AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Mer 27 Nov - 18:45


MAM – Dolce, tu fais quoi aujourd’hui ?
DOLCE – Maamaann.. Refermes les rideaux.. Laisses-moi dormir…
MAM – On est dimanche ma chérie…
DOLCE – JE SAIS ! … Fermes la porte, laisses-moi tranquille pitiéé…

Ouais c’est dimanche et alors ? Qu’est-ce qu’elle vient me réveiller à 11h ?! Je dessine moi madame ! Jusque très tard –ou très tôt c’est selon ! Alors le dimanche matin, on va pas à l’église, on a pas de rituel magique, on a pas non plus de ferme, ni de bébé, ni quoi que ce soit qui vaille le coup de devoir me réveiller ! Mais ça c’est tout ma mère ! Sous prétexte que mon père est de sortie avec les deux autres glandus, que elle se  retrouve toute seule à rien foutre, elle me réveille ! C’est toujours comme ça de toutes façons, elle me réveille même sans raison ! Mais le pire c’est qu’elle fini par réussir à me sortir du lit à force de blablater ! Ca me saoule ! Moi le matin, faut pas me faire chier… Faut me laisser émerger genre deux heures avant de me voir lever et franchement, c’est pas près de changer ! Toujours est-il que pour ce matin elle m’a eu, je me suis levé… Tout ça pour la regarder manger une soupe… Mamie vas.

Le matin, j’ai encore plus l’air d’un bébé que d’habitude ! C’est pas mon doudou qui me sauvera de la situation, j’en conviens. Toujours est-il que ça ne me dérange absolument pas ! Ce qui me dérangeait en revanche, c’était l’attitude de ma mère… C’est révoltant sérieux ! Fais ci, fais ça, et patati et patata… Ololo !! C’est pas possible ! C’est dimanche mam, laisses-moi respirer

MAM- Bon Dolce, je vais rejoindre ton père et on part tous ensemble voir grand-mère… Je suppose que tu ne vas pas venir donc, je t’ai préparé un super programme pour aujourd’hui !
DOLCE – C’est vrai ?!

Naïve que j’étais. Comment elle m’a entourloupé celle-là ! J’avais franchement pas l’intention de l’écouter, autant se le dire tout de suite ! Tu parles d’un super programme toi ! Faire sa chambre à fond, épinglé son lit, préparer sa lessive… Nameho, elle est pas normale ! … Surtout que ma chambre est toujours niquel ! Elle abuse ! .. En plus c’est vrai, tu vas dans la chambre de mes frères c’est un musée vivant une fois arrivé : bouffe, miettes, vieilles chaussettes, bordel de tous les côtés… Mais Maman fait le ménage alors pourquoi on se bougerait le cul Dolce hein ? Toi c’est différent, t’es la dernière de la famille, t’es une fille alors tu te débrouilles hein ? Heureusement, j’ai une passion inconditionné pour l’art du coup, j’ai mes crayons rangé par couleurs parfaitement alignés, mes dessins ne traînent nulle part ailleurs qu’au mur et mon linge sale est dans un sac que tu ne sauras pas trouver. En plus d’être maniaque je suis aussi très doué pour planquer mes affaires….

Bref, 13H30 : la voiture démarre, ma mère se casse, je commence à danser au salon, bref, normal ! La belle vie quoi ! J’étais toujours là avec mes cheveux en vrac tel un chewbacca en devenir, la musique à fond et un vieux legging en guise de pyjama ! CA c’est dimanche ! C’est que ça ressemble vaguement à de nouvelles vacances improvisés, OWIII ! Grosso modo, une tornade s’abbattait dans la baraque et j’en avais oublié le super programme improvisé de ma mère… C’est dimanche, je fais ce que je veux, quand je veux, comme je veux ! D’ailleurs, y a un truc qui me tente grave… En trois minutes j’avais réussi à m’endormir comme une grosse merde sur le canapé, musique à fond ! … Faut dire que j’ai dormi grosso modo 4h… Ouais, ce matin j’avais perçu la lumière du soleil à 7h du matin, juste avant de faire coucou à Morphée la bonne fée du sommeil tu vois… Sauf que dormir en paix ici, c’est comme … Non bah c’est rien du tout si ce n’est qu’impossible voilà tout !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Ven 29 Nov - 20:44


Et moi, et moi, et moi.  



Finalement, c’est bien d’être en colocation. On s’ennuie tout de suite moins. Même si le colocataire en question est surement le mec le plus coincé du monde et même s’il n’aime pas s’amuser de la façon dont toi, tu aimes t’amuser. Puis ça permet d’habiter dans une immense villa –merci le coloc’ qui est plein aux as- et de pouvoir faire tout ce que l’on veut sans avoir forcément l’autre sur le dos. Mais par moment, c’est bien de croiser l’autre, de faire des échanges, de parler de n’importe quoi sans que ça paraisse ridicule. C’est bien mais encore faut-il que l’on croise l’autre assez de temps pour parler. Parce que non, on ne peut pas dire que Thym a beaucoup croisé Erwan ces derniers temps. Du coup, quand on n’a rien à faire, on s’occupe comme on le peut.

Après avoir dormi jusqu’à onze heures moins le quart environ, Thym finit par se lever et aller prendre une douche. Vu la soirée qu’il a passé la veille, c’est le minimum qu’il puisse faire pour se réveiller un petit peu. Même un café ne lui suffirait pas. Ca serait trop beau pour être vrai. Donc s’il voulait pouvoir espérer ne serait-ce que cinq minutes se sortir la tête des fesses, il fallait qu’il s’occupe vraiment. Il fallait qu’il fasse quelque chose qui lui plaisait réellement. En gros, il fallait qu’il aille saouler quelqu’un qu’il connaissait. Et qui de mieux que Dolce ? C’est une cible facile. Elle part au quart de tour et surtout, elle est l’une des rares à rentrer dans son jeu sans le prendre pour un débile ou un attardé. Puis il faut dire qu’elle est pas mal à ce jeu là elle aussi.

Une fois sa douche terminée, c’est à petits pas et sans entrain qu’il se dirigea dans la cuisine histoire de manger deux ou trois petites choses histoire d’être d’attaque pour bien l’embêter. Un petit sandwich improvisé avalé et hop, c’est parti ! Il ne faut pas perdre une seule minute, le temps durant lequel il peut embêter Dolce est précieux ! C’est pour cela qu’après un petit moment, Thym venait de faire éruption chez elle. Et ce, sans frapper bien sûr. Ce n'est pas amusant sinon. Puis ce n'est pas dans ses habitudes surtout. On ne comptait même plus le nombre de fois où il avait débarqué chez quelqu'un sans prévenir de sa venue, sans sonner ni frapper à la porte. Non, il se pointe et rentre directement sans que personne ne l'ait autorisé à faire ça.

« - Aller on se secoue ! Hop hop hop ! Le mec le plus sexy du pays se pointe chez toi et c’est comme ça que tu l’accueilles ? Bah bravo ! »

En même temps… Ce n’est pas comme si elle savait que je devais venir. Ce n’est pas comme si il l’avait appelé ou si il lui avait envoyé un message. Ca n’aurait servit à rien de toute façon puisque madame est à moitié en train de roupiller. Elle a de la chance, aujourd’hui Thym a envie de commencer doucement, il va y aller crescendo. Enfin, disons que pour cette fois, il ne lui crie pas dans les oreilles mais se contente juste de venir la secouer un peu violemment.

« - Non mais lève-toi gros tas ! Aller, remue-toi ! Je vais pas attendre que madame se réveille gentiment. Je me fais chier là tu vois. Alors réveille-toi comme ça je pourrais te faire chier comme j'aime tant le faire. »

Il ne lui criait toujours pas dans les oreilles, il prit juste soin de s'asseoir sur elle et de bouger dans tous les sens. Ce qu'un enfant de cinq ans voire moins aurait fait, tout le monde le sait. Mais il s'en contre fout Thyméo. Il est comme il est point barre à la ligne. Il a ce côté enfantin qui revient toujours au galop et ce n'est pas près de s'arrêter.

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Dim 1 Déc - 0:17


Tu parles, dormir en début d’après-midi ! T’y as cru Dolce ? Vraiment cru ? Bah non, c’est même pas dans tes rêves !  Alors c’est Dimanche, tous les Ben sont hors de la maison sauf moi, je suis censé dormir en toute tranquillité sans que Danny, Justin ou de quoi vienne m’enfermer dans une pièce et ce dans le noir sinon c’est pas assez drôle –que ça ne donne pas de sales idées à certaines personnes parce que c’est le genre de situation où je me met à pleurer, crier, angoisser et en principe finir sous médocs parce que la phobie du noir et de l’enfermement c’est le mal- et bref, NON ! Non, il fallait que Thyméo ait cette génialissime idée de venir me faire chier ! … C’est de bonne guerre disons-le. Après, je pense que je vais sérieusement, mais alors très sérieusement repenser à ma façon de faire quand je me retrouve seule. Je fermerai la porte le prochain coup ! D’habitude c’est pourtant un quartier tranquille mais ça, c’était d’habitude et donc c’était avant….

J’étais là, je rêvais de Mario Kart et je rêvais que je foutais une sacrée raclée à des branleurs sans noms, et l’autre il vient me secouer dans tous les sens et me sortir de mon super rêve ! Non mais non ! Alors, l’autre fois il me gueule dans les oreilles, le coup d’après, il vire un de mes potes comme une merde et là, l’autre, il s’invite… NAMEHO. Puis il s’en donne à cœur joie en prime, bien sur !

THYM - Aller on se secoue ! Hop hop hop ! Le mec le plus sexy du pays se pointe chez toi et c’est comme ça que tu l’accueilles ? Bah bravo !

Je me tourne d’un côté en gardant un maximum les yeux fermés, j’essaye de pas tomber et j’essaye aussi de comprendre ce qu’il m’arrive. Parce que c’est quand même pas une simple affaire je te le dis moi. J’aime pas le réveil, j’aime pas qu’on me réveille, bref, j’aime pas avoir à me réveiller ! En vrai, ça m’aurait pas dérangé qu’il me réveille… Si ça avait été fait avec douceur mais non, vous connaissez Thyméo Dawkins ? Non ? Oui ? Moi en tous les cas je le connais. Et je sais très bien qu’il n’était pas là pour me réveiller en douceur et encore moins pour simplement me réveiller… Un jour, je lui rendrais l’appareil et croyez-moi, ce jour-ci il regrettera. Puis d’abord, depuis quand est-ce qu’on rentre chez les gens sans prévenir ?! Si ma mère ou pire, mon père lui était tombé dessus… J’ose même pas imaginer dans quelle merde il m’aurait mise l’autre ! … Et je suis certaine qu’il en aurait été ravi ce petit con !

DOLCE - oh non..

J’ai même pas calculer ce qu’il me raconte, je m’en fouttais c’était juste : « oh non… oh non pourquoi toi ?... Pourquoi tu me réveilles ?... » mais ça, je suis sure que c’était comme s’il ne l’avait pas entendu. Il va pas me lâcher de toutes façons, quoique je dise, quoique je fasse. Il m’agace avec sa face d’ananas ! Déjà qu’on se supporte il faut en plus qu’il vienne piétiner ma tranquillité… C’est là que je me dis qu’il a un sérieux problème quand même : MOI !

THYM - Non mais lève-toi gros tas ! Aller, remue-toi ! Je vais pas attendre que madame se réveille gentiment. Je me fais chier là tu vois. Alors réveille-toi comme ça je pourrais te faire chier comme j'aime tant le faire.

Est-ce que c’était réellement réel ? Franchement, ça me gonflait déjà. Non mais une fois que Thym était dans mes pattes, non seulement c’est impossible de m’en débarrasser mais en plus de ça, j’y prend goût. Sauf que ça, il n’en sait rien et ça m’arrange tout à fait ! Bref. Il s’asseoit sur moi non mais de quel droit d’abord ? Punaise, j’aime pas, j’aime pas, j’aime PAS ! Puis c’est qu’il m’insulte ! … Alors là, ni une ni deux je choppe le premier oreiller venu et je lui jette à la tronche de toutes mes forces !

DOLCE – Tu me fais mal là putain !! … prend un air grognon et fronce les sourcils sévèrement.

Gros blanc d’un seul coup. Non mais c’était la vérité, il me faisait mal point barre. Il me faisait mal non pas parce qu’il ressemble à une baleine venue du pole nord ou qu’il en a la masse mais, il me faisait mal parce qu’il a toujours pas envie de faire un effort de compréhension en physique : Dolce est plus petite que moi DONC si je m’asseois sur elle je vais être comme un poid lourd DONC ça va lui faire mal…. Au fond, il le fait exprès, je le sais. Mais c’est le jeu. Quel jeu de merde d’ailleurs ! Mais ça, c’est parce que nos cerveaux se connectent à la perfection ! Du moins pour tout ce qui s’approche des conneries, des idées à la con, des jeux de merde, etc ! Il existe un milliard de jeu et il fallait que je me lance dans celui-ci avec lui… N’importe quoi moi.

DOLCE – Maiiseuh… Pourquoi tu viens me voir moi ? C’est Dimanche, c’est le jour du seigneur tu sais ?...

J’aurais JAMAIS du dire ça, maitenant il va me dire « justement, Seigneur c’est moi et tu vas m’appeler comme ça désormais »… Prévisible depuis des kms à la ronde ! Non mais, c’est ça le hic avec Thym, à force, je commence à le connaître… Même si je me plante encore 3fois sur 4 sur ce que je peux penser de lui, dire de lui, etc. Mais bon, au moins, pour une fois, j’avais plaisir à voir une tête masculine à mon réveil. Celle de mon père est ridée, celles de mes frères sont effrayantes alors celle de Thym n’était pas des plus désagréables à voir. Faudrait-il encore que je puisse un jour envisager le fait que sa présence ne s’expliquerait pas par un « manque de bêtises ». Ouais, bétise sur bétise avec lui ! Rien est trop vrai, on a du mal à dissuader le vrai du faux… C’est bien pour ça que je fais de même hein ? Pas question de le laisser partir gagnant, la confiance ça se mérite ! Y compris et surtout la confiance en soi ! Mais ça, il l’avait déjà choppé… Je peux plus rien pour lui….

DOLCE – Mmmh… Bon déjà BONJOUR ok ?! Ensuite … Ca t’arrives souvent de débarquer chez les gens comme ça, sans raison ?  .. Me fais pas croire que je te manque quand même… ? Si ?... HAON MOI Dolce je manque à Thyméo Dawkins… OH MON DIEU ! Je me le note sur le calendrier ou bien ?!!

Aller, c’est parti ! Tu m’attaques ? Je t’attaque ! Les dés sont jetés, les jeux sont… ratés…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Jeu 5 Déc - 21:25


Et moi, et moi, et moi.  



