AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 be here with you is more important than everything. Zara & Jules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Dim 19 Jan - 18:57


Jules & Zara  ❧ be  here with you is more important than everything
Londres, 20 H 00. Les yeux fixés sur ma montre, je fais les cents pas espérant trouver une occupation dans les cinq prochaines minutes. Si je continue de tourner comme ça, je vais me donner le tournis. Une idée me traversa alors l'esprit, je pris mon Iphone et appela Jules alias Juju. « Hola hola ça va chez les Evans ? Tu ne vas quand même pas rester enfermer chez toi comme un rat, alors rejoins devant London Eye dans une heure. J'ai un cadeau pour Sioby so goodbye » Je m'habillas en quatrième vitesse parce que moi et le temps ça fait -1544896.J'opta pour une tenue … EN ROUGE ET NOOOOOOIR. Quarente cinq minutes plus tard, je pris le chemin d'un des endroits les plus vistés au monde. J'allais m'apprêter à partir quand ma conscience me rappellas de prendre mon sac avec le cadeau de Siobhàn dedans.Cette fois ci, je devais mettre le turbo parce que j'allais être en retard, c'est quand même dur de courir avec des talons de 15 centimètres mais bon faut souffrir pour être belle. Je me rendis compte que je devais prendre le bus, beurk je déteste le bus ça sent toujours mauvais, on dirait qu'il y a des gens qui font la grève du déodorant, en plus on est tous super sérrées, c'est vraiment désagréable. Personnellement si j'aurais  plus de temps, j'aurais pris un taxi mais là faut speeder, parce que si je suis en retard il va me faire une crise. Le pire c'est que le conducteur du bus c'était une personne très âgée, je lui criais d'accélerer mais lui il me disait qu'il faut que j'arrête de ronfler enfin bref son sonotone ne  devait pas marcher à ce que je voit. Enfin nous y voilà, London Eye c'est super beau, et devant London Eye Jules et ma Siobhy, oh mince ils ont du attendre, en plus il fait pas super chaud donc c'est encore plus glauque pour moi.J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop. « Coucou ça va ? Tu m'avais manqué, et toi aussi ma petite puce » dis je en direction de Sioby, mon dieu elle est trop choupinette j'ai énormément de chance de l'avoir comme filleul. Et de l'avoir lui aussi car un gars extra et pour rien au monde je l'échangerais même pas tout l'or du monde, en amitié ou en amour ce qui est à moi est à moi, je ne le partage pas.Jamais.J'espère qu'on allais passer une bonne soirée, si elle est ratée je me dirais que faire les cents pas chez moi aurais été beaucoup plus amusant.
« J'espère que tu n'a pas ton portefeuille parce que c'est moi qui paye, mais si mais si ça me fait plaisir. » J'aime bien faire plaisir, ça ne fait rien c'est mon meilleur ami, j'aime bien lui faire des cadeaux.Enfin c'est pas vraiment un cadeau mais ça me fait plaisir.Le dernier tour fut fini, alors la roue s'arrêta, et j'appercus des places ni trop hautes ni trop basses parce que Siobhàn est encore petite, il se peut qu'elle ait le vertige.De toute façons aucun accident n'est jamais arrivé auparavant, y a pas de risque que ça change.On s'assit, on attendit 5 minutes et la roue commenca à tourner, la petite souriait et rigolait ça me faisait plaisir, j'aime bien la voir heureuse.J'allais oublier son cadeau « Tiens choupette, c'est ton cadeau, j'espère que tu l'aimeras  » C'était un pingouin avec marqué je t'aime, pour l'originalité tu repasseras Zara.
©flawless


Tenue de Zara:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Mar 21 Jan - 21:50


Zara et Jules 

Don't ever say you're lonely, just lay your problems on me and i'll be waiting there for you. The stars can be so blinding when you get tired of fighting, you know the one you can look to. When the vision you have gets blurry, you dont have to worry, I'll be your eyes. It's the least I can do, cause when I fell, you pulled me through, so you know that i will carry you. ▲ union j





