AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Lun 19 Mai - 21:30


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

 
Ce soir-là, Charlie ne bossait pas tard. A vrai dire, elle finissait à 23h, ce qui pour elle était tôt, très tôt. Nadja, quant à elle, était de fermeture. Charlie-May quitta la scène après avoir fait son show sous le regard de trop d'hommes à son goût, mais au moins, elle touchera une bonne paye à la fin du mois, de façon à vivre de façon assez correcte. Elle retourne ensuite dans les loges se changer. La jolie brunette croise Nadja et la salue. Ce soir, ça signifie que Charlie sera seule avec Noàm ... Elle s'y est préparée pendant des jours, d'habitude, cela n'arrive pas ... Mais ce soir, c'est la grande première. Nadja posa sa main sur son épaule, comme pour lui souhaiter bon courage. Oh ça, c'est clair qu'elle en a besoin ! Elle la remercie avec un sourire et voilà sa coloc' qui avance pour entamer un show à son tour. Charlie ne peut s'empêcher de sourire : Nadja est magnifique, et elle se mouve à merveille. Elle finit par aller se changer, laissant la tenue à laver. Elle enfile une salopette en jean et un débardeur blanc, enfin elle chausse des vans et retourne à l'appartement. Ce soir, elle a dit à Noàm qu'elle finissait vers 2h du matin comme ça elle va rentrer toute seule. Elle a besoin de bien respirer avant d'arriver ...
En environ 20 minutes, elle arrive. Bon, elle s'est faite surprendre par la pluie et elle est complètement trempée mais elle est arrivée à bon port. Elle ouvre la porte de l'immeuble puis pousse celle de leur appartement. Elle retire ses chaussures et file dans la cuisine afin de se préparer un bol de céréales avec du lait, ce sera son seul dîner pour ce soir. A vrai dire ... elle n'a pas très faim ! Une fois son dîner englouti, elle nettoie son bol et la cuillère et file à la douche. Elle doit sentir le chien mouillé ... Elle passe environ 20 minutes sous l'eau chaude, à profiter, se relaxer. Elle enroule ensuite une serviette autour de son corps et se dépêche de retourner à sa chambre. C'est là qu'elle entend le premier éclair ... Elle lâche un cri en sursautant, tout le monde sait qu'elle a un peur bleue des orages. Elle se dépêche de se mettre en pyjama : un petit short noir avec des motifs aztèques et un débardeur blanc. Elle relève ensuite ses cheveux en un chignon et quitte sa chambre pour s'approcher de celle de Noàm. Impossible qu'elle passe la soirée seule de son côté ! Pas avec cet orage qui semble se rapprocher ! « Je peux ? » , demanda-t-elle en entrant dans la chambre de Noàm. Il la connait mieux que personne, il sait comment elle doit être effrayée en ce moment ... Charlie le regarde avec son regard de chien battu. Elle n'oublie pas ce qu'il lui a fait vivre, mais bon ... ce soir elle veut bien enterrer la hache de guerre.
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.


Dernière édition par J. Charlie-M. Whitehill le Dim 14 Sep - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Mer 21 Mai - 16:44

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



L'ordinateur affichait 23 heures mais impossible pour moi d'aller me coucher pourtant il aurait bien fallu que je le fasse. Je devais en effet aller chercher mon ex petite-amie qui est aussi ma colocataire, oui je sais c'est compliqué mais on le vit plus ou moins bien, dans seulement quelques heures à la sortie de son travail. Mais cela faisait une heure maintenant que j'étais coincé à parler à celle qui deviendrait ma femme dans quelques mois, enfin parler, plutôt me faire engueuler par ma fiancée pour mon manque d'implication dans notre future cérémonie. Elle n'était pas au courant que je vivais avec Charlie et il valait mieux pour moi qu'elle n'en sache rien car sinon je pouvais dire adieu à notre mariage surtout si elle apprenait que j'avais couché avec la belle Whitehill en décembre dernier. D'un autre côté, avais-je vraiment envie de m'unir à cette jeune femme que je ne connaissais pas tellement et pour laquelle je n'étais même plus sûr d'éprouver des sentiments amoureux forts et incassables ? Le doute était présent en moi et même si personne ne le savait, je commençais à me dire que ce mariage était une erreur surtout lorsque l'on voyait que nos seules conversations de futurs mariés étaient constituées de cris et de disputes...
23h20, quand allait-elle arrêter de parler ? Franchement j'étais déjà incertain sur si on allait se marier, alors comment voulez-vous que je me concentre lorsqu'elle me parle de fleurs et d'invités ? Je l'écoute cependant, acquiesçant à intervalle régulier lorsque j'entends la porte de l'appartement s'ouvrir, surement Nadja. Je ne connais pas ses horaires contrairement à celle de Charlie que je connais sur le bout des doigts. Je continue donc ma conversation lorsque le bruit de l'eau qui coule résonne dans l'appartement, la jeune stripteaseuse doit être en train de prendre une douche. Une demi-heure plus tard, je parviens enfin à clore la conversation en prétextant un devoir le lendemain. Autre preuve que cette fille ne me connais pas, je ne suis pas du genre à réviser et à me reposer avant un contrôle mais qu'importe si cela peut me faire dormir un peu avant d'aller chercher Charlie...
Je ferme les yeux lorsqu'un coup de tonnerre retentit. A croire que quelqu'un m'en veut et ne souhaite pas que je dormes cette nuit. Ma porte s'ouvrit alors. Nadja surement mais que vient-elle faire ici ? Elle n'est pas censé avoir peur de l'orage, ça c'est Charlie. D'ailleurs c'est la tête encore entourée de cheveux mouillés même si ces derniers sont remontés en chignon de la jeune Whitehill que je vois apparaitre sur le seuil de ma porte. Je dors en caleçon mais je n'hésite pas à lui faire signe de me rejoindre. Sa peur de l'orage est légendaire et je ne supporte pas qu'elle est peur, je veux être là pour la protéger et la câliner un peu également. Viens ! Une fois rendue sous ma couette, je la prends dans mes bras, la protégeant ainsi avec ma chaleur et mon étreinte. Je suis quand même étonné de la voir ici et ne manque pas de lui faire remarquer. T'étais pas censé finir à 2heures du matin toi ? Tu aurais dû me dire, je serais venu te chercher ! Un nouveau coup de tonnerre retentit, bruyant et violent, je sens que cet orage va faire des dégâts à Londres. Je sens également la belle stripteaseuse se tendre entre mes bras et la serre en peu plus en réponse à cette tension. Chuuuut ! C'est juste un petit orage, ça va passer !
Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Jeu 22 Mai - 17:02


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Ces heures hors de l'appartement, la jeune Charlie en profitait. Elle n'aimait pas quand la fiancée de Noàm venait ou tout simplement lui parlait par téléphone. Elle accaparait alors toute l'attention du beau brun. Charlie, déjà enfant, ne partageait pas ses jouets alors son curly boy elle avait du mal. Ils n'étaient peut-être plus ensemble, il lui avait brisé le cœur mais il restait Noàm son premier amour. Elle ne voulait plus qu'il lui brise le cœur mais cela ne signifiait pas que le jeune étudiant n'occupait pas une petite place dans le cœur de la brunette. Mais ça, Charlie ne le lui avait jamais dit et elle ne le lui dirait probablement jamais. Elle était l'ex à qui il avait brisé le cœur et avec qui il avait couché un soir e décembre alors qu'il devait se marier. Charlie ne pouvait l'oublier ! Du coup, lorsqu'elle bossait, elle réfléchissait : à ce que sa vie aurait été si elle avait été à la place de la fiancée de Noàm, s'il ne l'avait pas trompé ... Mais chaque scénario était différent de la vie qu'elle menait actuellement. Ce n'était pas facile tous les jours mais elle s'y était fait à la longue.
Rentrée plus tôt que ce qu'elle avait dit à Noàm, elle avait essayé de faire le mois de bruits possible, elle espérait qu'il n'allait pas sortir et la surprendre. C'était en quelque sorte une surprise. Et puis il devait sans doute encore parler à sa fiancée alors pourquoi les dérangeait ? Ils devaient sans doute planifier quelle couleur de rose ils placeraient sur les tables, qui serait installé à côté de qui ... Toutes ces questions qui conduisait inlassablement Charlie à penser que ce mariage approchait à grand pas et qu'il arriverait certainement avant l'été. Personne n le savait mais elle s'imaginait parfois venant interrompre la cérémonie, du genre : je m'oppose à cette union. Elle serait venue en jean, les cheveux en broussaille, stéréotype de la fille détruite et elle aurait enlevé Noàm. Mas ce n'était qu'un rêve, qu'une illusion et Charlie en voulait encore au bouclé.
A peine sortie de la douche, qu'elle se fait surprendre par l'orage. Elle regarde par la fenêtre et file se changer. Pourquoi la météo a-t-elle conçu les oranges ? ça effraye juste les gens ... Changée, propre et tout, elle part se taper l'incruste chez Noàm. Elle a peur des orages et s'il a compris que c'est elle qui est rentrée, il a dû s'attendre à cette visite. Sinon ... c'est la surprise de la soirée ! Elle le regarde un instant, au travers de la porte entrouverte et attend qu'il l'invite à le rejoindre. Elle sait très bien qu'il ne porte pas grand chose, elle est habituée à sa façon de se balader dans tout l'appartement. Parfois ça la fait rire, parfois elle lui dit clairement qu'il devrait s'habiller, elle ne va se trimballer en string ... Mais ce soir, elle se fiche complètement qu'il soit en caleçon ou pas ... Elle a peur et se fout du reste. « Merci Nono'. » Elle s'installa donc à ses côtés, bien au chaud sous la grosse couette du jeune homme, elle s'amusa même à mettre ses pieds froids sur les mollets de Noàm en jouant les innocentes. Après tout, il pouvait bien lui servir de radiateur en plus de garde du corps ? Et sinon i n'avait qu'à pas être aussi chaud bouillant Cool « Hummm ... si mais ils m'ont laissé partir plus tôt ... et je voulais pas t'embêter ... Et puis je suis là maintenant. », mentit-elle. Elle n'osait pas lui avouer qu'elle redoutait ces moments où il l'accompagnait. Pas qu'elle n'aime pas sa compagnie, au contraire, seulement, elle avait peur de ce qu'elle ressentait dans ces moments-là. Elle avait l'impression d'être importante à ses yeux et elle en oubliait qu'il allait se marier ... à une autre pour bien enfoncer le clou ! Un nouvel éclair la sortit de ses lamentations sur sa pauvre vie amoureuse. Elle sursauta et planta ses ongles dans son bras. Être avec Charlie pendant un orage pouvait s'avérer dangereux pour les bras des gens ... « Je suis désolée pour ton bras ... Tu auras quelques marques. Je devrais faire tailler mes griffes, je crois bien. », s'empressa-t-elle de dire pour s'excuser avant de rire sur sa dernière phrase. « ... Quand ? », demanda-t-elle avec son petit regard de fillette traumatisée par les orages. Non, elle n'en faisait pas des tonnes ! Disons juste que sa phobie des orages était presque maladive. « Noàm ... quand est-ce que ça va s'arrêter ? », reprit-elle alors qu'elle voyait un éclair par la fenêtre, et entendait son bruit environ 10 secondes après. Charlie se dépêcha d'aller mieux fermer le volet et elle revint immédiatement après se blottir dans les bras de Noàm. « Et sinon ... les préparatifs du mariage ... vous avancez ? », osa-t-elle demander alors qu'on entendait un nouvel éclair. Charlie masquait sa jalousie et son mécontentement du mieux qu'elle pouvait. Parce que oui, contrairement à ce qu'elle voulait bien reconnaître, elle enviait cette petite chanceuse qui possédait visiblement le cœur du bouclé.
©️clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 23 Mai - 16:25

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Planifier un mariage était une activité prenante et exténuante, surtout lorsque que vous savez pertinemment que vous allez vous lever dans quelques heures pour aller chercher une jeune femme qui n’est pas celle que vous allez épouser mais votre ex petite-amie avec qui vous avez fauté quelques mois auparavant. Bon je n’étais pas tellement certain que couché avec Charlie soit une faute ou une erreur mais il était certain que je n’allais pas la laisser rentrer toute seule de son boulot. La belle était stripteaseuse et elle avait le corps qui allait avec le métier, elle était taillé comme un mannequin ce qui pouvait attirer des personnes mal attentionnée. Je n’avais seulement pas prévu que ma fiancée me prenne autant de temps et surtout que Charlie rentre bien avant l’heure à laquelle je pensais qu’elle allait finir.
L’orage grondait tandis que la jeune femme se réfugiait dans mes bras. Je n’étais pas contre ce contact chaud dans mes bras, les cheveux de la belle caressant doucement ma peau et ses mollets froids sur les miens. Je savais que n’importe quelle autre personne aurait pu prendre cette attitude comme une tromperie envers ma future femme mais je ne pouvais décemment pas laisser une jeune femme comme Charlie en détresse face à sa plus grand peur, celle des orages. Une fois dans mes bras, je lui faisais remarquer que je ne l’attendais pas avant quelques heures. J’évitais de lui faire remarquer que si elle avait fini à son heure habituelle, elle n’aurait surement pas entendu l’orage et ne serais pas venu se réfugier dans mes draps. J’évitais de lui dire car dans un sens, cette situation ne me dérangeait pas, au contraire. Tenir la belle brune dans mes bras était mal d’un point de vue éthique mais je me sentais bien si proche d’elle, comme si tout revenait dans l’ordre et que mes erreurs passées avaient été effacées même si c’était loin d’être le cas et que je savais qu’il me faudrait encore du temps pour pouvoir compter la belle dans les personnes qui me faisaient une entière confiance. Elle me donna la raison de son arrivée plus tôt qu’initialement et je souris doucement. Tu ne me déranges jamais voyons ! Oui, tu es là …
Un nouveau éclair traversa la fenêtre de la chambre, je dormais souvent les volets non tirés et pour cause, le plus souvent, je me réveillais la tête sous les couettes ce qu’y impliquait que la lumière du jour naissante ou bien installée ne me gênait pas. Nous vîmes donc l’éclair très nettement et les ongles de Charlie se plantèrent nettement dans mes avant-bras. Je préférais largement qu’elle me griffe les bras dans d’autres circonstances mais je ne devais pas y penser et rester concentré pour la rassurer et l’empêcher de se laisser submerger par sa peur. Je souris doucement. Je crois aussi ! Mais rassure-toi, ma peau est magique, elle se regenère en un rien de temps … Je tentais de la rassurer comme je pouvais en affirmant que l’orage ne durerait pas mais la belle voulut des précisions. Pense à autre chose et il passera en quelques minutes ! La jeune Whitehill se leva sans que je comprenne pourquoi avant de la voir se diriger vers la fenêtre et abaisser le volet, je souris, elle ne voulait plus voir les éclairs, très bonne idée même si elle continuerait d’entendre le tonnerre, ce serait plus facile de la rassurer. J’aurais dû y penser moi-même. Alors qu’elle se repositionnait entre mes bras, je la couvais du regard et caressait doucement ses bras dans le but de la rassurer face à ce qui se déroulait dehors. Je fus cependant surpris par la question de la jeune femme. Je ne pensais pas qu’elle s’inquiétait à propos de mon mariage mais je n’avais pas tellement le choix, je me devais de lui répondre, j’espérais simplement que nous changerions vite de sujet. Ça avance, ça avance … Et toi, côté cœur ? Je ne pouvais m’empêcher d’être jaloux lorsqu’un garçon s’approchait de la belle mais je me doutais que vu la jeune femme que Charlie était, elle ne resterait pas seule bien longtemps.
Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Dim 25 Mai - 23:14


