AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous

MessageSujet: viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.   Mer 2 Jan - 20:48




“I'm crazy when i'm with you”

Le sport était pour moi quelque chose d'essentiel. Entretenir mon corps était quelque chose qui me tenait à coeur. Je ne supportais pas de me laisser aller, d'ailleurs, je me demandais comment certaines personnes faisaient pour se laisser autant aller, il existe tellement de sport pour se maintenir en forme et prendre soin de son corps, alors, pourquoi mettre tout ceci de côté. Heureusement pour moi, je ne faisais pas parti de cette catégorie, courir jusqu'à en avoir le souffle couper, transpirer de tout mon corps, ressentir les courbatures du lendemain ne me faisait pas peur . Cependant, après tout effort physique, et après s'être dépensé de la sorte, une bonne petite douche tiède ne serait pas de tout refus. J'avais passé le plus clair de mon temps à courir autour de ce terrain, et autant vous dire qu'il était très vaste, mais qu'importe, m'être dépensé ainsi me faisait un bien fou, je me sentais d'un coup nettement plus léger. Je passais par les gradins, afin de récupérer ma bouteille d'eau, à présent vide, et me dirigeais vers les vestiaires. J'y déposais ma bouteille dans mon sac, et retirais mon tee-shirt trempe, ainsi que mon short de sport. Je fouillais dans mon sac à la recherche de ma serviette. Une fois cette dernière trouvée, je fis quelques pas pour rejoindre les douches. A première vue, j'étais seul, je pris rapidement une bonne petite douche tiède, histoire de ne plus sentir la transpiration, chose que je ne supportais absolument pas.
Quand ma douche fut enfin terminée, je regagnais de nouveau les vestiaires, vêtu d'un simple boxer, ma serviette, autour de ma taille. Là, je me rendais compte que je n'étais plus seul. Et la personne qui se trouvait dans les vestiaires n'était autre que mon meilleur ami, Daemon.Je souriais grandement, la relation que lui et moi entretenions était tout particulièrement ambigu. Non pas pour nous, mais pour les regards extérieurs. En effet, nous étions tout deux très tactiles, il était comme un frère pour moi, notre relation était vraiment fusionnelle, on se comprenait en un seul et même regard, c'est comme si finalement, nous étions une seule et même personne par moment. Et pour tout avouer j'adorais cette relation que l'on pourrait qualifier de fraternelle finalement. « Tiens mais ne serait-ce pas l'homme de ma vie ? » lâchais-je de façon amusé, tandis que j'entendais alors des bruits venant de l'extérieur. C'était sans doute des mecs qui allaient assister à un cours de sport. Je me retournais aussitôt vers Daemon, ayant une petite idée en tête. « Psssst.. T'entends qui voilà ? Les bouffons de première année, et si on s'amusait un petit peu ? » lui demandais-je de façon amusé. J'étais toujours prêt à faire le con avec Daemon. Ce que j'entendais par s'amuser un peu, c'était de passer une nouvelle fois pour des gays. On avait une réputation de gay à tenir. Beaucoup penser que nous l'étions réellement, alors que moi, j'étais en couple depuis un an et demi avec une splendide petite amie, tandis que Daemon, lui, était le plus grand séducteur qui puisse exister, alors autant vous dire que nous gay ? C'était totalement impossible, mais faire jazzer les gens, c'était quelque chose que nous aimions faire.
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

MessageSujet: Re: viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.   Jeu 10 Jan - 15:55




Viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos.
Ft. stanislas et daemon.
Aujourd'hui, je n'avais pas cours de l'après-midi. Je bénissais ces après-midi où je pouvais rester poser tranquillement quelque part dans l'université. Puisque oui, je ne quittais pas l'université la semaine. A quoi ça me servirait, étant donné que je devais dormir au dortoir le soir ? Si je sortais, cela ne ferait que me faire perdre un temps précieux. Un temps précieux où je ne faisais que glander certes, mais un temps précieux quand même. J'avais passé un bon moment à parcourir la cours du regard depuis l'un des bancs se trouvant dans cette dernière. Fumer, parler avec des potes et mater des filles ; voilà à quoi se résumait mon début d'après-midi. Et puis, j'en ai eu marre. Cela m'arrivait souvent d'en avoir marre de faire quelque chose, qui pourtant me passionnait quelques secondes auparavant. Je me levais du banc, décidais à me dégourdir les jambes tout en trouvant un truc à faire. Après quelques minutes à marcher, je finissais par arriver devant le complexe sportif. Automatiquement, une idée me venait en tête. Comme bon nombre d'après-midi, les premières années venaient faire du sport ici. Et dans les premières années, il y avait pas mal de jolies filles et les charmer n'était pas très difficile pour un dragueur de mon genre. Je terminais ma clope, l'écrasant ensuite contre le rebord de la poubelle pour l'y jeter, afin d'entrer dans le complexe. Premier aperçu ? Désert. Il n'y avait personne apparemment. Je me décidais donc d'aller dans le vestiaire, peut être qu'il y aurait quelqu'un. Une fille avec un peu de chance. Alors que j'entrais dans le vestiaire, j'entendais l'eau de la douche pendant quelques secondes et puis, plus rien. Je m'installais donc sur l'un des bancs, attendant avec patience pour voir qui était dans les douches. Et au final, je ne fus pas déçu. Non, ce n'était pas une fille comme je l'avais espéré, mais c'était mon meilleur ami. Stanislas, vêtu d'une simple serviette autour de la taille, sous lequel se tenait un boxeur. Cela me faisait plaisir de le voir, plus qu'un meilleur ami, Stanislas était comme un frère à mes yeux. L'un des seuls qui arrivait à me comprendre parfaitement et à me soutenir, même lorsque je faisais des conneries. Et puis, la relation qu'on avait été tellement complexe que nous seul la comprenions. « Tiens mais ne serait-ce pas l'homme de ma vie ? » Me demandait-il d'un air amusé. « Le seul et l'unique. » Lâchais-je avec un air amusé à mon tour. Puis, des bruits se firent entendre, les élèves de première année sans aucun doute possible. En regardant à nouveau mon meilleur ami, je fis une sorte de lueur passait dans ses yeux. J'eus bien vite vent de ce que c'était, une brillante idée de sa part. « Psssst.. T'entends qui voilà ? Les bouffons de première année, et si on s'amusait un petit peu ? » Je lâchais d'un coup un léger rire. S'amuser hein ? Cela consistait à se faire passer pour des gays auprès des premières années. Surtout auprès des mecs. Les filles y croyaient un peu plus difficilement, tout simplement, car Stanislas était en couple et que pour ma part, je passais mon temps à les draguer. Assez bizarre pour deux mecs gays quand même. « Amusons nous mec. » Déclarais-je finalement, un air amusé sur le visage. Cela s'annonçait marrant, vraiment.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

MessageSujet: Re: viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.   Dim 27 Jan - 15:59




“I'm crazy when i'm with you”

Le sport était devenu une grande passion pour moi. Je pratiquais au minimum une activité sportive trois fois par semaine, si ce n'était pas plus lorsque le temps me le permettait. Actuellement, il était devenu dur pour moi de concilier études, sortie en amis, et sport. C'est pourquoi, dès que j'avais un moment de libre, j'en profitais pour me rendre au complexe sportif de l'université, afin de me dépenser un peu. C'était devenu un besoin pour moi. Ca me permettais de me défouler, d'extérioriser. C'était à la fois bon, et pour le moral, et pour le physique. Je ne comptais pas me laisser aller, au ça non, je ne faisais surement pas parti de cette catégorie de personne. Bien au contraire, j'aimais prendre soin de mon corps. C'était pour moi quelque chose d'important. C'est ce qui expliquait alors ma venue ici aujourd'hui. J'avais couru pendant près de deux heures, et je peux vous dire que ça m'avait fait énormément de bien. Bien entendu, j'avais fais quelque pose, il était dur de courir pendant des heures sans s'arrêter. Je risquais la déshydratation, d'autant plus qu'il faisait énormément chaud. Néanmoins, une fois la séance terminait, je regagnais les vestiaires. Visiblement, j'étais toujours seul. Ayant beaucoup transpiré, avant de renfiler mes vêtements, je jugeais important de prendre une douche. J'avais transpiré, et je me voyais mal m'habiller sans avoir pris de douche. De plus je sentirais le phoque comme on dit, et en plus de ça, je ne voulais pas courir le risque de croiser ma petite amie à la sortie du gymnase, et lui infliger une telle horreur. Certes cela faisait du bien de transpirer, cela permettait d'éliminer les toxines, et de nettoyer son corps, néanmoins, je me voyais mal me balader en sueur. Hors de question. Je retirais alors mon short et mon maillot et rangeais ces derniers dans mon sac de sport, avant d'attraper mon gel douche et ma serviette, et de me rendre dans les douches.
J'allumais le robinet, ni trop chaud car j'avais déjà extrêmement chaud, et ni trop froid au risque d'attraper mal. L'eau tiède ruisselante sur mon corps me faisait un bien fou. Je me saisi du gel douche pour y faire couler une noisette dans la paume de ma main et me laver de la tête aux pieds. J'en avais bien besoin. Quand cette dernière fut terminée, je coupais le robinet d'eau, afin de ne pas la faire couler inutilement. Il était par ailleurs et également dans mon devoir de bien m'essuyer avant de quitter ma douche, afin d'éviter d'inonder et les douches et les vestiaires. Ce ne serait pas gentil pour les femmes de ménages qui devaient en voir des vertes et des pas mûres par moment. Après ça, je regagnais les vestiaires. D'ailleurs, j'entendais le bruit d'une fermeture de sac, lorsque je pénétrais les vestiaires, de nouveau, je ne fus pas déçu de voir que la personne présente n'était autre que mon meilleur ami. Je ne perdais pas de temps à le saluer. « La forme ? » Tandis que j'étais entrain d'enfiler mon pantalon, j'entendis des bruits de pas. Curieusement, je reculais légèrement pour regarder qui arrivait. Si je ne me trompais pas, c'était les première année. Il avait déjà subi les bizutages, mais comment dire que... J'aimais moi aussi m'amuser. J'interpellais alors mon meilleur ami et ce dernier fut totalement d'accord avec moi. « C'est parti mon amour ! » m'exclamais-je, le sourire aux lèvres. A ce moment même les jeunes ados faisaient leur entrée dans nos vestiaires. Automatiquement, ils nous regardaient bizarrement. Je compris rapidement qu'ils nous avaient entendu, du moins, qu'ils m'avaient entendu dire "mon amour" à mon meilleur ami. « Mmh, qu'est-ce qu'il y a ? » demandais-je gardant un minimum mon sérieux, même si au plus profond de moi, je mourrais d'envie de rigoler en vue de leur tête légèrement choqué. Je me retournais ensuite vers mon meilleur ami. « Tu crois qu'on vient de les choquer ? On est tout de même pas le premier couple d'homo dans cette université quoi ! » m'exclamais-je tout en essayant u maximum de ne pas rire, mais j'avais énormément de mal. Je n'avais qu'une seule envie, rigoler.
(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

