AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 eliam & charlie ; it wouldn't be a party without you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: eliam & charlie ; it wouldn't be a party without you.   Mar 2 Sep - 22:56


eliam & charlie ₰ it wouldn't be a party without you.

Cela faisait quelques années maintenant que Charlie avait emménagé dans la belle ville de Londres, enfin belle mais souvent sous la pluie. Heureusement aujourd'hui ce n'était pas le cas et en plus de ça : vacances, il lui restait encore deux semaines avant de commencer les cours alors ce soir ... PARTY ALL NIGHT LOOOOONG ! Et oui, elle ne travaillait pas au club de strip-tease ce soir. Elle avait enchaîné hier soir avec l'ouverture, une petite pause, puis la fermeture, alors ce soir, c'était rien que pour elle. Donc elle comptait aller dans le quartier de West End. Où elle ne rendait pas vraiment d'habitude : les gens y étant trop riches pour elle ou était-ce elle qui manquait de moyen pour eux ? Mais bon, elle s'en fichait, elle vivait très bien comme elle était même s'il arrivait que les fins de mois soient difficiles .. Enfin bref, il était 18h du coup elle attrapa son téléphone et envoya un sms à eliam, son guide english pwéféwé  sifflote : je crois que je vais me perdre au studio valbonne, ce soir, vers minuit, mon guide aurait-il envie de se joindre à moi ? Xx C. Court mais au moins ce message était clair concis, tout ce que vous voulez.
23h, il était grand temps pour la jeune femme de se préparer pour sortir en ville. Après une bonne douche, la jeune femme opta pour un short en jean déchiré et un haut crop un peu ample à manches courtes noir. Elle accompagna le tout de vans noirs et d'un sautoir avec une clé au bout. Elle laissa ses cheveux libres et descendit, appelant un taxi afin d'aller au Valbonne. Charlie avait bien évidemment pensé à laisser un mot à la coloc', histoire qu'ils s'inquiètent pas demain matin s'ils n'entendaient pas de bruit provenant de sa chambre (pas qu'elle soit bruyante ..). En 30 minutes il y était. Plus que 5 minutes à attendre alors elle fit la queue pour entrer, parce qu'il y avait déjà du monde. En même temps on était à West End ! Elle le vit arriver au loin et se décala un peu, gardant quand même sa place, Charlie se mit aussitôt à lui faire des grandes signes de la main. « Eliam, je suis là. » Il se fraya un chemin parmi la foule de gens qui attendaient et elle l'enlaça, déposant un baiser sur chacune de ses joues. « Tu vas bien ? », lui demanda-t-elle avant de reprendre. « Heureusement que tu es là, j'ai cru que j'allais me perdre par ici. » Elle se mordit l'intérieur de la joue afin d'éviter de rire. Non il était évident qu'elle ne s'était pas perdue vu le nombre de fois où elle était déjà venue dans cette boîte de nuit. Même que c'était mr Hodson lui-même qui lui avait donné l'adresse. Hors de question qu'elle oublie.
©️clever love.


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : god of sexiness, loueh the tommo tomlinson. tu peux pas teeeest.
Pseudo : anaëlle.
Souriez, dites cheese :
Âge : moyen. ouais, je viens du moyen-âge moi. même que je mène une double vie de moine chauve qui travaille pour l’industrie du chaussée aux moines becoz j'adore le fromage.
Famille : alannah, mon petit bb de soeur.
Statut : de la liberté.
Bff : dony, la plus jolie (c'est bien parce que je suis gentil becoz en vrai elle est grosse, grasse, moche et chiante mais bon, je l'aime).
Jukebox : 5 seconds of summer, wrapped around your finger (la plus belle chanson du monde okok) + pixie lott, nasty.
Points chance : 32
These little things : « UNE PETITE SOEUR, MÊME SI T'ES A DES MILLIERS DE KILOMÈTRES, ELLE EST TOUJOURS DANS TA POCHE D'AMOUR ÉTERNEL. » THE APPLE OF MY EYE.
« LA MIFA RICHARDS C'EST L'AMOUR LA VIE L'UNIVERS ET L'AU-DELA T'INQUIETES PAUPIETTE JOLEZEM. » LUAN + DONIA.
« ON N'EST PAS IDIOT, ON EST JUSTE DES IMBÉCILES HEUREUX. ET UN PEU IDIOTS QUAND MÊME. » RPZ JALIAM LES ROIS DU MONDE.

