AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lily et jules ϟ what a surprise to see you here..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: lily et jules ϟ what a surprise to see you here..   Jeu 30 Jan - 20:06


Lily et Jules 

They say that from the instant he lays eyes on her, a father adores his daughter. Whoever she grows up to be, she is always to him that little girl in pigtails. She makes him feel like Christmas. In exchange, he makes a secret promise not to see the awkwardness of her teenage years, the mistakes she makes, or the secrets she keeps. ▲ Anonymous





J'avais mis ma chaîne hifi en route, Siobhàn dansait et se dandinait dans tous les sens c'était à mourir de rire, Siobhàn  était définitivement la plus drôle des petites filles. Et la plus belle. Et la plus mignonne. Et la plus parfaite. Enfin bref, vous avez compris le truc quoi! Il devait être midi, elle était encore en pyjama, et moi toujours en jogging, c'est pas super sérieux mais le samedi c'est notre journée, et puis dans l'absolue je suis toujours un jeune adulte bête et inconscient, alors j'ai le droit de traîner le week-end! Mais aujourd'hui le soleil avait choisi de percer, alors j'avais pensé aller dans Londres avec Siobhàn, aller à l'immense magasin de jouets, se balader dans Oxford street, Siobhàn adore les magasins, et se balader à l'intérieur de Londres, surtout que la plupart du temps on finissait notre balade au Mcdo, alors une journée de reine pour my little human.  Mais pour commencer, il fallait que je lui donne son bain, et que je l'habille -puis je m'occuperais de moi après, accessoirement!-  « Allé, dans l'eau le crapaud! » exclamais-je en l'attrapant dans mes bras et la faisant virevolter jusqu'à la salle de bain. Je passais une bonne demie heure à la laisser jouer avec la mousse dans l'eau, je finissais quasiment aussi trempé qu'elle, mais peu importe! Après l'avoir savonné, rincé, séché, coiffé et quasiment habillé (oui, j'avais pas réussi à lui mettre sa robe, elle s'était échappée avant pour retourner danser dans notre chambre. Je l'avais laissé, ça me donnait un peu de temps pour prendre ma douche. Je mettais à peine dix minutes, j'avais pas envie de laisser Siobhàn toute seule trop longtemps, c'était une tornade quand elle voulait! J'enfilais un t-shirt blanc, un jean slim, et je réapparaissais devant Siobhàn pour finir de l'habiller. Je lui mettais une petit robe rose, j'attrapais son bandeau avec un noeud bleu turquoise et lui enfilais des petite chausse de cette même couleur, au dessus de ses collants blancs. Une vraie petite poupée! On mangea rapidement devant la télé, et je la mis au courant du planning de la journée. Elle attrapa alors son manteau blanc qui traînait sur mon -minuscule et bordélique- bureau dans notre chambre et j'attrapais mon sweat bordeaux à capuche, mon casque audio, mon téléphone, les clés de l'appartement mon porte feuille et, évidement, la tétine de Siobhàn, puis on partit en direction du métro. Siobhàn était surexcité, dans le Métro elle n'arriva pas à rester en place, c'était trop mignon. Une vieille dame était assise en face de nous, elle regardait Siobhàn amusé « C'est à vous cette petite merveille? » je lançais un immense sourire à la vieille dame en lui répondant qu'effectivement c'était ma fille. J'étais fière d'être papa, et même si je ne voulais pas trop l'ébruiter à l'université ou là où je travaillais, c'était ma façon de la protéger.On arriva enfin à la station qui donnait sur Trafalgar Square, c'était à environ vingt minutes à pieds d'Oxford Street mais Siobhàn aimait beaucoup la place, avec les emblématiques lions. On sortit donc du métro et on commença à marcher devant les rues et les grandes enseignent. On arriva devant les lions qui faisaient tant rêver Siobhàn, c'était trop mignon son enthousiasme d'enfant à chaque fois qu'on passait devant, j'avais envie que Siobhàn ai deux ans toute sa vie, c'est tellement facile à vivre à cet âge là -enfin quand elle ne pleure pas, en fait pas de crise, n'est pas malade, et ne me réveille pas à six heures du matin le week-end. J'avais peur de la voir grandir trop vite, ou de mal l'élever, de faire quelque chose de travers, ou même qu'il lui manque un modèle féminin. Je me débrouillais comme je pouvais pour être là le plus possible pour elle mais jamais je ne pourrais effacer le fait qu'elle n'ai pas de maman. Alors qu'on venait de faire le tour de Trafalgar square et qu'on commençait à marcher vers Oxford Street, mes yeux se posèrent sur Lily. Lily c'était une amie à moi, une fille que je connaissais de l'université, elle était juste en face de nous, et même si je la fréquentais régulièrement je ne lui avais jamais dit que j'avais une fille. J'avais envie de prendre Siobhàn dans mes bras et de m'enfuir à toute jambe. Au lieu de ça, j'attirais l'attention de Siobhàn sur la vitrine qu'on venait de dépasser, espérant que la jolie jeune femme -oui, jolie je l'ai dit, non mais Lily a des putains d'yeux mon gars, un truc que t'as rarement vue dans ta vie! - passe derrière nous sans nous apercevoir. J'entendais ses pas se rapprocher à travers les pas des autres, et je croisais les doigts pour que mon médiocre plan camouflage fonctionne. Je n'avais pas envie que tout le monde sache à l'université qu'en plus de mon cursus sportif, de mon boulot au bar/restaurant, et bien j'étais papa. En plus, généralement ça faisait fuir bon nombre de fille. Oui oh bon, je suis un garçon quand même! Non, puis j'avais peur que Lily prenne ça pour un manque de confiance et s'énerve brutalement.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: lily et jules ϟ what a surprise to see you here..   Dim 2 Fév - 0:11


