploite les faiblesses de l’autre sans y aller trop fort non plus, c’est le jeu.

«  - Bon fin de la mi-temps maintenant. On fait quoi ? »

On ne peut pas dire que ce sont les idées qui lui manquent, mais alors pas du tout. Il en a toujours pleins en réserve mais ce ne sont pas des idées qu’il peut mettre en application avec elle, c’est bien dommage parce qu’elle se serait vraiment éclatée si ça avait été le cas. Enfin bref, non il ne voyait pas ce qu’il pouvait bien faire avec elle. Puis de toute façon, elle trouverait de quoi redire à chaque fois qu’il proposerait un truc alors autant se jeter d’un pont tout de suite.

« - Je veux dire, on fait quoi : on reste ici, on bouge ?... Tu te casses je me casse ? »

Ah oui, il se disait aussi ! Elle laissait trop de suspense pour une fois. Mais ce n’est pas grave, il allait se débrouiller pour trouver un truc. Et puis merde pourquoi est-ce qu’il se casserait ? Ou même elle d’ailleurs ? Elle est complètement perchée dans son monde cette fille. Il partirait lorsqu’il en aurait décidé ainsi et de même pour elle. C’était lui qui déciderait aussi. C’était un peu bizarre quand même. On se croirait dans le livre Cinquante Nuances de Grey sauf que là, ce n’est pas un contrat S&M qu’ils ont signé. Ils ont rien signé du tout d’ailleurs et ils ne savent même pas comment qualifier leur relation.

« - J’ai ma petite idée en tête tu vois. Je suis sûr que ça va te plaire. »

Sur ce, pris de Dieu sait quelle pulsion, il l’entraina par les hanches dans un coin un légèrement reculé par rapport au reste et se mit à l’embrasser à plusieurs reprises. Quatre ou cinq fois peut-être si ce n’est plus. Une fois lancé, on ne l’arrête plus le petit Thyméo. Elle devrait le savoir depuis le temps. Et oui, ce mec ne sait vraiment pas ce qu’il veut. Un coup il la veut, un coup il l’envoie paitre, un coup il a envie qu’elle l’embrasse, un coup il veut qu’elle arrête. Il ne sait absolument pas ce qu’il veut et ce qu’il vient de faire ne va peut-être pas l’aider.

« - Désolé mais j’ai trop envie de toi là… »

Est-ce qu’il se fout de sa gueule ? A moitié oui. Il ne cracherait pas dessus mais il sait tout de même se contrôler. Il ne faut pas abuser non plus. Thym allait se prendre une énorme droite en pleine face mais honnêtement, il s'en fout complètement. C'est drôle et c'est tout ce qui importe. Il continuait de l'embrasser s'arrêtant entre temps avec ce petit sourire en coin qui voulait tout dire.


@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Ven 15 Nov - 23:51




THYM - C’est par principe tu vois, en vrai je m’en fous complètement. Et puis tant pis alors. Me dit rien je m’en fous.

Comment te dire que j’ai absolument, tout à fait, rien du tout, même pas un tout petit mini… truc ! Vraiment rien ! Je suis loin d’être conne mais quand même ! Je comprend rien. De quel principe il parle ? Celui d’un ami qui défend une amie ? Ou un frère ou… ? Pouah laissez tomber, même moi je me perd dans mes questions. C’est qu’il me rend tarée ce mec ! Je peux pas moi ! Je suis supporté à parler de maladies et d’autres avec mes parents quand ils rentrent de l’hosto, mes frères et moi on se mort toussa toussa, …. Même chez mes potes et dans la totalité, il y en a aucun autre qui arrive à me rendre dingue comme lui le fait ! D’habitude, c’est mon rôle ! C’est moi, la reine des conneries ! La star des emmerdes ! Bref, c’est moi ! D’habitude.

DOLCE – Je vais faire comme si j’avais tout compris ok ?...