Je donnais le bain à Siobhàn qui s'éclatait avec la mousse de son gel-douche. J'étais à genoux à côté de la baignoire, et elle était debout dedans, lançant de la mousse comme s'il s'agissait de neige. Elle riait, c'était tellement bon à entendre, j'avais passé une semaine de dingue avec mes partiels, j'avais été obligé de la laisser chez ma voisine toute la semaine sans la voir, ça avait été très, très difficile. Mais j'étais enfin avec elle, et elle ne semblait pas m'en vouloir. J'étais réellement angoissé à l'idée que Siobhàn soit perturbé par mes allés et venus, par mes absences.. J'étais son père, j'étais sensé lui offrir un mode de vie stable, au lieu de ça elle vivait entre notre appartement et celui de la voisine, au rythme de mes journées de cours et mes soirées de boulot. Mais la voir rire comme ça me rassurait beaucoup, je me disais que finalement je n'avais pas tout raté. Je lui apprenais à faire des bulles, même si elle ne comprenais pas vraiment ce que je faisait, voir les bulles de savon s'élever jusqu'au plafond et éclater l'amusais particulièrement. Après avoir passé une bonne demi heure à rire, je la rinçais et l'enroulais dans une serviette qui l'enveloppait toute entière, ne laissant que sa petite bouille ressortir. Je la pris dans mes bras et l'emmenais jusque dans notre chambre,  on se posa calmement dans mon lit, je lui faisais un gros câlin, sans un mot, sans un bruit. C'était tellement reposant d'entendre sa respiration lente, de sentir sa chaleur. Je ferais tout pour pouvoir partager des moments comme celui-ci tous les jours, malheureusement en semaine j'étais soit à l'université, soit je rentrais bien trop tard pour l'heure du bain. j'avais peur de ne pas la voir grandir, j'avais l'impression qu'hier encore qu'elle dormait la moitié de la journée et qu'elle pleurait toutes les trois heures pour son biberon. Alors qu'aujourd'hui c'est my little human, mon petit modèle réduit à moi. Alors qu'elle commençait à sombrer dans le bras de Morphée -moi aussi par la même occasion- mon téléphone vibra. C'était Zara qui m'appelait pour savoir ce que je faisais ce soir, et sans que j'ai le temps de lui répondre quoi que ce soit, elle avait déjà convenu d'un rendez-vous devant le London Eye. Je reposais mon téléphone sur mon lit avant de réveiller lentement ma petite princesse qui s'était endormis dans mes bras. « Dis mon coeur, ça te dit d'aller voir marraine Zara et de faire du manège ce soir? » lui demandais-je, sachant pertinemment qu'elle serait enchantée. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle se trouva debout cour ses jambe, ensaucissonée dans sa serviette, attendant que je l'habille. Je lui mettais un leg-in noir avec un t-shirt nirvana (hé oui, on a la classe ou on l'a pas!) elle enfila un sweet à capuche jaune délavée de la même couleur que les écritures de son t-shirt, des converses de cette même couleur, je lui enfilerais son manteau noir tout à l'heure, la soirée risquait d'être fraîche et je n'avais pas envie qu'elle attrape du mal, surtout que j'avais encore des partiels la semaine prochaine et que je ne pouvais pas gérer ma fille malade et des exams dans la même semaine. Habillé comme ça on aurait cru une vraie petite grungie' miniature. Siobhàn était vraiment la plus belle! Je m'habillais rapidement pendant que Sio jouait avec Extasy, j'enfilais un jean's propre, un t-shirt, un sweet à capuche et une veste, je restais très