AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happy to meet you.. pv Shaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

MessageSujet: Happy to meet you.. pv Shaine   Lun 3 Fév - 23:08

« Merci, tu es un amour. » Il avait demandé à sa petite sœur de cœur qui avait aussi été sa sœur de garder sa fille. « Je reviens pas trop tard, promis. » C’est un homme, un humain et comme tout le monde il a besoin de sortir parfois, prendre l’air, il avait l’intention d’aller prendre une bière ou deux, pas trop comme il ne voulait pas sentir l’alcool. C’est un père et il prend ses responsabilités, surtout qu’il est seul pour élever cet enfant, son père l’a beaucoup aidé au début, mais maintenant il doit s’organiser seul, il n’est pas pour toujours s’appuyer sur l’aide de son père. Il pris ses clés, il portait une paire de jean, un t-shirt et une veste en cuir noir. Il avait une voiture, bien qu’il aimait les moto avec sa fille ce n’était pas très pratique. Il quitta sa maison, embrassant sa fille sur le front et lui disant d’être sage il quitta pour un bar qu’il aimait bien. L’ambiance y est agréable, pas trop de musique, on pouvait entendre notre ami nous parler alors il se stationna à l’arrière du bar.

Il y avait du monde se soir, plusieurs jeunes, il remarqua même certains de ses étudiants qu’il alla rapidement saluer, il s’entendait bien avec ses étudiants. Et il enseigne un domaine qui permet les interactions. Mais bon, normalement les étudiants ne veulent pas trop trainer avec leur professeur c’est pourquoi il alla plutôt s’installer sur un tabouret au bar. Il y avait un jeune homme à côté de lui, cheveux brun foncé, il devait être tout juste majeur, il était mignon, ça le professeur ne pu s’empêcher de le remarquer. Il se commanda une bière et en pris une gorgé lorsqu’on lui servit. Le jeune à côté de lui semblait avoir déjà quelques verres de pris, comme il avait les joues légèrement rougies et se mis à lui parler alors qu’ils ne se connaissaient pas. Il devait être saoul, ce qui fit sourire Mathis se rappelant sa première fois, les conneries qu’il avait pu faire, il tenait bien l’alcool maintenant. Il se mit à discuter avec lui, mais vu son état, il n’eut pas la chance de lui demander son nom et de se présenter non plus, mais de tout façon il ne risquait pas de le revoir donc ce n’était pas trop grave.

Il s’était retourné pour se concentrer sur lui, un petit sourire aux lèvres, il ne se moquait pas de lui, mais bon comment ne pas s’empêcher de sourire à le voir ainsi. Il aurait peut-être réagit autrement s’il le connaissait, mais il n’avait pas l’intention de profiter du jeune, il comptait même s’assurer que celui-ci ne conduise pas ensuite. Il ne voulait pas voir sa photo dans en première page du journal avec comme grand titre « Jeune étudiant mort à suite d’une conduite en état d’ébriété. » C’était son genre de regarder quelqu’un partir alors qu’il ne semblait pas bien ou en état. Bref, il continuait de parler avec le jeune homme. « Tu devrais ralentir ta consommation, tu vas le regretter demain matin sinon! » Il ne disait pas ça pour lui faire la leçon, c’était seulement un conseil. Il allait ajouter quelque chose quand le jeune homme fit un faux mouvement et lui renversa son verre sur la cuisse, une chance que c’était une boisson froide et pas chaude comme un café, il se redressa d’un coup, un réflexe, il n’était pas vraiment la faute du jeune qui n’était sûrement plus pleinement conscience de ses faits et gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Mar 4 Fév - 1:42

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
L'arrivée dans une nouvelle ville était toujours signe de dépaysement et en cette soirée, une journée seulement après mon arrivée, je ressentais ce sentiment. Il me procurait une certaine forme de nausée, j'avais l'impression qu'une brique était posée contre mon torse, couché à l'horizontale sur le matelas qui jonchait le sol de ma chambre pleine de boites. La chambre était froide, la fenêtre étant ouverte depuis une bonne demi-heure déjà, cependant mon corps ne sentait pratiquement pas cette fraîcheur. J'utilisais ma technique infaillible lorsqu'un grand stress m'asseyait, prendre de grandes respirations. Inspirer. Expirer. Cependant, ma cure n'eut aucun effet sur ce mal qui me rongeait. Je ne savais pas encore ce qu'il représentait exactement à ce moment-là, mais je savais qu'il fallait m'en débarrasser. Je me levais aussi rapidement que l'idée que je venais d'avoir m'avais sauté au visage. Un verre. Voilà ce donc j'avais besoin, l'alcool enlèverait certainement ce sentiment. J'avais toujours entendu dire que l'alcool détendait et que lorsque l'on en consommait tous nos soucis s'envolaient. C'était exactement ce donc j'avais besoin. Un léger étourdissement me pris à la tête, il fallait que je fasse attention cela m'arrivais souvent lorsque je me levais trop rapidement comme il y a quelques instants. J'attrapais mon chandail noir qui traînait au bout de mon lit, du matelas qui me servait de lit et l'enfilait. Il n'était pas particulièrement beau, mais il ferait parfaitement l'affaire. Les clefs de ma moto traînaient sur le coin du petit buffet qui se trouvait à droite de la porte. Je les considérais un instant avant de me décider à les prendre, certes cette nuit était frisquette, mais je ne pouvais pas résister à l'appel de ma pauvre petite bête.

Le bar dans lequel je me retrouvais semblait très agréable, quelques tables se trouvaient au milieu de la pièce, l'ambiance était amicale tout semblait très léger. Je me dirigeais directement vers le bar commandant le seul alcool que je connaissais, celle que Joshua avait toujours consommé, un bon scotch. Une grimace de dégout se dessina sur mon visage au moment où l'image de l'homme apparus dans ma tête. Le serveur posa mon verre sur la table et je m'empressais de le boire cul sec et d'en commander un deuxième. L'alcool me brûla la gorge, rependant sa brulure tout au long du chemin jusqu'à mon estomac. Ce n'était cependant pas une mauvaise morsure je la trouvais plutôt rassurante. Je vidais les deux autres verres à une vitesse plus modéré, mais ils furent tout deux terminés après quinze minutes.

Cela faisait à peu près une demi-heure que je me trouvais au bar à simplement boire et ne penser à rien lorsqu'un homme s'assit à mon coter. J'imagine que c'était sous l'effet de l'alcool, mais je le trouvais séduisant. Comment peut-on trouver un homme séduisant alors que l'on est soit même un homme? Enfin cette question je me la suis posée plus tard parce qu'à ce moment-là la seule chose à laquelle je pouvais penser était à la tâche qui se trouvait sur le gilet de l'homme en face de moi. « Hey, mec t'as quelque sur ton t-shirt.» Phrase dites de façon crue et sans politesse ce qui ne me ressemblais aucunement, mais je n'en avais que faire la brique avait disparus. J'enchaînais joyeusement la conversation, parlant de rien qui avait vraiment de l'importance. Continuant toujours à boire et ayant, pour le moins qu'on puisse dire, du plaisir. Le sourire de l'autre homme me faisait drôlement penser à Malie, cette fille que j'avais tant idolâtrée à mes seize ans. Cela pouvait paraitre étrange, mais il avait ce même éclat dans le sourire, cet éclat qui vous oblige à sourire en retour ce que bien évidemment je fis. Je me soupçonnais d'avoir un sourire idiot de coller au visage tout au long de cette soirée-là. C'est lorsque que j'entamais mon quatrième verres que le beau brun intervint : « Tu devrais ralentir ta consommation, tu vas le regretter demain matin sinon! » Je n'écoutais que d'une oreille, rien ne pourrait gâcher ce moment et puis je n'avais pas tant consommé. D'ailleurs lui ne buvait pratiquement plus, pourquoi donc? Ce nectar procurait une telle sensation de bien-être alors pourquoi n'en prenait-il pas plus? Je m'apprêtais à me lever pour remédier à la situation, cependant j'avais oublié un petit détail. Mon verre que je tenais maladroitement d'une seule main. J'échappais l'entier contenu dudit verre sur ses jambes. Je me levais rapidement et regardais avec une moue triste la tâche sur le pantalon de l'homme. « Oups. » Une simple petite phrase dite avec un grand sourire dans le visage. J'attrapais l'une des serviettes qui se trouvait sur le bar et essayais tant bien que mal d'essuyer le contenue de mon verre sur les pantalons de mon voisin.Situation plutôt ironique lorsque tu sais que je n’étais à peine capable de garder la serviette dans mes mains, pourtant je ne pouvais pas arrêter d’essayer de réparer ma maladresse.

 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Mar 4 Fév - 11:30

Il n’avait pas l’habitude de boire beaucoup depuis qu’il avait sa fille, il faisait attention, il n’avait pas envie de se réveiller avec un mal de tête, des nausées et que sa fille le voit dans cet état et il n’a plus dix-huit. Il a pris en maturité, mais si certains de cet âge ne le sont pas encore ! Mais avoir un enfant ça fait vieillir plus rapidement si on veut, ça fait prendre ses responsabilités et de la maturité. Sa fille il l’a eu quand il avait 20 ans, alors on peut dire que les moments de folies que la plupart on à cet âge-là, lui ne l’a pas eu, il passait sa journée à l’université et la soirée avec sa fille dans les bras à s’occuper de celle-ci en même temps de faire ses devoirs. Une chance qu’il se débrouillait bien à l’école et qu’il connaissait le milieu dans lequel il étudiait pour avoir jouer dans une série lorsqu’il était adolescent jusqu’à la naissance de sa fille environ, la série était terminée, donc c’était parfait, il ne voulait pas les laisser tomber. Ce n’était pas son genre de laisser tomber les autres, au contraire il était plutôt du genre à faire passer les autres avant lui.

« Hey, mec t'as quelque sur ton t-shirt.» Il fronça les sourcils surpris par cette affirmation, pourtant il ne n’y avait rien sur son t-shirt et sa veste de cuir était propre… hum c’était pas bon signe, ça devait vraiment être la première fois qu’il buvait pour réagir après les quelques verres présents sur le bar devant celui-ci. Il lui dit de ralentir, sinon il allait être malade demain, mais il était sûrement déjà trop tard pour ça. Il avait tenté de se lever et il ne semblait même plus tenir sur ses jambes. D’ailleurs, il n’arriva pas à tenir son verre comme le contenu de celui-ci se retrouva imprégné dans le tissu de son jean au niveau de sa cuisse. Il eut un sourire alors qu’il entendit le jeune dire un « oups » et prendre des serviettes pour tenter de le nettoyer, il l’arrêta dans son mouvement, comme le jeune n’arrivait à rien. Il eut un petit frisson en touchant la main de celui-ci, bizarre, enfin peut-être parce que le jeune était mignon, sexy, mais c’était un détail. Il prit les serviettes dans sa main et il commença à s’essuyer une fois le plus gros nettoyer, il donna les serviettes au barman pour qu’il les jette. « Bon je crois que tu as vraiment assez bu toi. » Il ne le connaissait pas, mais détail, il n’avait pas l’intention de le laisser comme ça, s’il continuait il se rappellera sûrement même pas de ce qu’il a fait et il était déjà peut-être trop tard. Il passa son bras autour de celui-ci pour le soutenir alors qu’il ne tenait pas vraiment sur ses pieds. « Je vais te raccompagner c’est peut-être mieux comme ça. » Il l’aida à avancer et sortit et se dirigea vers l’arrière du bar pour rejoindre sa voiture et il le vit monter à l’arrière, si jamais il était malade il ne le serait pas à côté de lui ou sur lui ! C’était déjà assez de sentir le sotch pas besoin de sentir… bref passons les détails ! Il s’installa côté conducteur après avoir attaché le jeune. Il fouilla dans la poche du jeune afin de trouver le porte-feuille de celui-ci, se doutant que le jeune n’arriverait pas à lui dire son adresse. Ce n’était pas trop loin, il pourrait donc le ramener chez lui.

Avant de prendre le volant, il devait appeler Kamryn, afin de la prévenir qu’il allait rentrer plus tard que prévu ou peut-être pas, enfin, il devait la prévenir. « Salut Kamryn, je vais revenir plus tard que prévu, un jeune qui a trop bu, je vais le ramener chez lui et m’assurer qu’il est correct. Je te payerais pour le temps supplémentaire. » Il eut un petit sourire, normalement il ne la payait pas, elle aimait bien garder sa fille, mais comme il elle allait dormir chez lui, il voulait la dédommager si on peut le dire ainsi pour lui faire perdre toute sa soirée et nuit. Il raccrocha et glissa son cellulaire dans sa poche avant de s’installer à l’avant et démarrer la voiture, il baissa le son de la musique. Faudrait pas qu’il soit encore plus mal à la tête demain matin. Il prit quelques minutes pour se rendre chez le jeune, il verra pour l’aider à récupérer son véhicule quand il ira mieux pour lui éviter d’avoir à payer un taxi ou encore prendre les transports en commun pour retourner au bar. Arrivé devant l’immeuble du jeune, il alla détacher le jeune et passa un bras sous son épaule pour l’aider à marcher, bien que voyant le visage de celui-ci, il remarqua que le jeune s’était endormi. Il est vraiment trop mignon… non, arrête de penser à ça. Il était pas le temps de se laisser mener par ses hormones. Il prit les clés du jeune pour ouvrir la porte alors qu’il le tenait de l’autre après avoir débarrer la porte d’entrée de l’immeuble il passa son bras sous les genoux du jeune pour pouvoir le transporter en faisant attention de ne pas lui cogner la tête contre un mur et se rendit jusqu’à la porte de l’appartement du jeune. Dire qu’il le ramenait chez lui alors qu’il ne connaît même pas son nom, l’appartement était plutôt vide, mais il y avait tout plein de boites un peu partout et il trouva un matelas dans ce qui devait être la chambre et déposa le jeune dessus.