Bah quoi ? Je sais pas mentir ! Surtout pas avec lui. Plus tu mens, plus tu t’enfonces dans la merde !  Au final, maintenant que j’y pense, s’il s’en fout ou non de ce que j’avais à dire, c’est que ça l’intéresserait quand même… Non pas que je me prenne pour la plus intéressante des nanas, moi aussi j’ai ma part de « on s’en fout meuf » mais voilà quoi ! Bref. Je disais ?... Ah oui. Non s’il savait, il serait bien trop content, beaucoup trop. Moi aussi d’un autre côté mais voilà… C’est pas comme si je n’aimais pas le laisser s’imaginer tout un tas de choses à l’instant présent. Ca m’amuse, je dirais mieux même : ça m’excite carrément….

THYM - J’ai ma petite idée en tête tu vois. Je suis sûr que ça va te plaire.

En général, j’aime beaucoup son sourire en coin tu vois, genre, discrétos quoi parce que sinon il s’en venterait, mais là, non.  J’aimais pas du tout, ça sonnait comme une bombe dans ma tête ! Une bombe prête à exploser ! Le genre de bombe qui te dit : « erreur ! Veuillez évacuer ! Erreur ! Compte à rebours enclenché ! »… En vrai, c’est mes neuronnes qui se sont barrés ! J’ai l’air d’une conne à le regarder comme une paumé là ! Non c’est pas j’ai l’air, c’est je suis paumé !!

DOLCE – Ola… tu…

Même pas le temps de dire un mot de plus ! Ca lui arrive souvent d’attraper les gens comme ça puis de les embrasser ?... Bon ok j’avais fait pareil tout à l’heure mais la différence c’est que je l’avais longtemps prévenu à l’avance et que moi, en plus de ça… Non c’est tout je crois. Puis, je sais pas ! C’est con à dire mais je supose que je dois pas être la seule qu’il se met à embrasser ne serait-ce que dans ces couloirs ! En parlant de couloirs, prions pour que « personne » nous voit. C’est pas que j’ai honte mais je tiens pas à rentrer à la maison et subir ma mère ! Ni mon père ! Ni mes frères, ni la cousine ! Non non, impossible ! Surtout qu’à chaque fois que j’ai une vie amoureuse, y en a toujours un pour semer le bordel ! C’est pas les seuls en fait. Non y a aussi Nath’ qui va venir me questionnait et me dire : « c’est qui ? Quel age ? Pourquoi ? Comment ? Ou ? » et j’en passe… T’as… Bref, j’arrête tout de suite sinon la semaine prochaine on y est encore ! Apparement, jouer les chieuses de service ça ne te créer aucune carapace, au contraire ! Plus t’es chiant, plus les gens t’aiment… Je crois que je vais sérieusement me mettre à la psychologie parce que je ne sais plus comment je dois être…

THYM - Désolé mais j’ai trop envie de toi là…

Le pire c’est que je n’arrêtais en rien Thyméo. Il réponderait de ses actes par lui-même. Puis, c’était pas pour me déplaire non plus… Encore que j’étais déjà assez paumé, il fallait qu’il en remette une couche bordel de cul ! C’est à se demander si c’est juste pas fait exprès… Quoique son sourire à la con signait le retour à la réalité des choses : si si, c’est fait exprès clairement. Sauf que là, j’essayais d’éponger mon cœur alors qu’il vienne pas me le noyer une nouvelle fois ou ca va faire mal….

DOLCE – Mais…Qu’est-ce que tu fais pu..tain…

« Pu*ain » était le mot parfait. P.. parce qu’il me faisait péter un câble ! P. parce que j’y prenais goût. P. parce que il faisait ça tellement bien. P. parce que j’allais finir par me pisser dessus et P. parce que c’est en posant une main sur sa face de gremlins, yeux dans les yeux que je l’ai arrêté dans sa montée d’adréaline qui, entre nous, était devenu contagieuse….