simple. J'attrapais mon casque audio que j'accrochais autour de mon coup, et une fois prêt j'appelais Siobhàn pour qu'elle mette son manteau et son bonnet. Je pris mon téléphone, donnais à manger au chat, vérifiait ne rien avoir oublié et sortit de l'appartement, avant d'y re-rentree: j'avais oublié la tétine de Siobhàn, et partir le soir sans tétine, c'était un peu risqué. Je rangeais sa tétine dans ma poche et je refermais la porte derrière moi. Elle marcha en me tenant la main jusqu'au métro, on avait bien une demi heure de trajet avant d'arriver au lieu de rendez-vous, elle s'assit à côté de moi et posa sa tête sur mes genoux pour pouvoir dormir un peu. Je mettais mon casque sur mes oreilles, tout en caressant le ventre de ma pitchounette pour l'endormir. Au bout d'une demi heure on arriva à la bonne station, je pris ma fille dans mes bras, elle posa sa tête dans mon coup et je marchais comme ça jusqu'au pied de la grande roue. « Mon coeur, regarde comme c'est beau! » soufflais-je à Siobhàn pour qu'elle se réveille tranquillement devant la grande roue illuminée. Elle était contente. Je remettais mon casque audio autour de mon coup et posais Siobhàn par terre, elle était toute émerveillée de voir autant de lumière et sa r"action me fit sourire. On attendit quelques minutes Zara avant que mon petit bout de femme préféré ne fasse son apparition. Zara, c'était vraiment une personne parfaite, elle avait une joie de vivre incroyable, on se demandait même comment c'était possible de renfermer autant d'énergie dans un si petit corps! En plus, elle est drôle, et -presque- toujours de bonne humeur. «  Coucou ça va ? Tu m'avais manqué, et toi aussi ma petite puce » je serrais ma meilleure amie dans mes bras avant que Siobhàn ne lui dise bonjour, elle était toute excitée de revoir sa marraine. Je répondais à Zara que tout allais bien, et lui retournais la question, avant que nous ne façons quelques pas.  « J'espère que tu n'a pas ton portefeuille parce que c'est moi qui paye, mais si mais si ça me fait plaisir.  » j'étais prêt à refuser, mais c'était sans compter qu'il est absolument impossible de négocier avec Zara, quand elle a décidé quelque chose, vous ne lui ferez jamais faire le contraire! Une tete de mule cette fille. alors je me contentais de la remercier chaleureusement. On finit par s'installer dans la grande roue, et quand elle commença à bouger, Siobhàn se mit à rire, elle était vraiment aux anges. J'avais tellement de chance d'avoir Zara, elle savait comment faire plaisir à Siobhàn, puis ça me rassurait d'avoir un modèle féminin à montrer à ma fille, elle n'avait pas de maman, mais au moins elle avait une marraine en or. Et une marrain qui ne manquait pas de la gâter, elle venait de lui offrir une peluche en forme de pingouin, ou il y avait marqué "je t'aime", la première réaction de Siobhàn fut de faire un gros câlin à sa peluche, elle l'adorait déjà! « Assssi Ma-aine Sa-a! » (comprenez "merci marraine Zara", oui, les r et les z n'étaient pas les lettres les plus simple niveau prononciation aussi!) Siobhàn gigotais dans tout les sens, ça faisait un bien fou de voir ma fille aussi heureuse. Je regardais ma meilleure amie un large sourire aux lèvres « Merci pour elle, t'es vraiment un ange ma Zara! » finis-je par lui dire, en lui faisant un bisou sur la joue. Ma meilleure amie est parfaite!
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Mer 22 Jan - 19:31