Autant en profiter durant qu’il dort pour aller se nettoyer un peu le pantalon il se rendit dans la salle de bain et fit couler l’eau et pris une serviette pour se nettoyer l’alcool afin de retirer un peu l’odeur d’alcool de son pantalon. Il entendit du bruit, alors il se dirigea vers la chambre où il avait laissé le jeune pour voir comment il allait. Il vit le jeune qui était réveillé, il s’approcha un peu et s’accroupit devant celui-ci. « Ça va ? »
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Ven 7 Fév - 1:08

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Jamais je n'avais eue l'esprit si clair, jamais je n'avais été si peu moi-même. Sur le moment je flottais sur un petit nuage, étant simplement un imbécile heureux ne sachant pas trop quoi faire de ses mains. Cette phrase peu peut-être vous paraitre un peu absurde, mais c'était exactement comme cela que je me sentais. Ne pensant à absolument rien faisait ce que je le voulais au moment où cela me passait dans par la tête. D'ailleurs je devais sincèrement arrêter de penser à l'homme qui me faisait face, il me troublait beaucoup plus que je ne voulais me l'avouer. Sa légère barbe d'un jour, ses yeux brillants et son sourire contagieux. Il semblait si responsable. Jamais je n'avais connus quelqu'un qui semblait mature comme cela. Physiquement il ne devait pas avoir plus de 28 ans, mais il avait la maturité d'un homme de 35 ans. Il me rappelait moi. Moi qui dès mes douze ans agissais comme un vrai petit adulte, prenant soin de la maison car mon père n'y veillait pas, toujours partie à la chasse au vampire. RI-DI-CU-LE. Je chassais ces pensées de ma tête ne voulant pas me rappeler de cet homme qui m’avait ruiné mon enfance. Comment j’avais commencé la soirée ne ressemblais pas vraiment à un jeune homme mature, mais nous avons tous nos folie n’est-ce pas?

« Bon je crois que tu as vraiment assez bu toi. » Je me retournais vers lui, n’écoutant à peine ce qu’il disait, une fois de plus. Je  n’avais que faire de ce qu’il pensait j’avais du plaisir et c’était denrée rare dans ma vie. Je voulais profiter de ce plaisir le plus possible, avant de retomber dans ma vie monotone. Malgré mon déménagement j’avais toujours de la difficulté à approcher les autres. Je ne savais pas trop comment m’y prendre. Quand tu as passé toute ta vie seul parler aux autres c’est plus difficile qu’on pourrait s’y laisser croire. Alors que j'étais sur le point de dire une énième phrase n'ayant aucun sens l'autre homme, donc je ne connaissais toujours pas le nom, me proposa de rentrer à la maison. Un sourire idiot vint naitre sur mes traits et j'acquiesçais vivement. Persuadé que je continuerais à avoir du plaisir dans le confort de ma nouvelle maison. Un sourire idiot vint naitre sur mes traits et j'acquiesçais vivement. Persuadé que je continuerais à avoir du plaisir dans le confort de ma nouvelle maison. Je me retournais et plantais mon regard dans celui du brun qui m'aidait, tant bien que mal, à marcher vers la sortie. Stoppant brutalement je lui dis franchement, chose qui était rare dans mon cas. : « Tu veux qu'on soit seul tout les deux c'est ça? » J'allais regretter ces quelques mots, j'allais les regretter, car ils n'étaient pas miens c'était seulement l'effet de l'alcool qui m'embrumait le cerveau. Pourtant, dans l'heure cela m'importait peu. L'homme me reconduisit à l'extérieur et m'emmena près de sa voiture. Lorsque la porte s'ouvrit et qu'une bouffé d'air froid vient me fouetter le visage un sourire naquit sur mes traits. Un vrai sourire, franc, pas de ceux que je lançais parfois pour meubler la conversation. J'avais toujours adoré le vent, sa liberté et sa force, il me redonnait toujours espoir. Dès les premiers moments où je touchais le banc du véhicule mes yeux se fermèrent, doucement. Je m'endormis sous les doux échos de la voix de mon bienfaiteur.

Les couleurs dansaient devant mes yeux, arc-en-ciel flamboyant qui bougeait au rythme des vagues sur la plage. Le bruit répétitif de l'eau contre le sable résonnait à mes oreilles. L'eau était d'un bleu turquoise et le sable d'un doré topaze. Tout était plus coloré et flou d'un même côté. Je sentais une caresse le long de mon bras, me retournant je vis un ange. Du moins c'est ce que je crue voir au premier regard. Un homme entouré d'une auréole et tout de blanc vêtus, passant le dos de ses doigts contre mon bras dénudé. Un sourire se dessina sur mes traits. Je passais ma main dans ses cheveux, lui souriant. J'approchais doucement mon visage du sien, tout en le dévorant des yeux. Il me sourit en retour et au loin le bruit d'une porte claqua. Une porte? Mais j'étais à la plage que venait y faire une porte? Je l'ignorais et continuais de m'approcher de l'homme passant maintenant ma main sur les muscles ferment qui comblait son ventre. Un son maintenant plus ferme retentis, un son de robinet.

Lorsque j'ouvris les yeux quelques minutes plus tard, un mal de coeur en sourdine et un marteau me cognant le cerveau, j'étais dans mon lit. Coucher. Comment m'étais-je retrouvé dans mon lit, j'étais dans le bar à peine quelques minutes plus tôt. Quelqu'un sorti alors de ma salle de bain, s'accroupissant près de moi. C'est à ce moment que je le reconnus. C'était l'ange de mon rêve. Ange qui m'avait caressé la joue, ange qui était un homme, ange qui... « Ça va ? » Je le regardais encore quelques instants toujours avec des points d'interrogations et un peu, beaucoup?, de désir dans le regard avant de me rappeler qu'il était au bar avec moi et m'avais raccompagné à la maison. Je lui souris, sourire que je crue rassurant. « Oui, merci beaucoup de m'avoir ramené à la maison. » l'alcool ne ce n'était pas entièrement dissipé de mon esprit, mais il était beaucoup plus clair. Mon langage c'était d'ailleurs nettement amélioré. Je ne pouvais détacher mes yeux de ses lèvres, me rappelant le rêve, troublant, que je venais de faire, mais que me prenait-il? était-ce l'alcool qui avait cet effet sur moi? Je secouais doucement la tête et fouillais rapidement dans mes poches pour y trouver mon portefeuille et mes clefs que je lançais sur le sol près de mon lit, enfin mon matelas. « Qu'a tu fais de ma moto? » Je l'adorais cette moto, c'était la seule chose qui me rappelait ma mère. Je ne l'avais jamais connu certes, mais j'avais vu des photos d'elle avec mon père et contre toute attente c'était elle qui conduisait. Il l'avait surement laissé au bar, ce n'était pas plus grave j'irais la chercher le lendemain. Je me rappelais alors que j'avais oublié un détail plutôt important à propos de mon visiteur. « Au fait, c'est quoi ton nom? »


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Ven 7 Fév - 1:44

« Tu veux qu'on soit seul tous les deux c'est ça? » Il aurait pu répondre que oui, parce qu’une partie de lui avait vraiment envie de se retrouver seul avec ce jeune homme, il était mignon et même si l’alcool affectait ses paroles il avait l’impression que c’était un jeune homme intelligent et responsable. Vous vous demandez sûrement où il a pu aller chercher ça, lui-même ne le sait pas vraiment. Il ne lui répondit pas finalement, c’était mieux pas, de toute façon tout ce qu’il pourrait dire pourrait être interprété de façon perverse ou encore mal prise. Il l’aida seulement à marcher, au moins il n’opposa pas de résistance, ne demanda pas à rester au bar, boire plus, au courant il le suivait et s’appuyer sur lui pour marcher et il l’aida à monter dans la voiture à l’arrière. Alors qu’il était conduisait il se demandait à quoi le jeune pouvait penser, rêver, en tous cas d’après le sourire de celui-ci il semblait heureux, ça semblait être un rêve des plus agréable. Dommage qu’il n’était pas doté d’un pouvoir lui permettant de lire dans les pensées. Il finit par l’installer dans son lit une fois arrivé à l’appartement de celui-ci. Il avait pu remarquer qu’il semblait tout juste emménager, qui aimerait vivre dans un appartement remplis de boite ? L’entendant faire du bruit il s’était rendu dans la chambre de celui-ci afin de voir comment il s’accroupit devant celui-ci qui était toujours sur le matelas et qui se redressait. Il lui demanda comment il allait, pour réponse il put remarquer que la voit de celui-ci était plus clair, peut-être pas autant que normalement, mais c’était déjà mieux que dans le bar. Il avait une belle voix, douce, qui donnait envie de discuter avec lui.

« Pas de problème, j’allais pas te laisser prendre ta moto dans cet état… » Il lui adressa un sourire, ça ne lui causait pas de problème de l’aider, à vrai dire, il avait envie de l’aider encore. Plongeant son regard de celui-ci un instant il avait un regard perçant, des yeux foncés, est-ce que tout était parfait chez lui ? Sûrement. Le regard du jeune semblait se promener sur son corps, aucune idée de ce à quoi il pouvait penser encore une fois, il ne savait pas si celui-ci était attiré par les hommes comme lui. Si c’était le cas, le professeur n’aurait rien contre le fait de s’amuser un peu avec lui, je suis sûr que vous voyez de quoi je veux parler. Mais comme le jeune ne semblait pas encore totalement là d’esprit, encore un peu sous l’influence de l’alcool, Mathis ne ferait rien avec lui, ce n’est pas son genre de profiter de l’état des autres et bon on peut se le dire il n’a pas vraiment besoin de ça pour plaire à quelqu’un. Quand il entendit parler d’une moto, il sortit de ses pensées. Il l’avait laissé au bar, il n’avait pas vraiment de quoi la ramener. « Elle est au bar, je ne pouvais pas la ramener, mais je peux toujours de ramener au bar quand tu n’auras plus d’alcool dans le sang pour la récupérer ! » Après tout, conduire dans l’état qu’il était, même s’il allait mieux ça ne serait pas une bonne idée. Il sentit son téléphone vibrer dans sa poche. « Deux secondes. » Il s’éloigna un peu pour répondre, c’était sa fille, elle avait l’habitude qu’il soit là la nuit quand elle dormait et quand elle s’était réveillée il n’était pas là. Il la rassura, lui disant qu’il serait là demain matin, mais que pour l’instant il ne pouvait pas rentrer. « Bonne nuit ma puce… » Il raccrocha et glissa le téléphone dans sa poche arrière. « Désolé, je devais répondre, ma fille. » Bon là c’était foutu si jamais il avait encore l’espoir d’intéresser le jeune, lui qui était à peine mineur, entendre le mot « enfant » devait le faire fuir, le faire partir en courant… dommage, mais il ne pouvait pas forcer les choses.

Il s’assit sur le lit, pas trop près du jeune afin de laisser une distance pour que les deux soient à l’aise. Vous n’avez jamais entendu parler de ça ? La distance permise entre des étrangers, amis et les couples, ce n’est pas la même et on peut pas dire qu’il était des amis et encore moins un couple pour l’instant. C’est vrai, il ne s’était pas présenté, peut-être parce qu’il se disait que de toute façon le jeune ne s’en rappellerait pas. « Oh oui je me suis pas présenté, j’avoue que vu comment tu avais bu ça servait pas à grand-chose de te le dire comme tu ne risquais pas de t’en rappeler.. Moi c’est Mathis. » Il marqua une pause, pourquoi il parlait autant ? Il n’était pas le plus bavard normalement sauf en cours. Là il pouvait être très bavard, mais il n’avait pas le choix de parler si ses étudiants voulaient apprendre quelque chose. « Et toi ? » Il entendit la réponse de celui-ci pour se lever. « Tu as des verres quelques parts, de l’eau pourrait te faire du bien. » Il ne se voyait pas lui offrir du café à cette heure surtout qu’il ne savait même pas s’il avait une cafetière. Il trouva un verre à l’endroit que lui indiqua le jeune, dont il connaissait maintenant le nom, Shaine, joli prénom. Il fit couler l’eau et une fois qu’elle fut froide, il remplit le verre et retourna s’installer à côté du jeune et lui tendit le verre. Il ne savait pas trop s’il devait partir, attendre, parler avec lui, il avait envie de rester, il avait du temps, tant qu’il rentrait avant le réveil de sa fille il était correct et comme il ne travaillait pas le lendemain il pourra se reposer. Mat avait envie de prendre soin du jeune, il l’aurait amené chez lui s’il n’avait pas trouvé son adresse. « Ça fait combien de temps que tu es arrivé ? » Il posa la question à cause des boites, ça devait pas être évident de déménager seul, défaire toutes les boites, mais il ne le connaissait pas assez pour lui proposer de l’aider. Après tout, voir un étranger fouiller dans ses affaires c’est assez déstabilisant.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Ven 7 Fév - 4:08

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Je voulais certes retrouver mon véhicule, cependant je n'étais pas pressé. Puis, je devais attendre que tous l'alcool s'éliminent de mon système, ce qui pouvait prendre quelques heures. Je voulais profiter de cette nouvelle rencontre. Qui sait ou cela pouvait nous mener? Malgré le fait qu'il devait certainement être plus âgé que moi je sentais que nous pourrions développer une bonne amitié. Il me semblait très attentionné, évidemment il avait pris soin de moi ce soir. Il avait pris soin de quelqu'un qu'il ne connaissait même pas encore, que de bonté et cela je n'en avais pratiquement jamais vue. Simplement dans les petits moments où j'allumais la télévision. Personne n'avait jamais été doux avec moi. Tout à coup je sentis une petite vibration sur le lit. Il me sourit et me dit d'attendre quelques minutes. Son téléphone venait de sonner. Le ton qu'il prit en répondant me toucha tout de suite. Il prit une voix rassurante et compréhensive. Son regard aussi avait changé, il semblait plus animé. Il était beau comme cela. Tout au long de la conversation je battais un petit tempo contre la couette défaite, sans m'en rendre compte l'une de mes petites manies. Je me demandais bien à qui il pouvait parler comme cela, quelqu'un avec qui il vivait assurément. Peut-être sa femme? À cette pensée mon ventre se noua, j'arrêtais de battre en rythme sur la couverte et plantais mes yeux contre la forme du dos de l'homme. Ce malaise me paraissais mal placé, je ne sais trop ce à quoi je m'attendais cependant chose sûr était que je souhaitais de tous cœur que mes doutes sont infondé.Au moment où il coupa la communication toute la tension qui s'était accumulé dans mon corps se relâcha. Ce n'était pas sa femme, mais bien sa fille. Mon soulagement fut de courte durée. Ce qui signifie enfant signifie femme. Il devait certainement avoir quelqu'un qui l'attendait à la maison. Non mais que m'arrivait-il enfin. Je ne devais pas me soucier de cela. Ce faisait à peine quelques heures que je le connaissais et déjà je jalousais sa femme. Puis part-dessus tout c'était un homme, je ne pouvais pas aimer un homme. Pas que j'aie quelque chose contre les homosexuels mais je... Lorsque le brun se retourna, le cellulaire dans la poche, pour me dire qu'il était désolé qu'il devait parler à sa fille j'eu une bouffé de chaleur. Si seulement j'avais pu avoir un père à moitié aussi attentionné que lui, aussi sexy que lui. Mes yeux s'agrandir malgré mon bon vouloir. Je changeais rapidement de sujet. « Tu sais ce n'est pas grave, tu peux aller retrouver ta fille et ta femme si tu veux.» Tout en disant cette phrase je serrait les lèvres. Je ne voulais pas qu'il parte. Même si je savais que rien n'arriverais, je ne voulais pas me retrouver seul et ne pas pouvoir profiter de sa compagnie. Peut-être était-ce encore sous l'effet de l'alcool ou bien de la proximité de l'inconnu, mais je fis un nouveau geste d'impulsivité. « Mais j'aimerais bien que tu reste. » Je penchais vers les yeux penauds.