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

En ce moment même,Noàm était son super-héros, l'épaule sur laquelle elle pouvait compter quand elle avait peur de l'orage. Pourtant c'était bizarre ... Elle était là au chaud dans ses bras alors qu'il était avec une autre et qu'ils avaient passé une nuit ensemble peu avant Noël ... Elle s'amusait à bouger ses pieds dans tous les sens, les posant tantôt sur son mollet, tantôt sur ses chevilles. Elle attendait qu'il la charrie pour ses pieds froids ou bien qu'il les lui réchauffe. Charlotte-May était heureuse d'avoir pu finir plus tôt, même s'il n'était pas venu la chercher, l'orage était décidément une bonne excuse pour se retrouver dans les bras d'un garçon (a). La brunette avait du mal à lui raconter toute sa vie, à lui parler sincèrement de ce qu'elle ressentait à le savoir proche d'une autre. Elle n'avait pas peur qu'il aille le raconter à d'autres personnes c'est plutôt qu'il avait perdu sa confiance le jour où il l'avait trompé la première fois, le pire avait été la deuxième fois qu'il s'était joué d'elle. Elle s'était sentie incroyablement conne quand elle l'avait appris. Et se sentir regarder de haut comme ça par ses amis n'était pas pour la assurer. Elle avait compris qu'ils ne venaient pas du même monde et ça faisait mal ... atrocement mal ! « On sait jamais, c'était au cas où tu vois ... », se contenta-t-elle de répondre, comme gênée. Elle n'osait pas lui dire que c'est sa fiancée qu'elle devait sûrement déranger. Lorsqu'elles s'étaient vues, pour l'unique fois, le feeling n'était pas vraiment passé. En même temps entre l'ex et la future, ça ne pouvait pas vraiment coller ...
Charlie était complètement alerte lorsqu'il y avait un orage. Tous ses sens étaient en éveil, et elle avait un peu trop tendance à se servir de ses ongles et à crier quand il y avait du bruit. A force, Nono' devait la prendre pour une folle, mais c'était pas sa faute. Il y avait ceux qui avaient une phobie maladive pour les araignées et qui criaient sans émettre de sons quand il y en avait une et il y avait Charlie et les orages. Le bouclé était habitué aux coups de griffes de la belle, disons qu'elle n'était pas vraiment calme quand il s'agissait de faire une activité allongée (a). « T'es le fils caché de Wolverine en fait, c'est ça ? Comment t'as pu me cacher ça ? Wolverine est juste azuendcunzh», plaisanta-t-elle. Bon d'un côté, elle aimait tous les super-héros et Wolverine était juste parfait avec ce corps de rêve qui fait que quand vous êtes au cinéma et qu'il est torse nu, il y a la bave qui coule dans le noir de la salle MDRRRRR. Elle trouva ensuite troooop mignon la façon dont il essayait de la rassurer. Non Charlie, reprends-toi, il s'est moqué de toi tu ne dois pas le considérer comme trop adorable même si avec ses bouclettes et son petit air rassurant il est juste trop cute. Curieuse, elle lui demanda quand ça allait s'arrêter. Plus longtemps ça durerait, plus longtemps elle resterait en mode effrayée à sursauter au moindre bruit qu'elle entendait. « Je vais essayer ... », demanda-t-elle simplement. Elle n'osait pas lui demander à quoi exactement elle pouvait penser héhé. Alors qu'elle allait fermer le volet, elle sentit le regard de Noàm se poser sur elle, son pyjama ne cachait pas grand chose et si la fiancée du bouclé était là, Charlie se serait sans doute pris une bonne tarte en pleine figure so ... lucky her ! Elle réussit à cacher les éclairs qui semblaient défier le ciel mais le son était toujours présent. La bande-son de leur soirée si on peut dire. Charlie retrouva bien vite les bras musclés du beau brun qui lui caressa les bras, ce qui eut le don de la faire frissonner. Pourquoi fallait-il que son corps la trahisse quand elle essayait de son mieux de lui en vouloir ? Et croyez-moi qu'avec la tenue qu'il portait c'était difficile. Elle évoqua ensuite le mariage à venir ... Bon ce n'était pas le meilleur sujet qui soit mais disons qu'elle voulait un minimum être informée de la situation et elle ne savait pas trop de quoi lui parler ... « Disons que ... c'est le calme plat ... mais j'envisage de demander à Iron Man s'il veut remplacer Pepper. », dit-elle en riant. Charlie et les super-héros, la plus grande histoire d'amour qui soit Cool . Il y avait bien deux-trois gars au club qui faisaient parti du fan club de Candy, son nom de stripteaseuse et Jamie aussi mais pour l'instant il n'y avait rien de sérieux. Elle en voulait à Noàm mais en même temps, elle ne parvenait pas à passer à autre chose .. « Et sinon ... les cours tu t'en sors ? », dit-elle pour changer de sujet, mais à vrai dire, elle ne savait pas vraiment de quoi ils pouvaient parler ...
©️clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Mer 28 Mai - 14:27

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



La météo n’était pas clémente avec la capitale anglaise ce soir. Après une soirée plutôt calme et ensoleillée, les éléments s’étaient déchainés sur Londres et l’orage faisait désormais rage. Cependant, je n’allais pas me plaindre de ce qui nous tombait dessus enfin qui tombait dehors. En effet, sans cet évènement météorologique, la belle Charlie qui se trouvait être mon ex petite-amie ne serait jamais venue se réfugier dans mes bras pour être rassurer face à un sentiment humain qui tétanise chacun de vos sens et de vos muscles et qui vous oblige à rester prostré chez vous, j’ai nommé la peur. La belle brune était entre mes deux bras et ses pieds tout froids se baladaient sur mes mollets. En temps normal, je l’aurais surement charrié sur cette caractéristique de la jeune femme, après tout, j’étais du genre à toujours rigoler et à toujours faire rigoler mon entourage. Mais après ma conversation avec ma future femme, j’étais quelque peu déstabilisé. Je nourrissais des doutes face à ce mariage et je ne voulais le dire à personne mais Charlie me connaissait par cœur et finirait surement par comprendre que quelque chose n’allait pas…

Pour l’instant, il n’était pas question de mon mariage et de tout ce qui pouvait le toucher, il était question de la jeune femme enfonçant ses griffes dans la peau de mes bras. La douleur n’était pas très intense et n’était rien comparé à la peur de la jolie jeune femme qui se tenait entre mes bras chauds et réconfortants. Je la rassurais sur l’état de ma peau avant de rire à sa remarque. En particulier lorsqu’elle décrivit Wolverine comme quelqu’un de azuendcunzh autrement dit d’extrêmement beau. Je la regardais dans les yeux un instant. Moi aussi je suis azuendcunzh je te signale ! Et si je ne te l’ai pas dit c’est parce que je savais que tu me sauterais dessus à l’instant où tu le saurais. Je lui offris un sourire innocent, profitant de chaque occasion pour la charrier.

Le sujet bien que possiblement à double sens bascula vite, bien trop vite à mon goût sur les préparatifs de mon mariage à venir une fois que la jeune Whitehill fut revenu dans mes bras. Je n’aimais pas tellement parler de ce sujet surtout avec la jeune femme qui était mon ex et avec qui j’avais passé une nuit en décembre dernier. Nuit qui avait marqué le début de mes doutes à propos de la future cérémonie qui devait m’unir à une personne pour laquelle j’avais également des doutes sur les sentiments que je lui portais. Je ne voulais pas faire de mal à personne, encore moins aux deux femmes les plus importantes de ma vie mais je savais que dans toutes les situations possibles, une des deux souffriraient, seulement avais-je vraiment envie que celle qui souffre soit Charlie ? Je n’en étais plus certain maintenant. Mais si la belle Whitehill avait trouvé l’élu de son cœur, peut-être que cela ressouderait les choses enfin non, cela ne résoudrait rien car la jalousie était l’un de mes principaux défauts et la belle brune n’y échappait pas, encore moins que les autres d’ailleurs. C’est dans le but de savoir si la belle avait une personne de son cœur que je lui posais la question directement et la jeune femme me rassura en m’indiquant que c’était le calme plat. Je ne voulais pas montrer mon contentement à entendre cela de la bouche de Charlie donc je me contentais de rire à sa remarque sur Iron Man. Je savais pertinemment que la jeune femme était une magnifique beauté et que tôt ou tard, un homme viendrait rafler son cœur et me l’enlever à tout jamais. Je suis certain qu’il dira oui sans hésitation !

Je continuais de caresser la peau de la jolie brune provoquant ainsi des frissons chez elle tandis qu’elle jouait de ses pieds désormais tiède sur mes mollets. Cette proximité entre nous me faisait repenser à tous ce que nous avions vécus mais particulièrement à toutes les nuits que nous avions passées ensemble. Il fallait que je pense à autre chose et que je me calme car ma mission ce soir était de rassurer la jeune femme, pas de penser à ce magnifique corps nu et suant collés au mien… STOP ! Charlie enchaîna sur le sujet des cours, parfait ! Rien de plus barbant que les cours pour me faire penser à autre chose. Oui ça va… Disons que je suis dans la moyenne quoi … Loin d’être le premier de la classe, je n’étais pas non plus un cancre donc mes parents ne pouvaient rien me dire.

Un nouveau bruit parvint à nos oreilles, plus fort, plus proche, plus dangereux et surtout plus anxiogène pour Charlie. La serrant un peu plus contre moi pour qu’elle oublie le bruit qui venait certainement de lui glacer le sang, je m’en voulu aussitôt car à peine le rapprochement effectué que les souvenirs remontèrent alors que ce n’était pas le moment d’y penser, il fallait trouver un nouveau sujet de conversation. Son métier ? Mauvaise idée, l’imaginer danser sur scène me donnerait toujours plus d’idées. Mon mariage ? Non plus. Le passé ? Encore pire. Le présent ? Parler de l’orage était certainement la pire chose à faire. Le futur ? Bonne idée ça ! T’a prévu quoi pour les vacances prochaines ? Je me ferais bien un petit voyage aux USA mais j’ai pas envie d’y aller tout seul…

Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 30 Mai - 0:08


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Londres n'était pas vraiment comparable à Los Angeles ou des villes plus ensoleillées, mais Charlie s'était faite à sa vie dans la ville de la pluie. Et puis la météo lui permettait souvent d'utiliser ce super parapluie violet avec l'inscription "les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages". Un petit parapluie violet tout mignon au milieu de tous les autres noirs, des financiers ... ça au moins ça vous mettait de bonne humeur ! Pas ces éclairs qui zébraient le ciel et qui faisait faire un bon de 3mètres à Miss Whitehill. Intérieurement, Noàm devait bien rire de la peur de son ex-copine, mais c'était pas sa faute ... Elle avait dû vivre un traumatisme dans son enfance par rapport aux orages, peut-être même que c'était l'éclair d'Harry Potpot qui l'avait ainsi traumatisé (a). Charlie se sentait faible dans ses bras, mais peut-être était-ce aussi en partie de la comédie pour pouvoir y rester plus longtemps avec une excuse  ange . Elle continuait de faire aller et venir ses pieds froids sur les mollets de Noàm, se réchauffant ainsi petit à petit. Elle attendait qu'il la charrie, mais il n'en fait rien. Hey, guys, what's up ? Elle se demandait ce qui pouvait bien se tramer dans sa tête. Peut-être que l'approche du mariage le stressait ...

A la manière de Wolverine, Charlotte-May avait planté ses ongles dans l'avant-bras du jeune homme, elle voyait les marques se formaient, des demi-lunes un peu profondes tout de même. Ce moment était une des quelques occasions qui faisaient que Charlie était contente de cette colocation. Il était son Mr Muscle, et oui elle avait bien employé "son", Nadja n'avait pas cette proximité physique avec lui, ou alors elle n'était pas au courant et on lui cachait des choses dans cette coloc' ... Elle évoqua le côté complètement azuendcunzh de Wolverine et ils se regardèrent un instant dans les yeux, ce qui fit un peu monter le rouge aux joues de la brunette. « T'as pas besoin de moi pour le savoir, la preuve tu le sais déjà. Pourtant maintenant regarde, je le sais et je suis sage comme une image. », lui fit-elle remarquer en riant, continuant de se comporter de façon très sage pendant quelques secondes, une minute tout au plus, avant de laisser ses doigts glisser sur le torse du jeune homme, tout en riant. Elle pouvait le taquiner elle aussi nan mais.