Jules & Zara  ❧ be  here with you is more important than everything
La roue tournait, on avait une vue splendide de tout Londres, c'était incroyable pourtant je voyais des tas de belles choses, de beaux pays avec les Little Mix mais là c'était comme  magique.Je pensais que Sobhy allait avoir le vertige mais pas du tout, elle rigolait et elle était super sage, en plus elle adorait ma peluche pingouin avec écrit Je t'aime, ooooown c'est trop mignon.Le  monsieur qui dirigeait la roue nous à dit que le tour durerait environ une demi-heure.C'est cool, je suis pas tout le temps avec eux mais je voyais que ça les changeait de leur quotidient, enfin après je sais pas.J'en profitais pour prendre des photos d'eux, de nous trois, mais ma photo préféré c'est quand moi je louchais, Jules souriait et Siobhàn avait mon chapeau sur la tête qui lui tombait sur le visage, c'était super chou.

Je jette un coup d'oeil à ma montre et il est 20H31, je croyais qu'il était plus tard enfin bon je m'amuse vraiment.Jules n'était plus en mode papa poule, enfin si mais moins que d'habitude, là il était en mode meilleur ami de Zara Amélia Hudson, je l'avais vu comme ça.On se connait pas depuis super longtemps mais quand on s'est rencontrées on à tout de suite accrochées, le plus drôle c'est que c'est grâce à ma maladresse qu'on s'est connus, j'étais dans la rue en train de marcher dans la rue avec des bouquins dans les bras, il n'était pas avec sa fille, sans le vouloir je l'ai bousculé et tout mes livres sont tombés par terre, il m'a aidé à les ramasser, depuis Jara est né.Que vous le vouliez ou non , Jara n'est pas prêt de s'arrêter.Siobhàn n'était pas beaucoup vétue, elle avait une petite veste en jean, qui ne lui tenais pas assez chaud en plus elle n'avait pas de bonnet, ma choupette.Voilà qu'elle est  maintenant endormie en sucant son pouce, elle tremblait, je devais agir sinon elle va tomber malade et je le supporterais, en plus c'est un peu comme ma fille, ce qui fait qu'elle ne l'est pas c'est le lien que j'ai avec Jules.« Jules, fais bien attention à ne pas la réveiller d'accord » Si elle se réveillais, elle prendrais peur.Je crois bien que le tour va bientôt se finir. « Tiens, enfile lui ma veste et juste après tu lui mettras mon chapeau sur ta tête pour ne pas qu'elle ne prenne froid, d'ailleurs sans te vexer je ne sais pas pourquoi tu l'a habillé aussi légérement mais après tu fais ce que tu veux tu est son père » J'espère qu'il ne prendras pas la mouche après cette remarque peut être un peu trop cash. «  T'en fais pas pour moi, ça va j'ai un  pull assez chaud en dessous » Je lui montras mon pull rouge assez rigolo, et il rigola en plus mes  talons commencait à me faire assez mal.« Mais de rien Jules, je vous aimes beaucoup vous le savez ça ? »  Jules était touché par mon geste, ce qui est tout à fait normal pour moi.Mon Iphone sonna, c'était mon frère Caleb qui m'appellait qu'est ce qu'il voulait ? « Allô Zara ?C'est moi Caleb, c'est très grave, vraiment grave, super grave.Maman et Papa ont eu un accident de voiture, ils sont morts, on est orphelins, c'est pas possible. »  Oh non, c'est pas vrai, mes parents sont morts, mais comment pourquoi ? Je suis orpheline, j'ai plus de parents ma seule famille c'est Caleb, mais c'est un cauchemar, je vais me réveiller.Je m'effrondras en larmes, je pleurais je criais, moi aussi je voulais les revoir, mais je ne peux pas laisser Caleb tout seul. « Oh non, c'est un cauchemar. »Pourquoi criais je aussi que le pouvais.J'allais me réveiller et on reviendrait au moment ou j'offrais la peluche à Siobhàn.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Jeu 30 Jan - 12:57


Zara et Jules 

Don't ever say you're lonely, just lay your problems on me and i'll be waiting there for you. The stars can be so blinding when you get tired of fighting, you know the one you can look to. When the vision you have gets blurry, you dont have to worry, I'll be your eyes. It's the least I can do, cause when I fell, you pulled me through, so you know that i will carry you. ▲ union j