MessageSujet: Re: eliam & charlie ; it wouldn't be a party without you.   Jeu 25 Sep - 20:59

► IT WOULDN'T BE A PARTY WITHOUT YOU + featuring charliam.
Faut pas se mentir, dès que je le pouvais, je passais le plus clair de mon temps à sortir en boîte ou dans les bars, avec des potes ou non, selon mes humeurs. Rares étaient les fois où je restais tranquillement chez moi à flemmarder sur le canapé. Il fallait dire que lorsque ma télé fonctionnait, c’était déjà un miracle. Alors plutôt que de pourrir dans mon appartement miteux, je choisissais de profiter de ma jeunesse. D’ailleurs, qui ne l’aurait pas fait dans cette belle capitale ? C’était l’occasion rêvée. Les rues étaient toujours animées, et je crois bien que c’était ce que je préférais ici. Ce que j’appréciais beaucoup moins en revanche, c’était ce fossé social que l’on pouvait constater dès lors que l’on franchissait la tamise. Le quartier de West End était bien loin de ce que je pouvais côtoyer au quotidien dans l’East End. Ceci étant, je ne m’en plaignais pas. Cela me satisfaisait même plutôt bien. Les petits bourges coincés et les gosses de riches prétentieux, c’était un peu trop pour moi. Je crois que ce genre de personnes avait un peu trop tendance à me porter sur les nerfs, bien que je fasse parfois des concessions lorsque les filles étaient jolies. Que voulez-vous, je ne suis qu’un homme. Toujours était-il que es meilleures boîtes se trouvaient dans le quartier de West End, et il était hors de question pour moi de me contenter des petits clubs pourris de chez moi. Aussi, le soir, il n’était pas rare de me croiser dans les quartiers huppés de Londres. Après tout, comme on dit : la nuit, tous les chats sont gris.
J’appréciais la solitude parfois. De toute façon, je finissais rarement les soirées seul. Mais d’autres fois, un peu de compagnie, ça fait du bien. Aussi, lorsque je reçus une certaine invitation par sms, je sautais sur l’occasion, d’autant qu’il s’agissait de Charlie. Bon, en vérité, il s’agissait plutôt d’un appel à l’aide, mais l’intention y était. Enfin je crois. Le studio Valbonne, je le connaissais comme ma poche à force de le fréquenter trop régulièrement sans doute. Et puis d’ailleurs, je crois que chacun des videurs qui y travaillaient me connaissait autant. Généralement, j’étais à l’intérieur en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, et ce soir ne fit pas exception à la règle. La première chose que je fis fut de balayer la pièce du regard, mais la foule qui y était présente ne me facilitait pas la tâche, bien au contraire. Jetant de brefs coups d’œil à droite à gauche, je me frayais un chemin jusqu’à ce qu’une voix familière ne m’interpelle. « Eliam, je suis là ! » Charlie, ou plutôt sa main qui s’agitait tout seul, n’était qu’à quelques mètres de moi. Aussi, je ne mis pas de temps à la rejoindre, non sans ma tête d’abruti fini et la chanson qui allait avec. « Si tu dois aller quelque part je te guiderais tu peux me croire, je suis la carte, je suis la carte ! Si tu dois trouver ton chemin je peux t'aider, écoute-moi bien, je suis la carte, je suis la caaaarte ! » Salutation hors-norme mais divertissante, Charlie ne pouvait pas m’enlever ça. « Heureusement que tu es là, j'ai cru que j'allais me perdre par ici. » Je ne pus m’empêcher de rire. « ça m’étonne pas, t’es déjà pas capable de retrouver ta voiture sur la parking de l’université alors… » me moquai-je sans scrupule. J’aimais la taquiner, c’était même mon passe-temps favoris, et elle le savait bien. Et puis après tout, ce n’était pas de ma faute si elle avait un sens de l’orientation pitoyable. « Puis être un superhéros, c’est ma fonction première. Me remercie pas, c’est naturel tu sais, j’suis né comme ça. » ajoutai-je avec la plus grande des modesties, comme une évidence. Que dis-je… C’EST une évidence. Ceci étant dit, je n’aurais décemment pas pu refuser de rejoindre la jolie demoiselle ici. C’était avec moi qu’elle y était venue la première fois, alors je restais fidèle au poste dès que j’en avais l’occasion. « Oh, et ne tire pas de conclusions trop hâtives, je n’ai jamais regardé Dora l’exploratrice, d’accord ? » me défendis-je bêtement en repensant à la manière dont j’avais salué Charlie. Difficile à croire dans ces conditions, mais je préférais prévenir avant qu’elle ne se foute de ma gueule, chose qui arrivait approximativement 6257473439 fois par jour. Enfin bref, là n’était pas le sujet. De nouveau, je balayai brièvement la sale du regard avant de reporter mon attention sur Charlie. « Fais gaffe, fais pas d’erreur pour ce soir, le plus beau ici c’est moi » riai-je afin de lui signifier qu’elle perdrait forcément au change si elle décidait de terminer la soirée avec l’un des blaireaux qui nous entouraient. Je n’étais évidemment pas sérieux, mais je n’avais aucunement besoin de le préciser. Charlie et moi, nous nous comprenions, et c’était bien là le meilleur de notre relation.