DOLCE – Bon sérieusement là ! … Thym…

Je savais pas comment aborder  le sujet sans faire de fracas. Sauf qu’y avait qu’à me regarder pour comprendre ! Il savait déjà ce que j’avais dans la tête ! On a beau jouer, on a beau avoir l’air d’un couple complètement débile qui se cache pour parfaire une idyle, il savait très bien la question que je lui posais. Et s’il ne voyait pas, peut-être que j’allais utiliser les grands, très grands moyens…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Sam 16 Nov - 22:10


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



« - Je vais faire comme si j’avais tout compris ok ?... »

Il vaut mieux oui, car il n’est même pas en mesure de lui expliquer ce qu’il avait voulu dire. C’est le problème avec lui. Il est tellement incompréhensible. Thym passe sont temps à dire que les filles sont pas croyables, que personne ne peut les comprendre et qu’elles sont trop compliquées mais il est presque pareil. Comme par exemple quand il s’est mit à l’embrasser à plusieurs reprises. Pourquoi est-ce qu’il l’avait fait ? Bonne question. Il en a eu envie, c’était évident. Il s’était senti obligé de faire ça. Il avait ressenti l’envie de faire ça alors il l’avait fait, fin de l’histoire.

« - Ola… tu… »

Trop tard. Ce qui est fait est fait. Elle ne pouvait plus rien dire maintenant. Enfin si, elle pouvait toujours le frapper mais ça ne servirait à rien puisque c’était trop tard. Puis dans le fond, elle était contente qu’il l’ait fait. C’était obligé. Thym le sentait et il se trompait très rarement à ce niveau-là. C’est comme s’il avait un pouvoir magique. Un petit quelque chose qui fait qu’il remarque ça tout de suite. Puis il faut dire qu’elle n’avait pas été très intelligente sur ce coup-là, si elle lui avait fait part de ce qu’elle voulait à savoir qu’il l’embrasse lui aussi, il y a longtemps qu’il l’aurait fait. Mais bon… C’est ça le problème de Dolce, c’est sa fierté surdimensionné.

« - Mais…Qu’est-ce que tu fais pu..tain… »

Oui, ça fait souvent cet effet là ! Peut-être qu’il fallait lui faire un dessin, non ? « Qu’est-ce que tu fais » alors là, aucune idée. Il est surement en train de l’embrasser. Rien n’est sûr en revanche. Après tout, il est peut-être en train de vérifier qu’elle n’a pas d’infection au niveau de la gorge… Mais ce n’est pas pour autant qu’il s’arrêta, bien au contraire. Il se mit à l’embrasser de plus en plus. C’était une des nombreuses façons par lesquelles il lui prouvait qu’il avait le dessus. Il l’a toujours eu d’ailleurs mais elle avait du mal à le comprendre. En plus d’avoir trop de fierté, elle est bien trop têtue.

« - Bon sérieusement là ! … Thym… »

Au final, c’est elle qui finit par le repousser. Ca lui faisait un trop plein d’émotions là pauvre. Mais pour une fois, il l’écouta et s’arrêta net. Il recula de quelques centimètres et encra son regard dans le sien. Elle était toujours obligée de tout gâcher en temps normal alors pourquoi est-ce qu’elle se gênerait aujourd’hui ? Il faut toujours qu’elle l’ouvre au mauvais moment et ce, pour encore un long moment. Jusqu’à la fin de sa vie même.

« - Quoi ? Tu me feras pas croire que ça te plait pas. Je le sens ça tu vois, c’est un genre de pouvoir magique que j’ai depuis tout petit. »

Est-ce qu’il raconte encore n’importe quoi ? Toujours. C’est Thyméo après tout. Il ne faut pas trop lui en demander le pauvre. Il a déjà du mal à se comprendre lui-même et à se raconter des choses qui tiennent la route dans son esprit alors il ne fallait pas espérer qu’il puisse faire quelque chose pour les autres. Soit ils le suivent et ils ont de la chance, soit ce n’est pas le cas et tant pis pour eux.

Déjà qu’il était perdu, vraiment perdu, si en plus de cela Dolce décidait d’en rajouter une couche, ça n’allait vraiment pas le faire. « Bon sérieusement là ! » Sérieusement de quoi ? Il n’y avait pas plus sérieux que lui à ce moment précis. Au départ il l’avait embrassé par envie certes, mais aussi pour la provoquer et pour se foutre de sa gueule mais au final, il avait pris ça au sérieux. Pas de quoi se faire toute une histoire à ce sujet-là mais presque.