Revenir dans ses bras et enchaîner avec le sujet "mariage, bébé, la belle vie des riches" était une idée de Charlie. En fait, il s'agissait d'un moyen un peu détourné pour : avoir des nouvelles de la future cérémonie, et aussi pour se rappeler que c'était fini, aucune chance. Ils ne venaient pas du même monde et elle ne serait jamais capable de lui apporter la même chose que sa future femme. Elle trimait comme une dingue pour assurer en cours et aux examens, elle était stripteaseuse afin de pouvoir payer son loyer et l'inscription. Rien à voir avec la riche jeune femme qui avait obtenu le cœur de Noàm et une bague, mais ça, ce n'était qu'un plus. Charlie-May se serait contentée d'un collier en bonbons perso mais bon, elles n'avaient pas les mêmes valeurs visiblement ! Enfin voilà ... être dans ses bras lui rappelait cette fameuse nuit de décembre où ils avaient sauté le pas, right in the bed. Elle ignorait ce que cela avait provoqué chez nono' mais elle ne comptait pas vraiment le lui demander ... Comment pouvait-elle aborder ce sujet de façon délicate ? C'était juste impossiblement impossible !  Rolling Eyes Noàm en avait profité pour demander à Jo' si elle avait quelqu'un, mais non, rien, c'était le néant et elle aurait aimé mentir à Noàm en lui disant qu'elle était fiancée ou quoi que ce soit d'autre mais non, elle n'était que Mademoiselle Whitehill future Madame Whitehill, seule, avec ses 36 chats. Elle était proche d'autres garçons mais elle n'était en couple avec aucun d'eux. ça n'avait l'air de faire ni chaud ni froid au jeune homme, à moins qu'il ne sache bien cacher ses sentiments, contrairement à Cha'. « Je n'en suis pas certaine ... Elle est rousse, grande, mince, elle dirige Stark Enterprise, et elle a reçu le traitement Extremis, bref ... elle n'est pas moi ! », dit-elle avec une grimace, tout en haussant les épaules.

Noàm avait toujours sa main sur la jeune de Charlie, qui n'osait pas la retirer, son corps la trahissait sans qu'elle contrôle quoique ce soit. Son échine avait décidé de faire des siennes et elle frissonnait. Noàm devait sûrement jubiler de savoir qu'il lui faisait encore de l'effet mais ce n'était pas sa faute ... Un peu fatiguée de jouer avec des pieds, elle entremêla simplement ses pieds avec les siens pour continuer à se réchauffer. Ils n'avaient jamais été aussi proches depuis décembre. Les orages pouvaient vraiment vous chambouler parfois, le fait qu'il soit en caleçon ne l'aidait pas vraiment non plus, mais bon, disons qu'elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir vu qu'elle n'était pas beaucoup plus vêtue que lui ... « Je savais que tu pouvais le faire. Tes parents doivent être fière de toi. », lui répondit-elle avec un sourire. Charlie travaillait vraiment comme une dingue, pour réussir ses études. Après avoir changé plusieurs fois de voies, elle se voyait bien traductrice et du coup, elle s'en donnait les moyens, passant parfois sa journée à la bibliothèque universitaire afin de travailler.

Ce nouveau tonnerre fit encore plus peur à la jeune Whitehill qui en hurla même de peur ... Elle faisait tellement cliché ... Elle se colla un peu plus à lui, avant de s'allonger sous les couettes, un bras sur le ventre de Noàm. Elle n'était pas vraiment fatiguée, mais elle voulait juste être complètement recouverte par la couette, que la fiancée de Noàm n'accuse pas l'ex de ce dernier de vouloir le tenter. Après tout, ils n'avaient rieeeeen fait (a). Charlie lui fit signe de s'allonger à ses côtés et elle posa ensuite sa tête sur son épaule. Là, elle était carrément calée ! Bon ok, peut-être qu'elle avait juste envie d'énerver la fiancée mais elle était pas là, c'était pas drôôôôle →. « Rien du tout ... Je n'ai pas vraiment les moyens tu sais ... LES UUUUUSSSSSS ! God save the queen enfin non c'est pas ça je voulais dire : happy birthday mr president. », chantonna-t-elle avant de rire. « Euh attends ... tu essayes de me proposer de t'accompagner ? », avait-elle fini par réaliser, enfin peut-être ...
©️clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 30 Mai - 19:58

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Les super-héros étaient comme une sorte de passion pour Charlie et je le savais parfaitement pour avoir partagé sa vie pendant plus d’une année et pour être aujourd’hui son colocataire. Je me souviens encore de ces soirées en amoureux où nous avions regardé tous les supermans ou tous les x-men sortis à l’époque enlacés l’un contre l’autre. Exactement comme maintenant en fait sauf que nous ne regardions pas de super-héros en collants serrés mais étions installés dans mon lit à tenter d’oublier la folie des éléments qui sévissaient en dehors des murs protecteurs de l’appartement. La belle femme qui m’avait fait regarde tous les films de super-héros connus me regardais dans les yeux et malgré toute ma volonté pour ne pas lui montrer comment je me sentais intérieurement, je ne pouvais empêcher mes yeux de scintiller face à ce contact visuel intense. Je souris doucement à ses mots. Alors comme ça même si elle apprenait que j’étais le fils de Wolverine, elle resterait sage comme une image selon ses mots. Elle fit doucement glisser ses mains le long de mon torse tout en riant, elle se moquait de moi, je n’étais pas dupe mais mon corps lui n’était pas aussi intelligent et à peine avait-elle commencé à glisser ses doigts sur mon épiderme que ce dernier fut parcouru de frissons qu’elle ne pouvait pas louper. Je n’y pouvais rien si la belle brune m’attirait énormément. Je la regardais, un air faussement menaçant sur le visage. Arrêtes, tu me chatouilles ! Si cette scène s’était produit il y a quelques années, je l’aurais surement plaqué au lit pour avoir fait ça et s’en serait suivi une nuit de folie. Mais aujourd’hui, je devais rester à ma place et ne rien tenter de peur de me prendre un râteau de plus avec la belle brune. La voir aller partir fermer le volet me soulagea en quelque sorte.

Mais la belle revint et à peine le contact entre nos peaux retrouver, je sentis un frisson que je réprimai menacer de me prendre. Heureusement pour moi, Charlie avait changé de sujet et nous en étions revenu au super-héros pour une raison inconnue mais cela m’allait de parler de super-héros tant qu’on pouvait éviter les sujets qui fâchent comme mon mariage ou notre passé. Je souris face à sa remarque sur la petite-amie de superman avant de la répondre sur un ton que je voulais détacher. Oui mais toi tu es brune, grande, mince, bonne en danse, sexy, stripteaseuse et étudiante en même temps. Franchement, moi, entre les deux, je te choisis toi … Je me mordis les lèvres, je n’avais pas pu m’empêcher de prononcer cette dernière phrase et d’y laisser passer ma sincérité et quelque part mes sentiments. J’espérais que la jeune femme ne saisirait pas l’intonation au vol car sinon, elle risquait de vite comprendre ce qui me tourmentait vu l’intelligence de Charlie…

Les cours n’étaient pas vraiment un sujet très passionnant et même si je me situais dans la moyenne, je ne pouvais pas dire que mes parents étaient fiers de moi. En même temps comment être fier de quelqu’un à qui vous mentez et que vous obligez à maintenir une bonne image face au monde alors que vous n’êtes même pas capable de vous parler sans que cela ne se transforme en cri et  en pleur.  Je n’étais pas fier de mes parents en ce qui me concernait et qu’ils le soient ou non de moi ne m’importait plus. Seulement, j’avais promis de n’en parler à personne et Charlie ne faisait pas exception donc je préférais changer de sujet plutôt que de m’étendre sur les cours et sur la fierté de mes parents. Parler du futur était une excellente idée mais l’éclair sui venait de passer avait effrayé la belle Charlie qui hurla, je ris doucement avant de la suivre sous les couettes, bon cette position était encore plus difficile à tenir sans laisser mes envies me submerger que l’ancienne mais je me devais de tenir. Je ris avec elle à ses mots avant d’acquiescer à sa question. Ma fiancée n’aimait pas les States et je voulais vraiment y aller donc quitte à m’amuser, autant emmener Charlie avec moi. Surtout que ce voyage me permettrait de réfléchir, j’en étais convaincu. Si tu es d’accord pour partir avec un petit anglais qui a un accent atroce pour les américains, oui, je t’emmène ! Et je te paye le voyage bien sûr ! Enfin mes parents payent mais après tout, c’est le même nom donc on s’en fou de qui paye !

Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 30 Mai - 22:29


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Noàm connaissait Charlie presque sur le bout des doigts. Presque, oui, parce qu'il avait loupé quelques mois de la vie de la jeune femme lorsqu'il l'avait trompé. Elle ne pouvait décemment pas rester avec lui alors qu'à chaque fois qu'elle le voyait, elle l'imaginait avec elle, nu, suant, après avoir fait cet effort allongé. Elle avait passé des semaines après avoir vu ça à se morfondre, la glace était devenue sa meilleure amie, les sociétés de mouchoirs avaient vu leur taux d'achat monter en flèche. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Pourtant, il lui arrivait de repenser aux bons moments. Elle aimait être dans ses bras, elle aimait sentir ses lèvres sur les siennes, elle aimait être allongée à ses côtés. Oui, il est évident qu'elle aimait être avec lui mais il lui avait brisé le cœur ! Charlotte-May regarda Noàm, elle souriait, elle était heureuse, non pas d'entendre le tonnerre gronder oh ça non, mais d'être avec lui, comme au bon vieux temps. Old time, good time ! Charlie ne voulait pas lâcher son regard en première, elle était troooop forte pour ça (a), elle continuait d'avoir son regard plongé dans le sien en souriant. Quiconque entrerait dans cette pièce pourrait tout à fait se demander s'ils n'étaient vraiment que de colocs et s'ils avaient vraiment oublié l'histoire qu'ils avaient vécu. La brunette s'amusait avec ses mains sur son torse, riant comme une gamine devant l'effet qu'elle lui faisait.. Hmmmm des frissons ? intéressant ! Devant l'air qu'il venait d'adopter, son rire redoubla. « Tu vas voir ce que c'est des vrais chatouilles made in Charlie. », lui répondit-elle en souriant. Revenant de la fenêtre, elle en avait profité pour s'asseoir sur ses genoux et lui faire des chatouilles et puis elle s'était réinstallée à ses côtés. C'était un petit ange.

Charlie avait le don de souvent choisir les sujets qui mettent mal à l'aise et notamment ce mariage alors en revenir à sa passion l'avait arrangé. Les super-héros c'était toujours le moyen de détendre l'atmosphère parce qu'ils avaient sauvé la Terre et qu'ils avaient la fille à la fin, ça changeait des vies tristes ... « Sexy ? Ah ouais ? Tu dis ça parce qu'elle est trop vieille pour toi et qu'elle est prise par Tony. », dit-elle simplement. Elle ne pouvait pas assumer qu'il préfère la choisir elle. Si c'était le cas, pourquoi avait-il choisi de continuer les préparatifs du mariage après la nuit qu'ils avaient passé en décembre ? Charlie avait pourtant senti la sincérité dans le ton de sa voix, seulement elle n'avait pas pu se dire que c'était vraiment le cas, pas après tout ce qu'ils avaient vécu. Elle avait besoin de preuves, elle avait besoin qu'il lui montre qu'il tenait sincèrement à elle. Charlie n'était décidément pas une fille pour rien ...

Charlie avait bien remarqué le ton avec lequel il lui avait répondu. Bon, c'était noté, le sujet des cours était à oublier lors d'une prochaine conversation. Noàm semblait comme occupé après lui avoir répondu. Qu'est-ce qui lui occupait l'esprit à ce point ? Pourquoi ne lui parlait-il tout simplement pas ? Avaient-ils tellement perdu de leur complicité ? L'idée de partir aux USA, le pays d'Hollywood, de McDo ... l'enchantait. Bon, elle ignorait si c'était vraiment d'elle dont il parlait mais après l'avoir entendu, il l'avait clairement rassuré. Ouais, il voulait l'emmener elle et pas sa fiancée. Adieu future ex-madame Wheeler and hello again miss Whitehill ! Allongée à ses côtés, elle jubilait, c'était une victoire pour elle, et elle était heureuse d'aller là-bas. Les Etats-Unis étaient l'un des premiers pays dans lequel elle voulait aller. Charlie profita de leur position pour se rapprocher encore un peu plus de lui. Encore et toujours, telle allait bientôt devenir sa nouvelle devise. « Je prendrai l'autre côté de la rue alors. », lui répliqua-t-elle en riant avant de revenir s'installer sur lui en jouant les cheerios en délire, excitée par ce voyage. Elle réalisa ensuite qu'il venait de lui dire qu'il allait payer pour elle. Idée inconcevable pour elle ! « Je plaisante, tu pourras même me porter sur ton dos pour montrer que je suis avec toi ... Noàm non ! Tu sais qu'ils ne m'aiment pas ... ils ne paieront jamais pour moi ... et je REFUSE que tu payes pour moi ... », ajouta-t-elle les mains sur les hanches, pas du tout enchantée à l'idée qu'il joue les banquiers. Charlie n'était pas riche mais elle ne voulait pas non plus faire la charité ... Et elle savait que les Wheeler n'appréciait pas cette jeune fille dépravée, ils le lui avaient dit plusieurs fois.
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Sam 31 Mai - 9:33

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



La menace que Charlie venait de proclamer me fit sourire. Alors comme ça, elle voulait me montrer ce que c’était les chatouilles selon elle ? Je la vis revenir avec ce petit air malicieux et prêt à faire une bêtise que je lui connaissais et lorsqu’elle s’assit sur mes genoux, je compris que j’allais passer un chatouilleux moment. Elle s’attaqua à chaque parcelle de la peau de mon torse avec ses doigts déclenchant chez moi des rires, des frissons mais également un tortillement tel un serpent pour échapper à cette démone des chatouilles. J’avais la réelle impression que nous étions revenus dans le passé et que rien n’avais changé, que je n’avais commis l’erreur monumentale de la tromper et que je n’étais pas fiancé avec une autre jeune femme. Elle allait payer cette plaisanterie mais pas tout de suite, je gardais ma vengeance pour plus tard alors que la belle se rallongea à mes côtés. Quiconque serait entré dans la chambre à ce moment-là nous aurait pris pour des amants tellement nous étions proches et tellement les rires étaient présents à profusion. J’aurais adoré que ce moment ce prolonge, ce moment de complicité sans avoir à ne rien dire, juste en se comprenant d’un simple regard et de passer des heures à rire l’un avec l’autre. Mais on ne peut pas éternellement ignorer le monde qui nous entoure et la vie qui est la nôtre en dehors de ces murs…

C’est pour ça que l’évocation de mon mariage me fit perdre quelque peu mon sourire. Nous étions tellement bien quelque secondes avant alors pourquoi tout gâcher en évoquant ce qui nous séparait le plus ? Simplement parce que c’était ainsi et que la belle brune était en droit de savoir comment ma vie avançait. Je lui devais bien ça après tous ce que je lui avais fait endurer. Le seul problème c’est que ce sujet la blessait enfin d’après ce que j’avais pu lire dans ses yeux donc l’écourter était la meilleure des solutions. De retour sur les super-héros, je hochais frénétiquement la tête lorsqu’elle demanda confirmation de son sex-appeal. La belle brune avait tout pour plaire et je n’y pouvais rien si au fond de moi, une voix me hurlait qu’elle me plaisait à moi aussi. Enormément. Résister à ce petit corps frêle était vraiment du domaine de la torture, domaine dans lequel je n’excellais pas tellement et résister devenait de plus en plus dur… Je la regardais et alors que j’aurais pu m’en sortir, je pris la parole pour m’enfoncer un peu plus dans mon propre bourbier. [color=darkgreen] Non je dis ça parce que je le pense ! Et puis, tu sais comme j’aime les cougars pourtant ! [/color ] Je me mordis à nouveau les lèvres, je devrais vraiment réfléchir et tourner sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler moi ! Je venais à nouveau de dévoiler ce que je ressentais et ce n’était pas la meilleure chose à faire lorsque votre cœur balance déjà entre deux jeunes femmes et qu’il est incapable de faire un choix.