« - Oh non.. »

Cache ta joie surtout, on ne sait jamais ça pourrait donner des idées à Thyméo. Elle râle parce qu’il est là mais d’un autre côté, elle s’ennuierait sans lui. Depuis quand est-ce qu’on dort en plein milieu de l’après-midi déjà ? Enfin, depuis quand est-ce qu’on dort en plein milieu de l’après-midi alors qu’on a dix-sept ans ? Depuis jamais. C’est nouveau, ça vient de sortir à l’instant. Il faudra vraiment qu’il s’occupe d’elle un de ces jours histoire qu’elle se remue un peu et qu’elle sorte parce que sinon ce n’est pas gagné. Oui, Thym adore se sentir indispensable aux yeux des autres, c’est son but premier dans la vie.

« - Je te rassure, ça me fait le même effet à chaque fois que je te vois. »

Mais il continue à venir la voir dès qu’il le peut. Thym est d’une logique surprenante, sincèrement. Comme son père lui a souvent dit, tout le monde se demande comment est-ce qu’il peut avoir des amis. Il entend par là, des amis qui arrivent à le supporter aussi longtemps bien sûr. Il n’a absolument aucun problème avec les autres en général donc il se fait des amis assez facilement. Pas de là à leur raconter toute sa vie, ses plans culs, ses ex et tout ce qui va avec mais sachant qu’il n’est vraiment pas prise de tête par rapport à ça, c’est tout de suite plus pratique et surtout plus facile.

« - Tu me fais mal là putain !! »

C’est une blague. Une énorme blague. D’accord, Thym est musclé –tout le monde sait qu’un muscle pèse lourd en général- mais quand même, pas de là à lui faire mal. Surtout si on prend en compte qu’il n’est pas assis sur son ventre ou sur son dos. Non, il est assis sur son postérieur et puis c’est tout. Du coup, après avoir pris son oreiller en pleine poire, il finit par se relever en soupirant. Il faut savoir que si on mettait en place un concours de soupires aux jeux olympiques, Thym serait qualifié d’office et finirait médaillé d’or… C’est pour dire…

« - Tu me fais mal là putain ! »

Mais non, il ne se fout pas du tout d’elle en s’amusant à la refaire. Ce n’est que pour lui faire honneur voyons. Mais bien sûr, comme si on y croyait. Thym n’aime pas qu’on l’envoie gentiment valser comme ça, il aime pas qu’on lui tienne tête non plus. Malheureusement pour lui, Dolce est très douée à ce petit jeu ce qui ne lui plait pas vraiment, il faut le dire.

« - Maiiseuh… Pourquoi tu viens me voir moi ? C’est Dimanche, c’est le jour du seigneur tu sais ?... »

Non, elle ne lui a pas dit ça. Elle n’est pas assez bête pour ça. Comme si Thym en avait quelque chose à foutre que se soit le jour du seigneur ou non ? Tout le monde s’en fout et lui le premier. Alors même si c’est pour rire, pour le charrier ou quoi que ce soit, ce n’est vraiment pas drôle.

« - Tu sais ce que j’en fais de ton jour du seigneur ? Voilà, exactement, j’en ai rien à branler. »

Thym, athée à ce point-là ? Mais non, il est croyant ce petit. D’ailleurs ça ne se voit pas mais tous les dimanches il se rend à la messe. C’est un habitué maintenant, tout le monde le connait là-bas. Non, sérieusement. Est-ce qu’il a la tête d’un mec qui en a quelque chose à foutre que dimanche soit le jour du seigneur ou quoi que ce soit ? Non, merci. Même avec le temps, elle en savait toujours aussi peu sur lui. Faudrait peut-être se bouger un peu l’oignon parce que ce n’est pas comme si lui connaissait sa vie par cœur mais presque. Mais non, c’est une blague !  Il ne connait pas grand-chose non plus sauf que lui, il s’en porte bien.

« - Mmmh… Bon déjà BONJOUR ok ?! Ensuite … Ca t’arrives souvent de débarquer chez les gens comme ça, sans raison ?  .. Me fais pas croire que je te manque quand même… ? Si ?... HAON MOI Dolce je manque à Thyméo Dawkins… OH MON DIEU ! Je me le note sur le calendrier ou bien ?!! »

Non, elle ne le connait vraiment pas. Sinon elle saurait qu’il a toujours l’habitude de se pointer chez les gens sans les prévenir, sans sonner ou autre. Il gratifie les autres de sa venue mais ils trouvent le moyen de râler, encore et encore. C’est vraiment irrespectueux –c’est comme ça qu’il voit les choses- de leur part. Ils pourraient faire des efforts et être heureux. Ou alors, Thym pourrait faire des efforts et arrêter de se pointer chez les gens comme ça. C’est aussi une option mais elle n’est pas envisageable.

« - Ouais salut. Et oui, ça m’arrive souvent. Sauf que d’habitude on se plaint pas tu vois. Enfin pas tant que je me pointe pas dans une situation assez compromettante mais on s’en fout. Puis non, ne crois pas que tu m'as manqué. C'est faux, archi faux. J'avais envie de faire chier quelqu'un que j'aime pas alors je suis là, c'est tout. »

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Ven 6 Déc - 17:48


THYM - Je te rassure, ça me fait le même effet à chaque fois que je te vois.

Sincérité : zéro. Blague : triple zéro ! Je vais même pas prendre la peine de lui répondre à ce petit con, il a rien dans la caboche moi j’y peux rien. En plus, c’est lui qui dit ça et il vient me squatter directement chez moi. Quoi de plus logique de sa part que de me dire alors que ma présence ne le réjouit pas… Encore le jeu mes amis : nous nous comprenons lui et moi, on se cherche, on se comprend, on s’amuse sans avoir besoin de votre compréhension et il en ira de même pour votre compassion. Abbrutis nous sommes, abbrutis nous resterons, cordialement, moi-même.

Toujours est-il que l’envie de lui rétorquer « bah qu’est-ce que tu fiches ici dans ce cas ? » se faisait entendre dans ma tête. Sauf que j’étais contente de le voir alors ce serait le meilleur moyen pour lui de partir en courant. Autant dire que je commençais à faire quelque chose de nouveau avec lui ça se dit « fermer sa gueule » ! Très dur de le faire, mais j’y arrive quand même. Bon c’est très récent d’ailleurs je crois que c’est peut-être la première ou deuxième fois dans ma vie que je le faisais alors, il ne fallait pas s’y habituer sous peine d’être très rapidement surpris voir déçu.

THYM - Tu me fais mal là putain !

Et vas-y que je me fous de la gueule du monde.. Oh y en a marre ! Mais quel chieur celui-là… Le pire, c’est que je dis ça mais de suite mon visage a pris un air de vexé ! Oh non mais oh, Depuis quand de toutes façons il me prend pour un canapé, hein ? Emmerdeur ! Petit con ! Ouais je dis petit parce que je réserve le cas de « gros con » pour les moments où je suis véritablement énervé ! Non non, contrairement aux idées que l’on pourrait se faire, je n’étais pas énervé. Bon d’accord, j’admet, j’ai un peu les nerfs pour le coup. C’est de sa faute ! Pour changer..

DOLCE – Arrêtes làà !! Ou j’te défonce !

Un sourire en coin, je me contentais de plaisanter et de bien lui faire comprendre que c’était une blague. De toutes façons, qu’est-ce que tu veux qu’il prenne ça au sérieux ? Je suis sure et certaine que même les crevettes doivent se foutre de ma gueule à cette heure-ci ! Puis si Thym était une crevette, ce serait la reine des crevettes, sisi je vous le jure ! je l’imagine déjà avec une courrone sur la gueule en train de donner des ordres à ses disciples tu sais ! Vous trouvez que j’ai l’imagination débordante vous ? Mon docteur m’a dit que ce n’était rien de grave à mon âge.

THYM - Tu sais ce que j’en fais de ton jour du seigneur ? Voilà, exactement, j’en ai rien à branler.

Mon Dieu, ce que ce garçon peut faire preuve de vulgarité, c’est dingue ! Je connais la sortie ça va, je plaisante bien sur. Je m’en contre-fiche qu’il soit vulgaire parce que vivre avec deux frères c’est comme vivre chez les cochons : ça parle mal, tout le temps. Bref, c’est des mecs quoi ! Faut pas leur en vouloir… Ce sont des braves bêtes croyez-moi. Enfin brave… Thymthym j’ai pas encore testé la longitude de sa patience alors faudra revoir ce terme d’ici les prochains jours ou prochaines heures ce serait pas mal…

DOLCE – Okay, t’as mangé quoi ce matin ? Du lion ? Non parce que à en juger ton attitude, tu as l’air à peine, mais alors « à peine »… énervé.

Ca oui, il avait l’air énervé. Pourtant je vous jure, je lui ai rien fait alors je ne comprend pas trop. Ou alors j’ai encore trop la tête dans le cul du coup, je comprend rien. Comme d’hab quoi hein ? Bah oui, je crois bien que c’est ça en fait. Enfin bref. Thym va devoir s’accommoder de la situation parce que je suis pas apte à faire un effort de compréhension de bon matin. On est pas le matin ? Bah j’ai déjà oublié tu vois. C’est pas à moi de faire des efforts de toutes façons, c’est celui qui vient qui s’efforce d’abord ! J’arrive même plus à être cohérente dans ce que je dis… Laisses tomber toi !

THYM - Ouais salut. Et oui, ça m’arrive souvent. Sauf que d’habitude on se plaint pas tu vois. Enfin pas tant que je me pointe pas dans une situation assez compromettante mais on s’en fout. Puis non, ne crois pas que tu m'as manqué. C'est faux, archi faux. J'avais envie de faire chier quelqu'un que j'aime pas alors je suis là, c'est tout.

En même temps, qui ne fait pas ça ? Je veux dire, aller chez quelqu’un qu’on aime pas de son plein gré juste pour le plaisir de l’emmerder… Celui-là, il assume pas du tout. Mais rien du tout. Mais c’est pas grave, je vais sauter sur l’occasion. Je me lève alors canapé et le fixe en levant une main dans l’air dans le genre « dis ce que tu veux j’men tape ». Il sait même pas mentir d’abord !

DOLCE – Et bah, casses-toi si tu m’aimes pas… Moi j’allais dire que j’étais contente de te voir, que je t’aimais bien toussa toussa mais puisque tu m’aimes pas hein ?

Aller BIM ! manges ça ! Je comptais pas lui dire même si je le pensais à moitié, seulement, il me cherche, il joue, je joue. C’est tout !

DOLCE – Je te sers quelque chose ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Dim 8 Déc - 19:16


Et moi, et moi, et moi.  



Comme si un mec aussi fin que Thym pouvait lui faire autant de mal en s’allongeant sur elle,  qu’elle l’avait laissé entendre. Surtout que ça ne partait pas d’une mauvaise intention. Il avait eu envie de l’embêter, c’est compréhensible qu’elle n’en ai pas envie de son côté mais il l’avait aussi fait car c’est probablement le seul moyen pour lui de se retrouver aussi proche d’elle. Non, c’est une blague ! Thyméo a juste fait ça parce qu’il savait très bien qu’elle allait trouver quelque chose à redire sur ce qu’il allait faire. Comme d’habitude en fait.

« - Arrêtes làà !! Ou j’te défonce ! »

Qu’elle est drôle cette petite ! Le pire c’est qu’elle pense vraiment être convaincante. Il faudrait peut-être lui dire qu’elle est ridicule, un jour ou l’autre. Même si c’est pour rire qu’elle dit ça, elle n’est pas drôle. Heureusement pour elle qu’elle n’était pas déjà debout parce que Thym se serait fait un malin plaisir à la pousser sur le canapé histoire de se venger. On lui a toujours dit de ne pas frapper les femmes, pas de ne pas les pousser. Et depuis quand Dolce est une femme ? C’est encore un petit bébé cette fille. Et puis comme Thym dirait, avec cette petite poitrine, il vaudrait mieux pour elle qu’elle ne soit pas encore totalement formée. Non, ça c’est méchant par contre.

En attendant, il s’était relever en soupirant et n’a plus bougé d’un pouce après cela. Il ne faut pas croire qu’il fait la gueule. C’est juste qu’il n’aime pas qu’on le repousse comme ça, qu’on l’envoie paitre comme ça et cetera. En fait, il ne conçoit pas le fait qu’on puisse le repousser. C’est impensable. Il est un peu particulier le Thym mais une fois qu’on le connait vraiment, on ne fait même plus attention à ses sautes d’humeur ou à ses soupires –parce que ça lui arrive souvent il faut le dire- puis surtout, on l’apprécie beaucoup. On ne peut même plus se passer de lui. Ou pas.

« - Okay, t’as mangé quoi ce matin ? Du lion ? Non parce que à en juger ton attitude, tu as l’air à peine, mais alors « à peine »… énervé. »

Et pourtant… Non, malgré les apparences, il ne l’est pas. Sans vouloir répéter les faits encore et encore, il n’aime pas qu’on lui parle mal. C’est assez bizarre, en gros personne n’a le droit de mal lui parler mais lui, il se donne tous les droits qu’il veut et fait exactement ce qui le chante. Les autres en revanche n’ont pas ces droits. Enfin tout ça selon Thym, bien sûr. Quand on dit qu’il est spécial comme garçon, ce n’est que la vérité.

« - Alors jus de fruit, café, deux tartines avec du beurre et du nutella. Sinon, je suis pas énervé mais alors pas du tout, vraiment. »

Ca n’avait pas l’air très crédible dit comme ça mais pourtant, c’était le cas. Pourquoi il serait énervé de bon matin ? Puis il était pas énervé mais mal à l’aise. Oui parce que dans le fond, les mecs sont pareils que les filles. Il n’a pas de mémoire mais il est loin d’avoir oublié ce qu’il s’était passé. Malgré ce qu’il pouvait bien dire, Dolce lui a toujours plus ou moins plu. Elle est chiante, jeune et fait un peu bébé quelques fois mais physiquement, à part son bonnet A, elle n’est pas mal du tout. Non non, il ne se gêne pas le petit, il faut se faire plaisir dans la vie. Donc malgré tout, ça lui trottait dans la tête depuis un bon bout de temps. Ca serait dommage d’en rester là, de ne pas passer à l’étape supérieure. Non pas qu’il a juste envie de se la faire et de la jeter après mais il faut bien commencer par quelque chose, non ? C’est une blague, il veut juste clarifier les choses et savoir ce que ça voulait vraiment dire pour elle. Thym, attaché ? Absolument pas.

« - Et bah, casses-toi si tu m’aimes pas… Moi j’allais dire que j’étais contente de te voir, que je t’aimais bien toussa toussa mais puisque tu m’aimes pas hein ? »

C’est ça ouais. Dolce est tout aussi crédible que Thym, c’est pour dire. Mais même s’il sait pertinemment qu’elle ne lui aurait jamais dit et qu’elle se fout littéralement de lui, il ne peut pas s’empêcher d’afficher ce sourire de con qu’elle aime tant. C’est pour la remercier bien sûr ! En plus il est persuadé qu’au fond, elle pense un dixième de ce qu’elle vient de dire voire même la moitié. Il ne la laisse pas indifférente, c’est obligé ! Sinon elle l’aurait déjà laissé tomber comme une vielle chaussette !