Siobhàn était aux anges, elle était belle quand elle riait. C'était ma petite merveille.. J'avais l'impression d'avoir au moins fait quelque chose de bien dans ma vie! Elevé ma fille était le chose la plus gratifiante, et le plus importante que je pouvais accomplir. La roue tournait, je pensais que Siobhàn aurait peur, au moins au début, au lieu de ça elle riait, j'étais soulagé et heureux de la voir comme ça. Pendant le tour, on prit énormément de photos, Zara elle aussi était heureuse, ça nous faisait de bien à tous, Siobhàn avait besoin de sortir de notre minuscule studio, et de passer du temps en famille, et sa famille c'était aussi Zara, elle était sa marraine, et s'en occupait à merveille. Au bout d'une vingtaine de minutes Siobhàn tomba de fatigue dans mes bras, elle s'était endormis avec son pouce dans sa bouche, elle était paisible, mais elle avait froid malgré son bonnet, son manteau, et son sweat. J'espérais qu'elle n'attrape froid. «  Tiens, enfile lui ma veste et juste après tu lui mettras mon chapeau sur ta tête pour ne pas qu'elle ne prenne froid, d'ailleurs sans te vexer je ne sais pas pourquoi tu l'a habillé aussi légérement mais après tu fais ce que tu veux tu est son père  » Je dévisagea Zara, pourquoi elle disait ça? Bien qu'elle ai froid, on ne pouvais pas dire que je l'avais habillé légèrement, elle avait un épais manteau noir, un sweat, un bonnet.. enfin toute la panoplie de la tenue d'hiver. Puis j'étais assez responsable pour habiller Siobhàn correctement, je n'aimais pas qu'on me donne des leçons, heureusement que j'aimais beaucoup Zara, si c'était venu de quelqu'un d'autre, je crois que je me serais énervé. Je pris quand même sa veste, bien que Siobhàn soit bien habillé il faisait froid et entourer de la veste de Zara elle aurait quand même plus chaud. Je la remerciais, c'était quand même gentil, même si je n'avais pas apprécié sa remarque. On sortit de la grande roue, Siobhàn se réveilla légèrement, pour éviter qu'elle ne prenne peur je sortais sa tétine de ma poche et la lui donnait, alors elle e rendormit presque immédiatement dans mes bras. Zara reçut un coup de fil, et dans une demi minutes à peine, j'eus l'impression d'être propulsé dans une autre vie, l'instant d'avant tout allait bien, puis une fraction de seconde plus tard Zara était hystérique, totalement effondrée. Elle criait, pleurait. Siobhàn se réveilla en sursaut, je la posais par terre et elle s'accrocha à ma jambe « Pou-quoi tu pleures ma-aine? »  «  Oh non, c'est un cauchemar.  » Je ne comprenais rien. Je pris Zara dans mes bras, je ne savais pas ce qu'elle avait je voulais juste qu'elle se calme, je passais une main dans son dos, la serrant contre moi « Hé ma belle du calme, explique-moi ce qu'il se passe, Zara s'il te plaît calme toi joli coeur, je suis là, dit moi ce qu'il y a.. »  J'attrapais son visage d'habitude si rayonnant, aujourd'hui ravagé par les larmes, je voulais comprendre ce qu'elle venait d'apprendre par son téléphone, je voulais l'aider! Siobhàn s'était accroché à Zara, elle aussi impuissante face à la détresse de sa marraine.  
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Ven 31 Jan - 13:22


Jules & Zara  ❧ be  here with you is more important than everything
Et vlan, c'est la douche froide pour Jules, c'est sûr il n'a  pas appréciés la remarque «spicy» que je lui ai faite.Je ne sais même pas pourquoi j'ai dit ça sachant que ma chère filleul était parfaitement bien couverte.Peut être je voyais mal, peut être que j'avais besoin de lunette. La remarque était blessante pour Jules et je tenais à m'excuser « Jules je tenais à m'excuser pour ce que j'ai dit, elle est bien couverte ta fille » On s'amusaient  tellement bien quand l'appel de mon frère vint interrompre le pur moment de bonheur que nous passons tous les trois.La roue s'arrêta et on descendis tout les trois.Caleb, il m'avait tellement manqué, ça fait 4 ans que je ne l'ai pas vue, la toute dernière fois qu'on s'est vus j'avais 16 ans et lui 13 ou 14 ans.Depuis c'est devenu un homme, la première que je remarqua c'est qu'il avait beaucoup muer, mon chouchou.Plus il parlait plus sa voix devint triste jusqu'au moment ou il m'annonça que mes parents avaient eu un accident de voiture et qu'ils n'avaient pas résisté au choc. Je raccrocha et je ne manquais pas de tomber dans les pommes, non pas moi ça ne pouvais pas être possible, mais ça veut dire que moi, Zara Amélia Hudson et lui, Caleb Jude Hudson nous sommes des … des … des … des … orphelins.Je ne peut pas y croire et je ne veut pas y croire, c'est pas possible qu'une telle chose arrive à une famille aussi normale que la nôtre.Enfin on n'étaient pas vraiment normal puisque Caleb et moi on se battait chaque jour de notre minable existence pour réaliser notre rêve le plus cher au monde.Le mien : percer dans le monde de la chanson puisque la musique c'est toute ma vie et le rêve de Caleb ? Devenir un formidable acteur au cinéma.J'ai réalisé le mien mais Caleb non, ce qui me fait beaucoup de peine puisque c'est le gars le plus doué que je connaisse et je ne dit pas ça parce que c'est mon petit frère, je dis ça parce que c'est la pur vérité.Je devais comme possédée, je n'étais pas moi, je ne me reconnaissais plus.Je pleurais, je criais, je hurlais et tout le monde me regardait mais je m'en fichais pas mal puisqu'ils ne pouvaient pas ressentir la douleur que je ressent maintenant.Les larmes coulèrent sur mes joues comme les chutes du Niagara.