L’évocation de mon projet de voyage eut pour effet que Charlie se rapprocha encore de moi, je savais qu’elle rêvait d’aller aux Etats-Unis tout comme moi parce que nous avions nourris ce rêve et ce projet ensemble lorsque nous l’étions encore, ensemble… L’emmener avec moi avait toujours été mon désir et vu que ma fiancée n’aimait pas la destination choisie, pourquoi ne pas en profiter ? Je regardais la belle Charlie alors que celle-ci m’annonça qu’elle prendrait l’autre côté du trottoir. Ce qu’elle fit par la suite me surprit, elle s’installa sur moi et dansa du haut du corps comme une cheerleaders américaine, je me mordis la lèvre inférieure. Elle était magnifique et cette position n’était pas sans me donner quelques idées. Reprends-toi Noàm ! Même si tu tendais, la seule chose que tu obtiendrais, c’est une baffe et le droit de ne plus jamais la rassurer durant les soirs d’orages comme ce soir ! La voix de Charlie me fit sortir de mes pensées peu catholiques et je lui adressai un sourire malicieux. Je ne m’en priverais pas alors ! Je palrais de la porter sur mon dos bien sûr mais mon sourire ne s’éteignit pas pour autant, mes parents ne l’aimaient pas ? Oui c’était vrai mais c’était ça qui était bon ! Ils n’auront pas le choix de toute façon… Et puis si en plus ça les fait chier de te payer le voyage, c’est encore mieux non ? Tu n’auras qu’à payer on chocolat Starbucks du goûter tous les jours quand on sera là-bas et on sera quitte ! Prends ça pour un cadeau pas pour de l’argent dépensé ! Je souhaitais vraiment qu’elle vienne avec moi et j’étais certain que nous allions bien nous amuser là-bas. Alors, tu viens avec moi ou tu restes sous la pluie ? Je posais mes mains sur ses hanches sans réellement m’en rendre compte et la regardais dans les yeux, attendant une réponse et en l’espérant positive pour pouvoir préparer ce voyage que j’attendais déjà avec impatience…

Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Lun 2 Juin - 14:09


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Charlie le menaça de lui faire des chatouilles et elle s'exécuta presque aussitôt. Rire prolongeait la vie alors c'était un bien pour un mal, non ? La jeune femme, dès son retour dans le lit, s'était dépêchée de venir lui faire des chatouilles. Elle était là, installée à califourchon sur lui, tout en se penchant pour lui faire des chatouilles partout. Elle le voyait se tordre de rire et son rire à elle se mêlait au sien, la jeune femme appréciait ses moments de complicité c'était comme au bon vieux temps, seulement voilà elle ne parvenait jamais à oublier le fait qu'il l'avait trompé et qu'il allait se marier à une autre qu'elle. Essayant de mettre ça dans un coin de sa tête, elle continuait à s'attaquer à chaque petit bout de peau. Voulant lui laisser un peu de répit, la jeune femme finit par s'allonger à ses côtés. Un peu de calme après la tempête. Elle s'attendait à ce qu'il lui prépare un petit truc en retour. Mais, pour le moment, il ne semblait rien avoir planifier alors elle restait calme. Pourtant, elle savait bien qu'un jour il se vengerait, peut-être même que cela arriverait ce soir avant que Nadja arrive. La jolie brune savait qu'avec lui il fallait s'attendre à tout. Leurs moments ensemble lui manquaient, elle avait besoin de retrouver leur complicité d'antan, mais elle ignorait si un jour cela pourrait être possible, tout ce qu'elle savait, c'est qu'en ce moment-même, elle se sentait bien, délivrée de tous ses problèmes. Sa vie semblait idyllique dans les bras du beau bouclé.

Quiconque connaissait Charlie savait qu'elle parvenait toujours à placer la phrase de trop, celle qui venait gâcher le bonheur de l'instant présent. Elle en était encore plus consciente maintenant que le sourire de son curly boy avait disparu. C'était une habitude chez elle. On va dire que c'était chacun son tour : il lui avait d'abord briser le cœur et maintenant elle gâchait leur moment de bonheur ... Donnant-donnant quoi ... Mais bon, dans cette situation au moins elle pouvait en savoir plus sur ce qu'il se passait dans sa vie et sur les petits détails avec son amoureuse ... Même si elle rêvait d'échanger les rôles ! Sans qu'elle s'en rende compte, la jeune femme avait les yeux embués par les larmes, qui ne coulaient cependant pas. Elle fit bien vite partir tout ça en les séchant avec ses mains. C'était tellement classe ... Heureusement, il la fit rire en évoquant son sex-appeal. Pourtant, il cassa tout en parlant des cougars qu'il appréciait. Sur le coup, la jeune femme aurait juste aimé lui dire : chuuuut, tais-toi ! « C'est vrai ... Je l'avais oublié ... », essaya-t-elle de dire avec le ton le plus neutre du monde alors qu'elle se mordait l'intérieur de la joue. Ils se ressemblaient au moins sur ce point : gâcher les choses était une de leurs caractéristiques communes. Pourtant malgré ça, elle retenait surtout le fait qu'il pensait réellement ce qu'il venait de dire, et non pas sur les cougars plutôt la partie sr le physique de la brune.

Ils parlèrent ensuite des Etats-Unis et comment dire que ce sujet intéressa grandement la jeune femme. De nouveau, elle replongea dans ses souvenirs, il savait à quel point elle tenait à aller dans ce pays, c'était tout de même les US ! Ils en avaient plusieurs fois quand ils étaient encore un "nous" et la jeune femme avait même préparé de leur payer un séjour quand ils étaient ensemble, mais entre temps il l'avait trompé et cela avait pas mal refroidi ses projets ... Mais actuellement, elle dansait un peu comme une idiote pour exprimer sa joie, il pouvait clairement comprendre qu'elle était enchantée. Mieux valait tard que jamais pour y aller aux US ! Pour le coup, les pensées de Charlie divaguaient sur cette position et ce qu'ils pourraient faire mais bon il ne fallait pas. Il fallait qu'elle reste aussi sage que lui, garder son calme, c'était tout ce qu'elle devrait faire. Encore et toujours parce qu'il allait se marier avec une autre ... « Et je ne me priverais pas non plus de me servir de toi comme d'un cheval », plaisanta-t-elle. Le plan que concoctait Noàm la fit rire : si ses parents la détestaient, il y avait encore plus de raisons pour que ses parents payent, cela restait quand même à voir. « Pas si ça doit les faire me détester encore plus ... Pas que j'ai peur d'eux, mais un poqito quand même ... C'est bien parce que c'est toi, que je kiffe les starbucks et que bordelouuuuu c'est les states quand même ! Tu sais que je t'aime toi ? », lui dit-elle en souriant. Ok, ce n'était peut-être pas le truc à dire dans ce genre de situations mais voilà, il y avait quand même des évènements qui faisaient que ça sortait comme ça, sans contrôle. « Je ... JE VIEEEEEEEEEENS ! » Tot l'immeuble devait l'avoir entendu crier mais bon ... elle ne pouvait pas contenir sa joie plus longtemps que voulez-vous ! Elle sentit ses mains sur ses hanches et sourit en le regardant dans les yeux. Charlie passa ses bras derrière sa nuque et déposa un bon gros bisou sur sa joue, posant ensuite sa tête sur son épaule.
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Mer 11 Juin - 12:52

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Un voyage aux Etats-Unis, voilà ce que je prévoyais pour mes prochaines vacances qui arriveraient dans quelques semaines mais je ne voulais pas y aller seul et quitte à profiter d’un voyage pareil, autant en profiter avec une personne qui veut aller dans ce pays si magique et si grand. Ma future femme trouve que le rêve américain n’est qu’un mythe et que cela ne valait vraiment pas le coup de dépenser autant d’argent pour visiter un pays où les gens parlaient la même langue que vous mais avec un accent et des prononciations différentes. Oui, vous l’aurez compris, ma future femme contrairement à moi n’avais aucune envie de découvrir le monde, de voyager et d’observer des paysages, des cultures et des modes de vie différents, la seule chose qu’elle voulait, s’était resté dans sa banlieue chic londonienne et avoir une famille. J’étais amoureux de cette fille mais il est vrai que sur ce genre de point, nous divergions complètement. J’avais donc pris la décision sans en parler à personne, d’emmener Charlie avec moi, bon d’accord c’était un peu sur un coup de tête que je venais de décider cela alors que la belle était assise à califourchon sur moi mais je ne regrettais aucunement mon choix. Après tout, cela nous permettrait de réaliser le voyage que nous avions tant préparé alors que nous formions encore un « nous » uni et indestructible. Voyage et projet que j’avais totalement foutu en l’air en trompant la belle brune avec une espèce d’amie avec qui cela n’avait duré que quelques semaines tout au plus…

Après avoir imité une cheerleaders comme il y en avait des centaines aux Etats-Unis, ils avaient même des championnats nationaux de cheerleading, c’est pour dire, la belle brune garda un magnifique sourire sur son visage de déesse grecque. Elle semblait réellement enchantée par ce voyage et ne semblait avoir oublié mes petites bourdes quelques secondes avant. Qu’est-ce que j’y pouvais, moi, si j’étais tout comme elle, un champion toutes catégories confondues pour gâcher un moment de plénitude et de bonheur mutuel ? La réplique de la jolie brune me fit rire et avec un regard taquin, je ne trouvais pas mieux que d’imiter le bruit du cheval pour la faire rire à son tour. Huuuuuuu ! Faire chier mes parents était un sport où j’étais devenu le maitre. Ils voulaient garder l’aspect d’une famille unie et aimante alors qu’en réalité, ils ne s’adressaient même pas la parole et s’ignoraient une fois les caméras et les autres repartis ? Et bien qu’il en soit ainsi mais je n’avais jamais dit que cela serait facile et que je ne profiterais pas de la situation. Wheeler un jour, Wheeler toujours. Si tu veux, je leur dirait que j’emmène un mec de ma fac et comme ça, c’est lui qu’ils détesteront ! Je pouvais comprendre qu’elle avait peur de mes parents, le clan Wheeler était connu pour être intransigeant et rancunier, de plus, la fortune familial permettait de faire taire ceux qui pourrait nuire à notre « bonheur » donc je pouvais comprendre qu’on en avait peur mais s’il le fallait, je protégerais Charlie face à ma famille, après tout, elle ne m’avait jamais pris pour un idiot et ne m’obligeait pas à mentir à longueur de temps à tous mes proches. Je l’ignorais mais je tacherais de m’en souvenir la taquinais-je sur le fait qu’elle m’aimait. Ce n’était pas le meilleur des contextes pour dire ça mais je n’allais pas m’arrêter là-dessus, je voulais d’abord avoir sa réponse qui ne tarda pas à arriver accompagnée d’un gros bisou sur ma joue. Je souris grandement. Attention petits américains, planquez-vous, on arrive superman!

La jeune femme s’installa sur moi et l’heure de la vengeance était enfin arrivée. Sans prévenir, je me mis à la chatouiller de partout et me retrouva rapidement sur elle. Vengeaaaaaaance ! Un grand sourire gamin sur les lèvres tandis qu’elle se débattait pour échapper aux sévices de mes doigts, je rigolais par la suite, ne lui laissant pas une minute de répit. A elle de voir comment elle allait arrêter mes chatouillements car si cela ne tenait qu’à moi, je pouvais continuer toute la nuit enfin toute la durée de l’orage car ensuite, je me doutais que Charlie retournerais dans ces quartiers, me laissant seul avec la promesse d’un voyage avec elle et le souvenir de ce beau moment passé tous les deux…

Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Jeu 12 Juin - 22:17


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

OMGGGG un voyage aux States ! Charlie en avait rêvé, à vrai dire, ils en avaient parlé de nombreuses fois lorsqu'ils étaient encore ensemble et Charlie avait même déjà prévu leur périple : d'abord ils iraient à Las Vegas, c'était une ville qui avait toujours intéressée la jeune femme, ensuite à Baltimore et ils iraient à New-York et Miami aussi. Charlie aimait les surprises mais elles aimaient qu'elles soient préparées. Elle avait été trop surprise parfois, le must avait été la surprise de voir Noàm dans le lit de l'une de ses amies ... Et évidemment les deux traîtres, parce que ouais, du coup elle les avait vu comme tels, s'étaient fréquentés quelques temps et ça avait eu raison d'elle. ça l'avait juste achevé de les voir se rouler des pelles au détour d'un couloir. Parce qu'évidemment, ils avaient fréquenté le même lycée évidemment, du coup quand elle voulait aller en classe ou chercher un truc dans son casier, elle les croisait ! Mais l'inviter aux USA était juste LE truc qui pourrait lui permettre de tout oublier, au moins le temps d'un instant. C'était vraiment comme repartir de zéro dans leur histoire. Cependant il y avait toujours ce mariage qui servait d'ombre au tableau ... Barbie ne voulait pas bouger, elle était bien comme ça, à califourchon sur lui, dansant comme les cheerios en délire. Elle était juste trop contente que voulez-vous !