Mathis, j'aimais bien ce nom. Je ne savais pas trop pourquoi, mais il me plaisait. L'homme avait dit sa phrase de présentation d'une traite. S'expliquant, il avait l'air nerveux. Ce qui me fit rire, intérieurement bien sûr, j'étais pour sur le plus nerveux de nous deux. Dans la dernière heure j'avais eu mes premières pensées pour un homme et j'avais fait un rêve des plus étrange. Je me mis maudire la distance qu'il avait mise entre nous, j'aurais de loin préférer être près de lui comme dans mon rêve. Sentir sa main contre ma joue. Je chassais ces pensées. Suffit le rêve gay. Encore maniaque de sa bonté Mat m'offrit à boire. Chez moi. Dans ma propre demeure. Je commençais vraiment à aimer ce type. L'offre qu'il m'offrit me parue très alléchante étant donné le marteau qui continuait de vriller mon crâne et le désert du Sahara qui naissait peu à peu dans ma gorge. Je lui indiquais où il pouvait trouver l'un de mes verres et lui dit de prendre l'eau du robinet. Juste avant qu'il ne quitte la chambre je lui lançai : « Tu peux te prendre quelques choses à boire ou à manger tu sais. » je ne voulais tout de même pas avoir l'air de quelqu'un d'inhospitalier. Lorsqu'il franchit le pas de ma porte je me laissais tomber de tout mon long sur le lit. Attrapant mon oreiller et me l'étampais sur le visage. Lâchant un bon cris, pour me défouler de ce trop-plein d'émotion, je me relevais et lançais l'oreiller à travers la pièce. Je n'arrivais toujours pas à comprendre pourquoi Mathis m'attirais autant. Pourquoi je ressentais quelque chose comme cela pour un homme?

Lorsque l'homme revint avec un verre d'eau je m'en emparais et le but d'un trait. L'eau se rependit en moi et assouvis ma gorge sèche. Je savais que dans quelques instants mon mal de tête se ferait moins insistant. « Ça fait combien de temps que tu es arrivé ? » La question qui était inévitable. Avec tout le bordel dans mon appartement je ne pouvais pas lui en vouloir de poser la question. Je me retournais vers lui et relevais une jambe où j'y accotais mon bras. « Cela fait à peine une journée que je suis arrivé à Londres. Je n'ai rien vu encore, sauf ce petit bar ou j'ai décidé d'aller passer ma soirée... » J'avais un peu honte. Je venais à peine d'arriver dans une superbe ville et tout ce que je trouvais à faire c'était d'aller me souler seul dans un bar. N'y as-t-il pas plus pathétique? Un rire nerveux s'échappa de mes lèvres. Je ne voulais pas qu'il y ait un malaise, je m'empressais donc de continuer la conversation. [color=#333366« Et toi? Ça fait longtemps que tu es ici? »[/color] Mon regard convergea alors vers le cadran qui se trouvait à gauche de mon lit, je vis tous à coup l'heure qui y était inscrite soit un grand [1 :00] clignotant. Il était une heure du matin, j'étais là à lui causer de tout et de rien alors qu'il devait mourir de fatigue. Puis, je ne voulais pas le retenir plus longtemps. « Tu sais il se fait tard, je devrais me mettre au lit.» Puis j'ajoutai, me surprenant moi-même : « Tu veux rester dormir un peu? Je ne voudrais pas que tu conduise fatigué» À mon tour de veiller sur lui.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Ven 7 Fév - 11:23

Il lui avait dit qu’il était mieux d’attendre un peu avant d’aller chercher sa moto afin qu’il n’y ai plus d’alcool dans son sang, après tout il faudrait pas que Mathis ai fait tout ça pour rien. Le raccompagner chez lui pour ensuite le ramener au bar prendre sa moto et qu’il ai un accident ensuite. Il pourrait aussi ainsi rester avec celui-ci.

Sa femme, hum non il n’avait pas de femme, il avait eu une petite amie et celle-ci avait accouché, mais elle était morte en mettant leur fille au monde. Il fut surpris par la remarque de celle-ci, disant d’aller retrouver sa femme, il y avait quelque chose dans la voix de celui-ci, de la jalousie, il n’en était pas sûr, mais c’est l’impression qu’il avait, peut-être qu’il se trompait. Avec la phrase suivante, il eu un petit sourire, il ne voulait pas qu’il parte, ça lui fit chaud au cœur, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas ressentit quelque chose comme ça, il le regarda un moment et il eu un petit sourire. « Je peux rester… Et je n’ai qu’une fille, je ne suis pas marié, je suis pas en couple. » Pourquoi il le précisait ? Il aurait pu seulement répondre qu’il n’était pas marié, il ne voulait pas qu’il pense qu’il était en couple. Oui il serait raisonnable qu’il rentre voir sa fille, mais celle-ci devait dormir, de tout façon il lui avait promis d’être là à son réveil alors ça lui laissait quelques heures. « Il faut seulement que je rentre avant huit-neuf heures, fin d’être là à son réveil comme je lui ai promis. » Il était important pour lui de tenir ses promesses surtout envers sa fille, mais quand il faisait une promesse il avait l’habitude de les tenir. Sa petite puce avait l’habitude de se lever un peu plus tard maintenant, pas comme lorsqu’elle avait trois ans, elle sautait dans son lit lorsqu’il était pas six heures, une chance qu’il n’avait jamais été un grand dormeur, quelques heures lui suivisse à être en forme. Il y avait la activité sportif de sa fille parfois le matin, la natation par exemple, lui ne sait pas nager et il ne veut pas que ça soit le cas de sa fille, il a encore peur de l’eau, un traumatisme vécu enfant qui ne le quitte pas. Que voulez-vous quand votre mère tente de vous noyer ça marque ! Il peut prendre des bains ce qu’il n’arrivait pas à faire enfant comme c’était dans un bain qu’elle avait tenter de le noyer, mais il préfère encore aujourd’hui les douches. Il pense à tenter d’apprendre à nager, surmonter sa peur pour faire plaisir à sa fille qui aimerait pouvoir se baigner avec lui, mais ce n’est pas évident. Et la honte, se présenter à un cours de natation à son âge et ne pas savoir nager, ne pas savoir s’il va être capable d’entrer dans la piscine…

Il s’était présenté, il avait parler un peu plus rapidement que normalement et quand il entendit le nom de celui-ci, il eu un petit sourire. Il ne savait pas trop pourquoi il se sentait aussi proche de lui, il avait besoin de bouger sinon il allait finir par l’embrasser et tout gâcher. C’est pourquoi il lui proposa un verre d’eux – alors qu’il n’est pas chez lui – il se leva et pris un verre d’eau Shaine lui précisa qu’il pouvait se prendre quelque chose à boire ou à manger. « Merci, mais ça va aller. » Il lui adressa un petit sourire et il se rendit dans la cuisine afin de remplir avec l’eau du robinet le verre, il en pris une gorgé et le remplis à nouveau pour aller le donner au jeune qui le but d’une traite ce qui fit sourire le professeur.

Afin d’apprendre à le connaître un peu, il lui demanda depuis combien de temps il était ici, une journée, il s’attendait à deux ou trois jours, mais pas une journée. Il avait envie de dire qu’il avait bien fait de venir dans ce petit bar se soir, mais il se retenait, s’il n’y était pas aller il ne l’aurait pas rencontrer. Il lui retourna la question, ce qui était totalement normal, Mathis lui était dans cette ville depuis toujours, c’est pourquoi qu’en même temps de lui répondre il ajouta : « J’ai grandis ici, donc si tu veux un guide… hésite pas. » Il lui adressa un petit sourire alors qu’il le regarda jeter un coup d’œil à l’heure. Mathis eu un petit pincement au cœur quand il lui dit qu’il devrait se coucher, il se prépara à se lever penser que le jeune allait lui demander de partir, mais il fut surpris par la proposition de celui-ci. Il lui proposa de dormir ici, pour qu’il ne conduise pas fatigué il aurait pu répondre : Ouiiii, mais il garda son calme pour lui répondre : « C’est gentil de ta part… je ne dis pas non, j’avoue que je serais très alerte si je prenais le volant. » Il n’avait pas beaucoup bu, mais l’heure avançait et la fatigue commençait à se faire ressentir. Il ne savait pas trop où il allait dormir par contre, sur le matelas ? Il doute que Shaine soit d’accord, il attendit donc de savoir où le jeune voudrait le faire dormir, il ne croit pas avoir vu de canapé bien qu’il pouvait être « caché » sous des boites. Il se redressa pour retirer sa veste de cuir, comme il n’avait pas vraiment l’intention de dormir avec celle-ci, il pourrait dormir habillé pas de problème comme il ne voulait pas mettre mal à l’aise Shaine, il avait par contre l’habitude de dormir en boxer, plus confortable qu’un pyjama.

« Je t’accompagnerais récupérer ta moto demain matin avant de rentrer chez moi si ça te va ? » Il avait envie de passer le plus de temps possible, il ne savait pas s’il allait avoir l’occasion de le revoir, mais il en avait bien envie. Il était peut-être mieux d’attendre à demain matin, une fois à la moto pour lui laisser son numéro et lui dire de l’appeler si jamais il veut une visite de la ville. Il se rassit sur le matelas pour retirer ensuite ses souliers après tout qui dormait avec des souliers ? Bref, tout cela pour dire qu’il avait retirer sa veste de cuir et ses souliers, de simple conserve noir.


 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 8 Fév - 19:51

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Depuis Que Mathis avait signifié qu'il n'était pas en couple tout mon stress et ma tension étaient descendus d'au moins 80%. Va savoir pourquoi le savoir célibataire me soulageait tant. Je commençais pourtant à saisir pourquoi je ne voulais pas le voir avec une autre, ou même un autre. Je le saisissais, mais je ne pouvais toujours pas me l'avouer, je ne voulais pas me l'avouer. Je n'avais jamais vécus quelque chose comme cela et encore moins avec un homme. Mais je devais me résoudre à cette réalité et le plus tôt serait le mieux. Je chassais ces pensées de ma tête, je penserais à tout cela demain, qui sait c'était peut-être encore l'effet de l'alcool qui me faisait divaguer. Pour le moment tout ce que je voulais c'était de bénéficier de sa compagnie. Malgré le fait que mes yeux commençaient peut à peu à se fermer d'eux-mêmes je me bâtais pour rester réveiller. J'avais jusqu'à huit heures seulement pour profiter de sa présence, mais la fatigue se faisait de plus en plus pressante. J'avais eue peur qu'il parte, lorsque je lui avais dit qu'il pouvait aller retrouver sa famille, mais il m'avait surpris en restant. Certes je le lui avais demandé, mais je ne croyais pas que ma demande serait prise au sérieux.

La proposition qu'il me fit, de me faire visiter la ville, m'emplit de joie. J'aurais un prétexte pour le revoir. Puis qui de mieux pour me faire découvrir la ville qu'un habitant de celle-ci? Habitant qui soit dit en passant était plus que mignon. Je m'imaginais déjà dans les grandes rues pittoresques de Londres. Le soleil frappant contre les immeubles autour envoyant le reflet faire mille et un arc en ciel et ma main dans celle de l'homme le plus mignon que j'ai vue. Les autres passants nous regarderaient surement avec des regards lourds de reproches, mais je n'en aurais guère conscience, simplement là à savourer le moment que je vivrai. Je m'étais résigné à essayer de contrôler mes pensées du moins pour ce soir. Je me posais toujours ces mille et une questions par rapport à mon attirance pour lui, mais je me laissais aller. Mes pensées n'étaient pas là pour rien et je m'étais rendu compte que même si j'essayais tant bien que mal de les contrôler les résultats ne portaient pas vraiment fruits.Je me surprenais de plus en plus, tout d'abords je lui avais demandé de rester avec moi et maintenant je lui demandais de rester à dormir. J'avais essayé comme je pouvais de camoufler mes émotions, pour la première fois de la soirée je contrôlais une partie de moi-même. Quoique cela ne me surprenait pas, j'avais toujours eue un don en ce qui concernait mes émotions, je restais toujours impartial et essayais le moins possible de l'est montré. Cela me rendait vulnérable et la vulnérabilité avec un homme comme Joshua ce n'était jamais bon.

N'ayant pas trop pensé à l'avance ou Mathis pouvait dormir je pensais à l'alternative de partager le matelas sur lequel j'étais assis. Les hommes n'avaient pas l'habitude de partager un lit, au contraire des filles, cependant le mien était plutôt grand et je n'avais pas d'autre alternative. Voilà la raison pour laquelle je n'aimais pas l'impulsivité cela conduisait dans des situations pas possible. Je dois l'avouer j'avais peur que cette alternative le fasse fuir. Je ne le connaissais que depuis quelques heures. Puis d'ailleurs pendant que j'y pensais, je n'avais aucune raison de croire qu'il m'appréciait, il restait simplement par gentillesse, car il me croyait toujours soul? Il ne faisait cela surement que par devoir. Moi comme un bel abruti je commençais à tomber sous le charme d'un homme trop bien pour moi, trop vieux pour moi et qui par-dessus le marcher ne devait pas s'intéresser à quelqu'un comme moi. Jamais personne n'avait usée de gentillesse à mon égard et dès que la première personne sans importance qui vient prendre soin de moi je tombe sous le charme et je fais tout pour lui plaire. Sans m'en rendre compte, lors de mon débat intérieur, j'avais commencé à décapiter un morceau de boite qui passait par là. Je lâchais le pauvre bout de papier par terre et relevais mes yeux vers Mathis. « Oui, ce serais parfait. Merci encore de m'avoir ramené à la maison. On partira tôt demain pour aller la chercher. » Peut-être e s'intéressait-il pas à moi cependant je pouvais profiter de sa présence quand même. Puis il n'avait pas besoin de tout faire cela simplement pour avoir bonne conscience.