MessageSujet: Re: viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.   Jeu 4 Avr - 0:49




Viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos.
Ft. stanislas et daemon.
Glander. Voilà à quoi se résumerait mon début d'après-midi en un seul mot. Bon, ce n'était un mot que j'utilisais rarement, je dois dire que je glandais souvent. Même quand j'étais en cours. Mais aujourd'hui, je crois que cela avait été encore pire. Limite, je me forçais à parler avec mes potes tellement j'avais envie de rien faire. A part tirer sur ma clope et siffler les filles qui passaient. Comportement de mec complètement puérile, à la limite de l'immaturité mais, qui pourtant, marcher plus que bien avec les nanas de l'université. Il faut aussi dire que mon physique m'avantageait. J'étais tout, sauf moche. Enfin, au bout d'un moment, lassé par cette sensation d'emmerdement constant, je finissais par lâcher mes potes pour aller marcher. Entrant ensuite dans le gymnase. L'idée première était de voir des filles, peut-être même à poil si j'avais de la chance. En arrivant dans les vestiaires, je tombais nez à nez avec une personne. Si j'étais content ? C'était évident que oui. Sauf que ce n'était pas une fille. Non. C'était bien mieux qu'une fille. Stanislas. Mon meilleur ami. C'était un réel plaisir de le voir et, à présent, mon envie de pécho une fille n'était plus présente. Étonnamment, il savait me faire penser à autre chose qu'au sexe, ce qui était une bonne chose en soit. « Toujours. Et toi ? » Le questionnais-je à mon tour. Cependant, on fut un peu coupé dans notre conversation. Des bruits de pas se faisait entendre. Les élèves de première année.

Stanislas, qui les avait aussi entendus, me proposait de leur faire une farce. Ce à quoi je ne pouvais pas dire non. J'aimais faire des petites frayeurs aux premières années, me marrer un peu à leur insu. Certes, ce n'était pas super sympa mais, on était tous passé par ce stade-là en arrivant ici. Même moi. A peine arrivés, qu'ils nous regardaient avec des gros yeux. Genre, un simple "mon amour" les avaient choqués ? Je ne voulais pas voir ce que donnerait la suite .. Mon meilleur ami se tournait vers moi et je du me forcer pour ne pas éclater de rire. « Pourtant, il y en a plein dans cette fac. Bizarre. » Et d'un coup, je posais ma main sur les fesses de Stanislas. Heureusement qu'il avait mis un pantalon .. D'ailleurs, je regardais mon meilleur pote, l'air de dire "désolé mec", tout en me faisant violence pour ne pas rire, tout en pensant que mon meilleur ami était à l'instant même une fille, afin de ne pas être troublé par mon geste. « En plus, vous tombez bien. On est très friand des partouzes mon copain et moi .. » Commençais-je par dire, avant de me pincer les lèvres en douceur pour ne pas lâcher un petit rire. « Y en a qui veulent se joindre à nous ? » Finissais-je par les questionner. Il ne manquerait plus qu'il y ait un vrai gay et qu'il s'affirme en plus en disant "oui" à ma proposition.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.   

Revenir en haut Aller en bas
 

viens on va faire ce qu'on sait faire de mieux : passer pour des homos Daemon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faire du mastic à bois
» Il est temps de montrer ce qu'on sait faire Ft. Jaas
» Koulibiac
» Riggs Vs Goldberg
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCK ME ::  :: Archives :: Saison 02 :: Rps-