Après être devenue une Américaine typique (bon sans la mini-jupe), elle se re-concentra sur le beau bouclé. Elle se perdait juste dans son regard de braise alors qu'elle n'aurait pas dû. Le mariage semblait approcher à grand pas ... Mais bon il ne fallait pas qu'elle gâche tout alors elle avait mis ça dans un coin de sa tête et profiter juste de l'instant présent. Qui pouvait savoir quand un moment pareil se reproduirait entre eux ? Elle se mit à éclater de rire lorsqu'il imita le cheval. Ils étaient ridicules mais au moins ils faisaient la paire ! Elle en venait même à se demander quel évènement, quelle action qu'elle avait faite, avait poussé Noàm à la tromper ? « Tu étais le fils de Wolverine et maintenant tu es un cheval et bah tu m'en as caché des trucs sérieux ! », dit-elle en riant. La réponse de Noàm sur ses parents n'avaient pas vraiment étonné la jeune Whitehill, elle était au courant que ce n'était pas vraiment l'amour fou entre eux mais ça ne la gênait pas : elle n'appréciait pas non plus tellement la famille de Noàm (a) et ils le lui rendaient bien. « Tu fais comme tu veux ce sont tes parents. Tant que tu ne dis pas que c'est moi qui t'accompagne tu peux dire qui tu veux. Mais bon pas une collègue du boulot je risquerais d'être jalouse. » Elle accompagna sa phrase d'un petit clin d'oeil. Elle n'aurait aucun mal à être jalouse, surtout quand on avait vu à quoi ressemblait les autres stripteaseuses du club, elles étaient toutes tellement plus jolies que la jolie brune ... Et c'était une des nombreuses (trop nombreuses) raisons qui faisaient que les parents de Noàm ne l'appréciaient pas. Elle était aussi tellement peu maniable et n'aimait pas se laisser imposer les choses comme ils le faisaient avec leur fils. Elle ne parvenait pas à comprendre ces gens qui empêchaient leur fils de vivre sa propre vie. La jeune femme avait vu d'un très mauvais œil l'arrivée de Noàm dans l'appartement mais elle avait l'impression que ça lui avait été plus bénéfique qu'autre chose.Et surtout si ça pouvait l'éloigner un peu de sa fiancée why not (a). « Rien que pour ça je ne te le redirais pas. Et TOOOOC ! » Charlie lui tira la langue. Cmment s'il ne pouvait pas s'en rappeler ? Surtout avec la nuit qu'ils avaient passé en décembre. Mais bon, elle était quand même gentille et lui avait déposé un baiser sur la joue, un bon gros baiser. Elle releva la tête et le vit sourire, ce qui, évidemment, l'emplit de joie. Elle aimait tellement quand les gens souriaient. « Ils sont pas si petits, à côté d'eux je vais passer pour une naine ... » Charlie ou l'art de s'autocharrier tout en cassant le délire de Noàm.

Noàm faisait un bon matelas et Charlie n'avait pas envie de bouger, en fait, quoiqu'on essaye, elle ne pourrait pas être délogée de sur le jeune homme. Enfin ... elle aurait pu ne pas être délogée s'il n'avait pas usé de sa force pour se retrouver sur elle et il l'avait bien évidemment chatouillé de partout. Elle s'était aussitôt mise à bouger dans tous les sens pour essayer d'éviter ses guilis. « Non arrête ! Nooooon, ahahahahahah, Noàm s'il te plaît arrête ... », dit-elle en se tordant dans tous les sens pour essayer de lui échapper. Elle voyait son sourire, son air vainqueur parce qu'elle riait aux larmes, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Les chatouilles étaient l'une de ses faiblesses et évidemment il le savait. Elle en avait mal aux côtes à force de rire et son cerveau chauffait à force de chercher un moyen de l'arrêter. Un nouveau coup de tonnerre se fit entendre et Charlie sursauta, mais elle continua de rire et puis c'est là que l'idée lui vint. Elle approcha son visage du sien et posa tendrement ses lèvres sur les siennes. Elle l'embrassa un court instant avant de se reculer, réalisant son geste. « HOLY SHIIIT ! ME*DE je suis désolée ... » Elle se décala et partit à l'autre bout du lit. Mais qu'est-ce qu'elle venait de faire ? Elle n'avait plus qu'à retourner dans sa chambre et vivre cloîtrée. Et puis elle pouvait dire adieu aux US, ça serait juste trop compliquée comme situation ... « Je vais retourner dans ma chambre je crois ... », dit-elle en se relevant et en se dirigeant vers la porte.
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 20 Juin - 12:24

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Charlie et moi avions beau avoir dépassé la vingtaine tous le deux, nous restions de grands enfants dans nos têtes. La preuve en était lorsque je me mis à imiter le cheval après qu’elle m’a dit qu’elle n’hésiterait pas à m’utiliser comme cet animal durant notre voyage aux Etats-Unis. Voyager avec Charlie était synonyme de rire et de gaieté pendant tout le voyage et cela commençait maintenant alors que nous étions seulement en train d’évoquer cette sortie en outre-Atlantique. La jeune Whitehill repris la parole et ces mots me firent éclater de rire. J’acquiesçais et la regardais. Et tu en a encore beaucoup de choses à découvrir ! Mes parents n’étaient pas le modèle typique de famille qui aimait leurs progénitures et qui en prenaient soin plus qu’eux même. Au contraire, ils étaient plutôt su genre à préférer leur bonheur au mien et à privilégier leur plaisir que mon éducation ou mon évolution. Au moins, cette situation comportait un avantage, le moment de les quitter pour déménager dans cet appartement avec Charlie et désormais Nadja, n’avait pas été d’une grande émotion ou d’un grand déchirement, cela avait été un moment de soulagement plutôt. Et désormais, mon objectif était de les faire chier un maximum tout en étant loin de la maison et tout en gardant mon carnet de chèques et mes cartes de crédit. En même temps, pas sûr qu’ils ne me les retirent un jour vu ce que je savais sur eux. Toujours est-il que Charlie ne souhaitait pas que je leur dise que c’était elle qui m’accompagnait et un sourire illumina mon visage lorsqu’elle m’incita à dire que c’était quelqu’un d’autre mais certainement pas une collègue de boulot sinon la jalousie la rattraperait. Non je prendrais un pote de la fac pour excuse ! En même temps, je me voyais mal annoncer à mes parents que je partais en voyage avec une stripteaseuse qu’elle soit mon ex ou non, j’étais certain qu’ils n’apprécieraient pas tellement. La jeune brune était d’une nature joyeuse et en sa présence, j’avais beaucoup de mal à arrêter de sourire ou de me sentir bien. Même lorsque celle-ci me dit qu’elle ne me répéterait pas qu’elle m’aimait. Elle plaisanta ensuite sur la taille des américains et sur la sienne qu’elle trouvait encore plus petite que celle des outre-Atlantique. Oui mais sur mon dos, tu auras l’air d’une géante par rapport à eux !

Maintenant, il était temps pour elle de subir la vengeance de Noàm. Elle m’avait chatouillé il y a quelques minutes maintenant c’était à mon tour de la faire rire aux larmes. Seulement, j’étais loin de me douter que pour se débarrasser de mes mains sur elle, elle poserait ses lèvres sur les miennes dans un baiser court mais troublant. Je fermais les yeux durant ce léger contact tendre et doux avant que la belle ne s’éloigne et réalise son geste. Elle me poussa et en vociférant des mots grossiers, elle se mit au bout du lit. Tu n’as pas à t’excuser ! Arrêtes, c’est rien, c’est oublié ! Mensonge car ce n’était pas du tout oublié mais la voir se lever et se diriger vers la porte me fit mal au cœur. Je me levais à mon tour sans me préoccuper du fait que j’étais en caleçon et que le reste de mon corps était dénudé. Un nouveau bruit fort et peu réconfortant ce fit entendre au dehors. Arrêtes Charlie ! Tu ne vas pas rester toute seule avec cet orage dehors ! Je m’approchais d’elle. Je voulais bien lui laisser mon lit et dormir sur ma chaise de bureau s’il le fallait mais je refusais d’entendre ces cris à travers le mur et ne pas pouvoir la réconforter sauf qu’une fois proche d’elle, ce ne sont pas ces pensées qui envahirent mon esprit mais plutôt sa bouche qui m’attirait et avant que je me rende comptes, mes lèvres retrouvaient les siennes. J’étais con ou quoi ? J’étais déjà plein de doute et voilà qu’en mec maso, j’embrassais mon ex écoutant seulement mon instinct et mon cœur et pas ma raison. Me rendant compte de ce que je faisais, je me détachais d’elle, un regard désolé et une moue confuse. Pardon… Je ne voulais pas mais … Un nouvel éclair me fit taire, ils se faisaient plus nombreux et plus proches comme si l’orage s’approchait. La jeune femme était tendue et j’avais envie de la serrer contre moi, de la faire rire pour qu’elle se détende mais après ces deux baisers, c’était un peu compliqué…


Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 20 Juin - 20:59


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Charlie revendiquait sa gaminerie, cela avait le don d'apaiser les tensions ou même de faire sourire un peu plus les gens. Noàm était comme elle, c'est peut-être pour ça qu'elle s'était tout de suite bien entendue avec lui, c'était aussi pour ça qu'elle était tombée sous son charme et enfin, ce devait être aussi pour ça qu'elle avait du mal à l'oublier, surtout quand elle le voyait ainsi torse nu devant elle ... C'était vraiment hard de l'oublier dans de telles conditions ! Elle le regarda imiter le cheval et ne put s'empêcher de rire, heureusement que le ridicule ne tuait pas ... Mais elle était vraiment très enthousiaste à l'idée d'aller de l'autre côté de l'Atlantique et d'aller voir les grands Américains. Le plus drôle serait sans doute dans l'avion. Mais ... Ils allaient rester quelques temps dans ce pays, non ? Cela devait donc signifier qu'ils partageraient la même chambre, ou bien qu'ils en prendraient deux ? Et s'ils partageaient la même chambre ... est-ce qu'il n'y aurait qu'un seul grand lit ? Oui, il n'y avait encore rien de sûr, mais voilà que Charlie se posait pas mal de questions au sujet de ce voyage. « Vas-y je veux tout découvrir maintenant, dis-moi touuuuut ! », s'exclama-t-elle en riant, sautant sur le lit. Charlie ne pensait pas à ses parents à ce moment-là. Son histoire familiale était bien trop compliquée pour vouloir être racontée. C'est pour ça qu'elle s'assumait seule et qu'elle avait pris ce travail de stripteaseuse très très bien payée, et où elle n'était même pas obligée d'aller tous les soirs. De nombreuses personnes lui faisaient la remarquer qu'elle devrait changer de travail mais elle ne gagnerait sans doute pas aussi bien sa vie. Et puis, c'est pas non plus comme si elle couchait avec ses clients, elle ne jouait que les danseuses-effeuilleuses. Et ce n'était pas vriament quelque chose qui la rendait digne d'être une potentielle fiancée pour quelqu'un comme Noàm. Les parents du jeune homme étaient bien trop contents qu'il soit fiancé avec cette bourge. Oui oui, elle n'était pas vraiment accro à la fiancée de son coloc'. Elle remarqua un sourire se former sur le visage de Nono' alors qu'elle évoquait sa possible jalousie. Bah quoi ? Elle était sincère ! Ses collègues étaient toutes plus canons les unes que les autres et tellement plus sexyes que Cha'. « Si tu veux, je mettrais un slim qui irait juste en-dessous de ma lingerie et une chemise à carreaux pour faire bûcheron. OUAIS, je suis un baroudeuuuur moi ! », dit-elle en prenant une voix aussi grave que possible. Elle essaya même de montrer qu'elle avait des muscles mais c'était un peu ridicule ... Et non, elle n'avait même pas essayé de lui faire la démo avec son pyjama du slim baissé et du calebute visible. Elle posa une fois de plus son regard sur Noàm. Étonnamment, elle était bien ce soir même si cela ne l'empêchait pas de se dire qu'il l'avait trompé. Qu'il s'était joué une seconde fois d'elle. Pourtant, elle ne cessait de lui pardonner à chaque fois ses erreurs... Quiconque ne connaîtrait pas leur histoire pourrait se demander pourquoi mais Charlie le faisait de façon presque inconsciente. « M'en fiche au moins je ferai une super malade parmi les géants. », dit-elle en souriant. Comment se faisait-il que depuis le début de cette soirée, ils s'entendent si bien ? What happened in her ?

Charlie ne s'était pas du tout attendue à ce qu'il se venge, son moyen de le faire par contre, oui ! Les chatouilles c'est le truc qu'elle redoutait le plus. Elle se tordait dans tous les sens, riait à en avoir mal aux côtes, oui oui, c'était limite de la torture pour elle. D'ailleurs elle gigotait comme un asticot, et n'en pouvait plus. Du coup, elle avait fait la première chose qui lui était passée par la tête et... un bon gros baiser ce fut, un peu court, certes mais ça n'en restait pas moins un baiser ! Mais bon, même fatiguée, elle n'était pas totalement débile et s'était rendue compte que ce qu'elle faisait était mal. Elle était au courant cette fois-ci qu'il était promis à quelqu'un d'autre .. Du coup, c'est en mode vulgaire qu'elle s'était elle-même repoussée. Intérieurement, elle se maudissait d'avoir fait ça ... « Si je suis désolée ... Imagine ta fiancée serait arrivée ... même si c'est oublié, j'en reste désolée quand même. » omg, ça faisait mal de savoir qu'il avait pu oublier ça si vite ... Charlie détourna la tête et se releva. Allez plus qu'un tout petit mouvement de doigt, et elle pourrait ouvrir la porte et repartir dans sa chambre. Ok, ce ne serait pas génial, vu sa peur de l'orage, mais bon, elle ne pouvait décemment pas rester là quand elle avait envie de regoûter à ses lèvres ... Elle l'entendit se lever du lit et n'osa pas se retourner pour le regarder, il était en caleçon quand même ... Elle entendit de nouveau un bruit et sursauta. « Je ne veux pas tout gâcher .. J'ai ce don pour tout foutre en l'air tu le sais ... » Elle finit par se tourner et le regarda, un air un peu triste sur le visage. Mais elle sentit les lèvres e son ex sur les siennes, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Machinalement, elle passa sa main derrière sa nuque et répondit au baiser. Et cette fois c'est lui qui s'écarta. D'accord ... Ce qu'ils faisaient était mal et pourtant elle ne pouvait s'empêcher d'apprécier ce moment. Elle resta là, contre la porte, sans parvenir à bouger. « Mais quoi ... ? », lui demanda-t-elle en le regardant dans les yeux. Elle espérait une réponse mais un éclair retentit et elle sursauta. « Ok ok, je vais rester. » Elle partit s'installer sur sa chaise de bureau. Revenir sur le lit risquait de poser un souci, elle le sentait bien !
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Sam 21 Juin - 10:26