Siobhàn me vis en train de pleurer, mince je l'avais réveiller, quel nulle je suis.Elle me demanda à présent qu'est ce qui n'allais pas, qu'est ce que je devais lui dire la vérité et lui faire peur ou lui mentir et perdre sa confiance, dans les deux cas elle souffrirait donc je préférais lui dire la vérité pour qu'elle soit comme nous, honnêtes dans la vie de tout les jours. « Zara a juste bobo au cœur et son cœur s'est déchiré parce que papa Zara et Maman Zara se sont faits un gros bobo et ils sont maintenant au ciel avec un monsieur très gentil qui vont les gâter.  J'avais peut être l'air cruche mais si je lui parlais comme à une adulte elle comprendrais pas, or si elle comprenait pas ce que je disais elle penserait que sa marraine est complètement cinglée.J'avais pris énormément sur moi sur moi pour parler à peu près calmement à Siobhy, je ne voudrais pour rien au monde l'effrayer.Je me sentais comme nullissime même si je sais pertinemment que ce n'est ni ma faute ni celle de Caleb.Jules me demandait de lui expliquer ce qui se passait, je lui répondit en soufflant un bon coup et en serrant très fort mes poings « Mon père a eu rendez vous avec ma mère vers 22h30, c'était loin donc ils ont pris la voiture et sur la route ils avait du verglas, mon père a perdu le contrôle de la voiture et à percuter un arbre, on les a conduits à l'hôpital et une heure plus tard, ils sont morts là – bas, ça veut dire que je n'ai plus aucune famille à part Caleb, ma famille est toute morte mes tantes, mes grand – pères ect, on est des minables orphelins. »Je n'irais plus jamais mieux, et si je perdais Caleb, ça y est ce serais la fin de ma vie, elle n'aurait plus d'intêret, plus aucun sens.J'étais perdue, fichu, foutue mes parents étaient ma vie, ma chair mon sang et maintenant je les ai perdus, c'est comme si je perdais une partie de moi, je ne pourrais plus jamais aller mieux.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Dim 2 Fév - 13:25


Zara et Jules 

Don't ever say you're lonely, just lay your problems on me and i'll be waiting there for you. The stars can be so blinding when you get tired of fighting, you know the one you can look to. When the vision you have gets blurry, you dont have to worry, I'll be your eyes. It's the least I can do, cause when I fell, you pulled me through, so you know that i will carry you. ▲ union j