Mais c’était de sa faute à elle ! C’est elle qui le rendait fou comme ça. Il était tout à fait normal et puis comme ça, d’un moment à un autre, il perdait complètement les pédales. Et comme par hasard, c’était lorsqu’elle était dans les parages, qu’elle lui adressait la parole ou autre.

« - Ah mais t’as peut-être quelque chose à me dire en fait, je me trompe ? »  


@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Sam 16 Nov - 23:33



C’est qu’il ne lâcherait pas l’affaire en plus de ça. Non pas que ça me déplaise de rester une heure de plus à l’embrasser mais, je l’ai déjà dit et redit : Thymthym, j’arrive pas à le capter ! Là tout de suite, ce qu’on pouvait capter, c’est le teint rouge tomate que je m’étais chopper avec violence et le cœur qui se barrer en couilles par la même occasion ! Il ne m’intimide pas mais il me fait péter des plombs ! Ce qui n’arrangeait pas la situation, c’est les yeux pétillants et presque « coquins » qu’il affichait l’autre ! Non mais, ça y est, c’est définitif, je l’ai décidé : je suis in love de lui ! C’est bon, emballé, c’est pesé ! Le pire, c’est que j’avais la même gueule, la rougeur en plus… Bref, pas l’air con en soit !

THYM - Quoi ? Tu me feras pas croire que ça te plait pas. Je le sens ça tu vois, c’est un genre de pouvoir magique que j’ai depuis tout petit.

Sinon, les supers héros n’existent pas mais t’inquiètes pas Thym, les monsieurs en blouses blanches sont tes amis, ils vont venir te chercher ! *PAF * Trêve de plaisanteries, s’il avait envie de me rendre tarée, qu’il se soulage parce que c’était fait. Maintenant, on dirait que finalement, la matinée n’était peut-être pas aussi pourrie qu’elle avait l’air de l’être quelques instants plus tôt… Finalement, ça ne changerait rien au fait que je m’ennuie de sa tronche de cake et de ses conneries quand il n’est pas là… Sauf que le premier qui dit ça à quelqu’un, je l’explose CAPICHE ?!

DOLCE – Oh oui, je te crois ! T’as aussi de la poussière de fée pour me transporter au pays imaginaire et ensemble on va partir à la recherche du trésor hein ? … N’importe quoi, mais n’im-por-te quoi !!

Tellement crédible celui-là quand il s’y met. Pourtant, c’est pas avec ça qu’il aura eu ma réponse, il aura qu’à se la faire lui-même elle est pas très difficile à deviner… Puis on va jouer on a dit alors jouons. Entre nous, le pays imaginaire je le fréquente un peu tous les jours et je dois dire qu’il devient torride au fil des jours ! Bah quoi ? Même à 17 ans –bientôt 18 promis- j’ai moi aussi des rêves, des envies, des besoins, des idées, bons, mauvais ! Croyez pas… Non toutes façons on a jamais cru qu’il y avait une once angélique accordé à mon âme tu vois alors je vois même pas pourquoi je me casse le tronc à m’expliquer…

Puis finalement, je réalise ce que je viens de dire comme connerie ! Oui parce que je parle avant de réfléchir, c’est l’effet Thyméo ça ! C’est moi qui dit n’importe quoi ! Quel trésor ? Quelle connerie j’avais pas encore été balancer ! Bon au pire, on est tellement bien connectés là à ce moment précis, je suis sure qu’il va nous trouver un petit truc pour enchérir de plus belles tu sais alors y a pas de quoi en faire un reblochon ! Enfin, ça me plaisait tellement que ma main avait glissé de sa tronche pour aller se perdre très discrétos dans son dos. Discrétos parce qu’encore une fois, il s’agissait de ne pas me faire chopper par les mauvaises personnes au mauvais endroit…