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



En réalité, Charlie savait énormément de choses sur moi certainement bien plus que mes parents, que mes amis, que ma fiancée où même que moi-même sur mon compte. C’est normal après un an et demi de relation et des mois d’amitié mais comment expliquez cette complicité qui nous liait ce soir alors qu’à deux reprises déjà, je l’avais trompé ou blessé. Je m’en voulais c’était certain d’avoir fait tous ce que j’avais fait mais le moment que nous passions était agréable, très, trop agréable. Je ne devais pas penser à ce corps que j’avais tant caressé, tant embrassé par le passé qui se tenait près du mien, je devais simplement la réconforter face à cet événement climatique qu’était les orages. Pourquoi m’étais-je aventurer sur le terrain des choses qu’elle avait encore à découvrir sur moi ? Pourquoi étais-je si con d’avoir pu un jour tromper une file aussi parfaite ? Pourquoi avais-je autant de doute face à mon mariage qui approchait de plus en plus ? Pourquoi était surement le mot le plus prononcé dans mon esprit depuis quelques temps et même si je ne pouvais faire part de mes doutes à personne, je sentais que si cela ne sortait pas à un moment ou à un autre, j’allais finir par exploser et ce ne serait certainement pas au bon moment. Me connaissant, je serais capable d’avouer à ma fiancée que j’avais couché avec Charlie en décembre en plein échange de consentement. Et oui, Noàm ou comment gâcher tous les moments heureux de votre vie ! Je devais surement tenir ça de mon paternel qui avait eu un don miraculeux pour gâcher mon enfance… Noooon c’est plus drôle quand tu le découvres par toi-même ! Je taquinais ma colocataire et malgré les doutes, les questions et les remords, je continuais à m’amuser avec elle comme si nous n’avions jamais cessé d’être un tout. La voix qu’elle prit après que je lui ai affirmé que je partirais avec un collègue de la fac aux yeux de mes parents me fit à nouveau exploser de rire. En à peine vingt minutes, elle m’avait fait plus rire que ma fiancée pouvait le faire en trois jours, c’était déconcertant, troublant et quelque peu étrange mais mon esprit était trop occupé à rire des conneries de la jeune fille pour s’en soucier. Ouais non, je préfère quand tu t’habilles normalement ! Et puis mes parents ne me conduiront pas à l’aéroport, ils seront trop occupés pour ça… Même pas sûr qu’ils remarquent que je sois parti que ce soit d’un point de vue financier, sentimental ou physique donc pas besoin de te déguiser ! En plus, tu risques de faire peur au personnel de l’avion avec cette voix ! Sa remarque sur les géants me fit sourire, c’est vrai que parfois, la jeune Whitehill pouvait passer pour une malade mentale mais elle était comme ça et c’était sa personnalité qui la rendait si unique surtout que moi aussi parfois on me prenait pour un malade mental. Surtout depuis que j’étais venu vivre à Whitechapel, un gosse de la banlieue chic venant vivre ici et tout de suite les gens vous rangeaient dans la case dérangé du cerveau.

La vengeance est un plat qui se mange froid pourtant ma vengeance se finit par un baiser qui me donna chaud. Certes ce n’était qu’un petit baiser court mais je ne m’y attendais certainement pas et la proximité de nos corps qui avait joué sur mes nerfs depuis le début de la soirée n’était en rien à me figurer que cet événement n’était rien. Je tentais de la rassurer mais de toute évidence, c’était peine perdue. Elle me confia son don pour foutre en l’air les choses et mes yeux se baissèrent automatiquement. Cela nous fait un point commun … Je relevais les yeux alors qu’elle se retournait et dans un élan, l’embrassait à mon tour. Elle répondit à ce baiser, signe que je n’étais pas le seul à avoir senti le rapprochement et cette complicité qu’il y avait entre nous. Le goût des lèvres de la belle était sucré, enivrant et complétement addictif. Je tentais de m’excuser mais fut interrompu par un éclair qui décida par la même occasion Charlie à rester. Certes ce n’était pas moi qui était le responsable du fait qu’elle reste mais il semblerait que dame Nature veuille qu’elle reste dans ma chambre. Elle se dirigea vers mon bureau, il semblerait qu’elle est eu la même idée que moi, séparer nos corps pour éviter de succomber une nouvelle fois. Charlie … Prends le lit… Je vais prendre la chaise… Nous nous dirigions donc tous les deux vers le même endroit. Une nouvelle fois mon instinct, mon cœur et quelque part mes hormones prirent le contrôle car alors que la belle était proche de la chaise, je lui attrapais le bras et l’attirais contre moi pour déposer mes lèvres contre les siennes. Au diable les remords, je n’en pouvais plus, j’avais besoin de me sentir proche d’elle, j’avais besoin de savoir si mes doutes étaient fondés, si je ressentais toujours des choses pour elle alors que mon mariage avec une autre approchait, j’avais besoin de savoir tout ça et j’avais également besoin de ce goût si particulier, cette sensation inoubliable que ses lèvres contre les miennes avaient.



Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Sam 21 Juin - 16:55


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

La brunette ne parvenait pas à oublier leurs moments ensemble, elle aurait voulu les effacer, renier son affection pour lui, envoyer bouler les souvenirs de leur amitié mais son cerveau n'était pas d'accord pour qu'elle soit atteinte d'alzheimer si jeune, ou bien était-ce son cœur ? Charlie regarda le jeune homme sans rien dire, la vie de ce dernier avec ses parents n'était pas des plus heureuses, elle le savait bien et quand elle se plaignait de sa famille, de sa mère, de son imbécile de beau-père, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir une pensée pour lui et pour tous ces secrets que sa famille cachait. Bon elle n'aurait pas échangé sa place avec lui, mais quand il existait encore un "nous" entre eux, elle faisait tout son possible pour l'aider. Même encore aujourd'hui, dans ces rares moments de sympathie et d'oubli, elle essayait de lui parler, de lui faire oublier sa famille. Elle n'avait jamais oublié tout ce qu'il lui racontait, ni ce qu'il aimait d'ailleurs (a). Charlie regrettait qu'il soit fiancé, parce qu'à ce moment-même, elle n'avait pas simplement envie d'être avec lui, à cause de l'orage, elle voulait être à lui, que tout redevienne comme avant, que sa future femme sorte du tableau, mais elle savait qu'elle ne pouvait lui demander une telle chose, il en était amoureux et elle était approuvée par les parents du jeune homme, il n'y avait donc aucune ombre à ce tableau idyllique et Charlie se contentait se baisser la tête et de se taire. La brunette avait besoin de réponses, elle avait besoin d'arrêter de se poser sans cesse des questions ... Mais jusqu'à ce que le mariage soit passé, elle n'en aurait sans doute pas ... « Mais je suis trooooop curieuse tu le sais, je veux pas avoir à le découvrir ... ou alors tu me donnes des indices ? », demanda-t-elle en trépignant d'impatience, il était évident qu'elle ne souhaitait qu'une chose, qu'il lui raconte tout, qu'elle sache tout de lui. Ces moments étaient tellement rares, d'habitude, elle passait dans la cuisine et ne lui adressait pas un regard, pas un mot. L'ignorance est le pire des mépris, n'est-ce pas ? La jeune femme prit ensuite la voix la plus grave possible ce qui fit rire aux éclats Noàm. Elle le regarda avec un sourire en voyant sa réaction. Depuis le mois de décembre, cela devait bien être la première fois qu'elle l'entendait autant rire. Et c'était rien que pour elle ça, la petite privilégiée ! « Quand je m'habille normalement ou quand je suis au boulot ? Pfff trop pas, ma voix elle est trop bien nan mais ! » La jeune femme rit à sa première phrase avat de le taper sur l'épaule et de lui tirer la langue à sa seconde. Nan mais quel était le problème avec sa voix ? Charlotte n'était pas très saine d'esprit, tout le monde le savait, mais elle l'assumait, elle assumait complètement d'avoir deux ans dans sa tête et de regarder Dora l'exploratrice le matin euh faut pas exagérer il y a des limites quand même ! Elle devait d'ailleurs avoir contaminé Noàm quand ils étaient ensemble parce que sa famille était pleine aux as, et donc lui aussi et il vivait dans l'un des quartiers pauvres de Londres ..

La vengeance de Noàm était drôle, c'est le cas de le dire mais elle y avait mis court par un baiser. Ne lui demandez pas pourquoi elle avait fait ça, mais elle l'avait fait c'est tout, rien qu'un coup de tête sans doute ... Mais la proximité de leurs corps ne faisait que faire grandir un peu plus le désir en elle de sentir le corps du jeune homme contre le sien. Comme avant. « Qui se ressemble, s'assemble, non ? », dit-elle avec un mince sourire sur les lèvres. Elle avait finalement décidé de le regarder, elle avait mis du temps avant de le faire, mais elle l'avait fait et il venait de l'embrasser. Chacun son tour pour plus de réciprocité -->. Mais contrairement à lui, quelques instants plus tôt, elle y répondit, avec tendresse. Il ne s'était écoulé que quelques instants entre le temps où elle venait de l'embrasser et le temps où elle l'avait fait mais ses lèvres lui avaient manqué, elles allaient à la perfection avec les siennes. Elle avait encore envie que le baiser se prolonge mais pour l'instant place à l'orage et à chacun qui se fixait sans trop savoir quoi faire ... La jeune femme voulait partir parce que la situation était bien trop gênante mais l'orage la fit changer d'avis. Elle ne pouvait pas rester seule dans un moment pareil, sinon elle allait juste se réfugier sous la couette et pleurait comme un grand bébé en attendant que ça se tasse. Rester avec lui semblait bien mieux comme programme, pas raisonnable mais mieux en tout cas ! La jeune femme s'avança vers la chaise, prête à s'y asseoir mais visiblement il n'était pas de cette idée : éloigner leurs corps oui, lui laisser la chaise non ... Et bien elle allait jouer les têtues comme elle savait si bien le faire et puis voilà. « Non non, garde ton lit, la chaise est très confortable j'en suis sûre ! » Elle vit Noàm s'avancer vers la chaise et s'y dirigea plus rapidement. C'était bien les chaises musicales aussi, même sans musique. Et Charlie était plutôt douée à ce jeu vu qu'elle en était la plus proche. Mais il la coupa dans son élan. Hé mais c'est qu'il trichait en plus ! Elle sentit qu'il lui tirait le bras et se retrouva contre lui, tout contre lui, comme quelques instants plus tôt. Et sans plus attendre, il posa ses lèvres sur les siennes et la jeune femme répondit de nouveau au baiser. Il était fiancé, c'était mal, mais son corps semblait profondément le vouloir !
Elle passa même une main derrière sa nuque, l'autre au niveau de sa taille, collant un peu plus son corps au sien.
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Mar 24 Juin - 15:51

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Les défauts de la jolie brune étaient nombreux mais ses qualités rendaient ces imperfections moins visibles voire carrément effacés. Seulement la belle était curieuse et à cet instant, elle l’avouait elle-même et m’implorait de lui donner des indices pour découvrir ce qu’il lui restait à découvrir sur moi. Je souris. Il n’était pas question que je lui donne des indices, elle devait le découvrir toute seule, surtout que les choses qu’elle ne savait pas déjà n’était pas forcément très glorieuses comme l’histoire avec mes parents ou encore les doutes que je nourrissais face à ma future cérémonie de mariage et face à ma future mariée également. Et bien tu vas devoir creuser et chercher petite curieuse ! Les indices c’est pour les faibles, tu veux vraiment que je t’en donne ? Certes, ma dernière phrase pouvait sembler sèche et légèrement méchante mais elle avait bercé mon enfance, que ce soit à propos des indices ou à propos des larmes, des filles d’un autre milieu et de tellement d’autres choses. Ce genre de phrase était ce qui m’avait endurci et m’avait appris à avoir ma propre opinion sur tout et faire mes propres choix même si quelque part, ces derniers étaient toujours reliés à ma famille. Je détestais mes parents mais je ne pouvais pas les blâmer pour l’éducation qu’ils m’avaient donnée. La voix de camionneur que pris la belle brune me fit exploser de rire et après quelques secondes à exprimer ma joie, je me mis à écouter ses paroles. Un sourire en coin naquit sur mes lèvres. Mmh j’aime bien comment tu t’habilles en temps normal mais en tant qu’homme, je ne dis pas non à ta tenue de travail… Elle est très bien mais pas quand tu imites le jardinier de mes parents…
Les ressemblances entre la jeune Whitehill et moi étaient nombreuses et la principale était surement notre don pour tout gâcher lorsque tout allait bien. Sa réponse me fit sourire, il est vrai que ce qui se ressemble s’assemble mais il est aussi juste de dire que les opposés s’attirent. En ce qui nous concernait, nous n'étions pas du tout opposés et pourtant les deux baisers échangés précédemment prouvaient que nous étions attirés l’un par l’autre tel deux aimants entre eux. Je hochais la tête. C’est vrai… Puis, la jeune femme s’éloigna de moi, c’était peut-être plus prudent et un autre défaut de la belle refit surface, son entêtement. Elle voulait absolument que je garde mon lit et qu’elle prenne la chaise mais c’était idiot. De toute façon, je laissais mon instinct reprendre le dessus et ne cherchait même pas à répondre, préférant largement l’attirer contre moi et l’embrasser à nouveau. Elle répondit à ce baiser, le prolongeant même et passant ses mains autour de moi. Nos corps étaient l’un contre l’autre et autant dire qu’avec nos tenues de nuit, nos peaux étaient réunies à bien des endroits. Relevant doucement la tête, je mis mes mains sur les hanches de la jeune femme et la soulevais d’un geste pour qu’elle vienne passer ses jambes autour de moi. Je n’avais jamais été patient et la tension qu’il y avait eu entre nous avec cette proximité en plus de la tension provoquée par l’orage n’était pas à réfléchir et à prendre les bonnes décisions. Je repris les lèvres de la belle avant d’avancer et de l’allonger sur le lit avec moi dessus, mes lèvres s’aventurèrent dans son cou, lui mordillant parfois l’oreille et revenant à ses lèvres pour mêler nos langues dans une danse lascive une nouvelle fois. C’était plus le cœur que la raison qui parlait en cet instant mais également le désir car malgré tout ce que j’avais vécu et malgré ma fiancée qui était magnifique, je n’étais jamais parvenu à oublier complétement mon ancienne meilleure amie et petite amie. Je ne faisais que confirmer mes doutes en cédant ainsi aux charmes de la jeune femme mais je n’y pouvais rien si j’avais plus envie d’elle que jamais…



Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Dim 29 Juin - 13:36


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Il lui arrivait parfois de porter un top avec l'inscription "parfaite ... avec pleins de jolis défauts". Une amie lui avait offert ça et depuis, elle le mettait assez souvent. Son amie l'avait bien cerné et elle assumait totalement ses défauts. ça la rendait adorable, non ? La façon dont elle mettait les pied dans le plat, sa curiosité, sa maladresse et comment elle essayait de réagir quand elle avait trébuché en pleine rue. Elle était adorable quand elle rougissait, non ? Noàm ne pourrait d'ailleurs pas prétendre le contraire puisque la première fois qu'ils s'étaient rencontrés, elle s'était trompé sur son prénom et s'était mise à rougir, toute gênée, et ça l'avait fait craquer, right ? La jeune femme activa ensuite le mode "curieuse" et voulut en savoir plus sur lui. Deux confessions en une soirée sur sa vie secrète, elle avait besoin d'en savoir plus ! Etait-il le nouveau superman ? ou mieux encore le fils de Thor et Jane Foster ? wahou « Je suis pas petiteeeee d'abord nan mais ... fais attention ou ze vais boudeereuh. Ouais je suis faible ce soir et j'assume alors give me some hints pleaseee ! », répondit-elle en lui faisant ses yeux de chat potté. Elle était curieuse et impatiente aussi, les deux conjugués faisaient qu'elle ne parvenait pas à attendre c'était juste pas possible, elle avait besoin de réponses right here right now. Elle voulait touuuut savoir ! Charlie n'avait pas mal pris sa dernière phrase, il lui était arrivé de rencontrer les parents du jeune homme et quand on les connaissait, on savait que l'enfance de Noàm n'avait pas été des plus faciles et qu'il avait forcément dû en baver. Vraiment en baver ! Charlie se plaignait sans cesse de sa famille, mais par rapport à celle de Noàm, il y avait quand même du mieux. « Pourquoi ça ne m'étonne même pas que tu dises ça ? Je suppose du coup que tu profites bien ce soir. Qui te dit que je ne suis pas le jardinier de tes parents ? », dit-elle en riant.
Les opposés s'attirent ... qui se ressemble s'assemble. Ah oui oui, ces phrases complètement opposées s'appliquaient aux deux jeunes adultes. Ce qui les opposait : Noàm était riche, et Charlie pas vraiment ; il était fiancé, elle était célibataire et stripteaseuse ; il était beau gosse ... bon ok elle aussi hihi Mais tous les deux avaient trouvé un moyen de gâcher leur relation à un moment ou à un autre. Il l'avait trompé, elle ne s'était pas battue pour lui. Ils avaient couché ensemble en décembre, elle ne lui avait pas dit qu'elle ne l'avait pas complètement oublié ... Elle avait appris qu'il était fiancé et qu'elle n'était pas assez bien pour lui -et ne le serait sans doute jamais-, elle baissait les bras une nouvelle fois et n'était pas prête à assumer ses sentiments pour lui. Il avait fait son choix : la tromper et se fiancer. Une fois c'était une erreur, la deuxième fois, c'était un choix. Pourtant, ce soir, ils faisaient tous les deux un pas vers l'autre, ce baiser le montrait bien. « Je sais bien sinon je n'aurais pas dit ça, et ce ne serait pas un célèbre proverbe. », répondit-elle avec un mince sourire sur les lèvres. C'est sur ses mots qu'elle avait décidé de s'éloigner. Il fallait qu'elle résiste, qu'elle reste calme. Son corps tout entier brûlait de désir et les baisers qu'ils venaient d'échanger lui prouvaient qu'elle avait raison de se méfier. Cela risquait de refaire comme en décembre. Espérons juste que demain soir, elle ne serait pas durement ramenée à la réalité comme la dernière fois ... Les pensées de la jeune femme n'avaient été sages et pures qu'un instant puisqu'une fois qu'il avait reposé ses lèvres sur les siennes, c'était fini. Son entêtement avait disparu et elle se plongeait corps et âme dans ce baiser. Elle savait qu'elle n'aurait sans doute plus beaucoup l'occasion de faire ça une fois qu'il serait marié, même plus du tout d'ailleurs. Elle se sentit soulever et elle passa ses jambes autour de sa taille, approfondissant encore un peu le baiser, une de ses mains venant s'amuser avec ses bouclettes. Charlie ne se posait même pas de questions du genre, est-ce qu'elle devait l'arrêter ? est-ce que c'était bien de continuer ? Elle continuait juste de l'embrasser, devenue championne d’apnée -> . Elle le regarda un instant dans les yeux, frôlant simplement ses lèvres avec les siennes, faisant un "oui" de la tête. Elle avait envie de plus, son corps le prouvait bien. Elle se retrouva ensuite allongée sur le lit qu'elle avait quitté un peu plus tôt. Ahlalala ce lit était comme un aimant. Charlie se mit à l'aise, et passa une main dans le dos du jeune homme, jusqu'à ce qu'elle finisse sur ses fesses, son joli petit cul rebondi hey hey . La jolie brune ne pouvait s'empêcher de frissonner en sentant les lèvres de Noàm dans son cou, elle rit un peu sous ce qu'il lui faisait vivre avant de devoir se taire puisqu'il venait de l'embrasser. Évidemment, elle y répondit et aussitôt se mit à jouer avec la langue du jeune homme. Pourquoi fallait-il que malgré tout ce qu'il lui avait fait endurer, elle revienne toujours vers lui ? Heureusement que la fiancée de Noàm n'était pas très tentée par le quartier où ils vivaient parce que sinon, elle savait que la jeune femme serait venue. Elle était juste complètement obnubilée par ce mariage et harcelait limite Noàm là-dessus ... Charlie préféra mettre ça dans un coin de sa tête et se colla un peu plus contre lui. « Hmmm ... Noàm ... », murmura-t-elle contre les lèvres du jeune homme alors que pfiouuu son corps laissait clairement transparaître son désir. Pourtant elle ne pouvait s'empêcher de penser que c'était mal, qu'elle avait déjà une fois été la femme trompée et que ça avait été affreusement douloureux. Cependant, son corps n'avait clairement pas envie d'arrêter puisqu'elle était déjà en train de glisser ses mains sur le torse nu du jeune homme, profitant des abdos de son ex petit-ami.  
©️clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 18 Juil - 9:21

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Noah… C’était ainsi que la belle brune m’avait appelé lors de notre première rencontre. Elle n’était certes pas la première à se tromper et à m’appeler ainsi, en effet, la plupart de mes professeurs mettaient au moins deux mois avant de comprendre que c’était Noàm et pas Noah mais Charlie m’avait fait beaucoup plus craquer lorsque que je l’avais corrigé que n’importe lequel de mes professeurs. Elle avait rougi et je crois que c’est à partir de ce moment-là que j’avais commencé à tomber amoureux de la jolie Whitehill. Ce souvenir faisait partie d’un ensemble de souvenirs qui constituaient notre histoire. Notre histoire… Aussi belle que douloureuse mais qui fait que même avec toute la volonté du monde, nous ne pourrions jamais nier notre complicité et notre lien. Nous étions connectés, nous étions reliés, nous étions à tout jamais l’un près de l’autre. Si proches que je connaissais la plupart de ses défauts et de ses qualités, qualités qui l’emportaient toujours sur ses défauts soit dit en passant. Je connaissais donc sa curiosité mais elle connaissait ma ténacité, si elle voulait découvrir les petites choses que je lui cachais encore, il allait falloir qu’elle les trouve par elle-même sans mon aide. Je souris largement. Tu ne pourras pas me bouder longtemps d’abord ! Les yeux de chiens battus de la jolie jeune femme manquèrent de me faire flancher mais dans le passé, lors de nos nombreux duels de ce style, elle avait toujours gagné, je n’avais jamais pu lui cacher une surprise que je comptais lui faire ou même un cadeau que je comptais lui offrir, elle me faisait toujours craquer et je finissais par tous lui révéler. Mais depuis ce temps, j’ai appris qu’on ne devait pas toujours laisser les autres gagner et je comptais bien le mettre en application ce soir et remporter face à la curiosité de la belle. Non je ne t’en donnerai pas … Il faut que tu cherches un petit peu aussi ! Je lui tirais la langue avant de rire doucement. La belle brune reprit la parole. Je souris et acquiesçais à ses paroles. Tu supposes bien ! Mais je te rappelle que c’est toi qui est venu dans ma chambre dans cette tenue… J’ouvris grand les yeux face à ses mots et m’écarta, toujours dans le jeu. Quoi ? Tu es le jardinier de mes parents ??? :o Je restais quelques secondes sérieuses avant de rire avec la belle.

Nous étions donc connectés et malgré tous nos efforts, nous revenions irrémédiablement vers l’autre. Après une rupture douloureuse, nous avions recouché ensemble en décembre et là aussi, cela s’était suivi par une fâcheuse découverte pour elle. Je savais que mes amis avaient été très peu compatissant et l’avait enfoncé en lui disant que je méritais mieux mais j’étais loin de penser la même chose. Pour moi, peut importais le porte-monnaie, ce qui comptait c’était les sentiments et la relation mais bon, que voulez-vous, mon entourage fait partie de la bourgeoisie anglaise qui pense qu’on doit préserver cette richesse et ne pas s’accoupler avec les quartiers populaires comme ma mère l’avait chiquement dit quelque temps plus tôt. Mais voilà, ma mère n’était pas moi et n’était pas Charlie et à cet instant, je ne pensais absolument pas à ma classe sociale ou à ma mère, je pensais seulement à Charlie, Charlie et moi, moi et Charlie. Nous étions désormais sur le lit et alors que mes lèvres parcouraient son cou, la belle eut un petit rire, elle était sensible du cou et le montrais en riant. Je repris ses lèvres et nos langues se mirent à danser une danse peu prude. Je sentais les mains de la belle sur mon torse et un frisson parcourut mon corps, pas un frisson qu’on a quand on a froid, non, bien au contraire, c’était plus un frisson d’excitation montrant que mon corps ne voulait qu’une chose, celui de Charlie… Je me redressai légèrement pour que la belle puisse faire de même et que je puisse la débarrasser de ce haut devenu gênant. Une fois ce dernier volant dans la chambre pour atterrir au sol quelque part, je descendis mes lèvres le long du bustier de la belle, déposant des baisers un peu partout avant de revenir sur ses lèvres qui m’attiraient toujours. Mes doigts, eux, ces coquins jouaient déjà avec l’élastique de son bas de pyjama…




Codes par Wild Hunger.


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Ven 18 Juil - 22:21


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Charlie n'avait pas mis longtemps avant d'attribuer un surnom à Noàm. Elle avait trop peur de recommencer à se tromper sur son prénom et à l'appeler Noah. Noàm, elle ne le gardait que quand elle était furieuse, ou juste pas contente ou dans des conditions un peu plus intimes (a). Noàm n'avait jamais semblé tenir compte de son erreur alors qu'à presque chaque cours il était obligé de reprendre les professeurs sur son prénom plus qu'original mais à tomber par terre. Au moins ses parents lui avaient légué un truc fantastique ! Charlie n'avait jamais oublié un seul moment qu'ils avaient partagé, pas même ce fameux jour où il l'avait taquiné pour le gala. Entre eux, ça avait toujours été comme ça depuis qu'ils se connaissaient : ils se taquinaient mutuellement et c'était leur façon mutuelle de se montrer qu'ils tenaient l'un à l'autre. Qu'ils ne se cherchent pas n'avait lieu que dans les rares moments où ils se disputaient et ces deux dernières années, ils ne s'étaient pas beaucoup taquinés dû à leur rupture et à tout ce qu'il s'était passé entre eux. Noàm resterait quoiqu'il arrive son premier amour, malgré tous leurs petits déboires. On ne pouvait oublier un amour pareil, à la rigueur, on pouvait essayer de passer à autre chose mais Noàm se trouverait toujours dans un petit coin de sa tête. Ce dernier ne sembla d'ailleurs pas vouloir lâcher l'affaire alors qu'elle lui demandait des indices. Ooooh pourquoi ça .. ? « Qui sait ... je suis une fille, j'ai tendance à bouder pour tout et n'importe quoi ... et pendant longtemps. », répliqua-t-elle sûre d'elle. Elle avait hésité à évoquer cette fois où elle l'avait boudé pendant près d'un an et demi, après avoir découvert qu'il l'avait trompé et elle l'avait boudé depuis décembre en apprenant qu'il était fiancé et surtout après les commentaires assez méchants de sa bande de pote. Alors dire ça ... cela pouvait donner lieu à plusieurs réponses mais heureusement Charlie avait choisi de tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler. La jeune femme tenta le regard de cocker pour l'amadouer, oublier temporairement ces moment où elle s'en était déjà servie. Par le passé, cela avait fonctionné et pourtant cela ne semblait pas marcher ici. Ce n'est pas comme si elle voulait savoir quel cadeau il comptait lui offrir pour la st valentin ... « Mais j'ai cherché, promis ... cependant je ne trouve pas... S'il te plaît, aide-moaaaaaah ... », le supplia-t-elle du regard. Elle hésitait à s'approcher de lui et à essayer les doigts froids dans le dos et les bisous dans le cou pour le faire craquer ! Et bien tant pis, elle le fit, cela le ferait peut-être craquer, et c'est tout ce qu'elle voulait right here right now. Tout en le taquinant du bout des doigts, elle lui rendit son sourire. « Je n'y peux rien si c'est mon pyjama ... Mais t'en fais pas, je prends note pour la prochaine fois : je viendrais en tenue de nonne, col roulé, tout bien serré, aucun morceau ne sera révélé promis ! », dit-elle en levant la main gauche et en jouant les sainte-nitouches (ce qui lui ressemble tellement (a) ). Elle le regarda se reculer, restant là, immobile à simplement le regarder. « Ouais c'est moi Robert, le gros modèle de Homer, avec toujours une bière dans ma poche. », dit-elle avec une voix aussi grave que possible. « Ce serait ton fantasme avoue. », elle le regarda sérieuse avant d'éclater de rire. Elle était déjà strip-teaseuse, s'occuper en plus du jardin des Wheeler lui prendrait bien trop de temps ->.