Quand Zara s'excusa pour sa remarque, je lui lançais un immense sourire, évidement que je ne lui en voulais pas, c'était pas meilleure amie, je ne pouvais pas en vouloir! Je lui déposais un bisou sur son front pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas le moins du monde, puis je n'avais pas envie de gâcher notre moment à nous en m'énervant pour rien! Cette soirée se devait d'être magique, pour Zara, et pour Siobhàn, c'est tout ce que je voulais : le bonheur des deux femmes de ma vie! Mais je n'avais vraiment pas prévue ce qui allait suivre. Zara reçut un appel qui sembla la briser en un millier de morceau. Elle pleurait, et souffrait comme jamais je ne l'avais vue souffrir, je savais que quelque chose de grave venait de se passer, Zara n'était pas du genre à hurler pour un rien, et là elle semblait complètement écraser par la nouvelle qu'elle venait de recevoir, elle qui en temps normal est si joyeuse, chaleureuse et souriante, la voir ainsi me déstabilisa totalement. Les pleures de Zara avait réveillé Siobhàn que j'avais posé par terre, j'essayais de comprendre mais Zara ne réussit pas à se calmer tout de suite, beaucoup de gens la regardait, je m'en fichais, moi je voulais juste savoir ce qu'elle avait, je m'inquiétais tellement pour elle! Siobhàn aussi s'inquiétait, elle se rapprocha de sa marraine, l'air anxieux, elle était déstabilisée par l'attitude de Zara et la regardait, effrayé. Zara ne mit pas longtemps pour s'en rendre compte, et elle dû prendre sur elle pour ravaler ses larmes, effacer sa douleur et s'adresser le plus calmement à Siobhàn. Elle se pencha pour être à sa hauteur, et lui expliqua d'une voix tremblante la situation «  Zara a juste bobo au cœur et son cœur s'est déchiré parce que papa Zara et Maman Zara se sont faits un gros bobo et ils sont maintenant au ciel avec un monsieur très gentil qui vont les gâter. »  Mes yeux s'embuèrent, je ne pleurais pas non, je ne l'avais jamais fais, mais j'avais peur de comprendre la situation. Je ne voulais pas que Siobhàn soit confrontée à ce genre de situation, elle était déjà plongée à longueur de journée dans un monde d'adulte, elle ne voyait quasiment jamais d'enfant de son âge et elle savait très bien déceler mes angoisses et mes peur quand les factures arrivaient en trop grande quantité, quand je me demandait si j'allais pouvoir continuer à vivre comme ça, elle était intelligente et savait parfaitement lorsque les choses n'allaient pas bien, elle en souffrait parfois, mais Zara avait été parfaite avec elle, elle avait fait preuve d'un calme inouïe et avait réussi à adoucir les mots qu'elle devait mettre sur ce qu'il venait de se passer. Siobhàn était triste, et elle ne savait pas quoi faire, alors elle resta muette prêt de nous, je reposais les yeux sur ma meilleure amie dont les sanglots reprirent de plus belle, je lui demandait alors de m'expliquer, je voulais l'aider mais je n'avais pas la moindre idée de la réalité des faits, j'avais besoin qu'elle me parle. « Mon père a eu rendez vous avec ma mère vers 22h30, c'était loin donc ils ont pris la voiture et sur la route ils avait du verglas, mon père a perdu le contrôle de la voiture et à percuter un arbre, on les a conduits à l'hôpital et une heure plus tard, ils sont morts là – bas, ça veut dire que je n'ai plus aucune famille à part Caleb, ma famille est toute morte mes tantes, mes grand – pères ect, on est des minables orphelins. » Mes doutes s'étaient confirmés, je la prit dans mes bras et la serrait contre moi, elle s'était remise à pleurer, je ne pouvais pas lui ramener ses parents, mais je la comprenais. Techniquement, je n'avais pas perdu père et mère, mais j'avais été pupille de l'état quand j'avais six ans, c'était une partie de ma vie que j'avais fuis quand j'ai décidé de partir d'Oxford. Ne plus avoir de parents, je l'ai déjà vécu, quand ma mère est morte et que mon père est allé en prison pour coups et blessures aggravées, et pour homicide involontaire. Quand je me suis retrouvé à l'hôpital, à moitié conscient et qu'on m'a annoncé que cette fois-ci, ma mère ne se réveillerait pas. Mais même si j'en ai souffert, jamais je ne le regretterais, parce que la perte de ma mère biologique m'a aussi amené Zeppelin et Juliet, ma mère et ma soeur adoptive, ma vraie famille. Elles m'ont aidé à me reconstruire alors que je n'avais que six ans, et aujourd'hui ma famille se sont elles, je ne pouvais même pas imaginer les perdre. Cette idée me fit frissonner d'horreur, et je comprenais la détresse de Zara. Je la serrais toujours dans mes bras pour essayer de la réconforter, en vain. « Hé ma belle.. je suis sincèrement désolé pour toi.. mais écoute moi, Caleb lui est toujours là, c'est lui ta famille, tu dois être forte pour lui, et puis Siobhàn et moi aussi on fait parti de ta famille, c'est ta filleule et elle a besoin de sa marraine. Je sais que ce n'est pas pareil, que c'est pas le même sang qui coule dans nos veines mais Zara crois moi, on peut tous se reconstruire une famille au delà des liens du sang, et je te promet que je serais toujours là ma belle, ça va aller..  » je caressais ses cheveux doucement, jusqu'à ce qu'elle se calme un peu, alors je me reculais légèrement et passais mes pouces sur ses joues pour sécher ses larmes, et je lui lançais un sourire timide.  « Tu veux venir chez moi pour la nuit? J'ai pas envie de te laisser toute seule, et je pense qu'on devrait rentrer.. Enfin c'est comme tu veux joli-coeur.. » la nouvelle qu'elle venait d'apprendre était difficile à excepter, et je voulais l'aider du mieux que je pouvais..
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   Lun 3 Fév - 19:12