« - Ca me touche, je le sais depuis le début mais ça fait toujours plaisir de l’entendre. Rien que pour ça, je vais rester te faire encore plus chier que d’habitude ! »

Ouais, c’est clair qu’elle le pense à moitié et peut-être même au trois quart. Ou alors, Thym est un crétin fini qui se fait pleins de films. Mais ça, il y a peu de chance. C’était encore une blague. La seule qu’elle aime bien, c’est leur jeu stupide. Peut-être qu’au final, elle se fout totalement de Thym. Elle attend juste de trouver quelqu’un d’autre pour jouer avec elle aussi bien que lui le fait. Mais qu’est-ce qu’il ne faut pas attendre ! Elle est folle de lui comme toutes les autres filles de la vie à peu près. C’est évident. Aussi évident que trois et trois font onze.

« - Je te sers quelque chose ? »
« - J’ai le droit au même bisou que l’autre fois ? Je sais que t’en meurs d’envie alors profite, c’est ton jour de chance. D’ailleurs, à ce propos… »

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Lun 9 Déc - 8:19


THYM - Alors jus de fruit, café, deux tartines avec du beurre et du nutella. Sinon, je suis pas énervé mais alors pas du tout, vraiment.

Il est timbré ce mec ! Timbré, timbré, TIM-BRE ! Venant de moi c’est presque un compliment à prendre en soit mais enfin, rien ne changera ma position, il est timbré. Bon au moins, j’avais appris d’une pierre deux coups qu’est-ce qu’il mangeait au matin, toujours utile pour une future fois hein ? Non mais même pas en rêve. Encore que … Bon on en reparlera. Ou pas. Ou peut-être que si en fait. Au pire, le dernier déjeuner qu’elle a échangé avec lui, ça s’est terminé avec un café dans la gueule d’une meuf, une légère embrouille et même des bisous ambigus ! Autant faire la recette bien compliqué de grand-mère, ça revient au même stade de complexité. Enfin plus rien ne m’étonne avec lui ! C’est pas pour autant que je le déteste hein ? C’est comme le dessin, c’est une drogue : quand t’y goûtes, tu ne peux plus t’arrêter… Bon puis s’il n’est pas énervé, alors, tant mieux !

DOLCE – Merci pour l’info j’en prend note… Bon et si t’es pas énervé alors je sais pas ce que ça donne quand tu l’es… Enfin bref !

Ouais bref parce que sinon ça va partir en live et on va éviter. Ce serait bien quand même. Le pire, c’est que énervé ou pas, il avait quand même une sacrée bouille. Et puis m’énerver dès le matin, c’était juste pas une bonne idée. Toujours est-il que j’attrapais la télécommande de la chaîne hifi pour l’éteindre. Fallait que j’arrête le café ! Enfin faut me comprendre aussi : mes parents qui me laissent l’appart’ toute seule c’est comme redécouvrir noël ou Disneyland tu vois ! Une extasie partielle ! Un moment suspendu et figé par le temps… D’ailleurs, y a pas que ça qui est suspendu entre nous ! Ouais ouais, mon cerveau aussi il est haut perché, j’avoue…

Et voilà qu’il recommence ! C’était reparti pour son sourire à la con ! A chaque fois, je fais mine de m’énerver, je le fuis à moitié du regard et je le « gronde » mais entre nous, qui ne fond pas devant sa chetron là ?! Franchement ?! Non mais rentrez chez vous les grognasses, thymthym est pris, c’est mort ! J’ai déposé des droits de propriété dessus ! Où ça ? Bah vas-y viens, je vais te montrer ça tu vas voir !!! … Mais cassez-vous là, rentrez chez vous, point barre ! Y a même pas à discuter, négocier, dialoguer, proposer, quoi que ce soit ! Allez trouver autre chose que ça pour perdre votre temps. Ca vaudra mieux !

THYM - Ca me touche, je le sais depuis le début mais ça fait toujours plaisir de l’entendre. Rien que pour ça, je vais rester te faire encore plus chier que d’habitude !

Comme si ça allait me déranger qu’il reste bien sur ! Absolument pas, même pas du tout voir même pas en rêves ! … Oui je suis aussi compréhensible que brune, on a remarqué, pas besoin de le souligner. Toujours est-il que me faire « encore plus chier que d’habitude » ça va être très dur pour Thymthym parce qu’il a atteint un tel stade là qu’évoluer va être compliqué. Tout ça pour dire que plutôt de dire la vérité vraie, mieux favoriser le jeu et se foutre continuellement l’un de l’autre. C’est le principe d’un jeu entre un chat et une souris prénommés Tom & Jerry. Et oui, on joue dans la cours des grands avec thym, kestucrois ? *poum*

DOLCE – Non mais ça va aller ! Je te remercie, c’est très gentil de ta part, m’enfin… Bon et arrêtes de sourire comme ça putain de bordel de merde….

Oui il fallait qu’il arrête ! Il le fallait parce que maintenant, c’est moi qui commençais à sourire ! Mais j’avais l’air conne ! C’est de sa faute aussi, il me mettait mal à l’aise là !Comme souvent quoi. Voir tout le temps. Petit con qu’il est. Enfin toujours est-il que c’était pas vraiment pour me déplaire alors un jour, ouais, un jour, j’arrêterai de me plaindre, promis. En attendant ce jour tant attendu, il fallait bien qu’on continue un peu avouez !!

THYM - J’ai le droit au même bisou que l’autre fois ? Je sais que t’en meurs d’envie alors profite, c’est ton jour de chance. D’ailleurs, à ce propos…

Faudrait aussi que j’arrête de faire des choses parfois irréfléchies. Non parce que lui, Thym, il en profite grave. Preuve à l’appui ! Mama Mia quoi ! Toutefois si oui, l’envie me brûlait jusqu’à la mort, j’avais pas l’intention de céder si facilement cette fois-ci. Il fallait pas que ça devienne une habitude… Une mauvaise habitude même. Parce qu’agir dans le brouillard n’est pas très prévenant et ce n’est pas comme ça que va la vie. Il fallait pas, c’est tout. Alors il y avait le droit mais pas dans ce contexte. Maintenant, tu parles d’un jour de chance : l’autre il débarque et me réveille en plein karting ! Puis maintenant qu’il avait amené ça sur le tapis…

DOLCE – Oui mais non. Et quoi « à ce propos » ? Tu parles de la fois où on s’est retrouvé dans le couloir ou la fois où Hanna nous a joyeusement laminés ?

C’est rare que je sois pas en train de lui sortir des conneries mais là, c’était pas la conversation idéale. C’est plutôt le genre qui te met mal à l’aise. Pour en revenir aux faits, la fois dans le couloir, c’est le fameux « bisou de l’autre fois ». En fait, ça m’a pris d’un coup, je l’ai embrassé sur l’impulsion comme une grosse con sauf qu’on en est pas tout à fait rester là… Puis la fois où Hanna nous a laminés, on a rien fait en fait, on a pas eu le temps de discuter ni rien, l’autre elle nous a plus ou moins gâché l’occasion d’avoir une vraie conversation, loin de la civilisation tu vois. Bref, c’est pas que je n’étais pas prête à en parler avec lui mais, évidemment que ça me rendait le teint rouge tomate ! Comment veux-tu ! Je sais pas ce qu’il a en tête, je sais pas pourquoi il est venu ici et je sais même pas trop bien ce que moi-même j’ai en tête ! En attendant, je lui fais une place sur le canapé parce que j’allais pas rester allongé comme une mamie toute la journée !

DOLCE – n’attends pas que je te dise de t’asseoir ou tu risques d’attendre longtemps…

En fait, c’était peut-être pas la meilleure idée que de lui proposer de s’asseoir. Je veux dire, aussi près… Va falloir que je songe également à réfléchir un peu plus en profondeur avant de parler… C’est pas que je voudrais l’éviter comme la peste Thym mais j’y peux rien : il m’attire !

DOLCE – Non en fait.. Enfin si je veux dire… Mais… Bon et pourquoi tu es venu Thym ? Sérieux, ça fait plusieurs jours qu’on s’adresse pas la parole… Je veux dire… Dis-moi quelque chose… Et pas une connerie cette fois !

Ouais parce que les conneries ça nous connaît…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Mer 11 Déc - 18:18


Et moi, et moi, et moi.  



Comme si Thym avait l’habitude d’être énervé. Jusqu’à preuve du contraire, elle ne l’a jamais vu énervé donc non, ce n’est pas fréquent. Mais c’est Dolce, elle voit le mal de partout donc ça ne l’étonne même pas qu’elle puisse se poser ce genre de questions. C’est le genre de fille à se demander si l’autre fait la gueule juste parce qu’il n’a aucune démonstration affective ou autre. Enfin c’est comme ça que Thym voyait les choses. Elle est gentille mais tellement compliquée. Puis parfois, il a vraiment du mal à la suivre. Un coup elle est normale, elle lui envoie de pics et tout ce qui s’en suit et l’autre coup, elle est bizarre. Elle fait des choses bizarres, comme l’embrasser par exemple. Parce que oui, il s’en rappelle très bien et ne sait toujours pas pourquoi elle a fait ça. Ah si, elle est folle de lui, c’est vrai !

« - Non mais ça va aller ! Je te remercie, c’est très gentil de ta part, m’enfin… Bon et arrêtes de sourire comme ça putain de bordel de merde… »

Par exemple, là  elle est bizarre. Elle ne veut pas qu’il sourit comme ça mais elle n’a pas envie qu’il fasse la gueule non plus. Enfin, elle ne l’a pas dit explicitement mais il l’avait déduit par lui-même. Mais qu’est-ce qu’il était censé faire du coup ? Non parce que là, il a vraiment du mal à suivre. En l’embrassant, Dolce a dû lui envoyer de ses mauvaises ondes qui lui ont complètement brouillé le cerveau. Bien évidement que c’est de sa faute, c’est toujours de la faute de Dolce. C’est comme ça et ce n’est pas près de changer.

« - Faudrait savoir, je fais la gueule ou je souris ? Sinon je peux aussi me mettre à chialer hein. »

Mais non, il ne boude pas, il n’est pas énervé ou quoi que ce soit d’autre. C’est juste qu’il réfléchit beaucoup trop c’est dernier temps alors il n’est pas très amusant, du moins pour ces derniers temps. Vous voyez, c’est encore de la faute de Dolce. Avec les autres, tout va bien, il est normal. Pareil au Starbuck. Il se débrouille toujours pour avoir les plus jolies filles à servir et n’a pas de mal à se faire remarquer non plus. Donc, c’est entièrement de sa faute. Elle doit surement avoir de mauvaises influences sur lui quand ils sont dans la même pièce. Surtout qu’elle se fout de sa gueule en lui disant de ne pas sourire mais elle, de son côté elle le fait. On n’interdit pas aux autres ce qu’on n’aimerait pas qu’on nous interdise. C’est un principe.

« - Oui mais non. Et quoi « à ce propos » ? Tu parles de la fois où on s’est retrouvé dans le couloir ou la fois où Hanna nous a joyeusement laminés ? »

Comme si ça la dérangeait de l’embrasser. N’importe quoi. Il faudrait peut-être lui rappeler que c’est elle qui l’a embrassé et non l’inverse. Elle n’est vraiment pas croyable. En plus de ça, elle ne fait rien pour le mettre à l’aise. Déjà qu’il n’a qu’une envie c’est de se barrer et d’oublier ce qu’il s’est passé parce que oui, il ne le cache pas, il y a beaucoup pensé ces derniers temps. C’est normal vous me direz, c’est tellement inattendu venant de Dolce. Thym ne la croyait même pas capable d’avoir un geste attentionné envers quelqu’un jusqu’à ce qu’elle le lui prouve. Parce que la douceur et l’attention, ce n’est vraiment pas sa tasse de thé. Elle préfère frapper, ça l’amuse plus. Puis elle aime bien jouer les garces avec les autres filles aussi. En gros, elle est l’exemple même des filles que Thym déteste. C’est exactement le genre de filles qu’il ne peut pas se voir en peinture. Pourtant, il l’aime bien Dolce, vraiment bien. Très bien même.

« - Non, je parle de la dernière fois dans les couloirs. »

Pourquoi il parlerait d’Hanna d’ailleurs ? Il se contre fout d’elle mais à un point immesurable. Bon peut-être pas au point d’être content si jamais elle se faisait écraser par une voiture ou un train mais Thym n’en a strictement plus rien à faire. C’est du passé. En revanche, ce qu’il s’était passé dans les couloirs quelques jours plutôt… Aucun commentaire.

«  - N’attends pas que je te dise de t’asseoir ou tu risques d’attendre longtemps… »

C’est bien là qu’il la reconnait. Elle parle mal, elle est chiante, en clair : Dolce tout craché. Mais tant mieux. Si elle agit normalement alors peut-être que Thym agira normalement de son côté aussi, qui sait. Du coup, il vint s’asseoir à côté d’elle, aussi près qu’il le pouvait, mine de rien.

« - Non en fait.. Enfin si je veux dire… Mais… Bon et pourquoi tu es venu Thym ? Sérieux, ça fait plusieurs jours qu’on s’adresse pas la parole… Je veux dire… Dis-moi quelque chose… Et pas une connerie cette fois ! »

Et quand il ne faut pas dire de connerie, il en a pleins qui lui viennent en tête. C’est tellement tentant, juste histoire de détendre un peu l’atmosphère. Mais non, il ne valait mieux pas parce qu’il allait s’en prendre une bonne sinon. Sérieusement, et s’il n’avait pas envie d’être sérieux ? Parce que ce n’est pas que c’est un trouillard mais un petit peu tout de même. Oh et puis merde, il faut y aller au talent !

« - J’ai pas le droit d’avoir envie de te voir maintenant ? Puis tu veux que je te dise quoi ? Je vais pas te dire que depuis que tu m’as embrassé, j’y pense tout le temps ! Bon, je viens de le faire mais c’est pas grave. Sérieusement, tu veux que je dise quoi ? Faudrait déjà que je réfléchisse à la situation et c’est pas chose facile. Surtout quand c’est de moi qu’on parle. »

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Mer 11 Déc - 19:43


Ce mec est fracasse, je vous le dit moi. Toujours à contredire tout le monde et prioritairement moi, toujours à détourner l’attention qu’on peut avoir ailleurs que sur lui pour la ramener à lui.. Mais c’est bien, très bien même. Enfin toujours est-il que si mes vieux, ou mes frères rentrent, ils vont direct attaquer avec des « c’est qui ?... » ou alors « c’est quoi ça ?! »… Et ils feraient tout pour me foutre plus mal à l’aise que je ne l’étais déjà ! Par chance, ils sont occupés toute la journée alors tant mieux, j’ai la paix ! Enfin, espérons quand même qu’ils ne reviennent pas plus tôt que prévu… Je pourrais bien aller me pendre dans le cas contraire !

THYM - Faudrait savoir, je fais la gueule ou je souris ? Sinon je peux aussi me mettre à chialer hein.