the only exception
I'd sworn to myself that I'm content with loneliness cause none of it was ever worth the risk, but you're the only exception. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
feat : barbie doll.
Pseudo : dreamonp
Souriez, dites cheese : everyone's beautiful in their own way.
Âge : 20 ans et toutes mes dents (a)
Famille : mama, beau-papa, l'adorable demi-soeur, et la future crevette déjà en route
Statut : officieusement en couple avec Chris Hemsworth, officiellement femme cachée de Zac Efron (a)
Bff : la bande des supers copines : dolcinou, zozo, et chelseychou.
Etudes : fac d'anglais rule the world (a)
Profession : stripteaseuse
Jukebox : she looks so perfect ◭ 5 perfection sos
Points chance : 49
These little things :
Tomber amoureux est la chose la plus élémentaire qui soit. C’est un sentiment puissant qui donne l’impression d’être sur un nuage, c’est pour cela que les ruptures sont aussi douloureuses. Être amoureux ce n’est que du bonheur, c’est une sensation intense qui n’a aucun équivalent.

Spoiler:
 

MessageSujet: Re: eliam & charlie ; it wouldn't be a party without you.   Sam 4 Oct - 23:09


eliam & charlie ₰ it wouldn't be a party without you.

Charlie n'avait pas l'habitude de se rendre à West End. Mais quand il s'agissait de faire la fête, c'est le seul endroit où elle pouvait avoir des verres gratos, sauf si on en oubliait à son travail, de la part de ses clients. Mais bon ça ne comptait pas vraiment. Et puis là, Eliam, galant comme il était, allait très certainement lui offrir à boire, n'est-ce pas ? Même si elle n'était pas très riche et qu'elle se débrouillait comme elle pouvait avec ses faibles moyens, elle l'aimait son petit appart' même avec Noàm qui était là et sa fiancée qui passait une fois l'an à l'improviste. C'est vrai qu'East End, les gens nés avec une cuillère en or (ouais ouais en or et pas en argent) n'osaient pas trop s'en approcher. Comme si on allait les agresser au moindre coin de rue ... Charlie était toujours en vie ... Le Valbonne c'est là qu'ils s'étaient rendus en premier avec Eliam. Alors quel meilleur moyen de s'y retrouver. En attendant son ami, Charlie s'était rendue à l'intérieur du club, même si on était encore en été et qu'il faisait chaud dans la rue, elle préférait quand même faire la fête dans l'enceinte du Studio Valbonne et non sur le trottoir et puis c'est pas comme s'il n'allait pas parvenir à la trouver parmi tout le monde. Elle était quand même assez reconnaissable (a). D'ailleurs il ne tarda pas à apparaître dans son champ de vision et elle agita aussitôt la main afin de lui faire comprendre qu'il était repéré (héhéhé pas d'arrivée surprise). Un grand sourire apparut lorsqu'il ouvrit la bouche pour la première fois. Il était sérieux dans ce qu'il disait là ? Parce qu'elle était obligée de se mordre l'intérieur de la joue pour ne pas rire. « T'aurais pu m'attendre pour commencer à faire la fête sérieux ! Je suis vexée que tu m'aies pas attendu ... Mais huuum je pense pas que tu vas m'aider à trouver le chemin des toilettes. » Elle commença d'abord par croiser les bras. Vu ce qu'il venait de dire, il avait forcément dû fumer la moquette, c'est vrai que cela ne lui ressemblait tellement pas (a). Elle se mit ensuite à sourire de façon plus que malicieuse en évoquant les toilettes. On sait tous ce qu'il se passe dans les toilettes des clubs (a). « Le parking de l'université est IMMENSEEEEEEEEE je n'y peux rien ... Et puis y'a des gens qu'ont la même voiture que moi, je