Noàm était l'aimant, et Charlie était le métal attiré. Il avait beau lui faire toutes les crasses du monde, elle revenait encore et toujours. A croire que sa tête n'avait pas dit à son cœur que c'est Nono' qui le lui avait brisé ... Pourtant à chaque fois qu'elle revenait vers lui, il y avait toujours un truc pour la ramener sur terre, et là, ce serait quoi demain ? Le mariage allait être avancé ? Sa fiancée était enceinte de lui ? Pire encore : il était gay ? Elle n'avait rien contre eux, en fait, plusieurs de ses amis l'étaient, mais honnêtement ce serait du gâchis vu comme il était keunon ;) . Charlie était sûre que les amis du jeune homme préféreraient le voir avec un autre homme plutôt qu'avec Charlie, la sans avenir ... Elle n'était pas issue de la haute bourgeoisie, n'avait aucun ancêtre comte ou duc, rien pour parvenir à briller dans cette société d'où il venait. Elle faisait tâche oh ça oui ... Mais allongée sur le lit du jeune homme, elle ne pensait pas à toutes les remarques que madame Wheeler pourrait formuler si elle surprenait son fils avec Charlie. Le temps d'un soir, ils se retrouvaient, même si Charlie savait que demain, si elle voyait la fiancée de Noàm avec Noàm, elle devrait faire comme si rien ne s'était passé. Elle était juste la maîtresse, ce soir ... Enfin, elle chassa toutes ces pensées d'un petit signe de tête, et se mit à rire dès que les lèvres du jeune homme vinrent se loger dans son cou. Cet endroit, plus le bas de son dos étaient des endroits sensibles, le pire c'était lorsqu'on lui caressait les bras ou le dos, brrrrrr, elle était partie pour frissonner tout le temps ... Charlotte sentit de nouveau les lèvres de Noàm contre les siennes et s'empressa de répondre à son baiser. Elle aimait sentir ses lèvres douces et sucrées contre les siennes, elle adorait cette sensation de bien-être, elle appréciait le contact de sa langue avec la sienne et la danse qu'elles s'étaient mises à faire. Sans se contrôler, Charlie avait les mains posées sur le torse du jeune homme, mains qui avaient choisi de profiter à fond du corps d'athlète du jeune homme. Le sentant frissonner à ce simple contact, elle lui mordit la lèvre inférieure avant que ses mimines ne se dirigent vers son caleçon. Charlotte se redressa, en parfaite synchronisation avec Noàm et elle le laissa lui retirer son haut, l'aidant même un peu dans un mouvement assez sensuel. Une fois débarrassée de ce haut qui lui tenait bien trop chaud vu l'ambiance, elle soupira de plaisir sous ses baisers. Il s'était amélioré depuis décembre, ou bien était-ce parce qu'elle était en manque de ses lèvres contre les siennes, de ses lèvres sur sa peau ... La belle blonde passa une main derrière sa nuque collant son corps tout contre le sien, une jambe repliée contre sa cuisse. Son autre main libre vint se glisser sous son caleçon, juste sur ses fesses, alors que lui s'attaquait déjà à son bas. Charlotte-May prenait le temps de le redécouvrir, elle ignorait quand cela se produirait de nouveau et elle voulait avoir le temps d'imprégner tout ça dans sa mémoire. 
©clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : Harry Styles
Pseudo : lisaatx
Souriez, dites cheese :
Âge : 21 ans
Points chance : 3

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Mer 10 Sep - 16:49

Charlie & Noàm
Love is giving someone the power to destroy you



Certains disent que les filles sont têtues et incorrigibles mais ces gens n’ont jamais rencontré Charlotte-May Whitehill parce qu’en matière d’entêtement et de détermination, je ne connaissais pas de meilleur exemple. Elle était certainement médaillée d’or nationale, européenne, mondiale et olympique dans ces deux catégories. Mais que voulez-vous, c’est ce qui faisait son charme et dieu seul sait comment son charme fonctionnait sur moi. Et non, je ne conjugue pas ce verbe au passé car malgré tous mes efforts, la belle brune ne sortirait jamais de ma tête et aurait énormément de mal à la sortir de mes fantasmes également. Résultat, je ne pouvais nier qu’en ce moment même, son entêtement et son acharnement me faisait craquer. Et que voulait-elle savoir ? Tout simplement, ce que je lui cachais mais je n’étais pas sûr qu’une fois qu’elle saurait, elle ne regretterait pas d’avoir autant insistée pour savoir. Pourquoi ? Parce que ce que je lui cachais, c’était mes doutes envers mon mariage, mes doutes envers ma fiancée et surtout mes doutes envers mes sentiments pour elle. Je savais que j’avais fait énormément de mal à la belle brune et je ne voulais pas lui donner à nouveau de faux espoirs si je me résignais à écouter tout mon entourage qui m’ordonnait presque d’épouser ma fiancée. Sa description de sa capacité à bouder ne me fit pas vraiment rire ou sourire, je connaissais la qualité de la belle dans ce domaine d’expression, elle m’avait boudé ou ignorer selon le point de vue pendant plus d’un an et je ne tenais pas à renouveler l’expérience alors quand Charlie insistait, je soupirais tout en souriant doucement. Je ne comptais pas lui dire la vérité, non je n’allais pas lui mentir, juste omettre la vérité en inventant une connerie, mon domaine de prédilection. La jeune femme ne me laissa pas le temps de réfléchir qu’elle m’attaqua avec ses doigts froids dans mon dos sans défense et ses lèvres douces dans le cou. Je rigolais et alors que je reprenais ma respiration à force de rire, je finis par répondre à la brunette. Ok… Ok… T’a gagné ! Je reprenais mon sérieux et la regardais dans les yeux. J’ai reçu une lettre pour intégrer Poudlard Je l’a regardais un instant, le temps qu’elle réalise qu’elle avait insisté pendant dix minutes pour une connerie plus grosse que moi avant d’éclater de rire et de me protéger sommairement de la colère de la belle brune qui risquait d’éclater à tout moment.
Je la regardais avec de grands yeux surpris quand elle avoua être le jardinier de mes parents et éclatais de rire. Raté, le jardinier de mes parents s’appelle Juan ! L’allusion de Charlie à mes fantasmes me fit une nouvelle fois éclater de rire. Mes fantasmes sont plus classiques, Charlie. Je ne rêve pas du jardinier de mes parents, enfin !
Les choses s’accélèrent ensuite jusqu’à être impossible à arrêter. La belle brune était désormais sans haut, les mains dans mon caleçon à caresser mon postérieur tandis que les miennes étaient en train de jouer avec son joli petit bas qui si j’écoutais mon instinct ne resterait pas longtemps sur la brune. Mais je remarquais également que Charlie prenait son temps, que ce n’était pas comme en décembre, quand nous nous étions jetés l’un sur l’autre, plein de farine et d’ingrédient pour faire des gâteaux – gâteaux que nous n’avions jamais fini d’ailleurs mais anyway -, nos vêtements avaient volés et nous n’avions pas pris le temps de se redécouvrir comme Charlie semblait vouloir le faire à cet instant. Comment le savais-je ? Aucune idée mais cela avait toujours été ainsi, j’avais toujours senti les demandes et les envies de la belle au lit et elle avait toujours senti les miennes comme si un lien indestructible nous liait dans ces moments intimes. Je repris tendrement ses lèvres, je n’allais pas dire non à redécouvrir le corps de la belle brune. Je descendis les lèvres sur son cou puis sur sa poitrine et sur son ventre. Mes mains, elles, libérèrent la belle de son bas de pyjama et mes lèvres continuèrent leur périple pour arriver sur l’intimité de la belle. Je voulais bien la redécouvrir et prendre mon temps mais nous étions partis pour nous donner quelques plaisirs, je faisais mon possible pour qu’elle ait envie de m’en donner autant que ce que je lui donnais. Je finis par remonter vers elle et l’embrasser à nouveau, je n’étais pas sûr de pouvoir attendre beaucoup plus longtemps avant d’unir mon corps au sien. J’avais attendu ce moment depuis décembre et surtout, j’en avais rêvé plein de fois car non je ne fantasmais pas sur mon jardinier mais sur Charlie c’était une autre histoire. Je me remerciais souvent de ne pas parler pendant mon sommeil sinon je ne serais pas le seul au courant de mes fantasmes extra-conjugal. J’étais fiancé mais la femme qui se présentait le plus souvent dans mes rêves était mon ex, oui, oui, moi et la logique ça a toujours fait deux !



Codes par Wild Hunger.

PS:
 


On commet tous des erreurs mais le propre de l'homme est de pouvoir les réparer et faire en sorte de ne jamais plus laisser filer le bonheur.

   
Toute fin est le début de quelque chose d'autre. Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tout est fini pour que l'on puisse tout recommencer...

   
(avatar fligthless bird
   code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   Dim 14 Sep - 12:45


noàm & charlie ₰ love is giving someone the power to destroy you.

Charlie n'était pas vraiment réputée pour son sens de la patience, en fait, elle était plutôt connue pour son côté rancunière. Mais en même temps comment pardonner aussi facilement une tromperie et puis une autre ? Et peut-être encore une autre si jamais demain elle venait à découvrir encore autre chose. Miss Whitehill regarda Noàm, comment était-il parvenu à la rendre aussi accro ? C'était incroyable, mais elle redoutait tellement ce nouveau moment où elle allait déchanter. Ils avaient fait des projets pour les vacances mais cela se réaliserait-il vraiment ? Pourquoi fallait-il qu'elle se sente à la fois si bien avec lui mais qu'elle ne cesse de se poser des questions sur lui, leur avenir ? Il était supposé bientôt se marier avec une autre, autre personne que d'ailleurs elle ne supportait pas, parce que des fois elle éloignait Noàm d'elle et oh que non cela ne lui convenait pas à la Charlotte. En dépit de tout ce qu'elle pouvait dire, elle l'aimait encore son coloc'. Il continuait à prendre soin d'elle alors qu'elle l'envoyait sur les roses, il venait la chercher quand elle finissait son boulot. On aurait pu penser qu'il aurait quitté sa fiancée pour elle, mais il n'en avait rien fait. Pourtant tout lui indiquait qu'il l'aimait, pour elle, pour ce qu'elle était, alors pourquoi ne tenait-il pas tête à ses parents et ne suivait-il pas son cœur tout simplement ? Même si dans le fond, elle savait pertinemment que la famille Wheller ne le laisserait pas agir à sa guise ... « Je suis trooooooop forte ! », répondit-elle en le regardant, les bras levés pour montrer ses supers biceps (a). Bon ça valait pas ceux des bodybuilders, ni même ceux des geeks en fait, mais c'était ses petits biscotos à elle, bien mignons même si elle n'allait pas non plus parvenir à porter de la fonte ... « T'as refusé j'espère ? Non parce que sinon je te préviens je t'empêche d'y aller ! Pas de passage pour le quai 9 3/4. Je suis prête à m'accrocher à ton pied, même à te menotter à moi pour pas que tu t'en ailles ! » Oui oui quand Charlie avait envie de quelque chose ou tenait à quelqu'un, elle était prête à tout pour le garder auprès d'elle. Bon ok, elle n'était pas dupe, c'était juste le plus gros mensonge qu'il venait d'inventer là, sur le moment présent, et elle avait bien compris qu'il ne lui révèlerait rien ... à son grand regret. Bon ben elle avait juste insisté comme une idiote pour rien. Mais au moins ça leur avait donné l'occasion de bien rire.

Charlotte lui avoua ensuite être la personne qui tondait l'herbe et taillait les haies chez les parents de Noàm, ce qui aurait d'ailleurs tout à fait pu être possible ... Enfin si on ignorait le fait que déjà en maternelle, elle ne savait pas couper droit en suivant une ligne et que cela n'était pas aller en s'améliorant. « Laisse-moi donc t'annoncer désormais que mon deuxième prénom est Juanita, que j'ai choisi de raccourcir en Juan pour travailler comme jardinière. », dit-elle en éclatant de rire. Elle l'écouta parler en se mordant la lèvre inférieure alors comme ça il ne fantasmait pas sur le jardinier. Hmmmm intéressant. « Et tu rêves de quoi alooooors ? », lui demanda-t-elle fort curieuse. Comment ne pas l'être dans un moment pareil en même temps ?!

Leur conversation avait vite tourné court, comme en décembre lorsqu'ils avaient joué ensemble et essayé de faire un gâteau en jouant avec la farine -chose tout à fait normale tiens ...-. Le haut de pyjama de la belle avait décidé que le sol allait devenir son meilleur ami et du coup pour se venger de cette absence (ou pas en fait), les mains de Charlotte avait fini sur les fesses du beau bouclé avant de finir par passer devant, sur l'intimité du jeune homme, faisant ainsi des mouvements. Elle frissonna en sentant les mains de Noàm sur ses hanches. Elle remarquait bien qu'il n'avait qu'une envie : laisser son bas rejoindre son haut. Pourtant il n'en faisait rien, il devait avoir compris l'intention de la jeune femme qui était de prendre son temps pour le redécouvrir même si son corps était juste en train de bouillir de plaisir. Elle finit ensuite par répondre au baiser du jeune homme, lui caressant le mollet avec son pied. Ok en fait peut-être que se redécouvrir ils pourraient le faire une autre fois. Elle se cambra ensuite sous ses baisers, gémissant faiblement, Nadja n'était pas là mais ils avaient tout de même des voisins et Charlie n'avait pas vraiment envie de voir un petit post-it leur indiquant de faire moins de bruit la prochaine fois .. La jeune femme ne put cependant s'empêcher de gémir un peu plus fort lorsqu'il approcha ses lèvres de son intimité. Bon ben en fait pas de redécouverte ce soir, c'était clair. Lorsqu'il remonta enfin son corps vers le sien, elle reprit son intimité entre ses mains et recommença ses mouvements avant de le faire quitter son calebut, qui commençait à devenir un peu trop serré d'après elle. Elle le regarda, l'air de dire 'gooooo, can't wait'. Elle espérait juste qu'il avait une capote, parce que ... c'est pas que ses parents viendraient faire sa fête à la jolie brune si elle finissait enceinte ... mais très légèrement, et ne parlons pas de sa fiancée qui allait carrément péter un câble, mais bon ça ce n'était pas pour déplaire à blondie (a).
©️clever love.


Spoiler:
 


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noàlie ; love is giving someone the power to destroy you. [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: East End :: Quartiers résidentiels :: Whitechapel-