Lily et Jules

They say that from the instant he lays eyes on her, a father adores his daughter. Whoever she grows up to be, she is always to him that little girl in pigtails. She makes him feel like Christmas. In exchange, he makes a secret promise not to see the awkwardness of her teenage years, the mistakes she makes, or the secrets she keeps. ▲ Anonymous




Game Over... Je reste devant ma télévision, bouche grand ouverte, tenant la manette dans ma main, je la regardais bêtement sans comprendre pourquoi m'avait-on affiché ça, j'étais à deux doigts de gagner et là, d'un seul coup, tous mes efforts se sont envolés... J'avais limite envie de m'asseoir et me mettre à chialer comme un enfant de 6 ans. Les gens de mon entourage essayaient de me persuader que ce n'était qu'un jeu et que c'était fait pour que je perde, mais non, je n'arriverais jamais à voir cela comme un jeu quand j'aurais perdu, surtout quand je ne comprend pas pourquoi j'ai perdu. Bref, j'allais laissé la princesse Peach dans le château de Browser maintenant puisque je commençais à avoir faim, je balançais la manette sur le canapé avant d'aller chercher quelque chose à manger dans le réfrigérateur. Il était 12h30. Je n'avais rien trouvé, je lâchais un souffle nerveux avant de fermer la porte du réfrigérateur et regarder ma cuisine, me mordillant la lèvre. J'étais debout ça fait 2h si je ne me trompe. Je sors de la cuisine et monte à ma chambre, je prend un sweat, un jean, mes baskets. Enfile le tout et me met à chercher mon porte-monnaie et mon téléphone. Quand je réussissais enfin à mettre la main sur eux, je pris ma veste et mes clés avant de sortir. J'allais, une fois de plus, me déplacer en voiture, je commençais vraiment à devenir une feignasse. Je passais à McDonald, commandant un BigMac. oui je sais que ce que je fais c'est mal, c'est de la malbouffe, mais tant que je ne ressemble pas à une baleine, tant que je ne boudine pas du ventre, tant que j'ai toujours ce corps de rêve, j'en profite. J'avais finit mon plat en moins de dix minutes. Je n'ai jamais et je ne pourrais jamais résister à cette sauce BigMac. Bref, j'avais payé et je sortais enfin du Mcdonald, regardant à droite et à gauche, j'avais envie de me balader un peu dans le centre ville. Je m'arrêtais à chaque boutique, c'était plus fort que moi, surtout que j'avais emporté mon porte-monnaie. Je finissais, par à un moment donné, être attirée par une silhouette qui me paraissait tellement familière, j'essayais de deviner qui pouvait bien être... Mais j'essayais de me persuader que je ne connaissais pas cette personne puisqu'elle était en la charmante compagnie d'une petite fille, la façon dont la personne la tenait était tellement touchante, on pouvait voir cette envie de la protéger, cette peur qu'elle se blesse d'une quelconque manière, je me mettais à la regarder avec une certaine admiration, les enfants, dans une certaine tranche d'âge, entre les 4 ans et les 2 mois, m'ont toujours fasciné, je les trouvais toujours aussi mignons, aussi craquants, aussi innocent. Bref, je finissais par enlever mon regard de la jolie petite fille et continuer ma route. Je m'étais cognée contre quelque chose d'assez dur au moment où je regardais quelque part, que je peux être maladroite et tête en l'air parfois, j'avais rapidement reculé de deux pas pour reprendre mes esprits puisque sur le coup, j'étais un peu déboussolée, je finissais par esquisser un sourire quand je vis la personne qui se tenait devant moi. C'était un simple ami, et un putain d'ami ! Physiquement, il fait tourner plus d'une tête, il avait un charme que je n'arriverais jamais à comprendre. bref, je n'allais pas continuer à jouer les devinettes, c'était tout simplement Jules-Eethaniael. Mon sourire s'effaçait pour laisser place à mon étonnement, la silhouette que j'avais aperçu tout à l'heure c'était lui. Dire que j'allais me cogner contre la petite fille, quelle catastrophe je suis. Je me remis à sourire bêtement en la regardant, elle lui ressemblait, elle était pleine de vie, elle était toute mignonne, toute craquante. Je relevais mon regard sur lui pour finir par reprendre mon sourire, essayant de deviner quel lien pouvait-ils bien avoir, c'était fort possible qu'elle soit sa petite sœur, où il a simplement décidé de jouer au baby-sitter et de la garder. - Coucou toi. Dis-je à Jules, sourire aux lèvres.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: lily et jules ϟ what a surprise to see you here..   Dim 2 Fév - 20:41