Ce ne fut qu'après que Mathis se soit rassit sur le lit que je remarquais l'absence de la veste de cuir qu'il portait plus tôt dans la soirée. Son simple t-shirt laissait entrevoir sa musculature. Je ne pouvais empêcher mes yeux de le reluquer de haut en bas. Il était encore plus beau que je ne le croyais. J'aimerais tant pouvoir promener mes mains sur... Je secouais la tête, non pas encore ! Je lui souris et me levais à mon tour du matelas, envoyant valsé mes souliers à travers la pièce. Je détestais le désordre, mais étrangement pour le moment cela ne me dérangeais pas. Je dormais pratiquement toujours en boxer, mais je dois l'avouer je me sentais quelque peu gêné d'être ainsi devant cet homme. Ce n'était pas tout à fait cela je ne me sentais pas à l'aise de dormir en boxer devant lui. Je pris donc un pantalon de jogging gris et entrais dans la salle de bain pour l'enfiler. Je ressortis quelques minutes plus tard, mon linge à la main, ne portant que mon simple pantalon gris. « J'y avais pas penser avant, mais je n'ai pas de canapé... » J'hésitais à ajouter que nous pouvions toujours partager mon lit, mais je me lançais tout de même, lui proposant sous un ton détaché comme si c'était une évidence. « Mais mon lit est asser grand pour deux. » Je lui lançais un petit sourire en coin avant de me glisser sous les couvertures.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 8 Fév - 21:24

Il eut un petit sourire alors qu’il le vit quitter la chambre avec un jogging gris pour aller dans la salle de bain se changer, ça ne l’aurait pas dérangé de le voir se changer, au contraire, ça lui aurait plu, mais bon, ce jeune devait être hétéro, bien que sa façon de le regarder lui laissait penser le contraire. Ce n’était pas le temps pour lui de penser à ce genre de chose, il était plus jeune et s’il était attiré par les hommes il le serait sûrement par un homme de son âge, pas un homme qui avait cinq ans de plus que lui au moins. Il le regarda revenir il était vraiment mignon, il avait la chance de voir la musculature du jeune homme ainsi que son tatou plutôt curieux d’ailleurs, il se demandait s’il avait une signification particulière, deux barres. Il lui posera sûrement la question, mais pas tout de suite, il avait besoin de dormir comme Shaine d’ailleurs qui avait du mal à garder les yeux ouverts et qui semblait chercher un moyen de lui dire qu’il pourrait dormir dans le même lit comme il n’avait pas de canapé. Ça ne le dérangeait pas et comme il le disait le lit était grand, il n’était pas obliger de se coller l’un contre l’autre, bien que ça pourrait être très agréable de sentir le corps de ce jeune homme contre lui. « Pas de problème. » Il retira son t-shirt pour le mettre avec sa veste sur une boite. Il le regarda se glisser sur le lit et il le rejoignit sous la couverture gardant une distance entre les deux pour ne pas le mettre mal à l’aise. Il regarda le plafond un instant pour tourner la tête pour regarder le jeune homme qui s’était endormi. Il était mignon comme ça, ça ne prit pas très longtemps à Mathis pour rejoindre les bras de Morphée lui aussi.

Alors qu’il dormait il se mit à rêver à la soirée, mais qui avait pris une tournure différente, dans son rêve, les deux hommes s’étaient retrouvés nu sous la couverture et avait eu une relation amoureuse, il avait pu parcourir le corps de celui-ci avec ses mains… Il s’était réveillé en sursaut, mais un léger sursaut et ça lui prirent un petit moment pour comprendre où il était, que la nuit n’avait pas été qu’un rêve. Il eut un petit sourire en voyant le jeune encore endormi, il avait une petite odeur d’alcool sur lui et il se dit comme il était encore tôt qu’il pourrait aller cherche de quoi à manger pour le petit déjeuner. Il enfila son t-shirt et sa veste de cuir puis ses chaussures. Il sortit de l’appartement en faisant le moins de bruit possible, il ne savait pas comment le jeune prenait son café, mais bon il prendrait du sucre et du lait pour qu’il puisse se le servir à son goût. Lui il préférait son café noir une habitude des journées où il devait se lever tôt alors qu’il était encore adolescent pour tourner des scènes, comme il jouait dans une série. Il prit des croissants qui étaient encore chauds et deux cafés et des sachets de sucre et du lait. Il reprit le chemin inverse et retourna dans l’appartement du jeune en faisant le moins de bruit possible, mais il retrouva le jeune réveiller. Il ne savait pas trop de quoi le jeune se rappelait, même s’il avait bu beaucoup durant la fin de soirée il était plutôt lucide. « Je suis sorti prendre des croissants et du café, comme je sais pas comment tu aimes ton café j’ai pris du sucre et du lait. » Il déposa le tout sur le comptoir de la cuisine comme il n’y avait pas non plus de table. Il allait devoir lui faire visiter un magasin de meuble histoire que son appartement soit un peu plus meublé et pratique. « Je me suis dit que comme tu es arrivé hier tu n’avais pas eu le temps d’aller acheter quelque chose mangé… » Il sortit les croissants du sac et en pris une bouchée pour ensuite prendre une gorgée de son café.

« Ah oui, je me demandais, ton tatou sur ton bras, il a une signification? » Oui il pouvait être curieux, lui il avait un tatou dans le dos au milieu, c’est plutôt difficile à décrire. (ici) Il c’était un tatou qui a plusieurs significations, pour lui il représente le passé, le présent et l’avenir. Il resta debout, il avait retiré sa veste en entrant comme il faisait plus chaud dans l’appartement que dehors. Il lui adressa un petit sourire, il avait encore une heure devant eux comme il n’était que sept heures. Il eut une idée, mais il ne savait pas si le jeune avait quelque chose de prévu. « Je me disais… enfin si tu n’as rien de prévu, je pourrais te faire visiter la ville, ma fille avait l’intention de passer la journée chez une amie. Donc, j’ai ma journée de libre… » Il pourrait aller récupérer la moto de celui-ci à la fin de la journée, mais si Shaine avait quelque chose de prévu. Il ne lui en voudrait pas, il l’accompagnerait au bar pour qu’il récupère sa moto et il puisse se revoir une autre fois, Mathis voulait lui laisser son numéro…

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Lun 10 Fév - 3:18

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Lorsque le t-shirt foncé de Mathis touchant le sol, un frisson d'appréciation me traversa. Son corps était digne des photographie des hommes que l'on trouvaient dans les magasines. Je déposais ma tête sur l'oreiller si je continuais à l'observer un leger coulis de bave allait certainement prendre place au coin de mes lèvres. Je sentis son corps tomber sur le lit, à une distance respectable du mien. Étrangement je me sentais en confiance avec cet homme contre moi. Je n'avais, pour la première fois depuis ma naissance, pas peur de me réveiller sous les coups du monstre. Même après sa mort j'avais gardé un léger traumatisme de ses actes. Me réveillant parfois la nuit, réveillé par des cauchemars ou Joshua revenait m'hanter. Le plus souvent il me sautait au visage pour me vider de mon sang. Oui, sa passion pour le surnaturel se transcrivait dans mon subconscient. Je savais que les vampires n'existais pas, mais je ne pouvais empêcher mon esprit de divaguer comme cela. Je m'assoupis sur ses pensée, pensées qui étaient pour moi le pire des cauchemars. Cependant, mes rêves ne suivirent pas la trace de mes pensées.

Les rêves sont toujours un messages que notre subconscient nous envoie, du moins c'est ce que j'avais toujours entendue. Pourtant, cette nuit là mes rêves ne pouvaient pas représenter mon subconscient, ou alors ils représentaient la partie troublé et folle de mon cerveau. Mes rêves semblaient tout droit sortie de l'esprit tordue de Baudelaire, une hymnes sadique et poétique aux femmes. Mille et une couleur brillait dans le ciel, des décors morbide s'enchainent les un après les autres. Je me réveillais au petit matin encore plus fatigué que la veille, et c'est peu dire. Ma tête me faisait énormément souffrir, ma gorge était sèche et ma bouche pâteuse. J'étais en sueur, me tournant sur le dos je scrutais la chambre un instant. Ce ne fut qu'après une ou deux minutes d'observation du plafond que je me rendis compte que j'étais seul dans l'appartement. Mathis avait décampé. Je ne sais pas pourquoi j'étais surpris, de toute façon ce n'étais pas bien grave. Je ne l'avais rencontré qu'au bar, il avait pris soin de moi mais c'était terminé maintenant. Le petit béguin que j'avais eu pour lui devant découdre du fait que je n'avais jamais eue d'affection, personne n'avais jamais pris soin de moi. Une grimace volé au visage je me levais sur le lit, m'assis quelques instants le temps de laisser mon cerveau se calmer. Une bonne douche me ferais le plus grand bien, je me levais donc et me dirigeais rapidement vers la douche. Je me débarrassais de mes pantalons et me laissais asperger par le jet tiède. Je restait la à ne simplement rien faire un bon quinze minutes. Savourant simplement la caresse de l'eau contre mon corps nu. Ce fut le bruit des pas contre le parquet qui me sortit de ma transe. Je sautais hors de la douche et enfilais rapidement mon pantalon gris, et attrapais le gilet que je portait la veille et pointais mon nez dans le salon.  

Quel ne fut pas ma surprise de voir apparaitre sur le seuil de ma porte un Mathis tout sourire qui tenait dans ses mains un petit sac brun. Il n'avait pas décampé finalement, mais il était aller chercher un petit déjeuner avec du café pour couronner le tout. Je me sentis tout de suite un peu embarrasser, j'avais toujours eu l'habitude de cuisiner moi même et pour moi et pour Joshua. Je savais pourtant que ce n'était pas le temps de me sentir mal et plutôt de profiter de ce petit moment. Tout en me dirigeant vers les croissants je le remerciais : « Merci, Je pensais que tu était partie retrouver ta fille. » Il m'avais dit la veille qu'il devait aller rejoindre sa fille avant son réveil et j'avais vraiment crue que c'était ce qu'il était aller faire. Du mois durant une demi seconde. Tout en dégustant le petit déjeuner il me questionna sur mon tatouage. A la base j'avais pris la décision de le faire pour toujours me souvenir de mon passé. Je voulais me marquer, me souvenir de ce que ma vie avait été, tous cela pour ne pas le répéter à ma descendance. À personne. C'est d'ailleurs la version que je lui servis. J'optais pour la vérité et toute crue. « Mon enfance n'a pas été facile, j'ai eu ce qu'on pourrais qualifier de situation familiale. J'ai fait c'est tatou pour toujours me souvenir de ce que j'ai vécus.» Aucune émotion ne marquais mes traits lorsque je dit ces quelque lignes. Je lui souris et me dirigeais ensuite ver le lavabo pour me servir un bon grand verre d'eau.

Lorsqu'il me proposa de me faire visiter la ville mon coeur eu un tressautement. Mon petit fantasme, ridicule, de la veille refit surface et c'est avec un sourire d'imbécile sur le visage que je répondis a l"affirmative. Me rappelant soudainement qu'il avait l'intention de passer voir sa fille avant j'eue tout à coup l'envie irrésistible de la rencontrer. Son petit visage devait ressembler a celuis de son père. Elle devait être magnifique. « Tu peut aller me conduire a ma moto et je te suis après pour aller voir ta fille? sa te va? » nous pourrions d'ailleurs peut-être tous les deux partir en moto après être aller honorer la parole de Mathis. Je souris a cette pensée, imaginant ses bras fort contre moi. J'attrapais le sac de papier le laissais tomber dans la poubelle, l'une des seule chose que j'avais sortis, et me déplaçais vers ma chambre : « Je me change et on y va! » La bonne humeur me côtoyais de plus en plus quand j'étais autour de cet homme. Une fois changer j'allais le rejoindre dans le vestibule, enfilais mon veston et le suivis jusqu'a son automobile.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Lun 10 Fév - 13:09

Il s’était levé tôt, il n’avait pas voulu réveiller le jeune, il était si mignon lorsqu’il dormait, à un moment durant qu’il dormait il s’était surpris à se rapprocher un peu du jeune et passer un main autour de lui, mais lorsque sa main toucha la peau de celui-ci il s’était réveillé un peu pour se replacer se disant que cette proximité ne plairait pas à Shaine. Après tout, il ne savait pas ce que le jeune pouvait aimer ou pas.

Il ne serait pas parti comme un voleur, non il lui avait dit qu’il l’accompagnerait chercher sa moto et il comptait le faire. Il avait aussi envie de passer du temps avec lui, c’est étrange, mais ce jeune il s’y était attaché, même si ça faisait que peu de temps qu’il l’avait rencontré. Donc quand le jeune qui sortait tout droit de la douche lui dit qu’il le pensait parti rejoindre sa fille il lui répondit : « Ah mais non, je t’es dit que j’allais t’accompagner chercher ta moto et je suis pas du genre à ne pas respecter ce que je dis. » Pour lui les promesses c’était très important, il n’en faisait que s’il pouvait être sur de pouvoir la respecter. Il s’était ensuite dirigé à la cuisine pour manger avec Shaine et boire son café, il demanda au jeune ce que signifiait son tatou, il écouta la réponse de celui-ci, il avait envie de le serrer dans ses bras, lui dire que tout irait bien maintenant. Il s’était retenu, ça serait sûrement mal vu, il hocha seulement la tête alors qu’il ne dit rien. Lui aussi avait eu des moments difficiles lorsqu’il était enfant, sa mère avait tenté de le noyer dans la baignoire de la maison familiale, son père était arrivé juste à temps pour le sauver, son père qui était médecin. Il est resté marqué par cette histoire, il ne sait toujours pas nager, il n’ose pas aller dans une piscine, il a du mal avec le bain étrange pour un comme costaud comme lui, mais bon, il préfère les douches.