Faut pas s’énerver comme dirait l’autre surtout, Dolce, restes calme ! C’est pas comme s’il se moquait ouvertement de moi là pour le coup… De toutes manières il peut bien faire ce qu’il veut, vu que je viens de me réveiller, c’est pas mon souci premier là. Bizarrement, moi qui suis pas du tout affective habituellement, j’avais une furieuse envie de calin… Enfin un calin dit « amical » avec Thym quoi, pas autre choses ! Bande de pervers dégénérés… Puis qu’est-ce que ça m’agace d’ailleurs ! Il me retourne le cerveau ce mec, c’est pas possible ! Toujours est-il que je ne voulais pas le voir pleurer ni faire la gueule. Oui je sais, d’habitude je suis la première à le faire chier, à lui lancer des pics par poignées et à le mettre à bout ! Mais pour votre information, j’ai aussi un cœur et j’ai pas toujours envie de le voir souffrir. Surtout pas au point de le voir pleurer ! Qu’il y en est un ou une qui le blesse je lui refait le portrait moi ok ?!

DOLCE – Sois normal Thym ! Normal…

Dixit la fille qui sourit comme une grosse merde. Thym n’a surement rien de normal mais, avec un peu de volonté je suis sur qu’il arrivera à trouver un juste milieu entre le sourire à la con et la face de chameau qu’il fait une bonne partie de son temps. Puis finalement, en réfléchissant bien, non, il n’a rien de normal…

DOLCE – Au pire tu fais ce que tu veux mais, viens pas te plaindre si je me met à rigoler en voyant ta tronche !... Face de gremlins..

Un clown de service ce petit ! Enfin le mien quoi ! Puis ouais, je suis un clown aussi! D'aboooord!!!Comment je l’ai grillé avec son sourire à la con… Mais c’est bien, c’est même très bien : je l’aime beaucoup ce sourire à la con. Encore une fois, on ira pas lui dire, il serait bien trop content de le savoir. Et oui, il faut savoir faire preuve de réactivité avec Thym. Donc, si Thymthym décide de faire son sourire à la con, je dévie mon regard dans le vide pour ne pas virer au rouge ! S’il commence à partir dans ses pensées, j’évite de le regarder pour ne pas partir dans les miennes ! S’il.. Bref, réactivité quoi. C’est bien, avec moi, vous allez apprendre tout un tas de nouveaux termes, plutôt cool non ?

THYM - Non, je parle de la dernière fois dans les couloirs.

Et merde. Pourtant, j’en étais sure et certaine mais, mieux vaut se compliquer la vie que d’aller directement aux faits : ça fait de la conversation. Encore une fois, c’est de la… de la ?! Réactivité, voilà, exactement ! %ouais bah en parlant de réactivité… Chuis pas dans la merde tout à coups…

DOLCE – Ah ouais.. Donc pour te répondre… Tu pourrais éventuellement l’avoir ton bisou. Je dis bien, éventuellement, tu pourrais.

Eventuellement, tu ne pourrais pas, crise de foie gras ! tralala ! Bref. Outre mon air con momentané, je dois dire que je m’étais mise encore dans une belle situation. Il pourrait l’avoir son bisou oui, ça me dérangerait aucunement de lui sauter dessus, genre là, tout de suite… Sauf que malgré mon air de tarée, j’ai des principes et des valeurs. Donc à moins que les choses prennent une autre tournure, il allait devoir l’attendre son dit « bisou de l’autre fois ».

Thymthym s’assoit finalement près de moi. Un peu trop près même. Carrément trop trop près. C’était dangereux de faire ça. Je suppose que même si je lui disais, ça ne changerait rien à l’histoire si ce n’est qu’il serait d’autant plus content que je le dise ! Bref, tout ça pour dire que le TGV, à côté de mon rythme cardiaque, c’est du gros pipi, je vous le dit ! C’est de sa faute aussi là ! Il faut toujours qu’il utilise les bons mots, aux meilleurs moments… Ca c’est de l’ironie les gars. Le fait de dire tout le contraire de ce qu’on pense. D’ailleurs, c’est exactement ce que vient de foutre thym…

THYM - J’ai pas le droit d’avoir envie de te voir maintenant ? Puis tu veux que je te dise quoi ? Je vais pas te dire que depuis que tu m’as embrassé, j’y pense tout le temps ! Bon, je viens de le faire mais c’est pas grave. Sérieusement, tu veux que je dise quoi ? Faudrait déjà que je réfléchisse à la situation et c’est pas chose facile. Surtout quand c’est de moi qu’on parle.

L’histoire n’allait pas en s’arrangeant. Alors ouais, ça me faisait tellement plaisir que pour une fois, il se livre cash et qu’il dise ce qu’il a sur le cœur, le tout positivement !! Mais tellement plaisir, t’imagines pas…. C’est bien, j’avais réussi à l’embrouiller complet au final. Pas plus qu’il ne l’avait fait quoi. Monnaie rendue. D’où le soudain sourire en coin et les yeux qui se barrent plus ou moins vers mes pieds. C’est fou ce que des pieds peuvent devenir intéressants dans ce genre de situation tu as remarqué ?!

DOLCE – Ah mais sisi, t’as tout à fait le droit d’avoir envie de me voir maintenant ! Tout comme le fait de réfléchir… Bon pas trop longtemps quand même parce que bon, on sait jamais hein ? Des fois que l’idée de t’embrasser me reprenne…

Je sais très bien qu’au fond, il en avait rien à cirer du fait qu’il ait le droit ou non, il le prendrait coûte que coûte. Je sais aussi que ce qu’il veut, c’est savoir ce que j’ai dans le crâne… Sauf qu’avec moi, à moins d’être très précis sur une question qu’on se pose, la réponse n’est jamais très clarifiante. Il s’y fera un jour j’en suis certaine ! En attendant, j’avais combattu mon manque d’aisance pour le regarder à nouveau. Un peu paumé, toujours un léger sourire en bouche. Est-ce que je savais où j’en étais avec lui ? Plus ou moins. Sauf que c’est pas le genre de choses que je déballe facilement et en plus, pas dans ce genre de contexte.

DOLCE – T’es venu réfléchir à la situation avec moi ?.. C’est ça en vrai ?..

Oui je suis blonde mais je suis pas non plus débile à 100%. Je sais aussi réfléchir vite et bien. Encore faut-il que je ne sois pas trop « brusque » pour lui…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Sam 14 Déc - 20:50


Et moi, et moi, et moi.  



Normal ? Elle est drôle cette petite. Comment est-ce qu’elle veut qu’il soit normal alors que rien chez lui n’est normal ? Encore moins quand il est avec elle. Dolce, c’est le mal. On pourrait penser le contraire mais c’est à cause d’elle qu’il est comme ça. Enfin, il l’était déjà bien avant qu’ils ne se connaissent mais depuis qu’ils trainaient ensemble, c’était de pire en pire. Alors non, il ne peut pas être normal. Encore moins dans ce genre de situation parce qu’on ne dirait pas mais elle le met un peu mal à l’aise. Disons plutôt que c’est cette histoire de baiser qui le met plus ou moins mal à l’aise. Si elle n’avait pas eu cette idée aussi débile que toutes les autres, ça irait pour le mieux.

« - Au pire tu fais ce que tu veux mais, viens pas te plaindre si je me mets à rigoler en voyant ta tronche !... Face de gremlins.. »

Face de dindon. Elle dit ça mais en réalité, elle bave devant sa tronche. Chose qu’elle n’avouera jamais parce que ça aurait le malheur de casser son image de fille qui se fout de tout et qui est méchante avec tout le monde. Du moins, c’est ce qui ressortait souvent à son sujet. C’était un peu comme dans les films typiquement américains. Les méchants ne sont pas vraiment méchants, c’est seulement lié à un traumatisme qu’ils ont eu lors de leur enfance ou de leur adolescence. Avec Dolce, c’est pareil sauf qu’elle n’a pas encore quitté l’enfance…

« - Je suis sûr que ça peut pas être pire que ta face de rat ! »

C’est l’amour, le vrai, le pure. Tout  le monde sait que dans le fond, Thym l’aime beaucoup cette fille et qu’il ne pense pas un mot de ce qu’il dit. En réalité, c’est un bisounours. Tout le monde est beau, tout le monde est gentil. Bon, sauf quand on le cherche, là il pète un câble et mieux vaut ne pas être dans les parages lorsque ça arrive. Heureusement que ça n’arrive pas souvent d’ailleurs. Il est impulsif alors il démarre au quart de tour mais il n’est jamais réellement énervé, il en faut beaucoup plus pour ça.

« - Ah ouais.. Donc pour te répondre… Tu pourrais éventuellement l’avoir ton bisou. Je dis bien, éventuellement, tu pourrais. »

« Eventuellement », c’est ça oui ! Elle meurt d’envie de le faire mais elle cherche juste des excuses pour rester à sa place et le faire attendre. Thym n’a jamais compris ce truc stupide qu’on appelle communément la mentalité féminine mais là-dessus, il n’avait aucun doute. Sinon elle ne le dirait pas. Tout ce qu’elle voulait c’était le faire attendre et le faire chier en prime. Et ça marchait très bien. Enfin, seulement sur un des deux points. Ca l’emmerdait énormément mais il n’attendrait certainement pas, quitte à l’embrasser lui-même. Sans même réfléchir, c’est ce qu’il fit. Il en avait envie alors il n’y avait aucune raison pour qu’il attende. De toute façon, ça revenait au même qu’elle l’embrasse ou qu’il le fasse puisque dans tous les cas, ils y trouveraient leur compte tous les deux.

« - J’aime pas attendre, c’est dommage. »

Il ne fallait pas lui tendre de perche si elle ne voulait pas qu’il l’embrasse. Sauf que ce n’était pas le cas. Et surtout, pour ce qui est de parler sans réfléchir, Dolce est vraiment une reine et il n’y a aucun doute à avoir à ce sujet. Mais maintenant, il fallait revenir aux choses sérieuses. Il fallait qu’ils arrêtent ne serait-ce que deux secondes leur petit jeu. Ce ne serait pas un arrêt définitif mais juste un temps mort ou une mi-temps. A voir jusqu’où ça les mènera et combien de tems est-ce qu’ils auront besoin de parler pour savoir ce qui en est vraiment.  

« - Ah mais sisi, t’as tout à fait le droit d’avoir envie de me voir maintenant ! Tout comme le fait de réfléchir… Bon pas trop longtemps quand même parce que bon, on sait jamais hein ? Des fois que l’idée de t’embrasser me reprenne… »

Dans ce cas, il réfléchirait pendant un long moment encore. Thym l’aimait bien, c’était certain mais est-ce que ça allait au-delà de ça ? Peut-être. En fait, il n’en savait strictement rien. Il aimait leur petit jeu complètement stupide, ça il en était certain mais tout le reste était flou. De toute façon c’est bien connu, quand il s’agit de prendre une décision de cet ordre-là, il n’y a plus personne.

« - Oula ! C’est pas gagné. Tu sais comment je suis long hein. »

Et à ce sujet-là, ça allait prendre encore plus de temps. Etant donné qu’il ne rigole pas vraiment avec ça, Thym a besoin de se retourner la question en tête des jours et des jours avant de pouvoir émettre une hypothèse et si elle est chanceuse, une décision. Mais pour le moment, on en était pas encore là. Il y avait encore du chemin à faire.  

« - T’es venu réfléchir à la situation avec moi ?.. C’est ça en vrai ?. ».

En gros, oui. Enfin, elle ne pouvait pas vraiment l’aider puisque dans le fond, il n’y avait que lui qui pouvait savoir ce qu’il voulait ou non. Mais peut-être que ça allait l’aider quelque part. Du moins il fallait espérer.

« - C’est à peu près ça. Puis je voulais savoir ce que toi t’en pensais… »

Pour la première fois, il était sérieux. Ouais, parce que c’est vraiment rare venant de lui. Une fois qu’on le connait, on sait que les rares fois où il est sérieux, c’est que c’est vraiment rare.

@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Dim 15 Déc - 23:49


Thym - Je suis sûr que ça peut pas être pire que ta face de rat !

Prévisible à 100 kms à la ronde ! Ce qu’il pouvait être agaçant parfois ! C’est pour ça que je me suis mise une légère tape à l’aide de paume de main. Dans ce genre de moments, on a souvent deux solutions : la première consiste à surenchérir jusqu’à pas de fin, la seconde consiste à zapper l’affaire et se dire que c’est peine perdu. Pour l’occasion, parce que c’est pas tous les jours que ça se passe comme ça avec moi, j’ai lâché l’affaire. J’avais pas –encore- envie de jouer à ce jeu là. En même temps, quand on se réveille, on a pas forcément envie de jouer à un jeu mais plutôt d’attérir sur Terre, c’est un fait.

C’est là qu’intervient le premier moment-phare de la journée. Parce qu’avec Thym’, il y en a toujours un bizarrement. Sauf qu’en principe on joue un long, très long moment avant d’y venir. Il vient m’embrasser comme si c’était « normal », à noter que ce terme n’est point envisageable ni pour moi ni Thym alors qu’il revient sans cesse depuis une certaine période. Celui-là je vous jure ! Je pensais même pas qu’il allait oser le faire, qu’il allait avoir peur de moi ou bien qu’il n’irait pas lâcher l’affaire… Mais non, au lieu de ça, il est venu de son plein gré. Tout à coup, il a tellement rien à voir avec ce que je m’étais imaginer… Mais c’est bien, très bien même.

THYM - J’aime pas attendre, c’est dommage.

Voilà un point sur lequel on risque de bien s’entendre : il n’aime pas attendre et moi, je ne sais pas attendre. Pour une fois qu’on se trouve un point commun, on aurait du sortir une pinata et faire la fête ! Enfin non, l’heure n’était pas à la fête quoi. Il fallait qu’on regagne un semblant de sérieux maintenant.

DOLCE – Tellement dommage oui… Non tellement pas en fait!!

D’ailleurs, y avait pas besoin de traduction pour lire le brin de satisfaction que j’avais. A l’occasion aussi, ça m’arrive d’en avoir mais, je suis une fille, nous restons d’éternelles insatisfaites. Encore plus avec la gente masculine mais enfin, je dois dire qu’une chose c’est que je suis connue pour être une fille d’une autre espèce…. C'est-à-dire que quand tu parles de moi à un autre, il te dira que je ne suis pas vraiment une fille. Tu peux pas comprendre, t’es pas encore assez intime c’est pour ça.

THYM - Oula ! C’est pas gagné. Tu sais comment je suis long hein.

Oh ça pour être long t’es long ouais ! Mais c’est qu’il me cherche en plus ! Sisi, tu peux pas comprendre non plus, t’es pas assez intime avec Thym c’est pour ça. C’était surtout une excuse et une bonne pour venir l’embrasser dans les prochaines dix minutes ou secondes suivant l’ambiance. Ca ne me dérangeait absolument pas, en aucun cas, aucunement, non jamais.

DOLCE – Tu fais comme tu veux, c’est juste que je t’aurais prévenu… Moi ça me dérange pas de t’embrasser…

Bizarrement, je trouvais notre conversation de plus en plus étrange. Aujourd’hui, entre amis, on ne s’embrasse pas, ça c’est sur. Maintenant, vous dire ce qu’était Thym vis-à-vis de moi c’est compliqué. S’il était un ami, je n’aurais pas de raison d’être mal à l’aise. S’il était mon petit ami, non plus en fait. Si je l’aimais pas, je l’aurais déjà virer de mon canapé… C’est pas plus compliqué que ça pour la plupart d’entre vous mais, à force de jouer, on s’emmêle avec le vrai et le faux.