Lily et Jules 

They say that from the instant he lays eyes on her, a father adores his daughter. Whoever she grows up to be, she is always to him that little girl in pigtails. She makes him feel like Christmas. In exchange, he makes a secret promise not to see the awkwardness of her teenage years, the mistakes she makes, or the secrets she keeps. ▲ Anonymous





Siobhàn avait le visage collé contre la vitrine, c'était une confiserie de luxe, avec du chocolat, du nougat, des caramels et plein de bonbons hors de prix. C'était trop mignon de la voir s'émerveiller devant toutes ses couleurs, et toutes ses formes, je la pris dans mes bras pour qu'elle puisse mieux voir  « Regarde papa, les bonbons en nounours! » articula t-elle avec difficultés, ses phrases étaient encore maladroite et souvent la prononciation était un peu tirée par les cheveux mais j'arrivais à comprendre ce qu'elle disait.  Me disant que Lily était déjà parti, je me préparais à repartir, mais alors que je me retournais avec Siobhàn dans mes bras, quelqu'un me heurta, je regardais alors la personne qui venait de me bousculer, et avec ma chance incroyable, il s'agissait de Lily. « Coucou toi » s'exclama t-elle, son impérissable sourire aux lèvres. Je lui rendait son sourire, Lily faisait partie de ses personnes à la joie communicative, elle respire la bonne humeur et a un visage tout le temps souriant. Je lui parle souvent, on mange ensemble la plus part du temps et elle est déjà venu me voir nager quelques fois, je m'entendais très bien avec elle, mais jamais je n'avais prit le temps de la mettre au courant pour Siobhàn. « Salut Lily! »  lui lançais-je, avec le même entrain. « Salut Lily » répéta Siobhàn, lentement, en essayant de détacher toutes les syllabes pour se faire comprendre. Je ris légèrement, elle était vraiment adorable. « Je te présente Siobhàn, c'est ma.. » trouve un mot, vite, trouve un mot, aller! « soeur. » je posais les yeux sur ma fille, blonde, aux yeux bleus turquoises.. Pas super crédible, mais après tout est possible « Enfin, demi soeur! » me rattrapais-je. La seule soeur que j'avais, en vérité, c'était Juliet, après tout elle aussi était blonde aux yeux bleus turquoises. Sauf que c'est ma soeur, adoptive. Enfin, je ne savais pas si elle me croirait, après tout on se ressemblait un minimum puisque c'est ma fille, d'accord niveau couleurs des yeux et couleur de cheveux, je crois qu'elle tiens plus de sa génitrice, mais sa bouille de chipie, c'est la même que son papa! Je devais changer de conversation, ne pas laisser le temps à Lily de trop réfléchir. Mais pourquoi je lui avait menti? J'aurais dû lui dire la vérité, au lieu de ça j'avais inventé un truc bidon.. mais maintenant, c'était chose faite, je n'avais plus qu'à espérer qu'elle ne comprenne pas la supercherie. Siobhàn posa sa tête contre mon épaule, elle regardait Lily en souriant, c'était super mignon. « Alors, tu tais quoi ici ma belle? » demandais-je légèrement, pour dévier la conversation. Je posais Siobhàn par terre, et attrapais sa main pour éviter qu'elle ne s'échappe, la route était juste à côté quand même. S'il arrivait un quelconque malheur à ma fille, jamais je ne m'en remettrais, elle était ma famille, la seule famille biologique que j'ai, elle était la preuve qu'on ne reproduit pas les mêmes erreurs que ses géniteurs, la preuve que je n'étais pas comme mon "père". Elle était tout ce que j'avais et si je devais renoncer à tout, je le ferais, à condition de l'avoir prêt de moi. Je n'avais jamais haïs quelqu'un plus fort que je haïssais la mère de Siobhàn, quand je pensais au fait qu'elle avait mit la vie de sa propre fille en danger.. Un frisson d'horreur me parcouru, je devais chasser cette idée de mes pensées. Siobhàn avait toujours grandit prêt de moi, et même si je n'étais pas le père parfait, le père dont tous les enfants rêvent, même si on n'avait pas une immense maison, même si on n'avait pas un beau jardin, Siobhàn était heureuse avec moi et c'est ce qui comptait. « Les bras papa, les bras! » Visiblement mécontente d'être redescendu par terre, Siobhàn faisait entendre son mécontentement, et faisait la gaffe que je ne voulais pas qu'elle fasse. Je la repris donc dans mes bras, et lançais un sourire gêné à Lily, qui devait maintenant avoir compris. J'avais peur de sa réaction, j'étais complètement grillé, aucun moyen de m'en sortir. Qu'est ce que je pouvais être con parfois.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: lily et jules ϟ what a surprise to see you here..   Jeu 6 Fév - 18:25