Il fut content de savoir que le jeune voulait bien aller visiter la ville avec lui, il lui dit qu’il pourrait aller chercher sa moto puis il n’aurait qu’à le suivre pour qu’il puisse aller voir sa fille. « Oui c’est parfait. » Il finit le croissant puis il le laissa aller se changer et il sortit de l’appartement de celui-ci pour se rendre à sa voiture. Une fois les deux dans sa voiture il prit la direction du bar et il le laissa prendre sa moto. Une fois le jeune prêt, il prit la direction de sa maison et se stationna dans l’entrée de sa maison et sortit de sa voiture. « Tu peux venir, je vais te présenter ma fille. » Il prit la direction de la porte d’entrée et il ouvrit la porte quelques secondes plus tard sa fille lui sautait dans les bras. « Salut ma puce, bien dormie? » Elle lui répondit que lui et il la déposa par terre. « Shaine, voici ma fille Ophélie, Ophélie c’est Shaine, un ami. » Elle lui adressa un sourire et le salua puis elle prit la main de celui-ci pour l’entrainer dans sa chambre et lui montrer sa chambre et ses dessins ce qui fit sourire le père. Il en profita pour aller voir Kamryn qui se proposa pour aller porter sa fille chez son amie, il lui donna une paye pour avoir passé la nuit chez lui à garder sa fille, même si celle-ci lui disait que c’était pas nécessaire. « Ophélie, tu es prête? Kamryn va t’accompagner chez ton amie. » Celle-ci arriva en courant affirmant qu’elle était prête, elle lui serra son père dans ses bras et lui donna un bisou sur la joue et quitta avec sa baby-sitter préférée. Il adressa un sourire à Shaine « Je vais juste aller prendre une petite douche rapide et me changer et on peut y aller, fais comme chez toi. » Il avait besoin de prendre une douche, comme il avait l’impression de sentir encore l’alcool après le verre que celui-ci lui avait renversé dessus. Une fois sortit de la douche il enfila un jean simple et un t-shirt gris pâle un peu moulant et pris sa veste au passage. « Je suis prêt. On prend ta moto? J’en ai pas fait depuis que j’ai ma fille. » Oui une moto c’était pas l’idéale pour les voyagements avec un enfant. Il prit son cellulaire qu’il glissa dans sa poche et son porte-feuille dans la poche arrière de son jean.

Il s’installa à l’arrière de celui-ci, il hésita à se tenir à celui-ci et au début, il s’agrippa à la moto pour ne pas tomber, mais à un tournage un peu plus rapide, il plaça ses mains sur la hanche du jeune pour se tenir mieux. Il lui faisait signe parfois de s’arrêter pour lui montrer certains lieux en particulier qui pourrait lui être utile ou bien que Mathis aimait bien. Il lui fit signe à un moment de s’arrêter à côté d’un parc histoire de marcher un peu, se dégourdir un peu les jambes après être resté un bon moment sur la moto, il retira son casque – il avait bien fait de garder son casque de l’époque où il faisait de la moto - et il descendit de la moto. « Ça te dérange si un se dégourdit un peu les jambes? » Il lui adressa un petit sourire il avait aussi envie de pouvoir discuter avec lui, il avait envie d’en apprendre plus sûr lui. « On pourra parler un peu en même temps vu que c’est pas vraiment évident de le faire sur une moto. » Avec le bruit du moteur ça ne rendait pas la chose facile, il commença à marcher avec le jeune, sa main était tout proche de celle-ci du jeune, frôlant la peau de celui-ci à un moment alors qu’il sentit un frisson le parcourir. Par contre, il aimait ça, il aimait cette proximité, s’il aimerait prendre la main du jeune, ce n’était peut-être pas une bonne idée. Pourquoi depuis qu’il l’avait rencontré il avait envie de le serrer contre lui, le protéger, l’aimer. « Tu fais quoi dans la vie? » Il devait parler, sinon ses pensées allaient le rendre fou et il finirait par faire quelque chose qu’il pourrait regretter. Alors comme il ne savait pas ce que le jeune faisait dans la vie il lui posa la question, il était étudiant? Où il était sur le marché du travail? Peut-être les deux… Il allait vite le savoir en tous cas.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 15 Fév - 22:23

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Le trajet ce fit sans grande conversation, mais ce n'était pas un de ses malaises qui coupaient la conversation, au contraire. J'étais bien dans ce silence. À simplement savourer la présence de l'autre à mes côtés. Je trouvais que mon nouveau départ avait très bien commencé, déjà après ma première journée dans cette grande ville je m'étais fait un ami. Oui après seulement une soirée je le qualifiais d'ami. Je me sentais rassuré en sa présence et il s'était occupé d'un moi soul, rien de moins. Moi qui croyais que j'allais rester seul une fois de plus dans cette nouvelle ville j'avais tout faux. Nous arrivâmes rapidement au bar de la veille, je débarquais de l'auto remerciant Mathis et enfourchant ma moto. Le siège était chaud, le soleil avait eu le temps de le réchauffer. Je posais mon casque sur ma tête et suivis Mathis jusqu'à sa demeure. Rien ne me traversa l'esprit lorsque je conduisais cependant, à mon arrivé à sa maison un questionnement s'imposa à moi. Questionnement fort inutile, mais non le moins légitime. Que sa fille allait-elle penser de moi? Je n'avais jamais vraiment vue d'enfant. J'en avais certes aperçus au parc, de loin. Jamais je n'avais connus autre enfant que moi-même. Je me savais cependant un enfant bien différent des autres. La peur qui me noua le ventre je la savais inutile. Ils étaient purs les enfants et si elle avait Mathis comme père elle devait être formidable. Je secouais la tête, je savais que je n’avais pas à m’inquiéter de ce qui allait suivre.

«Oui, avec plaisir j'ai bien hâte de la rencontrer. » Avait-elle les yeux miel de son père? Je l'imaginais brune avec une petite tête d'ange. Je suivis Mathis jusqu'à l'intérieur de la maison, à peine quelques pas fait dans l'entrée qu'une petite boule passa au pas de course se jeter dans les bras de son père. Un sourire flottait sur mes lèvres lorsqu'il reprit sa belle voix pour lui parler. Qu'est-ce que je racontais encore, Pourquoi je venais de dire belle voix?! Je n'eue pas le temps de m'attarder plus à cette question, car Mathis m'introduire à sa petite Ophélie. Sa petite main agrippa la mienne, m'incitant à la suivre dans la maison. Avait de tout tâcher la maison, j'enlevais rapidement mes souliers avant de la suivre jusqu'à sa chambre. Avant de disparaitre au coin du mur, je lançais un regard en direction de Mathis et voyant un sourire sur son visage je sentis qu'un autre naissait sur mes traits. La jeune fille ressemblait belle et bien à son père, mais la couleur un peu cuivré de sa chevelure lui venait absolument de sa mère. Je me demandais d'ailleurs ce qu'il advenait de cette dernière. « Wow, ils sont magnifiques tes dessins. » Elle me présentait un dessin qui représentait son père. Pour une jeune fille de cet âge je trouvais le dessin bien représenté. Je le reconnaissais très bien. Simplement au sourire qu'elle lui avait attribué. Tout autour de la pièce ne se trouvait aucun dessin pouvant représenter une mère. Je ne voyais que des représentations d'elle-même avec son père, elle en robe de princesse. Lorsque la voix de Mathis résonna dans la maison, Ophélie se dépêcha de lui répondre, de me faire un grand sourire et de m'expliquer chez qui elle allait toute la journée. Elle était tellement belle et tellement heureuse j'avais envie de pleurer. Un enfant ne devrait pas vivre autrement que dans l'amour et dans le bonheur et c'est maintenant que je le sentais plus que jamais.

Une fois la petite partie avec sa gardienne et Mathis dans la douche, je me permis d'observer un peu plus la maison dans laquelle j'étais. Un vrai petit foyer familiale, il y avait de la chaleur dans cette maison, ce n'était pas comme celle froide et terne qu'on voyait si souvent dans les magazines. Cette petite maisonnette représentait le coeur même de ce qu'on pouvait qualifier d'accueillant. Je me laissais tomber dans le divan, observant les cadres qui se trouvaient dans la pièce, un sourire niait sur le visage chaque fois que j'apercevais son visage. Je me sentais comme un intrus dans cette maison, je ne connaissais rien de ce monde, n'ayant que vécus dans la glace d'un foyer gelé. Nous décidâmes de prendre ma moto pour la visite de la ville. J'en étais assez content, car cela me permettrait de profiter encore plus de la présence de Mathis près de moi. Puis rien de tel qu'une bonne ''ride'' de moto pour avoir du plaisir. Le grand brun n'avait pas fait de moto depuis un bon moment déjà, je ne savais sincèrement pas comment il faisait, je ne pourrais me passer de mon petit bijoux.

Le soleil se trouvait bien haut dans le ciel, le vent fouettait nos deux corps. Mathis se tenait contre le siège de la moto, étrangement je ressentais une étrange frustration j'aurais aimé qu'il pause ses mains sur mes hanches. Va savoir pourquoi je ressentais cela. Se devait être parce que je m'inquiétais, je n'avais jamais trouvé cela sécuritaire de simplement se tenir contre le siège, voilà pourquoi. Lorsque j'entamais une courbe, je sentis ses mains se poser sur moi, s'accrochant. Un léger frisson me traversa le corps.Je repérais quelques immeubles, mais malgré ses bonnes explications la plupart me passèrent d'une oreille à l'autre sans communiquer par mon cerveau. Il me fit signe de me garer près d'un parc. Je me stationnais avant de retirer mon casque et de me retourner vers lui un grand sourire au visage. « Oui pourquoi pas, j'ai les jambes en compotes. » Je laissais mon casque pendre sur le volant de ma moto avant de marcher cote a cote avec Mathis, nos mains se frôlant. Envoyant comme tout à l'heure une valse de frissons partout dans mon corps. Mon compagnon fut le premier à briser le silence, me demandant ce que je faisais dans la vie. C'était une très bonne question en fait. J'étudiais en histoire de l'art, mais je ne faisais pas ses études en vue de travailler dans ce métier, mais bien pour mon plaisir. J'aimais apprendre et j'en avais les moyens alors pourquoi pas? « Je suis étudiant à temps plein au Royal Collège Of Art, j'étudie l'histoire de l'art. » Mathis ne devait plus être aux études, il avait l'air plus mature que cela. Pas que nous ne soyons pas mature, mais il avait cette attitude d'un homme qui était vraiment lancé dans la vraie vie. « Et toi? ». Mes yeux étaient plantés droit devant moi, bien que concentré sur l'homme qui se trouvait à mon côté, j'observais chacun de ses mouvements. J'adorais la façon dont il avait à se mouvoir, il restait droit et fier. Je vis alors un petit stand de ''hot-dog'' et mon ventre poussa un terrible hurlement. Je ne m'étais pas rendu compte que je mourais de faim, n'ayant engloutie qu'un croissant ce matin. « Tu veux quelque chose à mangé? J'offre.» Avec tout ce qu'il avait fait pour moi hier je lui devais bien quelques choses à grignoter. Je crois que le sourire qui était apparus plus tôt dans la journée ne voulait pas me laisser tranquille car il flottait toujours sur mes lèvres.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Dim 16 Fév - 1:58

Tout c’était bien passé, la soirée, la nuit, le réveil et le passage chez lui, il se retrouva sur la moto avec le jeune homme, il aimait bien le sentir tout près de lui. Il avait fini par poser ses mains sur les hanches du jeune pour se tenir puis quand il remarqua un parc il décida de lui demander de s’arrêter. Il eu un sourire à la réponse de celui-ci, tant mieux, il avait vraiment besoin de se dégourdir un peu les jambes. Il marchait à côté du jeune dans le parc et pour faire connaissance il lui demanda ce qu’il faisait dans la vie. Il était étudiant, pas très surprenant, il ne semblait pas très vieux. L’histoire de l’art, passionnant, mais il se demandait ce qu’il pensait faire dans la vie avec ce genre d’étude. Il lui demanda : « Tu veux faire quoi ensuite ? Ce n’est pas des études avec beaucoup de débouché. » Bon voilà qu’il s’inquiétait pour l’avenir du jeune, mais il avait l’impression de tenir à lui, oui il tenait à lui, mais plus qu’il ne le devrait pour quelqu’un qu’il connaît que depuis quelques heures. « Par curiosité, tu as quel âge ? » Il était devait être entre dix-huit et vingt-deux ans maximum d’après lui, qu’il ai vingt ans ou qu’il soit un peu plus jeune il s’en foutait, ce jeune lui plaisait. Seulement, il ne savait pas s’il intéressait Shaine ou pas. Il le regarda un instant et lui adressa un sourire alors que celui-ci lui retourna la question, voulant savoir ce qu’il faisait. « Je suis professeur de cinéma et théâtre à l’université. » Et oui, il avait fini ses études depuis quelques années d’ailleurs, bref, au moins il n’avait pas atteint la trentaine encore et il n’était pas pressé, bien que voir sa fille grandir lui donnait l’impression d’avoir plusieurs années de plus.