C’est pour ça qu’un peu de sérieux dans cette baraque fit apparition. Pour une fois que Thym était pas en train de chercher une nouvelle connerie à faire ou dire, ça relève du miracle ! En revanche ce qui relève beaucoup moins du miracle, c’est ma façon de réfléchir… Rester là à regarder le sol à moitié sur Terre à moitié dans les nuages… C’est pas du miracle c’est du délire. Délire à la Dolce Madison Ben qui plus est !

THYM - C’est à peu près ça. Puis je voulais savoir ce que toi t’en pensais…

Ou comment en une phrase me mettre face aux réalités et au néan ! Thym a un don pour ça, à croire qu’il fait ça bien…. Oui bah d’ailleurs il fait ça très bien croyez-moi. Quoi en penser ? Quoi en dire ?... Tellement le bordel là-dedans ! C’est pas que chuis conne mais quand même, c’est trop en demander à mon cœur tout doux tout mou.

DOLCE – Et bah je peux te poser une question ?... Est-ce qu’on est ensemble ?... Sachant que pour Thym ça allait causé une sorte de patate dans la chetron, je me suis reprise aussitôt pour répondre dans un désordre absolu.. Je pense sinon que moi aussi j’avais envie de te voir… Que je repense au couloir depuis une paire de jours et que je vais m’arrêter là pour pas me tapper l’air con…

Oui parce que déballer son cœur c’est se tapper l’air con !

DOLCE – Et toi dans tout ça ?..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Mar 17 Déc - 20:31


Et moi, et moi, et moi.  



Pourquoi est-ce qu’il l’avait embrassé ? Allez savoir. Thyméo et ses pulsions sont beaucoup trop imprévisibles pour qu’on puisse expliquer le pourquoi du comment. Il y avait quelque chose qui lui traversait l’esprit et hop, deux minutes après il était en train d’appliquer cette merveilleuse –ou non- illumination. Parce qu’agir sans réfléchir, il sait très bien le faire, c’est même le champion dans ce domaine sauf qu’il regrette tout le temps ses gestes trois minutes après. Et oui, c’est ça d’agir sans réfléchir. Mais cette fois-ci, il ne le regrettait pas ou du moins pas encore et puis surtout, il savait qu’il n’avait pas fait un écart envers l’autre puisqu’elle n’attendait que ça. Il l’avait deviné depuis le début, depuis qu’ils s’étaient embrassés pour la première fois et aujourd’hui, depuis qu’il était rentré chez elle.

« - Tellement dommage oui… Non tellement pas en fait!! »

Allez-y, vous pouvez le dire : Noah-Thyméo Dawkins avait raison. Et vous pouvez aussi rajouter le « encore une fois » qui ira parfaitement avec la situation. Est-ce qu’il allait le refaire maintenant ? Peut-être que oui, peut-être que non. Qui sait, on n’est jamais trop sûr. Mais disons qu’il avait un peu trop de fierté pour le refaire une seconde fois. Une fois mais pas deux, c’était à elle de se bouger sinon elle pouvait toujours attendre encore longtemps. Enfin, attendre jusqu’à ce qu’il change d’avis et qu’il redescende sur la planète Terre ce qui ne lui ferait pas de mal.

« - Tu fais comme tu veux, c’est juste que je t’aurais prévenu… Moi ça me dérange pas de t’embrasser… »

Une nouvelle fois, il avait juste envie de sourire et de lui faire remarquer qu’il avait raison depuis le début, qu’elle ne pouvait pas vivre sans lui –oui il s’emballe vite voire même très vite- et qu’elle était folle de lui donc. Sauf que ce n’était pas vraiment le cas. Elle n’aurait pas attendu qu’il fasse le premier pas pour lui reparler. Même avec toute la fierté qu’elle peut avoir, à partir du moment où elle est censée être folle de lui, elle serait quand même revenu vers lui plutôt. Pour Thym, c’était évident. Pour Dolce, ça l’était moins. Ca ne l’était pas du tout même.

« - Je le savais ! »

Parce que oui, il a besoin que tout le monde le sache. Ce n’est pas possible autrement. Lorsqu’il a raison, ce qui arrive souvent, il a ce besoin de le faire savoir à tout le monde. Encore plus si cela concerne Dolce et leur stupide jeu.

« - Et bah je peux te poser une question ?... Est-ce qu’on est ensemble ? Je pense sinon que moi aussi j’avais envie de te voir… Que je repense au couloir depuis une paire de jours et que je vais m’arrêter là pour pas me tapper l’air con… »

Pourquoi est-ce qu’il avait décidé d’être un minimum sérieux déjà ? Non parce qu’il commençait à le regretter. Peut-être qu’il n’était pas prêt pour en parler aussi directement ou alors, il flippait. Non, impossible. Thym n’a jamais peur, c’est impensable et encore plus quand on parle de filles. Dans le genre sûr de lui, il n’y a pas mieux. Enfin tout dépend les sujets. Et puis Dolce de son côté, on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle l’aidait. Elle était tout aussi paumée que lui alors non, elle ne l’aidait vraiment pas. Ils faisaient du sur place et si ça continuait comme ça, ils n’étaient pas près d’arrêter.

« - J’ai soif. T’as pas à boire ici ? »

Ridicule. RIDICULE. Il ne pouvait pas trouver mieux comme excuse ? Et bien non, impossible. Qu’est-ce qu’il pouvait être bête parfois c’était vraiment affolant. Plutôt que de répondre clairement à sa question, il avait préféré changé de sujet mais autant dire de suite qu’il ne l’avait pas joué fine… D’un autre côté, il ne pouvait pas lui répondre puisque lui-même ne connaissait pas la réponse. A la base, c’était un jeu et rien de plus alors on ne pouvait pas considérer qu’ils étaient en couple mais le fait qu’ils agissent comme ça l’un avec l’autre signifiait peut-être le contraire. Non, c’est drôle compliqué, vous avez perdu Thym depuis un bon bout de temps.

« - Et toi dans tout ça ?.. »

Encore une question à laquelle il n’a pas de réponse. Puis s’il savait, il ne serait pas là… Enfin c’était logique. Quoique, il pourrait très bien être là s’il savait sauf que ça ne serait pas du tout pour les mêmes raisons que sa visite actuelle.

« - Je sais pas. C'est bizarre en fait. Puis si je savais on serait pas dans cette situation, tu vois... Le truc c'est que je me dis : peut-être qu'on a l'impression d'être plus que des amis à cause de notre jeu. Un peu comme dans les films du genre ils jouent à un jeu et ils finissent par s'y perdre ou un truc du genre. »


@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Mer 18 Déc - 11:14


THYM - Je le savais !

Autant lui dire qu’il a gagné la partie aussi tant qu’on y est ! Non mais vraiment, j’suis stupide y a des fois !! Et voilà, mosieur joue les fiers vainqueurs ! Enfoiré… Un jour, je l’aurais. Peut-être pas comme je l’aimerais mais, je l’aurais un jour. Tout ça à cause d’une histoire de bisou quand même, non mais, n’importe quoi. On dit que je suis gravement atteinte mais y a qu’à regarder Thyméo tu vois !! Lui aussi est pas mal dans le genre zinzin… Zinzin de la Terre ou de l’espace, je m’en care la raie !

DOLCE – Oh hey ça va hein ? Si ça te dérange tant, t’as qu’à pas commencer d’abord !

Une mine boudeuse et un tirage de langue ! C’est tout ce qu’il méritait pour le coup. Je le boudais pas vraiment vous aurez compris, c’est juste cette manie de vouloir apparaître comme un bébé qui m’avait repris au galop. Qu’aucun de vous ne rigole parce que Thymthym il est pas mieux dans le genre ! Même pas du tout ! Bref reprenons notre sérieux.

THYM - J’ai soif. T’as pas à boire ici ?

Ca, ça m’apprendra à être trop direct. Des fois je le fais exprès, d’autres fois un petit peu moins. Cette fois-ci un petit peu. Je voulais pas vraiment le faire changer de conversation quoique dans le fond ça m’arrangeait mais, c’était surtout pour voir sa réaction. Et c’est plus ou moins ce à quoi je m’attendais. En même temps, je signale que c’est quand même thymthym qui a commencé à parler de ça, moi, je n’y suis pour fichtrement rien déjà ! J’aurais peut-être juste voulu qu’il réponde à ma question pour enlever mes doutes mais, finalement, c’est la gamelle. La grosse gamelle de ma vie.

C’est donc sans m’attarder sur la réponse qui s’avère très logique quand on sait que je suis chez moi, donc oui il y a à boire, que je me dirigeais tout droit dans ma cuisine. J’en ai profité pour lever les yeux au ciel avant de me cogner volontairement la tête contre une porte. Mais quelle conne c’est pas vrai ! Bref. J’ai soutiré deux boissons dites « énergisantes » de mes deux blaireaux de frères –toutes façons, ils se gênent pas pour me piquer ma bouffe ou de quoi- avant de ramener ça à Thym. L’une était pour lui, l’autre pour moi. Faut pas déconner quand même, j’suis généreuse mais pas au point de lui filer les deux. Brefons.

THYM  - Je sais pas. C'est bizarre en fait. Puis si je savais on serait pas dans cette situation, tu vois... Le truc c'est que je me dis : peut-être qu'on a l'impression d'être plus que des amis à cause de notre jeu. Un peu comme dans les films du genre ils jouent à un jeu et ils finissent par s'y perdre ou un truc du genre.

Manges-toi ça dans la face Dolce ! Non mais lui, je l’aime bien, je l’adore ! Franchement, il est con. C’est pas possible autrement. Qu’est-ce que tu veux que je lui réponde là ? Dans ma tête j’ai eu le temps de me faire tous les scénarios possibles et impossibles depuis le temps. Avec Thym, c’est tellement plus simple à vivre de ne pas savoir ce qu’il a en tête… Tellement ! Puis de faire comme si de rien était quoi ! Parce qu’une fois que tu poses des questions, ça fait comme là : t’as le cul coincé entre deux chaises et t’aimerais fuir loin, très loin.

Je sais pas en fait. Thymthym au début, c’était juste un chieur comme un autre : à titre d’exemple j’aurais bien l’autre frisette de Nathanael. Mais depuis l’histoire du couloir j’avoue que ça a changé… Puis même avec le coup de Hanna d’ailleurs. En fait, c’est un mélange de plein de trucs : je l’ai embrassé par pulsion, je lui ai fais une mini crise de jalousie et lui m’avait embrasser à son tour avant de se recasser en cours puis, Hanna nous a surpris tous les deux alors qu’on venait d’arriver à la River T. puis là, thym il m’a pris dans ses bras d’une drôle de façon et Hanna a piqué du rouge et nous a fait une scène de jalousie ou de je ne sais quoi… Bref, drôle d’amitié.

DOLCE – J’ai faim, t’as pas faim toi ?

Il joue, je joue. J’étais sérieuse jusque là et je me tenais plus ou moins à carreaux mais il ne faut pas venir me casser une conversation en plein sérieux. Sinon, ça donne ça. Je me lâche et je joue au même jeu que vous : quand ça ne m’intéresse pas ou que je n’ai pas de réponse adéquate à la situation, je divague.

Je me relève alors du canapé et farfouille sous la table basse où il doit surement rester un peut-être deux kinder bueno. Avec mes frères, j’ai appris à cacher les choses : je les scotch sous la table basse dans un coin bien précis, là où ils ne verront jamais, là où ils ne toucheront jamais. C’était quand même bien plus sympa quand j’étais petite : Danny me mettait toujours un kinder surprise sur la table, chaque dimanche. Et maintenant, lui et Justin ils me piquent tout, comme des voraces !!

Pour en revenir à Thym au final, je ne savais plus quoi dire. Je ne savais même plus ou même pas la raison de sa visite, j’étais brouillé… Complètement…

DOLCE – Excuses-moi Thym mais… Je comprend plus rien… J’aime pas ne pas comprendre alors ça m’énerve.. Alors peut-être que c’est juste une impression pour toi d’être plus qu’un ami mais dis-moi franchement ce que t’as en tête.. J’ai pas envie de rire avec ça..





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Mer 18 Déc - 19:02


Et moi, et moi, et moi.  



Jusqu’à preuve du contraire, il n’avait jamais dit que ça le dérangé. Bien au contraire. Pourquoi est-ce qu’il irait mentir sur ça d’abord ? Il n’avait aucune raison. Si ça le dérangeait tant que ça, il aurait grimaçait ou aurait fait une réflexion débile comme il sait tant les faire. Sauf que ça ne le dérangeait absolument pas alors elle pouvait garder ses répliques toutes faites pour elle. Surtout que ça ne les aidait pas vraiment à avancer en fait. Déjà qu’ils avaient du mal à se comprendre en temps normal, s’ils se comportaient comme ça alors qu’ils étaient en pleine discussions sérieuse, ce n’était définitivement pas possible. Enfin sérieuse… Tout est relatif. Parce qu’avec la réflexion qu’il venait de lui faire, Thym n’apparaissait pas vraiment comme étant sérieux à cet instant. D’ailleurs de son côté, Dolce n’avait rien répliqué. En même temps, qu’est-ce qu’elle pouvait bien rétorquer ? Rien. Puis il n’avait même pas soif. C’était juste histoire de changer de sujet et elle l’avait visiblement mal pris. Il ne faut pas lui en vouloir à Thym, il n’a pas de réponse à lui donner, c’est tout. Après il peut comprendre que sa réponse ne lui convienne pas et qu’elle soit vexée mais qu’est-ce qu’il pouvait y faire ? Il n’allait pas lui donner une réponse au hasard juste parce qu’elle en voulait une, non ? Enfin, c’est logique. Dolce avait donc ramené de quoi boire et là…Thym s’est vraiment senti con, c’est le cas de le dire. Il avait repris son sérieux et répondait à sa question et elle, tout ce qu’elle trouve à dire c’est ça ? C’est une blague ?

« - J’ai faim, t’as pas faim toi ? »

Alors là, bien joué ! Jamais il n’avait pensé une seule seconde qu’elle pourrait lui répondre ça. Pour le coup, il s’était bien fait avoir. Mais étant donné que Thym était un mauvais perdant et qu’il aimait avoir le dernier mot, on ne peut pas dire qu’il avait envie de rire. Mais dans un autre contexte et si elle avait répondu à quelqu’un d’autre, là il aurait ri mais pas cette fois. Qu’elle ne s’étonne pas si Thym ne lui reparlait plus sérieusement et ne prenait plus la peine de répondre à ses questions après cela. Il ne faut pas le chercher ce petit sinon ça tourne mal, très mal même. Mais elle avait de la chance pour cette fois, il n’allait rien dire. Il se contenta de lever les yeux au ciel et de soupirer. Ah ouais, vous aussi vous avez remarqué que Thym est très doué pour ça ? Ca rassure tout le monde !