DOLCE – Sinon, je vois vraiment pas de quoi tu parles alors je sais absolument pas ce qui est censé me plaire ou ne pas me plaire…

Voilà l’art et la manière de rester en course et de jouer avec Thym. Plutôt le provoquer que de parler sincèrement, la fierté ça coûte cher. Voilà voilà ! Il me rend ouf quand même ! On passe de la haine à la peine pour passer par le jeu… Ca devient une scène de sado maso ici les gars ! Cachez vos yeux si vous voulez pas les voir brûler en enfer ! Je me suis jamais vraiment poser la question de savoir si un jour on allait en venir à ce stade du jeu mais franchement, c’est pas trop mal. Je dirais même que c’était intéressant…

THYM - Ah mais t’as peut-être quelque chose à me dire en fait, je me trompe ?

Voilà tu vois ! Il a TOUT compris ! On a pas besoin de se parler, on fait de la télépathie ! Y en a qui m’ont dit que c’était ça des « âmes sœurs » moi je dirais surtout que j’en ai rien à foutre de savoir ce que c’est ! C’est tout bonnement perturbant ! Imagines que tu penses à un truc mal saint, la honte ! Quoique fier comme il est tu vois, bah c’est pas plus mal de faire de la télépathie avec ce phénomène ! C’est le seul moment où j’arrive à voir à peu près ce qu’il a dans le bide… Bref, on va pas en rester là, ça serait dommage…

DOLCE – Pas du tout ! Tu te trompes complètement… J’ai rien à te dire du tout du tout du tout du TOUT ! T’as trèèèès bien compris que ça me plaisait sinon je me serais tirer ! Alors je vais pas te faire le plaisir de t’expliquer en long, en large et en travers à quel point tu embrasses… moyennement bien…

Ca c’était juste de la provocation quand on voit que c’est à mon tour que je lui ait sauté dessus pour l’embrasser une fois.. Peut-être deux. Sauf que je me suis arrêté à ce moment-là. Parce qu’on est loin d’être un couple et que même si ma confiance devenait gagnante envers lui, il allait devoir ramer encore un certain temps pour faire de moi sa marionnette.

Finalement, personne ne s’était attardé sur nous et c’était très bien comme ça. Peut-être parce qu’on était dans l’ombre, je ne sais pas, mais, ça m’arrange tout autant. Encore que, c’était à se demander s’il faisait ça par envie, par honte ou de quoi… Mais pour le moment je me laisse le droit au doute et je vais laisser le temps répondre à mes tests en devenir. En attendant, fallait rebondir sur le moment pour trouver un truc. J’allais pas le prendre par la main et me barrer ça serait impoli vis-à-vis de lui et en plus, on aurait l’air d’un couple mielleux auquel j’ai pas envie de ressembler… Pour le moment. S’il le voulait, il aurait qu’à me le demander…

DOLCE – Sinon, t’étais sérieux quand tu disais que t’étais désolé ?... Et puis que t’avais envie de moi ?..

Bah quoi ?! J’ai dit que j’allais pas lui rendre la tâche facile, ça se passe aussi par l’occasion où je le fous grave dans l’embarra ! Là ! Puis moi ça m’éclate de le faire chier comme ça... Je suis sure que c’est réciproque de toutes manières….

DOLCE – Bon et on fait quoi ? On bouge un peu ou on développe ton idée ?.. C’est pas que ça me gêne mais, ça devient déstabilisant…

Au pire, je savais qui il était maintenant. C’était sur, certain, certifié même ! Et ça me plait plutôt bien ! Par contre, il allait devoir sévèrement revoir ses ordres de priorités… Foie de Dolce…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Lun 18 Nov - 18:23


T'es vraiment con quand tu t'y mets.