Il sentit son ventre gargouiller quand Shaine parla de manger, c’est vrai que ça faisait un moment qu’il n’avait pas manger et le croissant c’était pas ce qu’il y a de plus consistant. C’était bon, mais vite digéré. C’est pourquoi il eu un sourire et il répondit : « Oui bonne idée. » Il se dirigea vers le marchant de hot dog et il s’en commanda un avec du ketchup et relish, Il pris le hot dog et commanda un sac de frites qu’ils pourraient partager. « Viens y’a un banc là bas. » Il y avait un petit lac et il s’installa sur le banc et mis le sac de frites entre les deux afin qu’ils puisse se servir tout les deux. D’ailleurs quand il alla pour en prendre il sentit plutôt la main de Shaine sous la sienne et il retira sa main, il eu un sourire puis il se servit après le jeune homme. Ça faisait du bien de manger, pas très santé, ni gastronomique, mais ça restait un bon dépanneur et comme il n’avait pas envie d’aller dans un restaurant c’était parfait. Perdu dans ses pensées un instant, il lui demanda : « Alors tu connais d’autres personnes dans le coin ? Une petite amie qui t’a suivit ? » hum voilà qu’il se faisait plus curieux, personnel, il regardait l’eau, il était à une bonne distance, il n’aimait vraiment pas l’eau et ne voudrait surtout pas s’en rapprocher. La honte si celui-ci apprenait qu’il ne savait pas nager, qui ne sait pas nager à notre époque… « Parle moi un peu de toi... t’aimes quoi ? Tu fais des sports ? » Il avait vraiment envie d’apprendre à le connaître, il le laissa finir les frites, après tout ces le jeune qui avait payer et il alla jeter les emballages de papiers dans la poubelle puis qu’il retourna auprès du jeune et lui proposa de continuer à marcher, il eu un petit sourire, il ne pouvait pas s’empêcher de sourire en sa présence, il avait un de ses effets sur lui, pourquoi autant, il le connaissait à peine. « Oh fais ma fille n’a pas été trop pénible, elle t’as montré ses dessins j’imagine ? Elle adore dessiner, elle tient ça de sa mère, je suis nul en dessin… » Il ne lui avait pas dit que la mère de celle-ci était morte, faut dire que c’est pas le genre de trucs qu’on cris sur tout les toits, il avait aimé cette femme plus que tout c’est peut-être pour quoi il ne se voit pas tomber amoureux d’une autre femme… et que Shaine lui faisait autant d’effet…
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Mar 18 Fév - 2:21

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Je ne savais pas ce que je voulais faire, comment pourrais-je le savoir je n’avais pratiquement rien vécus. Je ne connaissais rien du monde, je n’avais pas de passion. J’aimais bien l’art, mais je savais que je ne pourrais rien faire de cela et que je ne voulais pas travailler dans cette branche non plus. La question aurait pu m’amener un élan de panique, cependant ce ne fut pas le cas car je savais que même si je ne savais trop quoi faire je ne manquerai jamais de rien.  Je serais heureux de simplement rester aux études et même rester à la maison m’occuper de mes enfants. À cette pensée le visage souriant d’Ophélie s’imposa d’elle-même. Je me surpris à rougir. « Je crois que je vais faire un autre cours, je ne pense pas aller travailler dans les beaux-arts. » Mais je voulais tout de même rester dans le domaine de l’art. Je me voyais mal dans un autre domaine. Lorsque Mathis me demanda mon âge je sentis une petite gêne monter en moi. La question que je redoutais tant. Je le savais plus âgé que moi et cela me faisait peur. J’avais peur que cela cause un malaise, qu’il ne veuille plus me parler… « Vingt-et-un ans…» Je baissais la tête tout en disant c’est quelques mots, j’avais peur.  J’appris par la suite, son âge à lui et son métier. Il était professeur de cinéma et de théâtre. Une envie me prit, l’envie de m’inscrire à son cour lorsque le mien serait terminé. Je voulais le voir, de la passion dans le regard.

Je payais le vendeur avant de prendre mon Hot-dog et de l'engloutir de deux simple bouché, remplissant mon ventre. Remplissant c'était un grand mot, je dirais plutôt que j'en bouchais un coin. Je souris à Mathis tous en attrapant une poignée de frite. Ce n'était certes pas le repas le plus gastronomique que j'ai mangé, cependant parfois une bonne dose de gras faisait du bien. Je rigolais à cette pensée, je devais être le seul humain de la planète à avoir un jour dit cette phrase. Tous les deux nous nous dirigeâmes vers un petit banc qui jouxtait un beau lac. Un endroit romantique en somme, peut-être trop romantique pour deux simple amis qui se promenaient ensemble dans un parc. Je m'en foutais un peu de toute façon, il n'y avait pas de mal à être avec Mathis. Assis sur le banc je m'en allais me resservir des frites lorsque ma main frôla celle de mon compagnon. Je ressentis, pour la millième fois de la journée, un frisson me traverser. Partant de ma main et montant le long de mon corps. « Alors tu connais d'autres personnes dans le coin ? Une petite amie qui t'a suivit ? » La nature de sa question me fis rire. Moi-même qui la veille avait eu une similie crise de panique à la pensée qu'il ait pu avoir une petite amie. De plus c'était complètement improbable que j'ai moi eu une relation avec une fille et cela devait bien paraitre, car j'étais des plus gêner et je ne savais jamais comment agir en présence des autres, particulièrement des filles. « Non, je recommence tout en neuf. J'ai tout laissé derrière. » C'était peut dire, je n'avais rien derrière moi. J'aimais bien qu'il s'intéresse à moi, je me sentais enfin important pour quelqu'un. Je savais que c'était quelque peu égoïste de ma part, mais je ne pouvais m'y empêcher. « J'ai eu une enfance plutôt calme, je n'ai jamais essayé de sport, sauf à l'école. Quoique j'aime bien courir le matin, ça me rend en forme et prêt à affronter toute ma journée. Puis j'aime bien l'art, la lecture aussi. Ça permet de s'évader » Je n'avais jamais parlé autant en une seule phrase, je ressentais le besoin de me justifier. J’étais décidément nerveux. Très nerveux, mais j'allais battre cette nervosité. « Toi? Tu dois faire de l'entrainement avec le corps que tu as. » Mes yeux s'écarquillèrent à cette phrase. Qu'est-ce que je venais de dire? C'était la nervosité qui parlait j'en étais certain. Je n'aurais jamais dit une phrase comme cela auparavant. Puis j'avais clairement insinué qu'il avait un beau corps. Est-ce que cela faisait de moi un gai? Je baissais la tête, essayant de changer mon expression faciale pour qu'elle est l'air plus normal. Lorsqu'il se mit à parler de sa fille mon sourire revint et ma gêne s'envola. Elle était formidable cette petite. Je l'adorais déjà. Les beaux dessins qu'elle m'avait montrés plus tôt n'avaient pas du tout été pénible, j'avais adoré voir son sourire fier. Sourire qui me rappelaient celui de son père. « Elle n'a pas été pénible du tout, je l'adore. Je te montrerais quelque truc pour te débrouiller en dessin. » Je ne sais pas trop pourquoi j'avais émis cette proposition, elle n'était d'aucune utilité. Puis il devait quand même savoir dessiner. Je ne sais pas ce qui me prenait aujourd'hui avec mes propositions et mes dires imbéciles. Je me levais et jetais le sac vide de frite dans une poubelle près de là. Je proposais à Mathis de continuer à marcher. Nous prîmes la direction du lac, le contournant. Je voulais en apprendre un peu plus sur lui. Cependant, je ne savais pas trop par où commencer, ni quoi dire. Pour le moment tout ce que je disais se résumait à un tas de merde. Je me contentais de marcher tranquillement près de lui. Ma main frôlant toujours la sienne.Peut-être sous le coup de la tension, ou de mon imbécilité qui semblait de plus en plus présente, mais lorsque nos doigts se frôlèrent une énième fois je nouais les miens au siens. Aujourd’hui tout était différent, Ma gêne semblait envolé, ou du moins atténué et j’allais en profiter.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Mar 18 Fév - 11:19

Il lui avait demander ce qu’il pensait faire après ses études, il eu un petit sourire alors qu’il disait qu’il allait faire un autre cours comme il ne pensait pas faire les beaux-arts : « Tu peux toujours devenir professeur si tu aimes ça. » Oui avec ses études il pourrait peut-être enseigner, comme lui le faisait, il adorait enseigner, il ne se voyait pas faire autre chose. Il était curieux et il lui demanda son âge et il eu un petit sourire en voyant sa réaction, il avait vingt-et-un ans, il était pas trop jeune, il était même soulagé de savoir qu’il était majeur. Pourquoi ? Aucune idée, peut-être parce que le jeune lui plaisait beaucoup, trop, il ne savait pas s’il avait une chance avec lui, mais il aimerait sentir sa main prendre la sienne plutôt que de seulement la frôlé ce qui lui donnait des frissons. Il lui adressa un petit sourire et il alla prendre un hot dog qui fut vite mangé une fois assis sur un banc avec lui.

Le frisson qui le parcourra lorsque sa main toucha cette du jeune le fit rêver, le fit rêver de plus. Il voulait apprendre à le connaître un peu plus, donc il lui posa des questions. Il était curieux, il fut soulagé par les réponses de celui-ci, il repartait à neuf. Pas de petite amie, pas de petit ami, pourquoi ça le rendait si heureux, peut-être parce qu’il commençait à ressentir quelque chose de fort pour le jeune, mais est-ce qu’il pouvait se permettre de tel sentiment. Il l’écouta lui parler de ce qu’il aimait, qu’il avait eu une enfance tranquille, mais qu’il adorait courir le matin, l’air, la lecture. Il aimait bien la lecture lui aussi, mais il était nul en art. Il ne put s’empêcher un petit rire quand il l’entendit lui parler de son corps du fait qu’il devait faire du sport. « Oui je cours tout les matins, ma fille m’accompagne en vélo, si ça t’intéresse un jour tu pourras venir courir avec moi, c’est une autre façon de découvrir la ville et je suis sûr qu’Ophélie serait content elle semble beaucoup t’aimer déjà. » Il lui adressa un sourire en coin. « Au fait merci du compliment… je dois te retourner le compliment. » Il lui adressa un sourire puis il se mis à parler de sa fille, alors qu’elle avait du lui montrer tout ses dessins, lui demandant si elle avait été pénible, il fut tellement content d’entendre ce qu’il lui dit à propos de sa fille comme quoi elle était adorable et il fut surpris de la proposition et il eu un sourire. « Oui pourquoi pas, c’est une bonne idée, mes dessins pourraient ressembler à quelque chose. Ma fille dessine beaucoup mieux que moi et elle n’a que sept ans… je n’ai jamais été doué en art, le seul trucs pour lequel j’étais doué dans le domaine de l’art c’est le théâtre.. le cinéma c’est pour ça que je l’enseigne. » Il ne savait pas pourquoi il ajouta : « C’est joué dans une série quand j’étais au lycée qui m’a donné la « piqûre » si on peut dire ainsi. C’est mon père qui m’avait forcé à faire une audition, finalement j’ai adoré, mais un peu moins ce qui est autour, c’est pourquoi que je préfère enseigner et comme ça je peux m’occuper de ma fille tranquillement. Au moins ça m’a permis de me mettre un peu d’argent de côté. » Il aimait lui parler, il s’était relever pour continuer de marcher avec lui.

Il sentit sa main frôlé la sienne alors que ça lui donnait des frissons il fut surpris quand il sentit la main du jeune prendre la sienne, mais il eu un sourire. Il resserra la main de celui-ci un instant et il continua de marcher avec lui en tenant la main de celui-ci. Il était bien comme ça, la main de celui-ci était chaude, lui apportait une chaleur qui lui faisait du bien. « Ça te dirais de venir souper à la maison se soir ? Comme j’ai vu que c’était plutôt vite chez toi.. Si tu as besoin d’aide pour emménager ton appartement, je connais des magasins où trouver de beaux canapés, table.. Tout ce qui te faut pour t’installer confortablement. » Bien qu’il pourrait aimer le voir habiter avec lui, mais il apprenait tout juste à le connaître, autant y aller doucement, sortit que malgré le fait qu’il tienne sa main, le jeune ne semblait pas à l’aise avec tout ça. Il ne savait pas s’il avait déjà eu un histoire avec un autre homme, mais d’après ce qu’il pouvait comprendre, il doute qu’il ai déjà eu un histoire d’amour. Bref, le jeune homme marchait doucement avec la main du jeune dans sa main, il était bien comme ça, il aimerait se rapprocher plus de lui, sentir les lèvres du jeune contre les siennes, mais il pouvait prendre son temps, il voulait prendre son temps. Il voulait bien faire les choses, le voir heureux. Il marchait doucement et il évitait volontairement de s’approcher trop du lac, que voulez vous quand votre mètre tente de vous noyez l’idée d’aller dans l’eau le traumatisait encore. Il n’était jamais entrer dans un bain depuis cet événement c’est pourquoi tout les endroits où il a vécu il y avait une douche et un bain, le bain était pour sa fille surtout. La première fois qu’il a donné le pain à sa fille son père était présent comme il avait eu beaucoup de mal, il avait paniqué, il avait eu tellement peur de faire du mal à sa fille, il a pris confiance et maintenant sa fille peut se laver seule, elle est assez grande. Il ne savait pas si le jeune allait remarquer qu’il évitait de marcher proche de l’eau, ça lui dérangeait pas de lui dire, bien qu’il en avait un peu honte, surtout de dire que sa mère avait voulu le tuer, c’est horrible…
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 22 Fév - 17:21

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Sa proposition de devenir professeur me trotta dans la tête un bon moment. Je n'avais jamais envisagé cette voix, mais maintenant que j'y réfléchissais un peu mieux j'en avais bien envie. Ce serais fantastique de voir les élèves, leurs améliorations et ce qu'ils vont m'apporter. J'avais toujours adoré regarder le comportement des autres, leurs réactions et être professeur est selon moi le meilleur moyen pour ces observations. De plus, je pourrais continuer à travailler dans la branche que j'aimais et peut-être même travailler avec Mathis. C'était certainement une initiative à envisager. J'aimais comment ma vie tournait depuis que je l'avais rencontré, certes cela ne faisait à peine 24 heures mais j'avais l'impression que ma vie avant de le voir n'allait nulle part je vivais, car je ne pouvais mourir. Je ne vivais pas pour vivre, je vivais parce que je ne pouvais rien faire d'autre. Maintenant, j'avais quelqu'un à qui je tenais, une vision d'avenir probable ou non. J'avais eu une très bonne idée en changeant de ville, de vie.

Je rougis lorsqu'il répondit à l'affirmative, me signifiant qu'il était effectivement en forme. Il courait avec sa fille le matin. Il me proposa d'ailleurs de le rejoindre pour l'une de ses courses habituelles. Je ne pouvais pas dire non évidemment, je me l'imaginais courant le sourire au regard. Mon coeur se sera. Mon esprit divagua légèrement, représentant une version alternative à la petite course matinale que je venais de me figurer. Plusieurs points étaient identiques tel la course, la sueur qui courait le long de son dos, l'écho de nos pas sur le bitume et les points qui différaient : l'absence d'Ophélie, son torse dénudé musclé à la perfection. La sueur n'avait rien de ''dégoutant'' dans cette situation, elle laissait la peau brillante. La deuxième réplique de Mathis me sortis de ce petit fantasme lorsqu'il me signifia, indirectement, qu'il trouvait que j'avais moi aussi un corps en forme. Je sentis le rouge me monter au visage et je regardais le sol, je ne voulais pas qu'il me voit comme cela. Un homme ne devrait pas rougir pour un autre, ce n'était pas normal. Cependant, pour moi cela semblais si normal... Je relevais finalement la tête et fus content de l'avoir fait. Le sourire de Mathis était resplendissant. Je lui rendis son sourire. Il m'assura qu'il serait plus qu'heureux que je lui montre quelque petit truc pour mieux dessiner, mon coeur sauta un battement. J'étais heureux que ma passion l'intéresse aussi. Je serai le professeur et lui l'élève tout qu'un revirement de situation. L'homme assit en face de moi continua a parlé, me révélant qu'il avait un jour joué dans une série, je me promis alors d'aller ratisser tous l'internet à la recherche de cette série, il devait être si mignon quand il était plus jeune. Le fait qu'il recherchait plus la tranquillité, car se devait être cela qu'il n'aimait pas jouer dans une série, l'action constante, me fis sourire, moi-même je préférais plutôt la tranquillité et le calme. Plus la journée avançait plus je me rendais compte que lui et moi nous avions beaucoup de points communs.