« - Excuses-moi Thym mais… Je comprends plus rien… J’aime pas ne pas comprendre alors ça m’énerve.. Alors peut-être que c’est juste une impression pour toi d’être plus qu’un ami mais dis-moi franchement ce que t’as en tête.. J’ai pas envie de rire avec ça. »

Qu’on se rassure, lui non plus ne comprenait plus rien. Il était encore plus paumé que d’habitude ce qui en disait long sur son taux de compréhension actuel. Puis lui non plus n’avait pas envie de rire avec ça mais franchement, il ne voyait pas ce qu’il pouvait bien lui dire. Dans tous les cas ça ne lui conviendrait pas alors à quoi bon ?

« - Si je savais, on serait pas dans cette situation je dis ça, je dis rien. Je sais pas ce que j’ai en tête. Je sais pas ce que je veux et je pensais que tu pourrais m’aider sauf que là, ça m’aide pas du tout. Je t'aime bien, vraiment bien mais ça veut pas forcément dire quelque chose, non ? Franchement, je sais même pas quoi dire. »

Il ne fallait vraiment pas trop lui en demander. Surtout qu’il n’aimait pas se sentir coincé et là, c’était exactement ce qu’il ressentait. Il avait l’impression qu’elle ne le lâcherait pas tant qu’il ne lui donnerait pas de réponse. Puis c’était ce qu’il voulait lui aussi, une réponse. Sauf que ce n’était pas aussi simple que ça.

« - Puis tu m’aides pas toi non plus. Qu’est-ce que tu veux toi ? Les filles d’abord hein, c’est ce qu’on dit.. »

Ca l'arrange bien dans ce cas-là, il faut bien l'avouer.



@destiny

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Jeu 19 Déc - 11:13


THYM - Si je savais, on serait pas dans cette situation je dis ça, je dis rien. Je sais pas ce que j’ai en tête. Je sais pas ce que je veux et je pensais que tu pourrais m’aider sauf que là, ça m’aide pas du tout. Je t'aime bien, vraiment bien mais ça veut pas forcément dire quelque chose, non ? Franchement, je sais même pas quoi dire.

Franchement, je suis pas entouré de 50 000 filles du côté entourage parce qu’elles m’insuportent, je peux pas tenir une conversation très longtemps. D’habitude, j’trouve toujours une connerie même une succession de conneries à faire avec les boys c’est pour ça que je traîne avec la gente masculine du coup mais là, franchement, avec Thym, ça devenait compliqué à gérer. Pour le coup, j’avais vraiment envie et besoin de lui parler mais, je ne trouvais pas de quoi répondre. Pourtant il le fallait bien parce qu’on allait pas rester là comme deux murs échoués quoi…

Quelle était la situation exactement ? J’en savais plus vraiment grand-chose. Je crois, qu’on est censés être amis mais bon, ça a dérâpé. Après, je suis pas de celles qui vont tourner autour du pot et attendre comme ça, ça non. Il fallait s’adapter au mieux à Thym, utiliser les bons mots, sans le brusquer, sans jouer les débiles de service et encore moins les cuculs la praline ! On est des grands, autant agir comme tels.

DOLCE – Oui et non, ça dépend. Après si tu ne sais pas quoi dire alors, ne dis rien. J’ai pas envie de t’embêter pour un rien alors… Voilà voilà.

Non ça c’est sur, j’allais pas l’embêter pour un rien, je l’embête déjà en temps normal pour le fun alors j’allais pas l’embêter sans raison. Je sais qu’en temps général, quand les choses ne vont pas dans mon sens je commence à m’énerver et à me vexer tout simplement. Dans le cas présent, ça n’allait ni dans mon sens, ni dans le sens contraire, ça allait pour ainsi dire nulle part.Jouer c’est le mal en fait.

Plutôt que de m’acharner à savoir ce qu’il avait en tête, je préfère m’installer sur la moitié du canapé et rester dans ma bulle plutôt que de provoquer l’escapade de Thym. Je suis quelqu’un d’intelligent, même beaucoup à ce qu’il paraît alors j’essaye de m’adapter aux situations. Du moins, avec Thym j’essayais de plus en plus ce qui n’était pas toujours évident. J’irais pas jusqu’à dire qu’il me met très mal à l’aise mais presque. Essayes d’avoir l’air naturel avec quelqu’un comme lui, c’est quand même pas du gâteau !

THYM - Puis tu m’aides pas toi non plus. Qu’est-ce que tu veux toi ? Les filles d’abord hein, c’est ce qu’on dit..

Il fallait pas abuser, je l’aidais pas mais quand même : il pose pas de questions et moi, tu me demandes rien, je te dis rien ! Tu me parles pas je te parle pas. Enfin ça ne marche que pour Thym ça parce que le reste du monde, je le fais chier. En effet , je me suis créer un personnage de toutes pièces pour pouvoir me défendre, on fait comme on peut hein ? Toujours est-il qu’il perd pas l’ouest le thymthym ! C’était nouveau cet air de gentleman ! Trop nouveau à mon goût mais encore une fois, je passais l’éponge sur le côté « plaisanterie » parce que non, j’avais pas envie de rire en fait… Ni de pleurer qu’on se rassure !

DOLCE - Baaahhh… Je sais plus ou moins mais j’veux pas faire n’importe quoi. Je sais juste que même si tu l’as dit en déconnant, bah ouais, j’ai besoin de toi, même si c’est con à dire..

Parce qu’en vrai je me fais quand même chier sans lui au final ! Non mais c’est vrai, il n’y a qu’avec lui que même si j’suis poussé à bout du bout, j’reste de bonne humeur –même si je retiens mon sourire à double donf pour pas lui faire plaisir- alors forcément que j’ai besoin de lui ! Je l’aime quand même beaucoup Thym même si des fois, il me rend ouf ! Quoique c’est presque tout le temps qu’il me rend ouf…

DOLCE – Bon et en vrai, ce que je veux là tout de suite, c’est un calin…

Allons bon ! C’était juste histoire de détendre l’atmosphère ! … Et d’avoir un calin par le dit « mec le plus sexy du pays »…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Lun 23 Déc - 17:42


Et moi, et moi, et moi.  



« - Oui et non, ça dépend. Après si tu ne sais pas quoi dire alors, ne dis rien. J’ai pas envie de t’embêter pour un rien alors… Voilà voilà. »

Ce n’était pas la réponse qu’elle attendait mais il n’était pas en mesure de lui en dire plus tout simplement parce que lui-même n’en avait aucune idée. On pourrait croire qu’il disait cela juste par peur de se mettre à nu ou de se faire rejeter mais absolument pas. Il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien lui passer par la tête de Dolce mais il était certain qu’elle ne le repousserait pas. Elle n’accorderait pas autant d’importance à ce qu’il peut bien ressentir sinon. Mais malheureusement pour elle, elle n’obtiendrait pas de réponse aujourd’hui…

« - Non mais tu m’embêtes pas, c’est juste que c’est compliqué. »

Bon d’un autre côté, Thym est du genre à trouver que tout est compliqué. Mais cette fois ça l’était vraiment. Dans le genre totalement paumé, il est vraiment pas mal et encore plus dans ce contexte là. Enfin c’est surtout qu’il n’a pas envie de la blesser parce que même s’ils se cherchent h24, il l’apprécie beaucoup. Puis même lorsqu’ils se cherchaient, ça n’avait jamais été méchant, ils ne s’étaient jamais dit des choses immondes et totalement injustifiées. C’était juste pour embêter l’autre et s’amuser, ni plus ni moins. Seulement maintenant, au vu de la situation, Thyméo ne savait même plus s’il avait toujours envie de jouer ou non. Au final, c’était peut-être ça qui les avait piégés.

« - Baaahhh… Je sais plus ou moins mais j’veux pas faire n’importe quoi. Je sais juste que même si tu l’as dit en déconnant, bah ouais, j’ai besoin de toi, même si c’est con à dire.. »

Et là, il tourna la tête vers elle avec un petit sourire. Elle était on ne peut plus sincère, c’était certain parce que si ça n’avait pas été le cas, elle n’aurait rien dit et aurait laissé Thym dans sa galère. Elle avait besoin de lui. Dit comme ça on a l’impression d’être dans un de ces films complètement cucul la praline et dont tout le monde se fout mais ça lui faisait plaisir, à Thym. C’est pas toujours qu’on lui dit ça alors il faut savoir apprécier les bonnes choses surtout si elle vienne de Dolce soit la fille qui est définie comme étant la plus chiante de l’université et surtout, la plus franche. Elle ne passait jamais par quatre chemins sauf cette fois. Apparemment le sujet de leur conversation l’embarrassé un peu elle aussi. Pour la première fois depuis des années lumières, elle ne parlait pas trop. A croire qu’elle faisait le concours de la phrase avec le moins de mot possible. Bon quand même pas mais vous voyez le principe. Moins elle en disait, mieux elle se portait.

« - Toi, Dolce Ben, tu viens vraiment de me dire ça ? Je crois que je vais le noter sur mon portable parce que ça va pas se reproduire avant un moment. »

Non, il ne pouvait pas être sérieux plus longtemps, c’était trop lui demander. En même temps, c’était très tentant de lui sortir ça. Elle n’avait qu’à pas lui dire des choses comme ça. Il ne fallait pas qu’elle s’étonne qu’il perde son sérieux et qu’il se remette à la chercher après ce qu’elle venait de dire. Mais c’était mignon et ça le touchait en un sens. Comme il venait de le dire, venant de Dolce c’était rare et forcément significatif. Alors même s’il n’avait pas vraiment d’idée quant à ce qu’il pouvait bien lui dire ou ce qu’il pouvait bien se passer entre eux maintenant, disons que ça commençait à s’éclaircir petit à petit.

« - Bon et en vrai, ce que je veux là tout de suite, c’est un calin… »

Là aussi prenez bien des notes parce que certainement la seule fois qu’il fera ce qu’on lui demande de faire sans broncher ou même ajouter quelque chose à ce que l’autre venait de dire. Il s’exécuta tout simplement. Thym passa un bras autour d’elle afin de l’attirer contre lui avant de resserrer son étreinte. Bon, il ne faut pas non plus croire que ça veut dire quelque chose parce que ce n’est pas tout à fait le cas. Après tout, il ne fait que faire ce qu’on lui demande gentiment. Puis ce n’est qu’un câlin, il ne faut pas s’enflammer pour un simple câlin, n’est-ce pas ? En effet, mais c’est plutôt pour la suite qu’il faut s’enflammer. A croire qu’un simple câlin ne lui suffisait pas, Thym vint l’embrasser une nouvelle fois mais cette fois-ci, à plusieurs reprises. Et non, ça ne faisait pas parti du jeu mais d’une série de tests qui allait, selon lui, surement l’aider. Sauf que non, ça n’était pas vraiment le cas.

« - Tu vois le problème c’est que j’adore t’embrasser et tout mais je sais pas si pour autant ça veut dire qu’on est ensemble ou qu’on devrait se mettre ensemble. Je t’aime bien mais je sais pas si je veux plus, tu comprends ? »

Oui, monsieur est difficile à suivre mais avec le temps, on finit par s’y faire. Enfin on a pas trop le choix en fait.

« - Tu sais plus ou moins ce que tu veux, non ? Pourquoi tu me le dis pas clairement ? »



@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Jeu 26 Déc - 17:56


THYM - Non mais tu m’embêtes pas, c’est juste que c’est compliqué.

Bon bah c’est au moins ça de gagner tu me diras. Pour une fois que je l’embête pas, je vais pas me plaindre quoi ! Toujours est-il que pour être compliqué, c’était compliqué pour de bon, tant bien pour lui que pour moi au final. Toujours est-il que je suis têtue comme une mule alors quand je ne comprend pas quelque chose, quelqu’un ou une quelconque situation, je m’entête jusqu’à temps d’avoir compris. Je comprend pas pourquoi il complique toujours tout Thym… C’est chiant parfois.

THYM - Toi, Dolce Ben, tu viens vraiment de me dire ça ? Je crois que je vais le noter sur mon portable parce que ça va pas se reproduire avant un moment.

C’est bien, il a vite compris le principe de sincérité chez moi. Ca vient quand tu t’y attends pas mais ça ne dure jamais. Enfin si mais je veux dire, ça se fait rare quoi ! Après vous êtes pas débiles vous avez parfaitement compris ce que je voulais dire. Quoi qu’il en soit, pour se foutre de ma gueule il est là le petit con ! Comme toujours quoi ! Bon j’avoue, ça me plait au fond mais bon ! BREF ! T’façons qu’est-ce que tu veux garder ton sérieux avec lui ?

DOLCE – Oui oh ça va hein ?! Je vais te le foutre dans le cul ton portable tu vas voir !!

Bah quoi ? Tant qu’à y être, autant le chercher un peu, t’façons, ça va pas changer grand-chose à cette allure où l’on va ! Puis comme si cela ne suffisait tout simplement pas, en lui demandant un calin des plus innocents, je récolte non seulement un calin à peine espéré mais en plus et surtout le fait qu’il m’embrasse ! c’est là que tu te dis que tout ne tourne pas rond ! Pour le coup, j’étais encore moins à l’aise alors que je suis chez moi, dingue ça ! Le pire c’est que ça me dérangeait pas tant que ça mais vraiment, il y a comme un hic… Quoi, je sais pas, mais il y en a un. C’est pourtant pas si compliqué de lui dire franchement ce que j’ai sur le cœur ! Mais non, non non, je peux pas ! C’est comme ça.Si vous voulez mon avis, on est pas prêts d’avancer…

THYM - Tu vois le problème c’est que j’adore t’embrasser et tout mais je sais pas si pour autant ça veut dire qu’on est ensemble ou qu’on devrait se mettre ensemble. Je t’aime bien mais je sais pas si je veux plus, tu comprends ?

Absolument pas ! Non je comprenais rien, je comprend rien et surement que demain je le comprendrais pas non plus. Faut le suivre Thym ! Mais étant donné que je suis aussi bonne comédienne qu’il ne l’est, je vais tenter de faire comme si de rien était. Je dis bien essayer et là réside toute la vérité..

DOLCE – Ouais. Non, je comprend pas désolée Thym. Je comprend pas et je suis pas sure de pouvoir accepter cette situation encore longtemps…

Je voulais pas être méchante ou de quoi mais, je suis pas une machine froide et sans cœur. Que cela en surprenne plus d’un je m’en fiche, mais j’avais des besoins, le premier étant de savoir où je met les pieds. En fait, je vous explique très simplement : quelqu’un comme moi, dit de « surdoué », c’est quelqu’un qui a besoin de savoir, toujours, le plus en avance possible pour analyser très rapidement les faits histoire d’avancer plus rapidement que la moyenne. Oui, c’est comme ça que ça marche dans ma tête. Donc, Thym ne m’aidait pas beaucoup sur ce coup…

Le pire c’est que j’avais envie que d’une seule chose après ça : me coller à lui, rester là, avec lui. Ou plus peut-être… Je sais pas, je sais plus, ça me rend dingue cette histoire ! Complètement dingue ! Du coup oui, j’ai un peu envie même beaucoup de m’échapper et c’est pour ça que je regardais ailleurs…

THYM - Tu sais plus ou moins ce que tu veux, non ? Pourquoi tu me le dis pas clairement ?