« - Oh oui, je te crois ! T’as aussi de la poussière de fée pour me transporter au pays imaginaire et ensemble on  va partir à la recherche du trésor hein ? … N’importe quoi, mais n’im-por-te quoi !! »

Et toi alors ? Tu ne racontes pas n’importe quoi peut-être ? Je ne dis pas toujours des choses censées ou pertinentes mais elle est pas mal non plus dans son genre. Mais de toute façon, c’est toujours mieux de remettre la faute sur les autres. Je suis débile, je dis n’importe quoi, tout le monde se fout de ce que je peux bien raconter… Oui j’ai saisi c’est bon ! De toute façon je ne vais rien rajouter parce que ça ne sert à rien. J’ai raison et je le sais, c’est le principale. Elle peut penser ce qu’elle veut cette petite, je m’en contre fous.

« - Sinon, je vois vraiment pas de quoi tu parles alors je sais absolument pas ce qui est censé me plaire ou ne pas me plaire… »

C’est ça. Prends moi encore plus pour un con que je ne le suis déjà. Elle me retourne la tête en deux secondes et en plus de ça elle en profite, elle continue. Elle sait très bien que je ne suis pas vraiment aidé en général, je mets du temps à comprendre les autres et où est-ce qu’ils veulent en venir mais bien évidement, mademoiselle a décidé d’en jouer, de me rendre encore plus fou, de me faire tourner en rond et j’y pense. Sauf qu’elle ne me fait pas tourner la tête dans le bon sens du terme cette fois. Elle me rend pas fou parce qu’elle me plait cette fois-ci. Attendez qu’est-ce que je viens de dire là ? Non non, oubliez ! C’est juste pour voir si vous suivez, si vous n’êtes pas en train de dormir.

« - Pas du tout ! Tu te trompes complètement… J’ai rien à te dire du tout du tout du tout du TOUT ! T’as trèèèès bien compris que ça me plaisait sinon je me serais tirer ! Alors je vais pas te faire le plaisir de t’expliquer en long, en large et en travers à quel point tu embrasses… moyennement bien… »

Moyennent bien ? Sérieusement ? J’embrasse moyennent bien ? Elle a de la chance que je la connaisse assez pour savoir que ce n’est qu’un pic sinon je crois que je l’aurais tué sur place. Depuis quand on dit ça à quelqu’un qui nous embrasse ? Elle est bien bonne celle-là. Surtout qu’elle m’a embrassé tantôt, si ça ne lui avait pas tant plus que ça, elle m’aurait repoussé comme elle vient si bien de le dire. Alors oui, c’était pour me provoquer et oui, je viens de tomber la tête la première dans son panneau.

« - Moyennement bien ? Tu peux parler toi avec ton petit bisou tout pourri ! On voit bien que t’as pas l’habitude ma petite. Mais bon, je pourrai difficilement tomber sur pire. »

Ca, c’est méchant. Mais je plaisante, ne vous inquiétez pas. Puis il ne fallait pas me dire que j’embrassais pas très bien. Elle a beau être très intelligente, elle ne réfléchit pas avant de parler, ce n’est pas possible. En plus elle se croit drôle. J’hallucine. Par contre avec ce que je viens de lui dire, je vais m’en manger une belle à tous les coups. J’en ai déjà pris une tout à l’heure alors une de plus ou une de moins… Oui tout à fait, je ne suis pas à ça près.

« - Sinon, t’étais sérieux quand tu disais que t’étais désolé ?... Et puis que t’avais envie de moi ?.. »

Pourquoi est-ce qu’il a fallu qu’elle retienne ça ? Elle ne pouvait pas retenir une des conneries que je pouvais sortir, non, il fallait qu’elle retienne la chose que j’avais dit parce que je n’avais pas réfléchit. Elle venait de me ressortir ça comme si de rien n’était et elle pense que je vais lui répondre ? Non mais elle abuse elle !

« - J’ai dit ça moi ? Désolé je m’en souviens pas. Tu dois halluciner, je me rappelle vraiment pas tu vois… »

Je me souviens très bien avoir dit ça. Au début c’était juste pour la provoquer mais au final, je dois bien avouer que je le pensais. C’est pas de ma faute, les filles comme ça m’ont toujours attiré. Ca m’a jamais réussi, la preuve encore aujourd’hui avec Dolce. Elle me provoque, elle me cherche alors moi, je réagis. Je dis des choses sans réfléchir même si je les pense et puis voilà.