Jules & Zara  ❧ be  here with you is more important than everything
Il n'a même pas eu le moindre besoin de s'exprimer pour dire qu'il me pardonnait, un simple baiser doux et très léger  sur mon front m'a fait comprendre qu'il ne m'en voulait pas et heureusement d'ailleurs , il faut peut être que je contrôle un peu plus ce que je dis pour ne pas prendre le risque de perdre celui que j'aime.En un rien de temps, Caleb a réussi a détruire 20 années entière, toute mon existence quoi. Mais en même temps, je le remercie en quelque sorte parce que si je l'aurais appris par moi même j'aurais été encore plus traumatisée que maintenant, qu'est ce que j'allais devenir, qu'est qu'ON allait devenir  ? Caleb n'est même pas majeur.Jamais oh non jamais je ne m'étais sentie aussi mal de toute ma vie, jamais.J'étais presque hystérique, même si j'expliquais à Siobhàn la situation, tout comme son père elle est intelligente, elle comprit ce qui se passais mais jamais elle ne m'avait vue aussi mal en point. Mon état actuel semblait aussi m'empoisonner qu'empoisonner Jules, il me prit dans ses bras, fit un geste qu'il savait bien que j'adore, lorsqu'il passe ses mains dans mes cheveux, il les caressa et me regarda j'étais horrible à voir autant qu'a supporter.Je ressemblais à un zombie avec mon mascara qui coulait tout le long de mon visage, mes yeux rouges.Je ne sais même pas comment Jules a fait pour ne pas s'enfuir en courant, la plupart des gens me prenaient pour une cinglée, oui je l'avoue je suis folle et gamine H24 mais la c'est un comportement que je n'ai pas.Mon cerveau est vide, blanc, nul, c'est le vide intersidéral, contrairement à mon cœur qui lui n'existe plus, enfin il existait il y a 10 minutes, effet bombe a retardement booooom, il explose et disparais à jamais. « Merci Jules en plus quand on va aller à l'enterrement qui sera demain je pense, je vais réagir 10000 fois pire et tu sais pourquoi ? Parce que ceux qui m'ont donné la vie seront dans 2 tombes juste en face de moi. Siobhàn n'est pas ma fille mais je la considère comme, et toi tu n'est peut être pas mon petit ami ou mon mari mais dans mon cœur t'es l'homme de ma vie. J'espère pouvoir aller mieux un jour, enfin le temps que mes plaies cicatrisent quoi.» Je disais ça à Jules mais je savais très bien que je n'irais plus jamais mieux.Je n'étais plus une Hudson puisque mes parents étaient morts, j'était seulement Zara Amélia, une fille brisé en des milliers de morceaux.On étaient tout près du fleuve de Londres pendant cinq minutes, je fixais ce fleuve calme et paisible, qu'est ce qui me prenait ? Oh non non non, c'est la chose la plus douleureuse qu'on t'ai jamais dite, tu souffres comme personne sur cette planète d'accord mais te suicider n'est pas la bonne, je n'étais pas quelqu'un d'extraordinaire certes mais je sais que je manquerais à quelque personne si je mettais fin à ma vie minable.Vu ma tête horrible, je sorts  un mouchoir de la poche de mon jean slim et m'essuya la tête de mon maquillage, désormais je ne pleurais plus, je restais muette perdue dans mes pensées, en train de rêver à une meilleure nouvelle que celle ci.Jules n'étais pas vraiment lui aussi dans son état normal,  il semblait affecter par ma douleur et ma souffrance que je ne pourrais qualifier sur l'échelle de la souffrance.Jules me proposa de dormir chez lui pour cette nuit." C'est gentil vraiment Jules, mais je ne peux pas accepter, ta fille doit me prendre pour une tarée, je crois même qu'elle a peur de moi donc je sais pas trop et puis qui sait si demain en te réveillant tu ne me retrouveras pas morte devant 3 boites de médicaments vides ou alors une corde au cou. " Je ne voulais pas les effrayer mais qui sait, c'est peut être ce qui se passeras. Il commença a se faire tard et je savais pas quoi faire.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: be here with you is more important than everything. Zara & Jules   

Revenir en haut Aller en bas
 

be here with you is more important than everything. Zara & Jules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
» L'important n'est qu'un détail, mais les détails sont importants selon Monsieur
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» LES PROCHAINS JOUR (TRES IMPORTANT À LIRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 04 :: Rps-