La situation ne s’arrangeait pas mais vraiment pas. Quand l’un avance d’un pas, l’autre recule de quatre. Pourtant, je suis Dolce merde ! D’habitude, ça me pose aucun problème de dire aux gens ce que je pense ou ce qui me plaît quoi ! Fallait que je l’ouvre ma gueule maintenant ! Fini de jouer, y en a.. Non j’en ai pas marre de jouer avec lui maaiiiiss.. Bref !

Là, sans crier garde, je me suis permise le droit de venir m’asseoir dos contre lui. Je suis chez moi, je me met à l’aise, normal. C’est après une longue inspiration que je voulais vraiment lui dire ce que je devais vraiment lui dire parce que vraiment on en avait besoin. Moi pour être libéré, lui pour avancer, je crois.

DOLCE – Ok. Je t’aime beaucoup. J’en ai marre de te voir avec des filles, pas tes amies là… Les autres ! Ces trucs qui te suivent comme un toutou et que tu… Sans importance. Ce que je veux… C’est… Thym ce que je veux c’est savoir ce que tu fais, où tu passes tes journées, si possible avec qui et encore mieux : être avec toi. Je veux juste… Roargh, je t’aime… Je l’ai dis ok ? Je t’aime.. Vraiment…

Le vent était parmi nous. Je savais pas si c’était bien ou mal ce que je venais de faire, je sais plus vraiment avec Thym.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Dim 29 Déc - 18:55


Et moi, et moi, et moi.  



Tu fais des efforts, tu essaies de détendre l’atmosphère autant que tu le peux et voilà comment est-ce qu’elle te répond. Toujours aussi sympathique cette fille, non franchement, il n’y a rien à dire. Parfois tu te demandes comment est-ce que tu peux bien l’apprécier parce qu’elle est vraiment chiante, c’est le cas de le dire. Heureusement pour elle qu’elle est à peu près jolie et drôle parce que sinon tu l’aurais laissé tomber depuis bien longtemps vu à quel point elle est difficile à suivre et difficile à vivre. D’un autre côté, tu es un peu comme elle au niveau du caractère alors tu ne peux pas dire grand-chose. Mais c’est toujours pareil, tu as le droit de dire ce que tu veux sur les autres mais eux, ils n’ont rien le droit de dire. C’est évident !

« - Oui oh ça va hein ?! Je vais te le foutre dans le cul ton portable tu vas voir !! »

Parole, parole, parole, parole, parole encore des paroles que tu sèmes au vent. Enfin, tout ça our dire qu’encore une fois, elle parle beaucoup mais elle agit peu. En même temps, qu’elle essaie de te mettre ton portable dans ton cul, on verra bien ce qu’il se passera après mais quelque chose te dit qu’elle n’en ressortira pas vivante. Autant elle peut être sympathique et vraiment sérieuse dans un premier temps, autant il lui suffit de cinq minutes pour changer totalement d’humeur, de façon d’agir ou de penser. Ouais c’est ça, elle est vraiment lunatique voire bipolaire. Au choix mais elle n’est vraiment pas normale cette enfant. Heureusement pour elle que tu n’es pas son père parce que de un, ça aurait été vraiment bizarre que tu l’embrasses comme ça et que tu lui dises que t’avais envie d’elle puis surtout, tu l’aurais abandonnée sur le trottoir dès que tu te serais rendu compte qu’elle n’était pas du tout normale.

Pour le coup, tu ne lui réponds pas, tu te contentes seulement de lever les yeux au ciel pour lui montrer à quel point est-ce que tu la crois et surtout, pour lui montrer à quel point tu accordes de l’importance à ce qu’elle peut bien te dire. Elle sait très bien que tu t’en fous et que la seule chose que tu as envie de faire maintenant, c’est de se foutre de sa gueule mais tout va bien, elle continue quand même. Tant pis pour elle seulement il ne faudra pas venir te frapper une fois que tu lui auras ris au nez. Non parce que tu la connais, elle est vachement violente quand elle s’y met. Puis elle a de la force. On ne dirait pas comme ça mais si, elle a beaucoup de force.

« - Ouais. Non, je comprends pas désolée Thym. Je comprend pas et je suis pas sûre de pouvoir accepter cette situation encore longtemps… »

Aller hop, prends toi ça dans la gueule Thym, tout le monde sait que ça fait plaisir. D’un autre côté, tu ne te comprenais pas lui-même alors il ne fallait pas espérer que quelqu’un d’autre te comprenne. Si tu le pensais, tu étais complètement idiot. Ca relevait plus de la psychologie qu’autre chose et aux dernières nouvelles, Dolce n’est pas psychologue. La seule question était : pourquoi ? Elle n’avait pas eu de mal à supporter cela depuis le début alors pourquoi maintenant que toi, tu faisais preuve de bonne foie et lui en parler, elle n’arriverait pas à le supporter ? Ce n’est quand même pas sorcier ! Tout se passait pour le mieux, vous ne vous étiez jamais réellement posés de questions et maintenant que tu soulevais le problème, les doutes étaient partout. Ca n’est tout de même pas aussi insupportable que cela, si ? Parce qu’à toi, ça lui convient très bien. Bon d’accord, tu te perds un peu entre le jeu et la réalité mais jamais tu  n’as dit que ça te posait de problèmes. Ou alors tu n’y as pas fait attention. Mais ce n’est pas ce que tu penses. Pour toi, il faudrait seulement clarifier les choses. Bon, et peut-être même plus mais ça, ça reste à voir.

« - Bah moi non plus je te comprends pas. Y’a deux jours ça te dérangeait pas tant que ça si je me rappelle bien. »

Le problème avec toi, c’est que dès qu’on ne te dit pas ce que tu veux entendre, tu t’énerves Thym. Tu te braques et la conversation n’est plus envisageable. Tu deviens même désagréable et ce n’est pas vraiment la meilleure solution. Il faudrait vraiment que tu songes à faire des efforts au niveau de ton caractère parce que ce n’est vraiment plus possible. On dirait un petit garçon, un gamin capricieux. Tu déteste ça mais tu te comportes comme tel, cherchez l’erreur !

« - Ok. Je t’aime beaucoup. J’en ai marre de te voir avec des filles, pas tes amies là… Les autres ! Ces trucs qui te suivent comme un toutou et que tu… Sans importance. Ce que je veux… C’est… Thym ce que je veux c’est savoir ce que tu fais, où tu passes tes journées, si possible avec qui et encore mieux : être avec toi. Je veux juste… Roargh, je t’aime… Je l’ai dis ok ? Je t’aime.. Vraiment… »

Là, tout de suite, tu as envie de rire à gorge déployée. Non pas que tu trouves ça drôle, pathétique ou quoi que ce soit d’autre mais disons que ça serait plus un rire nerveux. Ce n’est pas la première fois qu’on te dit ça en face mais tu es toujours plus ou moins mal à l’aise. Tu ne sais pas vraiment quoi répondre en fait. Toi, tu l’aimes bien mais est-ce que ça veut pour autant dire que tu l’aimes vraiment, que tu es amoureux d’elle ? Excellente question. Tu n’en sais rien. En fait, ça ne t’aide pas vraiment.

« - T’es vraiment difficile à suivre ma parole. Tu veux que je te dise quoi ..? Tu me plais aussi, je t’aime beaucoup mais le seul problème c’est que je sais pas vraiment si je suis amoureux ou non. Enfin c’est bizarre. J’ai déjà du mal à me comprendre moi-même alors je pense pas que tu y arriveras... »


@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Lun 30 Déc - 20:41


THYM - Bah moi non plus je te comprends pas. Y’a deux jours ça te dérangeait pas tant que ça si je me rappelle bien.

Il manque pas de culot ce petit con quand même ! Enfin toujours est-il qu’il avait à moitié raison sur ce coup. Là pour un peu, je commençais vraiment à me sentir hors de mon élément avec lui… J’allais pas rester là sans rien dire ceci dit !

DOLCE – Ca me dérangeait pas ouais, tant que ton ex ne me prenait pas pour ta nouvelle copine, que je ressentais aucunement le besoin de te voir, de te sentir près de moi ni rien du tout !

J’ai un gros problème oui. Quand je m’attache à quelqu’un, Thym qui plus est, il m’est difficile de vivre sans avoir besoin de lui parler, ou de m’asseoir à ses côtés. Une simple présence me suffirait, mais au lieu de ça hein ?... Enfin bref, c’est Thym quoi.

THYM - T’es vraiment difficile à suivre ma parole. Tu veux que je te dise quoi ..? Tu me plais aussi, je t’aime beaucoup mais le seul problème c’est que je sais pas vraiment si je suis amoureux ou non. Enfin c’est bizarre. J’ai déjà du mal à me comprendre moi-même alors je pense pas que tu y arriveras..

Alors là il abuse merde ! Nan mais c’est vrai quoi ! En plus, c’est comme d’habitude : il parle, il dit plein de choses mais rien, absolument rien qui ne puisse me servir de repère ! Pourquoi je devrais l’aider du coup ? C’est donc très calmement mais la langue mitrailleuse que je répondais à son… Je sais pas quoi d’ailleurs !

DOLCE – Oh non tu as raison, je peux pas comprendre !...TE comprendre !.. Quand tu fais ton sourire débile, c’est que tu es content, soit de ce qu’on te dit, soit de ce que tu as accomplis ! Quand on t’engueule au lieu de rendre les armes tu amplifies l’embrouille et au lieu de t’énerver, tu te marres tout seul parce que tu trouves ça plus drôle. Quand tu ne parles pas c’est que tu es en pleine phase de réflexion. Quand tu es fatigué tu manges pour quatre et tu restes dans ton coin. Et enfin si t’es venu ici, c’est sûrement pas pour me faire chier parce que tu sais très très bien que le seul moyen de le faire c’était de me faire déplacer… Et me fais pas le coup du mec qui avait rien d’autre à foutre, parce que, combien même je doute que tu te sois promener ici les poches pleines de capotes c’est certainement pas toi qui manque de plans culs !..

Et là gros blanc. Il était temps que je me taise en fait. Finalement, avec le monologue que je me suis taper, je me tapais surtout l’air con. J’étais persuadé que ce que je disais était vrai et histoire de faire dériver ce point discutable pour lui, on s’en doute, je recommençais mon super monologue ! Je vous l’ai dit, chuis pas folle dingue, juste habité..

DOLCE – Je ne sais même pas ce que je veux entendre de toi ! Je te jure que j’ai même pas envie d’essayer de chercher à comprendre si je suis moi-même amoureuse de toi ! Le truc, c’est que ça rime à rien tout ça. Je veux dire, tu nous vois demain en tant que « amis » ? Sérieusement, moi pas ! Je vais pas te mentir, les couples cucul la praline ça me passe au-dessus, ça m’écœure même ! Mais il n’y a pas un de mes amis qu’il m’arrive d’embrasser… Pas de cette façon en tous cas !.. Bref ! J’ai pas envie de te saouler, de ME saouler non plus mais, me dis pas que tu as fait le déplacement simplement pour me dire « je ne sais pas si je suis amoureux ou non »… J’ai un peu de mal à y croire là…

Ca virait un peu à une scène de ménage cette histoire. Sans en être une pour autant. Tout ce que j’espérais, c’était qu’il ne parte pas. Je voulais pas qu’il s’en aille ! Je voulais pas non plus m’embrouiller avec mais, jouer dans des conditions comme celles-ci… C’était peut-être un peu gros quand même. Trop pour moi. Toujours est-il qu’avant qu’il ne parte en jurant ne plus me revoir de toute l’éternité, je voulais non je devais me refaire ! Me refaire de quoi j’en sais rien. Ou alors si. Peut-être d’un comportement violent et trop direct. Quoique ce soit dans ma nature…

DOLCE – Chuis désolée, tu devrais le savoir, chuis pas de nature bavarde habituellement mais… J’arrive plus. Je sais plus si je dois écouter mes pulsions qui me disent de t’embrasser ou ma conscience qui crie « DANGER » ! Et voilà, j’ai raconté ma vie… Vas-y rigoles… Je suis sure que t’en as envie…

Une voiture se pointe d’un seul coup, un « merde » sortait de ma bouche et comme dans tous les films d’actions où le plan foire momentanément, j’ai attrapé la main de Thym l’obligeant aussitôt à sortir du canapé et à me suivre. C’est Danny qui rentrait. Il avait pas grand-chose à foutre ici à ce moment-là mais, pas question qu’il découvre Thymthym au beau milieu du salon. Ce serait le meilleur moyen pour Danny de s’amuser… C’est cool les grands frères mais des fois, un petit peu moins. J’avais pas trop l’habitude de ramener des garçons à la maison donc fallait pas que cet imbécile rencontre Thym ! Point à la ligne !

J’entraîne Thym jusqu’à ma chambre et je m’enferme avec lui dans cette dernière. Bon, bah, c’est plus grand que le placard à balai, au moins, il y aura suffisamment d’espace pour ne pas se sentir à l’étroit. En revanche, l’air con me poursuivrait jusqu’au bout en tous les cas. L’air folle aussi… D’ailleurs, je virais rouge écarlate ! Là, pour être mal à l’aise je l’étais pour de bon…

DOLCE – Désolée…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Jeu 2 Jan - 18:43


Et moi, et moi, et moi.  



« - Ca me dérangeait pas ouais, tant que ton ex ne me prenait pas pour ta nouvelle copine, que je ressentais aucunement le besoin de te voir, de te sentir près de moi ni rien du tout ! »

Hanna… T’avais oublié ce détail. C’est vrai qu’elle ne s’était pas montrée charmantes. Elle avait été vraiment désagréable mais ça ne t’étonnait pas vraiment. Elle n’avait toujours pas accepté le fait que tu puisses voir d’autres filles et que tu puisses avoir définitivement tourné la page au point de ne plus penser à elle. C’est difficile pour elle de le reconnaitre mais il serait temps qu’elle s’y fasse parce que tu n’allais pas supporter ça encore longtemps. Elle te suit comme un petit chien, elle surveille le moindre de tes faits et gestes comme un gosse.

« - Oh non tu as raison, je peux pas comprendre !...TE comprendre !.. Quand tu fais ton sourire débile, c’est que tu es content, soit de ce qu’on te dit, soit de ce que tu as accomplis ! Quand on t’engueule au lieu de rendre les armes tu amplifies l’embrouille et au lieu de t’énerver, tu te marres tout seul parce que tu trouves ça plus drôle. Quand tu ne parles pas c’est que tu es en pleine phase de réflexion. Quand tu es fatigué tu manges pour quatre et tu restes dans ton coin. Et enfin si t’es venu ici, c’est sûrement pas pour me faire chier parce que tu sais très très bien que le seul moyen de le faire c’était de me faire déplacer… Et me fais pas le coup du mec qui avait rien d’autre à foutre, parce que, combien même je doute que tu te sois promener ici les poches pleines de capotes c’est certainement pas toi qui manque de plans culs !.. »

Alors là… Pour le coup, elle t’a séché sur place. Tu ne sais même pas quoi dire. Surtout qu’encore une fois, elle ne t’aide pas vraiment. Au contraire, elle t’embrouille plus. A chaque fois qu’elle ouvre la bouche depuis le début, elle te brouille l’esprit, tes idées sont loin d’être claires. D’habitude, tu ne réfléchis pas vraiment quand tu agis, tu fais la première chose qui te passe par l’esprit et puis c’est tout. Tu ne réfléchis pas plus que ça. Tu ne penses même pas aux conséquences sauf que là, c’est impossible de ne pas penser aux conséquences. Tu n’as pas envie de lui faire du mal mais dans les deux cas de figure possible, tu lui feras du mal. Si tu lui dis que tu préfères rester « ami » avec elle, tu vas lui faire du mal car tout le monde sait qu’elle n’a pas l’habitude de se livrer à cœur ouvert ; si tu lui dis que tu veux tenter ta chance avec elle, tu pourrais là aussi lui faire du mal. Encore une fois, tu es piégé. Alors une fois de plus, tu ne dis rien. De toute façon, elle n’a pas fini de dire ce qu’elle avait à dire.