« - Bon et on fait quoi ? On bouge un peu ou on développe ton idée ?.. C’est pas que ça me gêne mais, ça devient  déstabilisant… »

Dieu merci elle change de sujet ! Je n’aurai pas pu demander mieux. Tant qu’elle ne me relancé pas sur le « alors c’est vrai que t’as envie de moi » ça m’allait. On pouvait parler de tout ce qu’elle voulait sauf ça. Pourquoi j’avais sorti ça moi ? Franchement ? Je pourrais réfléchir avant de parler, ça ne me ferait pas de mal parfois !

« - Bah faudrait qu’on se bouge parce que j’ai rendez-vous moi je te rappelle… Non je plaisante ! On bouge alors. C’est pas que j’ai pas envie de rester avec toi ou que je me fasse chier mais… Enfin tu vois quoi. Et puis on peut pas développer mon idée, t’es trop jeune pour ça. Tu peux pas comprendre et t’aurais peur grosse trouillarde que t’es. »

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    Lun 18 Nov - 23:28



THYM - Moyennement bien ? Tu peux parler toi avec ton petit bisou tout pourri ! On voit bien que t’as pas l’habitude ma petite. Mais bon, je pourrai difficilement tomber sur pire.

Et voilà ! Je lui tend un piège et lui comme un crétin il saute dedans ! Mais il faut toujours qu’il en rajoute une couche hein ? Bah oui sinon ce serait pas Thym. Forcément !  Mais bon voilà, c’est pas grave : il a fait sa vanne, goussi goussa, il est content. Il pouvait bien se foutre de ma gueule pour l’occasion, disons que je le pardonne pour l’immense pas de géant –vert- qu’il a su faire ! Ouais, c’était déjà ça de gagné.  M’enfin, c’est toujours comme ça entre lui et mon ! Enfin non non, aujourd’hui, y avait le café, la baffe et les « bisous » en supplément !  Sauf qu’il pouvait croire ce qu’il voulait, c’était pas gagné et on était pas rendu…

Je crois que le jeu devenait intéressant. On pourrait croire que je suis le genre de nana rebelle à pas se laisser marcher dessus et à n’en faire qu’à sa tête, le même genre qui peut très bien te pousser à bout pour obtenir des réponses et… Ouais c’est exactement ce que je suis. Je sais pas toujours comment m’y prendre avec l’autre zigoto mais, pour aujourd’hui, je pouvais m’endormir tranquillement. J’avais réalisé tout ça comme une pro ! Une emmerdeuse pro !

DOLCE – Arrêtes de m’appeler ma « petite » ok ?!

Et voilà ! Je rentre à son tour dans sa combine ! Le pire, c’est qu’au fond de moi, je l’entends cette petite voix qui me dit : « non ! Non, ne t’énerve pas !! » Mais j’y peux rien, je le fais quand même ! C’est une question d’obligation ! Même mes neurones maintenant me pourrissent la vie, où va-t-on ?! Et regardez l’autre là ! A sourire comme un con ! Il est fier de sa connerie en plus ! Putain, je vais me le faire ! Et pas comme il aimerait…  Aucune pitié ce mec ! Aucune !

THYM - J’ai dit ça moi ? Désolé je m’en souviens pas. Tu dois halluciner, je me rappelle vraiment pas tu vois…