suis supposée faire la différence comment ? » Elle lui tira la langue avant de reprendre : « Et puis c'était qu'une plaisanterie nan mais ! » Elle lui fit ensuite la grimace. Nan mais c'est qu'il commençait bien la soirée à déjà se moquer d'elle au bout de 5 minutes. Elle était innocente dans le fait que les architectes avaient décidé qu'un super grand parking était le nec plus ultra des parkings de fac. Elle était toute aussi innocente dans le fait qu'il ne comprenne pas ses supers blagues. Sérieux, son humour était génial, non ? → « Ouais ouais c'est ça. Bah j'attends le moment où t'auras un souci de cape comme dans les indestructibles ou alors comme le gars qui enlève son froc à la pub. » Très étonnement, le must serait la deuxième hypothèse ! Ouais il était bien bâti, enfin d'après ce qu'elle pouvait voir au travers de ses fringues. Mais bon, sorry for him, un autre homme occupait ses pensées : Noàm, malgré tout ce qui s'opposait à leur relation. Mais bon, rien ne les empêchait de passer du temps ensemble. En boîte, parce qu'elle allait pas lui demander de l'accompagner à la fac. Il dirait non, direct elle le savait. A moins qu'elle n'organise un projet X dans l'université et encore, là, elle était sûre qu'il refuserait d'entrer dans les salles de cours et dans la bibliothèque. Mais c'était compréhensible. « Non non évidemment. On sait tous les deux que tu préfères son cousin Diego. », lui répliqua-t-elle en riant. Muahahahah in your face da Eliam ! Franchement, tout le monde aurait douté de son amour pour ces deux dessins animés particuliers. Dora qui est entourée d'animaux : zoophile direct. Diego qui grimpe aux arbres, s'élance de branche en branche ... sentiment de puissance et de sécurité : macho + drogué. Ahlalala mais qu'apprenons-nous aux enfants de nos jours ... ? Et à Eliam aussi, parce qu'il ne fallait pas l'oublier. « Le plus beau peut-être, le plus sexy c'est quand même le mécheux là-bas. », plaisanta-t-elle en se remettant à rire. Bon ok, après avoir jeté un coup d'oeil plus approfondi, il n'était peut-être pas si intéressant que ça (par contre intéressé elle n'en doutait pas) Cependant elle allait bien se garder de le dire à son ami. Il ne ferait que lui rafraîchir la mémoire sur son sex-appeal. Elle l'avait invité, ce n'était pas pour lui faire faux-bond et Charlie lui en fit même la remarque : « Par contre interdiction de m'abandonner pour aller voir les bombasses là-bas. J'ai quand même plus d'atouts qu'elle nan mais. » Elle remit une mèche de ses cheveux en place, genre "L'oréal, 'cause you're worth it". Franchement, elle serait parfaite comme égerie de la marque non sifflote ?
©️clever love.


Spoiler:
 


this is my kingdom come.
i dedicate this song to you ✻  let's get out, let's get out ... while i was out, i found myself alone just thinking if i showed up with a plane ticket and a shiny diamond ring with your name on it, would you wanna run away too? 'cause all i really want is you. you look so perfect standing there in my american apparel underwear.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: eliam & charlie ; it wouldn't be a party without you.   

Revenir en haut Aller en bas
 

eliam & charlie ; it wouldn't be a party without you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHARLIE X)
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» Charlie la licorne
» Qui aime bien, châtie bien. - Charlie.
» Charlie Lane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: West end :: studio valbonne-