« - Je ne sais même pas ce que je veux entendre de toi ! Je te jure que j’ai même pas envie d’essayer de chercher à comprendre si je suis moi-même amoureuse de toi ! Le truc, c’est que ça rime à rien  tout ça. Je veux dire, tu nous vois demain en tant que « amis » ? Sérieusement, moi pas ! Je vais pas te mentir, les couples cucul la praline ça me passe au-dessus, ça m’écœure même ! Mais il n’y a pas un de mes amis qu’il m’arrive d’embrasser… Pas de cette façon en tous cas !.. Bref ! J’ai pas envie de te saouler, de ME saouler non plus mais, me dis pas que tu as fait le déplacement simplement pour me dire « je ne sais pas si je suis amoureux ou non »… J’ai un peu de mal à y croire là… »
Elle n’avait pas tord cette fois-ci aussi. Malheureusement pour toi, au moment où tu t’apprêtais à ouvrir la bouche pour répondre à ce qu’elle venait de prononcer, elle te coupe l’herbe sous le pied et elle enchaine, comme t’habitude.

« - Chuis désolée, tu devrais le savoir, chuis pas de nature bavarde habituellement mais… J’arrive plus. Je sais plus si je dois écouter mes pulsions qui me disent de t’embrasser ou ma conscience qui crie « DANGER » ! Et voilà, j’ai raconté ma vie… Vas-y rigoles… Je suis sure que t’en as envie… »

Là, comme à chaque fois que les conversations deviennent sérieuses, tu as juste envie de lui demander si elle n’a pas soif. Non parce qu’avec le nombre de mots qu’elle vient de te débiter, tu te demandes comment est-ce qu’elle fait pour ne pas avoir la bouche sèche enfin bref. Mais non, malgré ce qu’elle peut croire, tu n’as pas envie de rire. T’as juste envie de sortir deux ou trois blagues pour détendre l’atmosphère sauf qu’encore une fois, tu n’as même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’elle t’entraine dans une chambre, probablement la sienne. Elle ne perd vraiment pas son temps ! Tu la regardes avec un petit sourire en coin avant de te rapprocher d’elle.

« - Tu crois que je vais pouvoir parler ou je vais être coupé en plein milieu ? Enfin bref… Je t’aime beaucoup tu le sais bien et j’adore passer du temps avec toi moi aussi même si je dis tout le temps le contraire. Ou même si je passe mon temps à te charrier. Puis merde, au pire on s’en fout non ? Enfin je veux dire on a pas besoin de parler pendant quarante ans pour au final en rester au même point. Je vais pas te mentir là tout de suite j’ai envie d’essayer quelque chose. Au pire ça marche pas mais au moins on saura. Tu me plais et je l’ai jamais caché puis j’arrive à te supporter, c’est déjà bien non ? Donc bon, ça devrait marcher. Enfin je pense. »

Comment dire à une fille qu’on a envie d’être avec elle selon toi, Thyméo. C’est tout un art. Tu lui fais comprendre que tu as envie d’être avec elle sans lui dire clairement parce que sinon c’est pas drôle. C’est trop direct et toi, tu préfères la subtilité. Enfin seulement quand ça vient de toi parce que sinon, tu n’aimes que l’autre tournes autour du pot.

« - Bon aller viens là ! »

Tu te rapproches encore d’elle afin de la prendre dans tes bras. Tu enroules tes bras autour de sa taille avant de venir l’embrasser sur le nez. Ah oui, il faut savoir que tu as vraiment un problème avec les bisous sur le nez. Ce sont tes préférés et du coup t’embêtes tout le monde avec ça.

« - Par contre, je peux savoir pourquoi tu m’as amené ici ? Je te croyais pas comme ça ! »

Quand tu dis que tu ne peux pas rester sérieux plus de deux minutes…



@destiny
Revenir en haut Aller en bas
avatar
feat : Sasha Beauty Pieterse
Pseudo : mélo'
Souriez, dites cheese :
Âge : 18 printemps
Famille : Un frère en or vaut plus qu'une famille en carton
Statut : Je suis libre donc j'ai tout compris
Bff : Personne parce qu'on a besoin que d'un esprit pour être fou et rendre la fête folle et bonne
Etudes : étudiante en musique
Profession : serveuse au Starbuck
Jukebox : Stars Dance - Sel Gomez
Points chance : 39
These little things :

All I wanna say is that they don't really care about us..

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Dim 5 Jan - 20:54


THYMEO - Tu crois que je vais pouvoir parler ou je vais être coupé en plein milieu ? Enfin bref… Je t’aime beaucoup tu le sais bien et j’adore passer du temps avec toi moi aussi même si je dis tout le temps le contraire. Ou même si je passe mon temps à te charrier. Puis merde, au pire on s’en fout non ? Enfin je veux dire on a pas besoin de parler pendant quarante ans pour au final en rester au même point. Je vais pas te mentir là tout de suite j’ai envie d’essayer quelque chose. Au pire ça marche pas mais au moins on saura. Tu me plais et je l’ai jamais caché puis j’arrive à te supporter, c’est déjà bien non ? Donc bon, ça devrait marcher. Enfin je pense.

Qu’il est comique… Non puis en plus, avec ça, il fait dans la continuité ! L’humour chez lui c’est obligatoire ou faut payer pour qu’il arrête ? Non pas que ce soit pour me déplaire mais voilà quoi. Enfin bref, toujours est-il que je me retrouvais comme une gamine de quatre ans désormais. Celle qui déballe le plus beau de tous les cadeaux de noël ! Le pire, c’est que j’étais quand même pas à l’aise avec la situation. Le fait qu’il soit si proche de moi et qu’à la fois, les choses prenait une toute autre tournure. Est-ce que je le voulais depuis longtemps ? Oui et non. C’était compliqué quoi. Comme d’habitude.

DOLCE – Je rêve, ou tu viens vraiment de dire que je te plais ? … Je plaisante, je plaisante !! …

Je plaisante qu’à moitié aussi mais ça, c’est une autre histoire. Disons simplement que j’avais gagné pour une fois et que j’avais entendu ce qu’il me faisait tant rêver d’entendre ! Bah quoi ? Entendre Thym me dire un truc gentil c’est comme commander du chocolat au père noël alors si en plus, il le dit lui-même en toute sincérité, j’ai bien le droit d’être heureuse non ? Puis je suis heureuse quand je veux, où je veux, avec qui je veux !

THYMEO - Bon aller viens là !

Faudrait peut-être que je lui dise que j’ai le cœur fragile… Genre je m’emballe dans ce genre de situation… Faut pas s’étonner, j’ai quelques troubles psychologiques, tout le monde le sait… Les médecins disent que c’est dû au fait que je fasse partie du monde des surdoués tout ça mais moi… Moi on s’en fout toujours de ce que j’en pense ! De ce que j’en dis ! On veut toujours expliquer par A + B que les réponses sont toujours d’une extrême évidence mais au diable les scientifiques ! Pourquoi on doit mourir ? Pourquoi l’éternité n’existe pas ? Pourquoi sommes-nous là ?.. Trouves-y des réponses bon gros con de scientifique ! Non mais c’est vrai, ils croient toujours avoir réponse à tout ! Surtout les médecins, c’est les rois de la recherche ceux-là ! Tu vomis ? T’as des douleurs dans le ventre ? As-tu un copain ?.. Si oui, as-tu couché avec lui ? … Si oui, as-tu fais un test de grossesse ?... Tu es peut-être enceinte dans ce cas… Au lieu de dire : Arrêtes de faire la sal**pe ! Non mais voilà, j’dis des conneries mais j’ai pas raison ?!

Bref, tout ça pour dire qu’avec tout ça, Thym’ me faisait perdre les pédales. D’habitude, on se lance des vannes à longueur de temps et on cherche pas à comprendre le pourquoi du comment mais, il fallait bien qu’on mette un nom sur notre relation. Ce n’était plus possible pour moi très personellement de m’imaginer que je risquais une fois de plus de voir Thym avec une fille, c’était juste PAS possible ! Sauf qu’il arrangeait rien à la situation en me prenant dans ses bras et encore encore moins en m’offrant ce bisou. Oui ça me faisait ultra plaisir mais c’est pas pour autant que j’allais être à l’aise avec ça en trois secondes de temps.

DOLCE – Et donc tu veux essayer quoi au juste avec moi ?

Un air innocent sur le visage, il était clair que je cherchais qu’une chose : qu’il me dise clairement les choses. Il pouvait bien jouer ce jeu autant qu’il veut, je ne suis pas en reste pour la tenacité.

THYMEO - Par contre, je peux savoir pourquoi tu m’as amené ici ? Je te croyais pas comme ça !

Aller, manges-toi ça ! C’était reparti pour un tour de … MERDE ! Danny, je l’avais oublié ce con ! Fallait pas que je l’oublie lui ! Imagines il rentre dans la chambre de sa petite sœur tu sais en mode « normal » et là : PAF ! Paf, y a un gars avec elle… Oulala… Non non !

DOLCE – Je suis pas comme ça face de gremlins ! C’est juste que mon frère vient de se pointer alors désolée de te décevoir mais… Va falloir que tu t’en ailles ! … Par la fenêtre de ma chambre  si tu ne veux pas subir un interrogatoire !

Ca c’était lourd ! Mon sourire satisfait ne voulait dire qu’une chose : le simple fait de savoir qu’il allait devoir me désirer un tant soit-il me faisait gravement plaisir ! Puis, Danny n’allait très certainement pas partir de la maison tant qu’il ne m’aurait pas fait chier ! En revanche, on pouvait exclure Thym de cette affaire, pour le moment.
Je suis simplement venu déposer un bisou sur le bout de ses lèvres avant d’ouvrir la fenêtre de ma chambre, vérifiant d’un trait qu’il n’y avait personne et je l’invitais donc discrètement à s’en aller.

DOLCE – Si tu te fais attraper, t’auras qu’à dire que tu mattais Danny…

La dernière vanne pour la route…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   Sam 11 Jan - 21:28


Et moi, et moi, et moi.  



T’as pas franchement l’habitude de rester sérieux bien longtemps. C’est à peine si tu peux parler deux minutes sans te mettre à rire ou dire n’importe quoi. Et c’est pas vraiment dans ce genre de situation qu’il faut rire et dire des conneries alors tu te retiens au maximum mais tu es toujours obligé de caser des petites phrases comme ça qui te font rire. Ton but n’est pas de faire rire les autres, tu t’amuses toi-même et c’est le principal pour toi. Tu vas pas te faire chier à passer ton temps à essayer de faire rire les autres alors que la moitié ne capteront rien. Alors tu te racontes des blagues à toi-même puis tu ris. Tu dois pas être tout seul dans ton esprit.

« - Je rêve, ou tu viens vraiment de dire que je te plais ? … Je plaisante, je plaisante !! … »

Ouais… Rattrape-toi comme tu peux ! Déjà que t’as du mal à parler de ce que tu ressens et ce que t’as en tête, si en plus de ça elle ouvre sa bouche pour dire des trucs inutiles comme ça, ça va pas le faire. Donc en gros, soit belle et tais-toi. Elle est jolie mais encore plus quand elle se tait. C’est méchant mais bon, on est pas tous parfait. Elle pense la même chose de toi mais tu préfères pas savoir.

« - Et donc tu veux essayer quoi au juste avec moi ? »

Tu dis rien, enfin tu passes directement à autre chose parce que t’aimes pas vraiment être direct comme ça. C’est pas trop ton truc et c’est pas maintenant que ça va changer. T’as pas l’habitude non plus de changer pour les autres et même si tu adores Dolce voire même que tu l’aimes beaucoup, tu ne changeras pas pour elle. Ca serait trop bête. Surtout que tu ne sais même pas si ça va marcher plus de trois jours entre vous alors tu ne vas pas changer pour ne serait-ce que deux jours. Ou alors t’as un sérieux problème. Mais c’est pas le cas alors encore une fois, non tu ne changeras pas d’un poil. Elle te prend comme ça ou elle te prend pas. C’est comme ça que ça marche et pas autrement. Soit elle s’y fait, soit elle abandonne cette idée.

« - Je suis pas comme ça face de gremlins ! C’est juste que mon frère vient de se pointer alors désolée de te décevoir mais… Va falloir que tu t’en ailles ! … Par la fenêtre de ma chambre  si tu ne veux pas subir un interrogatoire ! »

La méthode Dolce ou comment avoir l’art de te mettre dehors sans trop vouloir le faire. Non mais sérieusement, c’est tellement cliché en plus. Sortir par la fenêtre quoi… Tu as toujours voulu le faire pour te croire dans les films, la relation secrète et tout ça mais là… Ca faisait pas du tout le même effet que tu t’étais imaginé. Puis surtout, tu t’étais imaginé avec une fille beaucoup plus âgée et en plein divorce… Mais c’est pas grave, t’as pas trop le choix de toute façon alors bon, tu vas sortir par la fenêtre.

« - Tu me mets pas du tout dehors là ? Mais pas du tout. »

En plus elle est tellement pressée que tu partes qu’elle vient t’ouvrir la fenêtre. Heureusement que tu t’attardes pas sur tout les détails et sur tout ce qu’elle peut faire parce que tu sais pas trop comment tu devais prendre ça. Surtout que bon, c’est pas comme si elle avait pas le droit d’inviter des mecs chez elle… Ou alors ses parents, ses frères et tout le bordel étaient vraiment coincés. Surtout qu’il n’y avait pas d’arrière pensée.

« - Si tu te fais attraper, t’auras qu’à dire que tu mattais Danny… »

Très drôle. TRES TRES DROLE !

« - Bon bah j’y vais puisque tu me fous dehors... »

Et en deux secondes, tu passes par la fenêtre et tu t’en vas en faisant attention de pas te casser la gueule et pas te faire griller par la même occasion. Qu’est-ce que tu ferais pas pour une fille… Ca devient même pathétique ! Enfin bref.


@destiny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et moi, et moi et moi.. (Thymthym/Dolce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aieuh ! Oh pardon,j'tavais pas vu ! [PV DOLCE]
» sometimes, all you need is a bit of adventure - SAGITTA&DOLCE
» Dolce Ysil [OUVERT]
» ♠ La Dolce vita ♠ Les liens de Léo
» Code d'éthique des DG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 04 :: Rps-