Lorsque sa main se noua à la mienne, je sentis un grand soulagement. J'avais eue peur qu'en faisant ce mouvement audacieux il me rabroue ou qu'il ait peur d'une façon ou d'une autre et qu'il me laisse seul ici. Quoique cela était peu probable car nous étions venues sur ma moto, il ne pouvait donc pas vraiment partir sans moi. Je ne voulais tout de même pas briser ce que nous avions tous les deux. Je savais que c'était un peu imbécile, car je ne le connaissais pas depuis très longtemps, mais je sentais une connexion avec lui. Connexion que je ne voulais absolument pas perdre. Lorsqu'il me proposa d'aller manger chez lui, j'allais me dépêcher d'acquiescer, mais la raison m'en empêcha. Il avait déjà tellement fait pour moi, je ne voulais pas être un fardeau pour lui. Une bouche de plus à nourrir. Il y avait ce côté de moi aussi qui voulait absolument tout faire pour ne pas que la journée ce termine. Ce qui était impossible, rien ne pouvait stopper le temps. Je me résolu finalement et pris ma décision. « C'est d'accord, à une condition. » Je lui lançais un petit sourire en coin gardant le suspens quelques instants. L'interrogation dans son regard me fit lâcher un petit rire. « Je cuisine! » J'avais dit cette dernière phrase tout en continuant de marcher nonchalamment. Du moins je voulais ma démarche nonchalante, je devais plutôt ressembler à un canard constipé. Bon j'exagérais peut-être un peu. « Puis, pour mon appartement, je préfère tout ranger tout seul. » Le ménage était pour moi une façon de remettre mon esprit à l'ordre, j'avais besoin de savoir où tout se trouvait et je n'aimais pas que les autres mettent le nez dans mes choses personnelles. Quoique, lui je ne crois pas que cela ne me dérangerais pas vraiment. Nous marchâmes tout près du lac et je remarquais qu'il s'arrangeait toujours pour être le plus loin du bord possible. Subtilement, mais je voyais bien à ses regards lancé au lac qu'il devait avoir un petit problème avec l'eau. Cependant, je ne relevais rien, il avait bien le droit d'avoir ses secrets et puis s'il le voulait je serais tout oui pour l'écouter. Je ne me posais pas trop de questions, je savais que cela ne servait à rien. Puis de toute façon j'étais bien dans ce silence. Ce n'était pas de ceux qui portent le malaise, non c'était de ceux réconfortant. Ceux où tu te sens simplement bien, sans avoir besoin de dire quoique ce soit. Main dans la main nous marchions, insensible au regard des autres. Puisque oui nous suscitions le regard, évidemment deux hommes qui se tiennent la main se font regarder, mais si c'était une femme et un homme-là il n'y a aucun problème! Même que deux femmes se font moins lancer de regard que deux hommes. Je trouvais cela complètement insensé.

Je me rendis alors compte que nous étions de nouveau près de ma moto, le soleil déclinait dans le ciel envoyant un hale orange dans le parc. Je me retournais vers Mathis, lâchant doucement sa main et tout en plantant mon regard dans le sien je lui dis : « Doit-on passer prendre t'à fille? » Cela ne me dérangeait aucunement, elle était merveilleuse cette petite et je voulais apprendre à plus la connaitre. Elle était une partie intégrante de la vie de Mathis tout de même.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 22 Fév - 22:19

Il avait parler du fait qu’il pourrait enseigner et  voir la tête de celui-ci, ça ne semblait pas lui déplaire, il eu un petit sourire et il un peu plus tard quand celui-ci lui parla du fait qu’il pourrait lui donner des cours, Mathias lui répondit : « Ça te ferait une pratique si tu deviens professeur un jour. » Il lui adressa un sourire et il continua de marcher avec celui-ci alors qu’il reprenait le chemin de la moto de celui-ci.

Il lui avait proposer de venir manger à la maison, il semblait hésiter, mais il fini par accepté mais à une condition, il se demandait ce que ça pouvait être, il eu un sourire quand il dit qu’il allait faire à manger. « Si tu y tiens, je vais pas t’en empêcher ! » Il lui adressa un sourire, l’imaginer en cuisine le faisait sourire, il aimerait bien l’embrasser, sentir ses lèvres, il ne pouvait pas s’empêcher de laisser ses yeux se balader des yeux de celui-ci à ses lèvres. Il devait arrêter de penser à ça, même si d’un autre côté le fait qu’il lui ai pris la main voulait dire quelque chose, de simple ami surtout masculin n’ont pas l’habitude de faire ça. Jamais il ne prendrait la mis de son meilleur ami par exemple, cet hétéro pur et dur. Avec ce jeune ça semblait différent, il ne pouvait s’empêcher de sourire, être heureux alors qu’il marchait avec lui, il semblait avoir remarquer qu’il évitait l’eau, mais il fut soulagé qu’aucune question ne se fasse entendre à se sujet. Il lui avait proposé de l’aider pour son appartement, mais il pouvait comprendre qu’il préfère s’organiser seul, ranger tout, tout seul, donc il ne pouvait pas lui en vouloir. « Si jamais tu as besoin d’aide hésite pas… je serais ravis de t’aider. » Et passer plus de temps avec toi… bon ça il ne l’ajouta pas, mais il le pensait très fort. Il était tellement bien avec lui, qu’il espérait pouvoir le revoir à plusieurs reprises. Il ne portait pas attention au regard, il s’en foutait et il avait toujours été comme ça, pourquoi il s’en préoccuperait et être malheureux comme il ne faisait pas ce qu’il voulait juste à cause de ce que les autres pouvaient penser. Il était heureux et s’était l’important à ses yeux et ça semblait être le cas de son compagnon.

« Je suis pas sûr qu’aller la chercher en moto serait une bonne idée… mais elle est chez une amie pas loin de ma maison, donc on peut toujours aller la chercher à pied, si ça te dérange pas. » Il était content de voir qu’il semblait apprécier sa fille, il s’inquiétait enfin façon de parler, pour elle en voulant savoir s’ils devaient aller la chercher, c’était vraiment adorable. Il remis son casque et monta sur la moto derrière celle-ci et cette fois il déposa dès le début ses mains sur les hanches du jeune homme pour se tenir à lui. Il se sentait bien ainsi et une fois arrivé chez lui, il mis son casque à l’intérieur et il marcha à côté du jeune, il ne pu s’empêcher de glisser sa main dans celle de celui-ci enlaçant leur doigts à nouveau. C’est comme s’il ne pouvait déjà plus se passer de se contact,  si celui-ci semblait aimer, enfin il ne retira pas sa main et le professeur lui adressa un sourire. Il vit sa fille qui jouait dehors et chez ami et arriva en courant vers lui et il la pris dans ses bras. « Salut ma puce, Shaine va manger avec nous, il va même faire la cuisine, ça te va ? » Le petit eu un grand sourire, elle semblait déjà aimer beaucoup Shaine et elle répondit : « Oh ouiii trop bien ! » Il eu un sourire et la laissa aller dire au revoir à son ami et la laissa courir devant eux pour rentrer à la maison. Puis à un moment elle les sépara en s’installa entre les deux hommes prenant la main de son père et la main de Shaine avec un grand sourire sur les lèvres. Ce qu’elle était mignonne. « Alors tu tes bien amuser ma puce ? » Elle fit oui de la tête et reporta son attention sur Shaine en lui demandant : « C’est quoi tu vas faire à manger ? Je peux t’aider ? » Il eu un sourire, sa fille aimait beaucoup aider en cuisine. Il regarda Shaine, lui faisant comprendre par les yeux qu’il n’était pas obliger d’accepter s’il ne le voulait pas.

Il entra chez lui, il se dirigea vers la cuisine avec les deux personnes qui était sûrement les plus important de sa vie du moins c’est l’impression qu’il avait là. Il  lui adressa un petit sourire et il lui demanda : « Bon tu as besoin de quoi ? Tu as deux assistant… » Comme il ne connaissait pas la cuisine il allait avoir besoin d’aide et ça lui faisait plaisir de l’aider et il retira sa veste alors qu’il écoutait celui-ci, son frigo était plein donc il allait sûrement arriver à faire quelque chose de son choix sans difficulté. Il lui adressa un sourire et il pris la veste de celui-ci pour aller l’accrocher dans le garde d’entrée puis il y mis aussi le manteau de sa fille. Il proposa à sa fille d’aller jouer dans sa chambre si elle voulait, mais elle semblait vraiment tenir à aider son nouvel ami à faire de la cuisine, enfin l’ami de son papa. Ils n’allaient pas être seul jusqu’au coucher de celle-ci, il en était sûr, par chance, elle était jeune et donc elle ne se couchait pas trop tard.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Jeu 27 Fév - 23:25

happy to meet you

Ophélie avait passait la soirée et la nuit chez Kamryn, elle n’était pas habitués en même temps car Ophélie était du genre à garder ces bonnes vieilles habitude et le fait de ne pas dormir chez elle, l’angoissait un peu. Elle avait sept ans et pour elle, dormir sans son père à côté est limite infaisable mais appréciant Kamryn, elle surmontait cette dure épreuve haut la main en s’efforçant de dormir. Une nuit plutôt calme d’ailleurs et aussi étonnant soit t’il, elle réussit à dormir normalement sans faire de cauchemars ou à se retourner dans tout les sens.

Aussîtot qu’Ophélie sentait les reflets du soleil matinale dans ses yeux, elle s’empressait de se lever immédiatement, réveillant Kamryn au passage car elle allait retrouver son père et elle avait assez hâte, elle qui n’était pas du tout habitués à vivre ne serait-ce qu’une nuit sans lui. Petit déjeuner avaler, elle s’empressait d’aller se laver et de s’habiller et Ophélie avait beaucoup de style, c’est pour cela que comme une grande, elle enfilait un leggings et une petite robe noir avant d’enfiler une paire de bottes très simple avant de faire une longue tresse à ses cheveux. C’était peut être qu’une petite fille mais elle faisait très attention à son apparence.

Un début d’après midi tranquille et elle faisait le quatre cent pas gardant toujours un œil vers la fenêtre afin de ne pas louper son père et quand elle l’aperçut, elle s’empressait de sortir et de courir de toute ces forces pour lui sauter dans les bras. Aux côtés de son père, se trouvait un homme qui lui était inconnus mais bizarrement, elle l’appréciait déjà sans le connaître puis les amis de son père sont ces amis. Après une petite discussion, le père d’Ophélie annonçait joyeusement que le nouvel ami qui s’appelait Shaine allait venir chez nous et préparer à manger et la réaction d’Ophélie ne l’étonnait pas .. Elle adorait la cuisine autant qu’elle adore son père, c’est d’ailleurs une passion qu’elle aimerait bien exercer plus tard.

Arrivés à leurs domicile, elle posait sa veste, ses chaussures et décidait comme une grande de suivre Shaine jusque dans la cuisine car elle n’était pas certaine qu’il connaisse les lieux. « Shaine, tu connais mon papa depuis longtemps ? ». Demandais la petite princesse un peu trop curieuse mais c’était une de ses nombreuses qualités. « Et moi, je vote pour manger des pâtes ». Lançais Ophélie en levant les bras signe de victoire et en fronçant les lèvres avant de se diriger vers les escaliers. « Papa, je vais me mettre en pyjama ». Elle leur adressait un magnifique sourire et montait les escaliers en vitesse pour se depêcher car elle n’avait pas envie qu’il commence la cuisine sans elle.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 1 Mar - 2:29

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Nous rentrâmes alors à la maison, je garais ma moto dans l'entrée et moi et Mathis nous dirigeâmes vers la rue. Je le suivais docilement, je ne savais pas trop où se trouvait l'amie d'Ophélie. Sa main retrouva la mienne, je me tournais et lui lançais un grand sourire. Maintenant que j'avais eu un contact avec le beau brun je ne savais plus si je pouvais m'en passer. Sa main chaude contre la mienne était un sentiment si réconfortant. Je profitais de ce contact autant que je le pouvais, mais je commençais peu à peu à me questionner. Tout était allé si vite, je ne savais plus quoi penser. Jamais je n'aurais crus ressentir un jour ce genre de sentiment et surtout pas pour un homme. Pourtant, c'était arrivé, contre toute attente. Je me demandais aussi si sa main resterait dans la mienne malgré la présence de sa fille. Était-elle au courent de l'homosexualité de son père? Était-il réellement aux hommes? Pleins de questions ne cessais de venir hanter mon esprit, mais je l'ai chassais. Je voulais profiter de cette fin d'après-midi. Lorsque nous arrivâmes près de la maison de l'ami de la petite, elle accourut dans notre direction et se jeta dans les bras de son père. Je sentis un petit sourire naitre au coin de mes lèvres. Ils étaient magnifiques ensemble. Nous nous apprêtions à retourner à la maison, tous ensemble, lorsqu'il annonçât à sa fille que j'allais cuisiner. Un grand sourire aux lèvres elle acquiesça enjoué et courut devant nous en direction de la maison. À ma surprise, elle revint vers nous et pris place entre nous deux, prenant ma main et celle de Mathis de l'autre. Elle était si mignonne. Je pourrais prendre goût à une petite vie comme cela et je le savais très bien. Je m'attachais déjà à cette petite tête blonde et à son papa. La maison commença à se dessiner, nous étions déjà arrivés la petite balade était terminée.