Et c’est reparti pour un tour ! Manège gratuit à volonté, bonjour !  Ca ne devrait pas être permis de se foutre de la gueule des gens, en l’occurrence moi, de cette manière ! Je vais manifester dans les couloirs de l’école avec des banderoles moi ! Demain ! Je vous le dis les gars !!!... Encore une fois, c’est comme un tir au but ! Sans goal… C’est « je frappe en pleine lucarne ! » et trois secondes d’après t’as le deuxième qui marque un but ! Au final, on veut frapper plus fort, plus dangereusement… Mais ça sert à rien, c’est complètement débile ! Et comme Gad Elmaleh l’a dit : quand t’es gosse, que tu te tournes comme un con avec tes bras qui pendent et que tu fais du sur place, tu peux t’occuper des heures, ça change rien, ça t’éclate ! … En revanche, quand tu deviens un adulte, si tu fais ça genre au bureau, t’as l’air d’un con !
Dans la situation présente, c’est  nous qui avions l’air con… Quoi qu’il en soit, on peut dire que ma claque tant mérité était bien placé puisqu’il avait je vous signale, osé m’embrasser ! Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais ça me pose aucun problème de le baffer si c’est pour qu’il m’embrasse… Bon ok la violence ne résoud pas les problèmes ! … Mais c’était drôle de dire ça c’est tout…

DOLCE – Peut-être qu’une deuxième baffe dans ta tronche te fera changer d’avis… JE RIGOLE !!

Autant le préciser parce que sinon il va fuir en courant le gars ! Le pauvre…  Je vais pas le plaindre non plus, avec tout ce qu’il me fait subir tous les jours c’est donnant-donnant ok ?! Bref. On commençait à marcher du coup côte à côte comme si de rien était. Normal quoi. C’est pas nous qui ne sommes pas normaux !! C’est vous qui ne suivez pas notre norme, là est toute la différence entre notre normalité et celle du reste du monde. Ne cherchez pas la logique là où celle-ci n’a pas lieu d’être, on a déjà tellement de mal à se comprendre entre nous vous savez…

THYM - Bah faudrait qu’on se bouge parce que j’ai rendez-vous moi je te rappelle… Non je plaisante ! On bouge alors. C’est pas que j’ai pas envie de rester avec toi ou que je me fasse chier mais… Enfin tu vois quoi. Et puis on peut pas développer mon idée, t’es trop jeune pour ça. Tu peux pas comprendre et t’aurais peur grosse trouillarde que t’es.

Wow, y a du progrès dans ses paroles, maintenant, quand il parle d’un « rdv avec une meuf » il plaisante ? Je suis censé le prendre comment ? Non parce qu’autant je suis du genre à préserver mes sentiments et donc à ne pas m’enflammer, autant là, ça voulait tout dire et ne rien dire en même temps… Il a un don ce type pour me rendre folle ! Plus que je ne le sois d’habitude. Bon au moins, je saurais ? choses : il se faisait pas tellement chier et n’avait pas tant de regrets à rester avec moi comme il le prétendait si bien ! On continue dans le progrès ! Bravo ! Bientôt, il aurait une médaille de bronze ce petit…

Pour ce qui est de son rendez-vous, ça allait attendre : la sonnerie de 10 h se faisait entendre ! C’est à ce moment là que monsieur se cassait, surement pour aller en cours… Sage initiative ! Il aura sa médaille de bronze peut-être plus vite que prévu… A quand les jeux olympiques ?!  Peut-être quand il aurait répondu à ma question… Je dis bien peut-être parce que peut-être pourrait bien être jamais…

DOLCE – Ouais c’est ça ! Casses-toi en cours je t’ai assez vu ! … Au fait, il faut que je prenne les choses comment ?... Non parce que quand même, depuis quand on embrasse ses amies de pareille sorte?...

C’est sans réponse que l’autre il me lâche ! Toujours avec son sourire en coin, ses sourcils qui me provoquent en duel et son air de petit con ! Et voilà, l’autre, il me laisse ruminer comme une merde et il se pète en cours !... C’est bien d’un autre côté, j’en avais assez de le voir ! On règlerait cette question un autre moment, un autre jour ou peut-être une autre année… En attendant je secouais ma tête avant de repartir en direction opposé. C’est con à dire, mais ça allait faire ma journée ! La suite, je l’imaginais pas, je m’interdis d’imaginer des suites… Il avait juste pas intérêts à me prendre pour une con ni même à me prendre pour une « sex friend » c’est tout ce que je lui souhaitais moi…


T.H.E E.N.D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.    

Revenir en haut Aller en bas
 

DOLCE || T'es vraiment con quand tu t'y mets.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 04 :: Rps-