Lily et Jules

They say that from the instant he lays eyes on her, a father adores his daughter. Whoever she grows up to be, she is always to him that little girl in pigtails. She makes him feel like Christmas. In exchange, he makes a secret promise not to see the awkwardness of her teenage years, the mistakes she makes, or the secrets she keeps. ▲ Anonymous




Jules portait dans ses bras, une petite... Comment la décrire ? Un petit ange, une petite tête blonde aux yeux bleu turquoises, je n'avais pu relever mon regard de sa petite bouille. - Salut Lily. Je tournais ma tête vers Jules pour lui sourire, avant d'entendre la petite douce voix de la petite merveille qu'il tenait et reporter très vite mon regard sur elle, elle était adorable. - Salut Lily. Disait-elle en essayant tant bien que mal d'être clair et de détacher chaque syllabes, je restais un petit moment à la regarder en souriant avant de passer mon doigts sous sa main qu'elle attrapait sans problème et je me mis à jouer bêtement avec ses petits doigts. - Coucou Ma belle. Bon allez, faut que je reprenne mes esprits, je reculais d'un très léger pas, enlevant mon doigts de sa main, me mettant à regarder Jules qui essayait de m'expliquer le lien entre lui et la petite demoiselle dans ses bras. -Je te présente Siobhàn, c'est ma..sœur. Enfin, demi soeur! Je lui souris, c'était un prénom assez mignon et très originale, enfin je l'ai jamais entendu auparavant, je posais mon regard sur elle, la détaillant du regard, cherchant les points communs physique entre elle et son demi-frère, c'est vrai qu'elle ne devrait pas trop lui ressembler, voir parfois pas du tout, mais si on regarde bien, elle lui ressemble sérieusement mis à part les cheveux blonds et les yeux bleus. Enfin bref, tout est possible. Siobhàn avait posé sa petite tête sur l'épaule de son demi-frère, elle avait quand même de la chance d'être la demi-sœur de Jules et vice versa, certes je ne la connais pas mais elle a l'air d'être un vrai petit ange, surtout avec ce sourire qu'elle me fait, elle est trop mignonne, je lui rendis son sourire. - Elle est toute mignonne, comme son demi-frère quoi. Qu'est-ce qu'il y a ? Je ne mens pas, de loin ou de près, Jules est un beau mec, j'allais pas le nier. On est beaux ou on ne l'est pas. Et en plus d'être beaux, d'avoir un sourire mignon et tout ça... Il avait choisit comme Cursus : Sport, plus exactement la natation. Je suis allée le voir nager une ou deux fois et je peux vous assurer que je ne m'étais pas ennuyée... Enfin, ce n'est pas vraiment mon truc de voir les gens nager et plonger, c'est pas LE truc le plus passionnant au monde. Bref, il avait un corps qui faisait tourner plus d'une tête, mais je n'étais pas non plus là à baver et à loucher devant un mec qui nage non plus. Mais j'avoue, il nage plutôt bien. - Alors, tu fais quoi ici ma belle? Je soupirais et commençais à me mordiller la lèvre inférieure, il n'allait pas vraiment comprendre l'état psychologique dans lequel je me trouvais maintenant puisque je suis en train de déprimer, je me sens minable... C'est horrible comme sensation. Et voilà que, je viens de me rendre compte qu'à chaque fois que je déprime, je vais manger au Macdonald ou à Burger King, une assez mauvaise habitude, mais la plupart de mes amies les plus proches savent que la nourriture me changeait les idées. - Pour être totalement franche, j'ai perdu à Mario Bros et pour me changer les idées et oublier à quel point je suis devenue minable, je suis sortie