Quand j'entai dans la maison, la petite Ophélie me guida au travers de la maison pour me guider vers la cuisine et me présenta les lieux. La grande cuisine était magnifique, comme le reste de la maison. Tout était à mon goût ici, c'était beaucoup plus chaleureux que toutes les maisons où j'avais déjà vécus, c'est-à-dire la maison de Joshua. Lorsque la petite voix d'Ophélie interrompit mes penser, me demandant si cela faisait longtemps que je connaissais son papa, je lâchais un petit rire nerveux. « Pas du tout, on s'est rencontré hier. » puis lui lançant un clin d'oeil j'ajoutais « Mais je sais déjà que c'est un super papa et il est très beau ton papa. » Je relevais la tête et lançais un grand sourire à l'homme qui se trouvait dans l'encadrement de la porte. Aujourd'hui, j'avais laissé toutes mes inquiétudes derrière moi. J'étais spontané pour la première fois et j'adorais cela. « Je ne sais pas trop de quoi je vais avoir besoin, cela dépend de ce que vous voulez manger. »   La question qui taraudait tout le monde, savoir ce que l'on allait dîner, se répondit par la petite Ophélie qui en levant un grand doigt dans les airs affirma qu'elle voulait manger des pâtes. Je lui souris et lui dit que c'était une très bonne idée. Elle monta alors rapidement en haut, me laissant seul avec son père. « Je vais l'attendre avant de commencer, elle a l'air d'aimer la cuisine. » Je voulais m'approcher de lui, venir le prendre dans mes bras. Cependant, je n'étais pas assez spontané pour faire cela.

Lorsqu'elle redescendit, vêtue d'un pyjama tous mignon. Je m'approchais d'elle, lui tendis la main et l'invitait à s'approcher avec moi près de la cuisinière. « Tu veux qu'elle sorte de pâtes? Des macaronis, des spaghettis? Je peux tout faire. » Je ne me sur valais pas, mais du côté des pâtes j'avais tout fait. J'attendis patiemment la réponse de la jeune fille avant de tous sortir les ingrédients et de commencer à cuisiner avec elle. mon regards dérivait souvent vers l'homme qui nous aidais, Mathis. J'étais heureux, si c'était sa la vrai vie je ne voulais plus jamais la quitter.

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Sam 1 Mar - 2:50

Sa fille n'était pas vraiment au courant pour son homosexualité, il n'en avait pas vraiment parlé avec celle-ci, faut dire que c'est pas un sujet qu'on aborde tout les jours, mais il ne lui cacherait pas. Mais bon s'il avait lâché la main de Shaine c'était pour attraper sa fille qui était venu lui sauter dans les bras, il allait d'ailleurs reprendre la main de celui-ci, mais il fut interrompu par sa fille qui arriva pour leur prendre la main à chaque, il eu un sourire et une fois dans la maison, il les regardait tout les deux. Sa fille semblait déjà beaucoup l'aimé, il était gentil et mignon faut le dire. Sa fille était curieuse, très curieuse, d'ailleurs celle-ci lui demanda s'il connaissait son père depuis longtemps, il rougit légèrement quand celui-ci dit à sa fille qu'il le trouvait très mignon. Vraiment? Il allait lui retourner le compliment quand il serait tout les deux, c'était pas vraiment le moment pour ça et il ne savait pas trop où allait mener leur relation, donc aucun y aller doucement pour commencer, non? C'est mieux ainsi et il avait aussi peur que sa fille s'attache pour ne plus jamais revoir Shaine ensuite et la voir triste.

« Des pâtes c'est parfait pour moi aussi. » Il lui adressa un sourire alors qu'il vit ensuite sa fille courir dans sa chambre pour mettre son pyjama. Elle était tellement souriante et enthousiaste à l'idée de cuisiner qu'il hocha la tête aux paroles de celle-ci et dit : « Bonne idée, merci en tous cas, c'est gentil à toi de la laisser t'aider... » C'est pas tout le monde, surtout pas un jeune qui aurait la patience de se "taper" une gamine pour l'aider à cuisiner. S'il adorait sa fille, il savait que pour un jeune de 21 ans s'occuper d'un enfant - même s'il n'avait pas vraiment de l'élevé seulement passer un peu de temps avec elle et lui d'ailleurs - ce n'est pas évident. Il l'avait vécu, il était très jeune lorsqu'il est devenu père, il était encore étudiant comme Shaine, il aurait pas réussit à s'en sortir aussi bien s'en son père. Il le regarda un moment et s'approcha doucement de celui-ci et passa un main dans le dos de celui-ci pour lui murmurer alors que sa fille revenait en courant. « Je te retourne le compliment, tu es beau en plus d'être gentil, ma fille à l'air de beaucoup t'aimer. » C'est vrai que sa fille aimait cuisiner, il s'éloigna un peu pour les laisser les deux à l'oeuvre. Il le regardait et aidait comme il pouvait. Il laissait sa fille choisir le plats et il était pas difficile et celle-ci était parfaitement capable de choisir ce qu'elle voulait manger.

Alors qu'il cuisinait, il pensa à ce que Shaine lui avait proposer à propos des dessins, alors il décida d'en parler comme ça pourrait sûrement intéresser sa fille et il était préférable de l'intégrer dans la conversation. « Princesse, Shaine est étudiant en histoire de l'art, il va me donner quelques petits cours de dessins afin que je puisse dessiner avec toi. » Il était nul en dessin et donc il refusait souvent de dessiner avec sa fille qui aimait beaucoup faire tout sorte de dessins, elle en avait plusieurs d'afficher dans sa chambre. Elle dessinait bien pour une petite fille de sept ans, mieux que plusieurs, comme elle était très bonne aussi en gymnastique. Il ne manquait jamais un de ses entraînements ou encore ses spectacles et si elle voulait faire de la compétition, il n'hésiterait pas à la laisser faire. Tant qu'elle ne laissait pas de côté ses études, mais bon elle est encore jeune et à toute la vie devant elle.

Il pris une casserole afin de mettre de l'eau bouillir et faire cuire les pâtes, il mis un peu de sel dans l'eau afin d'assaisonner un peu les pâtes.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Mar 4 Mar - 11:23

happy to meet you

« Pas du tout, on s'est rencontré hier ». Ophélie souriait alors. « Mais je sais déjà que c'est un super papa et il est très beau ton papa ». Elle regardait son père qui lâchait un petit sourire, elle souriait alors en faisant un oui de la tête. Ophélie était alors monter se mettre en pyjama, c’était une façon à elle de se la jouer décontracter et elle était pas du genre à rester habillé tout le temps, elle aimait être tranquille chez elle et c’Est-ce qu’elle faisait régulièrement. Après avoir passé un moment à choisir son pyjama comme d’habitude, elle optait pour un pant court de pyjama et d’un maillot blanc avec la tête de mickey, c’était une grande fan des Disney et si sa tenait qu’a elle, elle regarderait des dessin animés toute la journée. « Tu veux qu'elle sorte de pâtes? Des macaronis, des spaghettis? Je peux tout faire ». Elle réfléchissait un instant en tenant son menton et en regardant le plafond pour faire genre qu'elle était indécise, elle aimait bien jouer l'intelligente, en même temps, elle était intelligente alors c’était pas trop dur de jouer cette fille là. Elle haussait les épaules en respirant doucement. « Pourquoi pas, des spaghettis ? ». Lançai t’elle à l’égard de Shaine alors que son père attrapait une casseroles en la remplissant d’eau et de la poser sur le gaz en y jetant une pincée de sel. « Princesse, Shaine est étudiant en histoire de l'art, il va me donner quelques petits cours de dessins afin que je puisse dessiner avec toi ». Elle commençait à sauter sur place, contente de cette nouvelle qui ne pouvait que la rendre joyeuse, elle qui forçait son père a dessiner avec elle allait enfin prendre des cours. Elle regardait alors son père avec une petite mine de taquinerie. « Attention, tu prend des cours de dessin mais tu me dépasse pas, ça sera toujours moi la meilleure ». Lançais t’elle en riant légèrement en cachant sa tête dans ses mains, amusée par la situation. « Tu vas avoir du boulot, je pense alors je te dis bon courage ». Lançais-je en regardant Shaine et en essayant de lui faire un clin d’œil mais elle n’y arrivais pas, elle était un peu trop petite et en riant légèrement. Ophélie attrapait le paquet de spaghettis et en versait dans la casseroles comme une grande en faisant attention de ne pas se brûler.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Jeu 20 Mar - 23:57

What's fun when you cant even remember it?
Mathis ∞ Shaine
Me sentir si proche de lui, voilà ce qui me rendait réellement heureux. Du moins, c'est ce qui m'avait rendue le plus heureux jusqu'à présent. Dans toute ma vie. Je pourrais paraitre trop emballé à première vue, mais j'avais effectivement vécus une enfance horrible. Mais je savais que cet homme serait celui qui me sortirait de ce monde d'enfer. Déjà avec la journée que nous venions de passer je n'en avais aucun doute. Je ne devais pas aller trop vite par exemple. Je ne voulais pas être déçu. Je savais que ce que lui et moi avions développé n'était surement rien, mais à la pensée de sa main dans la mienne je ne pouvais m'empêcher de pensée que jamais je ne voudrais le perdre. Ni perdre le peu que nous avions. Je sais, que normalement, pour un jeune de mon âge passer sa soirée à cuisiner avec une petite fille ce n'était pas le plus amusant. Pourtant, je ne verrais nulle part ailleurs que dans cette cuisine à cuisiner avec cet homme et sa fille. Lorsque Mathis glissa sa main sur mon dos je sentis un doux frisson m'envahir. Je ne pouvais plus me le cacher. J'aimais les hommes. C'était maintenant très clair. Du moins j'aimais cet homme-là. Il me murmura à l'oreille le compliment que je lui avais fait quelques minutes auparavant, laissant des tracées rouges sur mes joues. Je me trouvais un peu ridicule de rougir pour de si petite chose, mais comme je l'ai déjà dit des belles paroles je n'en avais pas souvent entendu.

J'attrapais une casserole et commençais par simplement faire cuire les pâtes. Ensuite, je pris les légumes que me tendit Mathis avant de les couper et de laisser Ophélie les mettre dans la sauce improvisée que nous cuisinions. Lorsqu'il parla de ma proposition au dessin un sourire naquit sur mes lèvres, il semblait réellement intéressé par cette proposition et cela me rendait heureux. Il devait avoir beaucoup plus d'expérience que moi dans plusieurs domaines, mais pour ce qui était du dessin j'étais content de moi lui apprendre quelque chose de nouveau. Le petit manège du père et de la fille me fit sourire. Ils étaient magnifiques ensemble. Ils étaient vrais, quelque chose qui manquait cruellement de nos jours! Lorsqu'elle me dit que j'aurai de la misère à apprendre à son père, qui semblait être décidément très nul, je lui rétorquais : « Peut-être, mais je vais réussir tu vas voir. » Je lui lançais à mon tour un clin d'oeil. Un peu mieux réussis que celui qu'elle m'avait lancé, mais beaucoup moins mignon.

Une fois le repas terminé, nous prîmes tous place sur la table. Un peu gêné je dois le dire. Je n'avais jamais vraiment eue de repas familial. Ou l'on mangeait tous à la table. La plupart du temps je mangeais dans ma chambre, ou simplement seul. Gêné je ne savais pas trop quoi dire, je me contentais donc de manger mes spaghettis en lançant des regards en biais à Mathis. Pratiquement incapable de détacher mon regard. « Tu as passé une belle journée avec ton amie Ophélie? » J'osais tout de même questionner un peu Ophélie.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   Ven 21 Mar - 21:02

La soirée s’annonçait des plus agréable, entre sa fille, ce jeune homme qu’il venait de rencontrer qui lui faisait un effet que personne ne lui avait fait depuis longtemps. Il discutait du repas, ce qu’ils allaient manger et les deux plus jeunes présents dans la pièce avait opté pour des pâtes ce qui allait parfaitement au plus vieux. Il avait fini par parler du fait que Shaine allait lui apprendre à dessiner et sa fille affirma qu’il allait avoir du boulot il l’attrapa par sous les épaules pour la prendre dans ses bras et la chatouiller un peu. « Ah oui ? Je suis si mauvais que ça ? » Il la redéposa ensuite afin de participer un peu à la préparation du souper. Sortait des légumes afin de les laver pour ensuite les donner à Shaine qui les coupaient et sa fille qui les mettaient dans la sauce. Une fois le repas terminé il s’installa à table avec ceux-ci et pris sa fourchette afin de commencer à manger, il était installé à table à une extrémité de cette façon il était à côté de sa fille puis de l’autre côté il y avait Shaine. Il mangeait doucement puis alors que Shaine posa une questions à sa fille, il laissa sa fille répondre puis il ajouta : « C’est délicieux, vite fait et très bon… » Il lui adressa un sourire, il se sentait bien avec lui, complet, il avait l’impression que la famille était maintenant complète, que la personne qui manquait était maintenant présente.

Il mangeait doucement, discutant de tout et de rien, posant des questions à Shaine afin d’apprendre à le connaître, puis à Ophélie pour savoir ce qu’elle avait fait avec son amie. « Princesse, ça te dirais t’écouter un film avant d’aller te coucher ? » Il pouvait même lui faire du pop-corn si elle voulait, il ne savait pas trop si Shaine voulait rester, il n’allait pas le forcer non plus, il avait peut-être autre chose à faire que rester avec sa fille et lui. Après tout il était jeune encore, bon pas si jeune non plus, ils n’ont pas une si grande différence d’âge non plus, mais Mathis était plus mature que plusieurs de son âge, avoir un enfant fait vieillir, prendre en maturité plus vite – enfin normalement, il y a toujours des exceptions -. Il fini son assiette et il pris l’assiette de sa fille alors qu’elle venait de finir de manger et il mis le tout dans le lave-vaisselle et il Shaine ce lever pour venir mettre son assiette et sans le vouloir ou en le voulant peut-être inconsciemment, mais il frolla la main de celui-ci, c’est fou comment il avait envie d’être proche de lui. « Tu veux rester… regarder le film ? » Bon il savait que ça risquait de ne pas être très passionnant pour lui comme c’est un film pour sa fille, un film pour enfant, mais il avait tellement envie de passer du temps avec lui, mais rien ne les empêchait de se voir une autre journée. Il savait où il vivait, il pourrait aller le voir si jamais il n’arrive pas à le rejoindre, bien qu’il ne pourrait pas vouloir paraître insistant, d’un harceleur, mais il ne pouvait empêcher de cœur son battre si vite en sa présence…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Happy to meet you.. pv Shaine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy to meet you.. pv Shaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 05 :: Rps en cours-