manger à Macdo.. Et bon tu sais, j'ai mon porte-monnaie sur moi, je suis au centre ville.. Je peux pas ne pas mettre les pieds dans un magasin. Pourquoi je lui ai raconté ça d'abord ? J'aurais pu dire "Je sais pas" et passer à autre chose. Enfin bref, et toi ? Il avait posé la petite par terre et lui avait tenu la main, on pouvait apercevoir cette envie de vouloir la protéger chez lui, c'est sa demi-sœur, elle est encore petite, elle peut à tout moment s'enfuir en courant et il la perdrait de vue dans la foule et tout peut lui arriver, à moins qu'elle ne soit trop prudente -ce qui m'étonnerait d'un enfant de son âge- et n'essaie pas de traverser la route. Il faut que j'arrête de m'imaginer des films de la sorte. Siobhàn ne se sentait pas très à l'aise les pieds sur terre, elle avait très vite envie de regagner les bras de son demi-frère, elle avait surement l'habitude d'être dans ses bras. -Les bras papa, les bras! Quoi ?! "Papa" ?! Non, non, je suis bien sûre d'avoir entendu ça, je ne suis pas sourde, ni paranoïaque. Je fronçais légèrement les sourcils et le regardais, il était en train de reprendre sa fille dans ses bras. Ah ouais mais passer de la sœur à la demi-sœur pour finalement se rendre compte que c'est sa fille, c'est surtout dégueulasse de sa part. J'allais ouvrir la bouche pour me mettre à lui crier dessus, mais je m'étais rendu compte qu'il y avait un enfant et qu'elle pouvait se mettre à pleurer à tout moment, qu'elle pouvait avoir peur et par la suite, je passerais pour la méchante dans l'histoire aux yeux de la petite, alors non, je préfère garder mon calme. Je me raclais la voix en regardant par terre avant de le regarder. Il me dégoûte, on avait mangé ensemble, on discutait souvent, il avait l'air d'être quelqu'un de sympas, j'aurais cru qu'il me faisait confiance, mais pas du tout. Ca pouvait peut-être être gênant de le dévoiler à tous le monde, je peux le comprendre. Mais on se connaissait, on était quand même un petit peu proche, je n'avais rien d'être un monstre qui aime manger les petits enfants, ni d'une atteinte qui allait venir en pleine nuit kidnapper sa fille. Enfin bref, quoi qu'il pense de moi, je m'en fou. J'avais pas envie de savoir le pourquoi du comment m'avait-il caché ça ET m'avait-il menti aujourd'hui. Je m'étais remise à regarder le sol comme une conne avant de lui jeter un bref regard et de sourire à sa fille. - Bon.. Bonne journée alors. J'allais passer mon chemin, il n'avait pas d'explications à me présenter, il ne me faisait pas confiance. Après ce qu'il vient de me faire, je ne lui fais plus confiance et donc, on a plus rien à se dire et je n'avais plus très envie de le voir. Ça faisait quand même mal. C'est partit pour la journée de fou, je vais tellement m'amuser surtout qu'après ça, je me sens encore plus minable. Je passais par sa droite pour continuer mon chemin comme si de rien n'était, j'avais sérieusement envie de tourner les talons, de revenir le voir et de me mettre à lui crier dessus jusqu'à vider mon sac, ça fait tellement de bien. Mais puisqu'il était avec sa fille et qu'elle était qu'un petit enfant, il fallait que je vide mon sac sur quelque chose d'autre.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: lily et jules ϟ what a surprise to see you here..   

Revenir en haut Aller en bas
 

lily et jules ϟ what a surprise to see you here..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» [Fiche d'île] Amazon Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 04 :: Rps-